128 vues

Mémorial du Massacre de Nankin ; souvenir d’une douloureuse page d’histoire sino-japonaise

3

nankinmassacremassacrenankinJ’ai terminé ma visite de Nankin par le Mémorial du Massacre de Nankin… Mon avis est partagé sur ce site. Avant tout, revenons sur cette douloureuse page d’histoire sino-japonaise. Le Massacre de Nankin est un événement de la guerre sino-japonaise (de 1937 à 1945) durant lequel l’Armée impériale japonaise se livra à des atrocités contre la population de Nankin. Ce massacre débuta le 13 décembre 1937 et dura 6 semaines, il fit entre 100 000 et 300 000 victimes, selon les sources, parmi lesquelles de très nombreux civils.

 

On peut faire une comparaison avec les atrocités commises par les Allemands durant la Seconde Guerre Mondiale, à la différence que l’Allemagne a présenté ses excuses à ce propos et que les criminels de guerre ont été jugés.Le Japon n’en a pas fait de même, et au contraire, il lui est reproché de faire preuve de révisionnisme, voire de négationnisme à propos de ces exactions. En témoigne la publication de manuels scolaires japonais jugés trop minimisants par le gouvernement chinois, et en témoigne également la visite annuelle du premier ministre japonais dans un sanctuaire Ysukuni où sont enterrés des criminels de guerre. Ces deux points ont engendré de très nombreuses polémiques en Chine.

Le Mémorial du Massacre de Nankin s’inscrit donc dans cette volonté de reconnaissance de la Chine. Je dois dire que le musée est très bien fait: avec une muséologie moderne, beaucoup de documents et d’objets d’archives, on apprend beaucoup sur le massacre et ses innombrables horreurs – meurtres sauvages, viols de 20 000 femmes, massacre de tous les prisonniers, tortures…- et toutes les légendes sont traduites en japonais et en anglais.

Mais, à mon avis, plutôt qu’un mémorial, c’est un ensemble de preuves à l’encontre du Japon fait pour servir cette volonté chinoise de reconnaissance. Le nombre des victimes 300 000 revient en très grande écriture à de nombreux endroits du Mémorial.

Le ton de l’ensemble est très engagé, trop à mon goût: je me suis souvent sentie mal à l’aise devant des photos de personnes torturées ou massacrées. Les uniques couleurs utilisées dans ce lieu sont grise ou noire… Le site du mémorial est construit sur une fosse commune. Les squelettes restant sont donnés à voir. Ce sont vraiment toutes les atrocités commises qui veulent être montrées, symbolisées et dénoncées.
Vous l’aurez compris, très éloigné d’un mémorial à l’européenne, dont le but sera le souvenir et le message de paix pour le futur, le but du Mémorial de Nankin est le souvenir et la reconnaissance.

D’ailleurs, l’entrée est gratuite et le musée était vraiment bondé… de Chinois de toutes catégories sociales, ce qu’on voit rarement dans les musées. Ce mémorial n’est donc pas fait pour apaiser les relations sino-japonaises.

Espérons que le nouveau gouvernement japonais continuera sa politique de rapprochement avec la Chine et présentera ses excuses pour ce massacre. Les Chinois pourront peut-être alors se tourner un peu plus vers l’avenir.

Pour en savoir plus, je vous conseille d’écouter la très bonne émission 2000 ans d’Histoire de France Inter consacrée au Massacre de Nankin.

 

http://www.vuesdechine.com



Partager

A propos de l'auteur

Pendant 4 ans j'ai côtoyé la Chine, de près ou de loin, dans mon travail, mes voyages et mes loisirs; je suis devenue "voyageuse sédentaire" en Chine. Je souhaite partager ma passion, mes impressions, mes vues et entrevues. Subjectives inévitablement, mais sincères aussi.N'hésitez pas à laisser vos commentaires dans les billets, ils seront toujours les bienvenus !Ye Lili----------------------------------------------------------------------------------------------------------- Le voyage pour moi, ce n'est pas d'arriver, c'est partir. C'est l'imprévu de la prochaine escale, c'est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose, c'est demain, éternellement demain. (Roland Dorgelès)--------------------------------------------------------------------------------------------------------- Curieuse Voyageuse

3 commentaires

  1. Ce n’est pas un livre incontournable, je l’ai commenté sur Esprits Libres, mais il apporte des informations intéressantes au non spécialiste sur l’ambiance à Nankin avant le conflit et sur la vie en Chine à cette époque. Ca reste tout de même un roman qu’il ne faut donc pas prendre comme parole d’évangile.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.