9 760 vues

Polski Platzek ou Placek : recette du gâteau polonais traditionnel

3

Recette cuisine polonaise du plus célèbre gâteau polonais : le Polski Platzek. Le Polski Platzek (ou Placek Rodzynkowiec à prononcer plah-sek) – qu’on distribuait le jour de mariage à tous les voisins, c’est un peu de l’identité polonaise. Il s’agit d’un gâteau au levain qui peut être à base de raisins, de pommes…

Voici la recette cuisine polonaise que m’a léguée  ma Maman. Pardon pour l’orthographe, que j’ai francisée.

 

recette cuisine polonaise Polski Platzek gateau polonais

Pratique: j’ai adapté cette recette pour que la pâte soit faite dans une machine à pain.

Si vous faites cette recette à la main, il  faut travailler longuement la pâte, pour incorporer le maximum d’air.

Recette cuisine polonaise : le polski Platzek


 

Ingrédients: Pour 1 gâteau

–          10 cl  de lait

–          75 g de beurre fondu

–          2 œufs A TEMPERATURE DE LA PIECE (les sortir du frigo une ou deux heures avant)

–          1 pincée de sel

–          350 g de farine tamisée

–          50 g de sucre en poudre

–          1 carrés de levure fraîche  délayée dans un peu de lait tiède (voir ci-dessus) ou

–          10 g de levure de boulanger lyophilisée (4 dosettes) ou un demi-carré de levure de boulanger fraîche

Si la pâte paraît trop liquide en la travaillant, rectifier en ajoutant de la farine

Ingrédients pour les crouchenkis (garniture)

Pour 1 gâteau

–          150 g de farine normale

–          150 g de sucre

–          75 g de beurre mou

–          1 pincée de sel

PREPARATION DE LA PATE DU GATEAU:

–          Mettre la machine sur un programme: « pétrissage », c’est à dire “pâte seule” : la machine doit juste pétrir, et PAS cuire

–          Mettre le sel dans le fond, puis la farine et le sucre.

–          Le beurre fondu chaud est versé dans le lait froid, ce qui rend le tout tiède, y ajouter la levure, mélanger et laisser  gonfler un peu

–          Quand la levure a commencé à gonfler, la verser sur la farine

–          Mettre la machine en route.

PREPARATION DE LA GARNITURE:

LES CROUCHENKIS (orthographe non garantie):

–          Dans un saladier: verser farine + sel, faire un puits, y mettre le sucre puis le beurre mou

–          Couvrir peu à peu le beurre avec la farine, et l’écraser entre les doigts pour faire des grumeaux, comme pour un crumble.

–          Entreposer au frais (mais pas au frigo)

–          Éventuellement, préparer des lamelles de pommes rainettes pour mettre sur la pâte en dessous des crouchenkis

CUISSON du placek :

Quand la pâte est pétrie, arrêter la machine

–          Beurrer des tourtières au beurre sans sel, y étaler la pâte (avec mains mouillées à l’eau tiède pour qu’elle n’y colle pas)

–          Laisser encore monter la pâte 1 heure au chaud et à l’abri des courants d’air.

–          Mettre éventuellement les pommes, puis les crouchenkis par dessus

–          Cuire à four moyen, 15 à 30 mn (à surveiller)

–          Si on a peur de les brûler, les protéger avec une feuille d’alu 5 mn avant la fin de cuisson.

 

Envie d’une autre recette cuisine polonaise?



Partager

A propos de l'auteur

3 commentaires

  1. J’ai gardé un excellent souvenir de mes passages, mais ils étaient toujours trop rapides pour réellement apprécier le pays. Il faut dire que j’aime associer toujours plusieurs pays, souvent autour d’un thème ou d’un fil conducteur et du coup, je n’accorde jamais tout mon temps de vacances à un pays. Je préfère l’aborder par touches, par divers biais. Je regrette d’ailleurs de manquer de temps pour ne pas avoir accordé plus de temps à la rédaction de contenus sur ce pays et comme à l’époque de mes voyages, je n’avais pas encore de numérique, je suis trop paresseuse pour au moins scanné les centaines de photos rapportées…

    Culinairement parlant, j’ai adoré les fameux ravioli, les pierogi si je ne m’abuse… Je n’ai pas le souvenir de beaucoup d’autres spécialités Il faut dire que ce sont les limites des repas au restaurant, où l’on n’apprécie pas forcément les spécialités culinaires du pays ; ou en tout cas leur version authentique.

    Je ne sais pas si tu l’as vu (sûrement pas vu que le site st grand) : il y a sur Ideoz des leçons de langues… On a commencé avec le roumain grâce à notre partenaire RRI, un peu de serbe, de slovène… et de japonais… Toute idée de guide linguistique de base est bienvenue… J’essaie d’encourager les touristes à apprendre au moins quelques mots car ça me semble utile et important comme signe pour échange un peu avec les locaux même si aujourd’hui, l’anglais permet d’aller partout!

  2. En effet, je parle même la langue, même si ce sont mes arrière-arrière grands parents qui ont quitté ce pays.
    Le plus surprenant, c’est que quand je suis allée en Pologne, les gens me demandaient si je venais de Poznan, car, disaient-ils, jen avais l’accent… et en effte, ma famille était originaire de cette région! L’accent a perduré.
    Dans les mines du Nord, où j’ai passé mon enfance, lors des mariages polonais, les mariés sortaient, lui avec une bouteille de Vodka, elle avec ce gâteau et ils offraient dans le coron où ils habitaient, à chaque voisin sorti sur le pas de sa porte, un bout de gâteau et un verre de vodka.
    Nous appellions ça “le gâteau au mètre carré” car il n’était pas rare, pour nourrir toute la noce et les voisins, d’en commander tellement chez le boulanger que ça représentait plus d’un mètre carré, et pour le disposer, on dégondait une porte, qu’on mettait sur trétaux , et on y étalait les gâteaux. Je l’ai vu faire, de mes propres yeux, mais c’était il y a 50 ans (ce qui ne me rajeunit pas…)

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!