De l’amour et du mariage en Asie : du groupe à l’individu…

Votre séjour en Croatie est unique ; notre expertise l’est aussi! Pour mieux préparer vos vacances, consultez le guide voyage Croatie et téléchargez les Ebooks gratuits : conseils pratiques, idées de visites et bonnes adresses.  

 

L’Asie … Du groupe à l’individu… une réflexion autour du mariage en Asie et du rapport à l’amour… Ou comment une certaine idée de l’amour et la vision occidentale de l’amour sont venus perturber l’image du mariage traditionnel en Asie…


Avant de me mettre à l’écriture de ma chronique journalière, j’ai l’impression de me comporter en abeille qui, pour faire son miel, butine de fleurs en fleurs : de la pivoine odorante au lotus sacré, des orchidées mouchetées au jasmin parfumé…entendez par là : lecture de quotidiens, magazines, journaux en ligne « ouverts sur le monde », ou encore conversations avec mes rencontres de hasard.

Dans le « Courrier International », une étude sur « l’amour et le mariage en Asie » attire violemment mon attention et vient enrichir mes écrits précédents. « Puisque votre chroniqueur a pour triste mission d’évoquer la question de l’amour en moins d’un feuillet, allons tout de suite à l’essentiel, en soutenant l’idée suivante, qui est aussi notre conclusion : l’amour n’existe pas ! Du moins nous ne le trouvons nulle part dans notre dossier consacré au couple et au mariage en Asie » écrit Kasuhiko Yatabe, maître de conférences à Paris VII Diderot. Voila qui a le mérite d’être clair.

Dans ma coffee-shop favorite, j’échange chaque matin mots aimables et souriants, ou  longues conversations intéressantes avec Watanabe, un japonais avec lequel je partage plus d’une particularité : il est marié à une française, mon compagnon est thaïlandais ; il a un appartement à  Bangkok, le mien est à Chiang Mai ; il vit  à Montparnasse, moi aussi. Alors, l’amour au Japon ? « Le mariage, dans la tradition, était l’union de deux familles et non celle de deux individus. L’important était de protéger le patrimoine ». Voila qui résume assez bien l’idée du mariage en général en Asie où le groupe prime toujours sur l’individu.

Une certaine idée de l’amour (romantisme, rêve, illusion) et l’individualisme occidental (nouvelle forme d’égoïsme moderne), sont venus perturber cette idée traditionnelle du mariage. Dans un livre non encore traduit en français, la psychologue indienne Shaijali Sandhya écrit : « Love will follow », (« Ensuite viendra l’amour »), sous entendu, après le mariage…. La japonaise Chikako Ogura écrivait, il y a quelques années : « Le mariage est un échange d’argent contre la beauté ».

Pour la Thaïlande, (pays qui ne figure pas dans l’étude du magazine), on pourrait écrire : « un échange d’argent contre la jeunesse », on rejoindrait  ainsi l’étude faite sur le Cambodge où « il faut absolument être vierge pour satisfaire au fantasme masculin », car, dit une jeune femme qui vend son corps : « une fois que l’homme a fini, dans leur esprit, les femmes sont bonnes à jeter à la poubelle » Combien de jeunes femmes thaïlandaises sont abandonnées par des maris inconstants, après la naissance du premier enfant ?  J’en connais des dizaines dans mes relations, à Udon Thani, et à Chiang Mai.

7 heures du mat Rambagh palace60
Il est donc important de comprendre la signification du mot « amour » de ce côté-ci de l’occident, et du côté de l’orient. En Thaïlande, dans le cas de mariages mixtes, et ils sont pléthore – ce ne sont plus deux familles qui s’unissent, mais un individu, qui épouse une famille. Combien de fois ais-je demandé à des jeunes femmes thaïlandaises :
–   « L’amour pour toi qu’est-ce que c’est ? ». Et cette réponse : « ดูแล »
« Prendre soin ». Si chacun répond à l’attente de l’autre, sans illusion, alors ça peut marcher, sinon c’est la catastrophe. A homme généreux, épouse attentive. Tout est dit.

