Culture et Traditions en Bavière

Louis 2 de Bavière : livres et films pour découvrir un roi romantique

Par Luc Lebelge, le Avr 8, 2013, mis à jour le Nov 5, 2020 - essai historique, histoire de la Bavière, Louis II de Bavière
louis II de Bavière
Louis ii de baviere

Envie d’en savoir plus sur Louis 2 de Bavière, le roi “fou”, un roi fantasque qui bâtit plusieurs châteaux exceptionnels en Bavière? Voici une sélection de livres consacrés à Louis II de Bavière (Ludwig II); sa vie, sa mort, dans des circonstances mystérieuses, son règne ou encore sa passion des arts…


Des biographies sur Ludwig II

Louis II de Bavière ou le Roi foudroyé, par Jean des Cars

louis ii de baviere

Présentation de l’éditeur

Il a édifié des châteaux fantastiques qui exaltent l’éthique de la chevalerie médiévale et le génie de la France du Grand Siècle. Il a sauvé du désespoir et de la faillite Richard Wagner, imposant son œuvre mais contraint d’exiler le musicien au comportement excessivement intéressé. Il a été le premier mécène du Festival de Bayreuth. Son homosexualité le révulsait et défrayait la chronique des cours d’Europe. Il fut cependant l’étrange confident de sa trop belle cousine, la célèbre Sissi, impératrice d’Autriche et reine de Hongrie, la seule femme qui ait su l’émouvoir. Il s’est battu pour défendre l’identité de son royaume dans l’Empire allemand. Accablé par l’effondrement français en 1870, il se réfugia dans ses montagnes, construisant un monde que personne ne pourrait atteindre ni détruire.

De fascinants palais du rêve… Il est mort sur le rivage d’un lac, dans des circonstances énigmatiques. Accident ? Suicide ? Assassinat ? Louis II n’est pas seulement le plus célèbre des rois de Bavière, c’est aussi le plus mystérieux. Son destin passionne les poètes, les architectes, les psychiatres et les cinéastes. Grâce à une enquête minutieuse dans les archives et les dossiers de son règne, ayant accès à des sources inédites ou peu connues, jean des Cars réussit à expliquer la vie et la mort de ce monarque visionnaire, longtemps victime d’une réputation injustifiée parce qu’il percevait trop bien les pulsions de son siècle.

Biographie de l’auteur

Jean des Cars a publié chez Perrin plusieurs biographies de référence : Sissi ou la fatalité : Eugénie, la dernière impératrice ; Rodolphe et les secrets de Mayerling ; Haussmann, la gloire du Second Empire… Et des albums, comme A Saint-Pétersbourg sur les pas des tsars et Sur les pas de Mozart.

Chez Perrin, nouvelle édition éditée en 2005

Commentaire

Jean des Cars dispose d’une belle plume, cela se lit facilement , la langue utilisée est simple et souple, et la lecture est aisée et divertissante. L’auteur a rédigé la biographie de Louis II en la romançant. Il fait cependant plus oeuvre de vulgarisateur que d’historien, avec un parti pris favorable au souverain bavarois. Au regard de biographies précédentes, il n’y a pas d’élément neuf.

Il ne s’agit pas d’une biographie définitive, -l’auteur fait davantage oeuvre de romancier ou de vulgarisateur que d’historien, et on ne trouvera à lire ce livre ni l’objectivité impartiale de la critique historique ni une analyse socio-historique pénétrante-, mais d’une biographie romancée qui fait passer un agréable moment de lecture.

En somme, une biographie accrocheuse et grand public.

A noter que l’homosexualité du souverain est très clairement et longuement approchée, avec une franchise exemplaire, ce qui est un bon point, si on considère de nombreuses biographies antérieures qui allaient parfois jusqu’à la passer sous silence, au nom d’une pudeur qui n’a bien heureusement plus cours, tant elle déformait la réalité.

Acheter ce livre de Jean des Cars

Louis II, le roi romantique, par Constantin de Grunwald

couverture du livre louis ii le roi romantique constantin de grunwald

Livre avec très nombreuses illustrations en  noir et blanc, bibliographie, arbre généalogique et chronologie.

Un ouvrage que l’on ne trouve plus qu’en bibliothèque ou de seconde main. L’acquisition semble cependant en rester facile.

