55 vues

Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures d’Apichatpong Weerasethakul

0

Le cinéma apaisé d’Apichatpong Weerasethakul tranche avec les évènements qui meurtrissent depuis de longs mois Bangkok,‭ ‬la capitale du pays.‭ ‬Dire que le cinéaste ne rend pas compte de la réalité politique et sociale de la Thaïlande est un fait jusqu’ici pas démenti,‭ ‬mais ça ne l’empêche pas d’être un cinéaste fascinant.‭ ‬Le cinéma qu’offre Apichatpong Weerasethakul est en premier lieu sensoriel,‭ ‬puis métaphorique et poétique.‭ ‬Le cinéaste nous installe dans une ambiance qui nous fait ressentir immédiatement une véritable communion avec la nature.‭ ‬C’est ce cadre là qu’investit le cinéaste,‭ ‬qu’il nous offre et qu’il sublime.‭ La preuve en est donnée avec son film Oncle Boonmee (Lung Boonmee Raluek Chat), récompensé par la palme d’or à Cannes en 2010.

Oncle Bonmee

Comme avec ses précédents films,‭ ‬Apichatpong Weerasethakul nous conduit dans la jungle,‭ ‬reste obsédé par les esprits et l’idée de réincarnation.‭ ‬La ballade sauvage est hypnotique tant chaque plan est un miracle dans sa composition.‭ ‬Il se dégage une impression de pureté,‭ ‬sans doute du fait de cette lumière douce et particulière qui affirme le caractère de chaque image.‭ ‬Et c’est d’abord ça que le cinéma d’Apichatpong Weerasethakul propose.‭ ‬Ses films ne sont pas intéressants d’un point de vue narratif mais sondent l’intériorité des spectateurs.‭ ‬La façon poétique dont sont évoquées des thématiques universelles comme la fin de vie et la mort,‭ ‬la réincarnation,‭ ‬permet d’instaurer une connexion avec nos propres représentations.

Apichatpong Weerasethakul invite à une sorte de méditation,‭ ‬selon une démarche singulière dont on conçoit légitimement qu’elle puisse décontenancer.‭ ‬Il faut accepter l’idée d’une expérience de cinéma,‭ ‬qui est contemplative plutôt que narrative mais qui ne manque pas d’avoir une résonance quand même.‭  ‬Il faut accepter la part de mystère,‭ ‬se laisser‭  ‬attraper par l’univers du film,‭ ‬la puissance des images,‭ ‬leur caractère magique et ensorcelant.

Benoît Thevenin


Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures – Note pour ce film :
Réalisé par Apichatpong Weerasethakul
Avec Thanapat Saisaymar, Jenjira Pongpas, Sakda Kaewbuadee, Natthakam Aphaiwonk, Geerasak Kulhong, …
Année de production : 2009
Cannes 2010/Palme d’Or



Partager

A propos de l'auteur

Laterna Magica "Le cinéma substitue à nos regards un monde qui s'accorde à nos désirs" ______________________________________________________________________________________________________________________ Le blog cinéma de Lanterna Magica ___________________________________________________________________

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!