92 vues

Quand les jeunes thaïlandaises « go wild » : se déchaînent

0

 

« To go wild » : se déchaîner ou « avoir le feu aux fesses » ? Il y a un truc en train de faire le buzz depuis quelques temps en Thaïlande, mais pas seulement. En France, dans Lepost, le journal en ligne du Monde (ou paraissent également mes notes), et aussi sur Europe 1 que je captais hier depuis mon ordinateur… des journalistes se sont jetés et ont commenté la vidéo de Nongpanee Mahadthai, dite Ja (prononcer Dja) – qui se « gratte le zizi » dirait ma petite fille – en se trémoussant avec force gloussements et soupirs non équivoques sur une chanson « khan hou », dont le seul intérêt est qu’elle raconte que c’est l’oreille qui la démange alors que visiblement, à moins que la fille n’en ait trois, ce n’est pas du tout son oreille qu’elle titille en gémissant. Du pipi de chat, musique et paroles stupides comparées à « 666 » des Aphrodite Child et Vangelis Papathanassiou sur la voix sublime d’Irène Papas dans les annees 70… A écouter si vous n’étiez pas né à cette époque.

BLOG - fleur de temple-2

J’en rajoute une couche ? Le problème ce n’est pas de savoir si c’est « correct », ou « amoral » ou si la censure doit intervenir ou pas, le problème, selon moi, c’est qu’on regarde cette vidéo (voir le site voyageurasie-soleillevant.blogspot.com) avec nos yeux d’occidentaux et de déclarer : « Ben quoi ! On est libres, non ! Et la liberté d’expression alors ! » En Thaïlande il y a des codes. Ce genre d’exhibition existe déjà dans des milliers d’établissements à Bangkok, Pattaya etc… Difficile de l’ignorer. Qui n’est pas allé faire un tour du côté de Patpong Road et rentré dans une de ces boites ou des filles – des coyotes girls – se tortillent autour d’un pôle ? Ces exhibitions tarifées se passent dans le privé.. Tout le monde sait qu’il n’y a pas – officiellement – de prostitution en Thaïlande. Tout se passe donc en privé, derrière les portes closes… « Commerces équitables » comme je titrais il y a quelques jours.

Alors où est le « mais » ? Les occidentaux qui regarderont cette vidéo seront plus tentés de poser leur regard entre le nombril et le haut des « gambettes » de Ja que sur sa bouche et son sourire. Allez, revisionnez. Oui, elle porte un appareil dentaire. Pourquoi ? Ses dents ont besoin d’être redressées ? Que nenni ! Elles sont parfaitement alignées et seraient sûrement plus jolies sans cet appareil métallique, « mais », c’est la mode en Thaïlande de porter des fils dentaires. C’était un repoussoir définitif dans ma jeunesse et peut-être même encore aujourd’hui, je ne sais pas, en tout cas je n’aurais jamais embrassé un garçon avec ce truc sur les dents dans lequel s’incruste parfois des restes de nourritures.. Mais, c’est la mode. Et les dentistes thais s’enrichissent honteusement. Il doit bien y en avoir 12 dans mon quartier. Bien sûr, ils font quelques implants aux retraités, mais leur source de revenus… ce sont les jeunes obsédés par les appareils dentaires.

Où je voulais en venir en commençant ce billet ? Tout simplement au danger du mimétisme en Thaïlande. J’ai enseigné ici, et dans les écoles, le « copiage » est un véritable fléau. On risque fort donc de voir des centaines de petites « gigoteuses’ sur toutes les scènes thaïlandaises se « massant leur troisième oreille », pardon se grattant « l’oreille qui démange » –  titre exact de la chanson –  et non « sifflement d’oreille » comme l’ont traduit les journalistes français. Alors « inappropriée » ou pas, la chanson de Ja, qu’importe, ce n’est pas la question. Pensez aux clones de Ja qui vont la copier dans les cours d’écoles et sur toutes les scènes de villages où l’on fait souvent la fête (fêtes de temple en général) pour un oui ou un non.

Et comme je suis généralement sérieuse, en dépit de cette note, un peu exceptionnelle, voici pour terminer quelques chiffres glanés dans le magazine « Guru » : en 1957 on estimait à 20 000 le nombre de prostituées en Thaïlande. En 1984, elles étaient 700 000. En 1988 : 1 million et en 2001 : 2 millions… Evidemment la pauvreté a augmenté et le tourisme aussi. Est-ce que j’ai dit qu’il y avait un rapport ? Il faut apprendre à penser par soi-même.

Blog  - IMG_9844

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed | Amazon Plugin | Settlement Statement



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!