Constantin de Grunwald, historien couronné de l’Académie, a consacré de nombreux et attachants ouvrages à sa Russie natale et à de grands personnages historiques, notamment des tsars.

Acheter ce livre

Table des matières

Les origines, 
Louis II et Wagner,
Etranges fiançailles,
Fantaisies royales,
La Bavière alliée de la France,
Châteaux en Bavière,
Vers la déchéance,
La destitution,
Une fin tragique…

Editions Pierre Waleffe, livre broché, 1967, 13,5 cm x 20,5 cm, 215 pages, couverture illustrée.


Carnets secrets de Louis II de Bavière

Présentation de l’éditeur

Louis II de baviere carnets secrets

On assiste, dans ce journal intime, au combat pathétique d’un homme déchiré entre ses désirs naturels et les interdits d’une morale implacablement répressive. Sans doute l’atavisme des Wittelsbach joua-t-elle un rôle dans le délabrement progressif des facultés mentales du souverain. Mais, s’il finit par sombrer dans une sorte de démence, la lecture de ces pages nous donne à rectifier notre diagnostic. Louis II n’était pas fou : l’Allemagne de Bismarck broyait quiconque n’obéissait pas aux règles sexuelles codifiées dans les nouvelles lois de l’Empire, et Louis II, tout souverain qu’il était, fut brisé par l’effroyable machine. Cette édition des Carnets Secrets de Louis II de Bavière est la traduction intégrale du texte original publié en 1923. Elle est augmentée du rapport psychiatrique des médecins de Louis II et du rapport d’autopsie établis en juin 1886 ainsi que des notes et commentaires de l’édition allemande publiée par Nymphenburger en 1986.

Publié chez Grasset en 1987, traduction de l’édition allemande publiée en 1986 à l’occasion du centenaire de la mort du Roi.

Acheter ce livre

Extrait de la préface

Extraits de la préface de Dominique Fernandez

Que le destin de Louis II de Bavière fût pathétique, ce n’était un secret pour personne, avant même la parution en Allemagne de ses Carnets secrets, publiés pour la première fois en version intégrale à l’occasion du centenaire de sa mort, en 1986.

(…) Les Carnets secrets ne contiennent aucune allusion aux vicissitudes politiques. Il n’y est question que de la vie privée de Louis II, et d’un seul aspect de cette vie : la lutte, incessante, harassante, contre la masturbation et l’homosexualité. Voilà à coup sûr l’élément le plus pathétique de ce destin, mais qui serait difficilement compréhensible aujourd’hui si on ne se remettait en mémoire comment, il y a cent ans, et surtout en Allemagne, l’homosexualité était considérée. Pour le dire grosso modo, celui qui naissait « différent » ne se sentait pas seulement un hérétique du sexe – motif d’être glorieux, après tout – il s’estimait une erreur de la nature, un raté dans l’ordre du monde, moins que rien. En proie déjà au qui suis-je ? esthétique et politique, Louis II fut rongé par le doute, plus radical, du qui suis-je ? existentiel. Est-ce que j’existe seulement ? Y a-t-il une place pour moi dans l’univers ?

(…) Qu’un grand amour ait uni Louis à Richard Hornig, aucun doute là-dessus. Que cet amour ait causé au roi autant de tourment que de joie, ce n’est pas moins certain. L’homosexualité, même la masturbation, toute forme d’érotisme non procréateur faisait en ce temps-là l’objet d’une interdiction absolue. Le roi, trop faible pour se dégager des tabous de son époque, fut prisonnier toute sa vie d’un atroce sentiment de culpabilité, qui finit par le détruire. La plus grande partie des Carnets secrets consigne les péripéties d’une guerre sans merci contre l’instinct sexuel. Serments envers soi-même, ordres péremptoires adressés aux amants, invocation à des puissances tutélaires suppliées de le protéger d’une rechute ponctuent ce texte aux accents désespérés.

L’emploi du français [en italiques dans les extraits qui suivent] devait avoir une fonction propitiatoire magique : de même, pour beaucoup de fidèles, la latin confère aux prières de pénitence l’efficacité d’un talisman. (…) Symbole de cette interdiction et de cette lutte : la balustrade. Les touristes qui s’extasient devant ces rambardes tarabiscotées et dorées, qui isolent, dans les chambres à coucher de Linderhof et de Herrenchiemsee, le lit royal, soupçonnent-ils leur vrai rôle, beaucoup moins esthétique que moral ? Elles devaient préserver le roi de la tentation, dresser une barrière entre lui et ses amants, empêcher ceux-ci de parvenir jusqu’au lit.