Des parents en Thaïlande et en Chine : L’amour d’une mère….. et le père ?

« Babies », c’est le titre d’un film-documentaire sorti récemment sur les écrans en France et qui, ce matin, se fait « allumer » dans le « International Herald Tribune ». La ligne directrice de ce documentaire, d’après le quotidien, serait la suivante : « la terre est notre mère, elle prendra soin de nous ».

En fait, la terre ne prend pas soin de chacun de nous de la même façon. Dire qu’il n’y a pas de différence entre ces 4 bambins à travers le monde est plus que simpliste et faux. Est-ce que les chances d’un bébé né en Namibie sont les mêmes que celles d’un bébé né à San Francisco ? Cela ne veut pas dire qu’il faut occidentaliser tous les bambins de la planète, mais quelques inventions occidentales en matière de sécurité et d’installations sanitaires ne seraient pas mauvaises à exporter. Et si par le plus grand des hasards, nous sommes nés là où la santé est une obsession, nous devrions plutôt être reconnaissants et non pas nous sentir embrassés (coupables ?)de ce que nous possédons ».  

Est-ce que l’amour est tout ? Est-ce que l’amour suffit ? L’amour d’un père, l’amour d’une mère ? Si l’amour d’une mère semble l’évidence (enfin pas si sûre si on lit Élisabeth Badinter), qu’en est-il de l’amour d’un père ? Et puisque j’y pense, un père peut-il avoir des préférences ? Un père peut-il montrer plus d’affection à un enfant qui a mieux réussi à l’école, à l’université, dans sa vie professionnelle ? Un père peut-il avoir honte d’un fils moins doué que le reste de la couvée ? A l’inverse, un père ne devrait-il pas se montrer plus attentif à ceux de sa nichée qui auraient un handicap, serait moins habiles ou talentueux ? J’ai entendu cette question souvent posée aux parents de  famille  nombreuse: « Vous avez assez d’amour à partager » ? Et la réponse était toujours  :  « L’amour ne se partage pas, il se multiplie »… Et si un père avait, d’instinct, une préférence pour l’un de ses enfants, ne devrait-il pas s’efforcer de rester neutre ? Les blessures d’enfance ne se cicatrisent jamais complètement. Elles vous « font », ou vous « défont ». Elles vous détruisent ou vous construisent. Allez comprenne qui pourra ! et surtout qui voudra !

Blog 1 - MIXED ETHNIES57
Blog - MIXED ETHNIES40
Blog - - 10 - 9938
Blog 1 MIXED ETHNIES17
Blog - MIXED ETHNIES63
Blog - IMG_8161
Blog - IMG_0086
Blog - IMG_2099
IBlog - MG_0196
Blog 1 - Karen avec Boon 2005 092
Blog - -Femme a l'enfant
Blog - IMG_1504
Blog - Sourire et curiosite sur un marche Buyi
Blog - IMG_6981
Blog - IMG_7576

et la seule photo (hasard), avec père et son bébé …. a Jianshui dans le Yunnan, en Chine

Blog - IMG_7608

Photo 1 – enfant Hmong (Thailande)

Photo 2 – ethnie Lissu

photo 3 – ethnie Padaung

Photo 4 – Ethnie Mousur

Photo 5 – ethnie Akkha

Photo 6 – Ethnie Haini (Yuan yang, Yunnan, chine)

Photo 7 – ethnie Hmong, Laos

Photo 8 – Shaxi, Chine

Photo 9 – ethnie Karen (Thailande)

Photo 10 – grands mères ethnie Karen Daeng

Photo 11 – Guizhou, Chine

Photo 12 – Lioping, Chine

Photo 13 – Ethnie Buyi, Guizhou, Chine

Photo 14 – Ethnie Haini, Yuan yang, Yunnan,

Photo 15 – Jianshui, Chine

Photo 16 –  Papa chinois et son bébé – Jianshui, Chine

Michèle Jullian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *