Litene, un site mémoriel et un épisode méconnu de l’histoire de la Lettonie. Ce mini Katyn  a vu des officiers lettons massacrés par les troupes soviétiques.

Litene, un nom associé à un terrible massacre qui est aussi celui d’un site mémoriel… Voici un épisode peu connu de l’histoire de la Lettonie, le mini-Katyn (mais à l’échelle de la Lettonie) qu’ont subi les Officiers lettons à partir du 14 Juin 1941 au camp de Litene et en Sibérie, du fait donc des troupes soviétiques.  

 

 
Dans la nuit du 16 au 17 Juin 1940, après des incidents de frontière organisé par les Russes et l’ultimatum qui avait suivi, 200 000 soldats soviétiques avaient pénétré sur le territoire letton. Après des « élections » où seul le parti communiste est autorisé à présenter des candidats, le demande d’adhésion (sic) de la Lettonie au sein de l’Union soviétique est acceptée le 5 Août 1940 par le soviet suprême d’URSS. Commence alors « l’année des horreurs » (Baigais Gads). La soviétisation de la Lettonie est mise en route et les purges et déportation commencent dès Juillet 1940.
 
Dans ce cadre, peu de temps après le début de l’occupation soviétique, commença la „démocratisation” (sic) des forces armées lettones. Des purges la réduisent d’abord de moitié. Puis toute l’Armée lettone du peuple est intégrée dans l’Armée rouge en tant que 24e Corps territorial, fort de 8 000 hommes organisés en deux Divisions, sous le commandement de la région Militaire Baltique (PRIBOVO). Dans le même temps, l’armée lituanienne devient le 29e Corps et l’armée estonienne le 22e Corps.
 
(On rappellera que la Convention de La Haye de 1907 interdit la mobilisation des habitants de territoire occupés et leur incorporation dans les forces armées de l’occupant. Les soviétiques tournèrent la difficulté en prétendant que les Etats baltes n’étaient pas occupés et qu’ils avaient rejoint l’URSS de leur plein gré.  Les Allemands, de leur côté, ont fait croire que les Baltes qui rejoignaient leurs troupes étaient des volontaires……)
 
Régulièrement, des Officiers et des hommes du rang disparaissaient et les Officiers politiques russes, les politruksfaisaient régner la terreur dans les unités. En Mai 1941, le Général Klavins, qui commandait jusque là le 24e Corps, fut remplacé par un Officier général russe.
 
C’est à la même période (printemps 1941) que le 24e Corps reçut l’ordre urgent de s’installer en bivouac au camp de Litene, en Latgale du nord (région de Gulbene). Cet décision attira la méfiance de certains Officiers et hommes de troupe, le camp étant notoirement trop petit pour accueillir le 24e Corps, est d’aucuns désertèrent dans les bois. A partir de l’installation sur le camp, des militaires du rang lettons furent démobilisés, mais remplacés par des Russes. Les 11 et 12 Juin, des Officiers Russes remplacèrent les Chefs de Corps. Ces Officiers (plus de 500, dont le Général Klavins) étaient supposés être envoyés à Moscou pour entraînement, mais, en fait, leur destination fut le camp de travail de Norilsk, en Sibérie, sur la rivière Iénisséi, bien au nord du cercle polaire artique. Seuls 90 en revinrent.
 
Dans la nuit du 13 Juin, les Officiers restant (environ 120) reçurent l’ordre de se regrouper pour dormir dans un lieu désigné et, le 14 Juin 1941 au matin, on leur fit croire qu’ils allaient être emmenés dans un autre endroit pour instruction. En fait, ils furent emmener en forêt, désarmés et attachés, et abattus par les troupes du NKVD ( Commissariat du peuple aux Affaires intérieures = police politique qui gérait le système répressif soviétique, dont le goulag). L’après-midi, le NKVD appréhenda les Officiers qui restaient à Litene et ceux-ci furent soient assassinés, soit déportés à Norilsk.  
 
Durant cette année des horreurs (Juin 1940 – Juin 1941), ce sont 4 665 militaires lettons de tous grades (sur une armée de 20 000 hommes) qui eurent à souffrir d’arrestations, de déportations et de meurtres.
 
Lors d’un séjour en Lettonie, vous pourrez découvrir le site mémoriel et lieu commémoratif du massacre de Litene.
 
litene lettonie site mémoriel
Mémorial de Litene
 
 

Découvrir le blog de Gilles en Lettonie





Author

Découvrez le blog Gilles en Lettonie : La Lituanie, la Lettonie, l'Ukraine et leurs environs, vus par un retraité Français, amateur d’Histoire...

Write A Comment

Pin It