(…) Malgré ces combats effroyables qui usaient ses énergies, le roi gardait l’esprit sain. L’incohérence, la ponctuation aberrante, l’orthographe capricieuse de la plupart de ces notes ne peuvent en aucun cas constituer des preuves à charge. Il s’agissait de carnets « secrets », griffonnés à la hâte, peut-être en cachette de l’entourage, en langage sténographique, et avec le ferme propos de ne jamais les montrer à personne. La dégradation de style qu’on observe au fil des années correspond à l’affaiblissement des résistances intérieures devant la formidable coalition des forces persécutrices. (…) Il est vrai que Louis II poussa quelquefois la plaisanterie un peu loin. Celui qui n’a jamais eu le droit de se montrer tendre peut facilement devenir cruel. On parle de valets battus, fouettés, marqués au fer rouge, ou précipités dans les oubliettes de Neushwanstein. La rumeur courut que le jeune laquais Rotheranger succomba à la suite de sévices exercés de la main même du roi.

Sexualité déclinante qui avait de plus en plus de mal à se satisfaire ? Marcel Proust, dans le bordel masculin où il rencontrait des prostitués, se faisait donner en spectacle, pour arriver à l’orgasme, des combats de rat affamés dont les cris, les morsures, le sang, l’agonie lui permettaient d’être heureux. Qu’un grand écrivain se passât ces fantaisies barbares, on ne voit là aucun symptôme d’aliénation. Justice soit rendue à Louis II, prophète désarmé, bouffon et martyr de l’homosexualité.


Romans historiques autour de Louis II


Le roman d’un roi : les troublantes amours de Louis II de Bavière

couverture le roman d'un roi les troublantes amours de louis ii de bavière

Un roman à clé de 1887 sur le roi Louis II de Bavière : Roman à clé anonyme publié à Paris en 1887, un an après la tragédie du lac de Starnberg, le Roman d’un roi met en scène la fiction des troublantes amours du roi Louis II de Bavière, travesti en Luitgard de Neubourg.

En 1867 l’avatar du jeune roi est reçu à la cour de l’empereur Napoléon III alors qu’il visite l’exposition universelle de Paris. Son éducation sexuelle y connaît deux ratés spectaculaires avec des femmes pourtant expertes en séduction. Sa timidité effarouchée se mue en terrible violence.

Si, dans la suite du récit, Luitgard rencontre le grand amour, il restera pourtant puceau, porteur d’un lourd secret qui ne sera jamais dévoilé. Le Roi vierge s’isole du monde et sombre dans la folie. Une commission médicale proclame l’incapacité de régner. Le roi se voit interné dans son propre château. Alors qu’il cherche à fuir, il meurt assassiné.

La redécouverte du Roman d’un roi est due au chercheur indépendant Luc-Henri ROGER, qui signe la préface. En seconde partie, il propose des textes en miroir, pour beaucoup contemporains du moment de l’écriture, qui ont pu alimenter l’inspiration du romancier anonyme

Pour lire un extrait du livre Le roman d’un roi

Requiem pour le roi. Mémoires de Louis II de Bavière

Un roman historique de Véronique Bergen, publié aux éditions La Muette/Le Bord de l’eau en 2011. Ce roman a remporté le PRIX BERNHEIM 2012.


La citation
Vêtu de ma pelisse de castor, je contemple les jeunes dieux qui offrent leur nudité à mes regards. Mes yeux ne caressent pas les corps, ils les brûlent.

Quatrième de couverture
Au fil de douze parties d’échecs sur fond de fin des Empires, Véronique Bergen enregistre la déposition et la mise à mort d’un Roi-Lune perdu en ses songes.


Un roi qui assiste à l’agonie des monarchies. Un roi qui fait du refuge dans l’imaginaire le seul lieu où vivre. Ame-soeur de sa cousine Elisabeth d’Autriche, dite ” Sissi “, protecteur de Wagner, bâtisseur de châteaux où l’onirisme des contes de fées le dispute au kitsch, Louis II de Bavière n’a cessé d’être déchiré entre une impossible incarnation du principe dynastique et des transports érotiques qui l’abîment- dans l’angoisse. A travers la mise ” échec et mat ” d’un monarque qui régna dans le seul but de s’évader de son siècle, c’est la fin d’une époque qui se voit interrogée. 


