40 vues

Les fastes de la cour royale à Kuala Lumpur

0

Depuis quelques jours, la capitale malaise est sillonnée par des motards, suivis de Rolls-Royce à l’intérieur desquelles se pavanent des sultans chamarrés : sultan de Kelantan, de Selangor, de Trengganu et des autres états constituant la fédération de Malaisie. C’est le couronnement et l’installation du nouveau roi qui se préparent. Un événement qui n’a lieu que tous les 5 ans, alors quelle chance d’être là, mais surtout d’avoir des connections avec un membre éminent du gouvernement malais. Grace à l’intervention de Musa ministre de l’industrie, son service de presse remet à Pierre la carte d’accréditation qui lui permettra de filmer la cérémonie… Le voilà  transformé en reporter-photographe, représentant dignement la France, absente pour l’occasion

Le carton d’invitation stipule que « messieurs les journalistes et photographes sont priés de  porter costume et cravate ». On n’a pas ça dans nos valises ! Et pas question d’enfiler un costume de Musa, Pierre est trop grand. On appelle SINTIE antiquaire, et amie proche de Musa et Pierre emprunte costume et cravate Cartier de son petit-ami (pas si petit en l’occurrence) anglais.

Bali_-_TA..

Le roi ou YANG DI PERTUAN AGONG – souverain suprême – est élu pour 5 ans par les 9 sultans de la Fédération, et cette cérémonie revêt tout le faste de l’ancienne cour des rois malais : uniformes chamarrés, sarongs de cérémonie brodés de fil d’or, diadèmes incrustés de diamants, kriss sertis de pierres précieuses.

Chez Musa, je suis l’événement à la télévision avec l’amah, la gouvernante des enfants. Les membres du gouvernement, puis les sultans et les membres des délégations étrangères, enfin les diplomates et les ambassadeurs sortent un à un de leur voiture et pénètrent à l’intérieur du palais. De sa Mercedes, Musa, en veste blanche brodée d’argent, traverse –  superbe –  la cour d’honneur, suivi d’une Maria fluide et légère dans sa robe et tunique de soie vert émeraude.

Les caméras de télévision captent le visage de Musa. Ne se sachant pas observé je surprends un sourire légèrement ironique sur ses lèvres, comme s’il ne se sentait pas concerné par cette cérémonie aussi tape à l’œil qu’ennuyeuse.

Enfin le roi apparaît : bouffon replet, engoncé dans ses lourds vêtements d’apparat. Il marche à petits pas. Emprunté, gêné par une graisse envahissante, il est d’un ridicule époustouflant, Il manque plusieurs fois s’étaler de tout son long en gravissant péniblement les marches de l’estrade royale et une fois assis sur le trône, ses jambes trop courtes battent l’air. Pour descendre il doit s’y reprendre à deux fois, et je comprends le visage tendu de Datuk HUSSEIN ONN le Premier Ministre qui suit d’un regard anxieux tous les mouvements de son souverain. Lorsque le roi est enfin « installé », Datuk HUSSEIN se redresse et avec lui, la foule pousse un ouf de soulagement muet.

La reine, digne et pincée, suit la cérémonie d’un air absent. Sur son visage boursouflé, on lit toute la stupidité d’une femme qui doit passer ses journées  à sucer des caramels ou des rahat loukoums tandis que son roi de mari, s’étourdit en fredaines, et dilapidant sa fortune avec ses nombreuses maitresses qu’il ne peut probablement pas satisfaire. Non pas tant en raison de son grand âge  il n’a pas plus de 55 ans – mais en raison de « son trop grand amour pour la bonne chère et plaisirs faciles » Musa dixit ».

Il ne subjuguera pas les foules ce roi de pacotille : émotion, timidité, il ânonne son discours de nouveau roi face à une foule respectueuse qui écoute religieusement son souverain suprême !

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed | Amazon Plugin WordPress | Android Forums | WordPress Tutorials

Qui est l’auteur?

michele jullian maleeJe m’appelle Michèle Jullian. J’aime les voyages, la photographie, l’écriture.

Voyager ce n’est pas seulement prendre l’avion ou parcourir la planète, c’est aussi voyager dans les livres, les deux étant l’idéal. Chaque voyage comporte sa part de découvertes et de déconvenues, lesquelles deviennent expériences, à partager ou pas. Voyager est une aventure de chaque instant. Mes repères sont en France et en Thaïlande où je réside « on and off ». J’ai écrit un roman “théâtre d’ombres” qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande …

Découvrez le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures …



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!