Comment venir à bout du conflit entre la charge d’une fonction royale et l’avidité de corps masculins ? Esthétisme, pacifisme, théâtre et musique ont été les planches de salut de cet ultime roi qui comprit très tôt que la scène de l’Histoire chassait les têtes couronnées, que la Prusse s’apprêtait à faire basculer l’Allemagne dans la musique de l’acier et des bombes, et que le règne de l’argent se verrait intronisé. 

L’auteure 

veronique bergen auteure du roman requiem pour le roi

Véronique Bergen est Belge. Auteure prolixe et remarquée de Kaspar Hauser ou la phrase préférée du vent (Denoël), de Jean Genet. Entre mythe et réalité (De Boeck),  de L’ontologie de Gilles Deleuze (L’Harmattan), de Résistance philosophique (PUF, 2009) et de Luchino Visconti. Les promesses du crépuscule, Ed. Impressions nouvelles, 2017. Pour une liste plus complète de ses oeuvres, voir l’article Véronique Bergen sur Wikipédia,


Véronique Bergen à propos de son livre, extraits d’interviews.[…] Dans la figure de Louis II de Bavière, son expérimentation de vies alternatives, ses déports et envols dans les micro-mondes de la musique, de l’érotisme, des châteaux se plaçaient sous le signe d’un irrépressible sursaut pour ne pas périr sous le coup d’une réalité historico-existentielle qui l’asphyxiait. Louis II est un opéra à lui seul. Une pluralité de créatures féminines, angéliques, animales, d’éléments naturels règne en lui : au-delà du « Je est un autre », il se compose d’une foule d’êtres, il est un expert des passages, il est dysphorique, il cherche une issue hors de l’assignation à une identité royale, masculine qui brime ses tribus. […] 


in Entretien avec Véronique Bergen (L’étincelle, Le Journal de bord d’Anomal Tribu)[…] Lorsque j’ai vu, pour la première fois, Helmut Berger dans Les Damnés, dans Ludwig aussi, ce fut pour moi une révélation, un volcan sensoriel, esthétique, physique. Son interprétation de Louis II de Bavière dans Ludwig a également catalysé mon désir d’écrire une fiction, sur le « roi lune », intitulée Requiem pour le roi. […]
in Entretien avec la philosophe Véronique Bergen : Art et Engagement (par Daniel Salvatore Schiffer son site ).

Commandez de toute urgence ce livre

Pour aller plus loin


Les oeuvres et châteaux de Louis II de Bavière


Louis II de Bavière est un roi, protecteur et amoureux des arts, qui est passé à la postérité en raison des magnifiques châteaux de Bavière qu’il fit édifier pour répondre à son besoin de nourrir un imaginaire fertile et passionné. Outre sa passion pour Wagner, Louis II de Bavière a surtout révélé sa sensibilité artistique à travers la construction de Neuschwanstein, Linderhof ou Herrenchiemsee sur Herreninsel au milieu du lac Chiemsee.

Ludwig II Denkmäler einer Märchenkönigs

Louis 2 de Bavière : livres et films pour découvrir un roi romantique 1

Un livre qui pourrait intéresser les aficionados du Roi Louis II de Bavière. Ce beau livre répertorie et documente les monuments érigés à la  mémoire de celui qu’on surnomme le  roi de conte de fées (Märchenkönig) et en raconte l’histoire.

Récemment publié aux éditions Volk Verlag (avril 2011), 360 pages, 24,90 euros. Il se commande aisément en ligne.

1886, Louis II, ses châteaux et la Bavière de Hugues Kraft est un essai historique dédié au roi Louis II de Bavière et à son oeuvre de protecteur des arts, qui a érigé quelques uns des plus beaux châteaux de Bavière.

Ce nouveau livre bilingue français-allemand  consacré au Roi bâtisseur Louis II de Bavière est sorti de presse. L’ouvrage est dû à Marcus Spangenberg et Sacha Wiedenmann et est publié par la maison d’édition Schnell und Steiner.Présentation de l’éditeur

En 1886, le français Hugues Krafft fut l‘un des premiers journalistes étrangers à visiter et à documenter avec son appareil photo, les châteaux du « Märchenkönig » (le Roi de contes de fées) Louis II de Bavière, jusqu‘alors fermés au public. Son récit de voyage, publié la même année et intitulé ‘Voyage aux Chateaux favoris du Roi Louis II de Bavière (Neu-Schwanstein – Linderhof – Herrenchiemsef)’, est une description pleine de charme des châteaux royaux et de la Haute-Bavière.
(…) Avec force détails et beaucoup d’ironie Krafft décrit la « bonhomie » des gens de la Haute-Bavière et critique déjà le « vieillissement prématuré des châteaux ». 125 ans plus tard, ces photos historiques inédites sont comparées à l‘aspect des édifices au XXIe siècle.

louis ii ses chateaux et la baviere

Associé à la Maison de Champagne Roederer et apparenté à celle de Mumm, ami de personnalités parisiennes du monde littéraire et artistique, Hugues Krafft (1853-1935), grand bourgeois cultivé, citoyen du monde, photographe et globe-trotter rémois, parcourra pendant plus de vingt ans le monde entier, en rapportera de très nombreuses photographies et objets d’art (en particulier d’Extrême-Orient) qu’il exposera à plusieurs reprises. Hugues Krafft participe à l’Exposition Universelle de Paris en 1900 et y expose des séries de photographies issues de son voyage à travers le Turkestan russe.

Source de l’info: Institut français de Munich



Des films et reportages


Louis II de Bavière, un docu fiction sur la vie et la mort d’un monarque fantasque

louis ii de baviere le roi fou

Il s’agit d’un documentaire allemand produit en 2004  dans une mise en scène de  Matthias Unterburg et Ray Müller. Le documentaire a été diffusé par la chaîne Arte en août 2006. Le documentaire s’attache à retracer la vie et surtout les circonstances de la mort de Louis II de Bavière sous la forme du docu-fiction. Il est disponible en DVD (en allemand) chez UAP Leipzig.

Présentation d’Arte Connu pour ses châteaux de contes de fées, son goût pour l’art, Wagner et les mythes germaniques, Louis II de Bavière a longtemps été considéré comme un monarque fantasque et illuminé. Sa mort continue d’être un mystère.

Extrait de Ludwig II Lieben und Tod eines Märchenkönigs 

https://www.youtube.com/watch?v=j8u0IpGxsn0&ab_channel=RichardDavidPrecht
ludwig ii lieben und tod des marchenkonigs

Ludwig II, un biopic allemand sans saveur

Autant dire que Ludwig II n’est pas le film qu’il faut voir si on s’intéresse à Louis II de Bavière. Ludwig II superproduction des studios Bavaria est réalisé par Peter Sehr et Marie Noelle. Son seul atout est d’avoir été tourné sur les sites qui ont marqué la vie du roi. Pour le reste, si l’on voit le faste de son règne, il n’est jamais qu’un ersatz qui ne fait pas oublié le manque de profondeur des personnages, le scénario ordinaire retenu pour évoquer le roi et surtout la psychologisation facile et outrancière. Autre défaut : le fait de reléguer l’homosexualité de Louis II à un niveau très secondaire de l’intrigue faisant passer le téléspectateur à côté d’une facette essentielle de l’identité du personnage.

Les acteurs principaux en sont Sabin Tambrea, Sebastian Schipper, Samuel Finzi, Tom Schilling et Hannah Herzsprung. 

affiche du film ludwig ii de peter sehr et marie noelle production des studios bavaria

Ludwig ou le crépuscule des dieux : la vision de Visconti

Le film le plus célèbre à propos de Louis II servi par une prestation extraordinaire d’Helmut Berger. Il faut avoir vu au moins une fois ce film pour comprendre combien la sensibilité de Visconti a permis d’extraire le meilleur de ses acteurs.

Découvrir le blog MUNICH AND CO…

 1,995 Visites au total,  1 aujourd'hui

Luc Lebelge

Luc Le Belge est expatrié à Munich, en Bavière et vous fait découvrir la belle ville de Munich aux multiples attraits et à l’actualité culturelle très dense, mais aussi la société bavaroise, qui est si particulière en Allemagne… Un Belge à Munich : le blog

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.