18 737 vues

Voyage en Norvège en été : de Bergen au Lofoten et au Cap Nord

1

Un voyage en Norvège en été…  C’est la garantie de découvrir un cadre bucolique et magnifique, qui laisse des souvenirs magiques. Si l’on connaît le climat froid de l’hiver, on s’étonnerait presque du climat clément qui peut dépasser les 25°C dès qu’on franchit le cercle polaire ! Bergen, la plus belle ville de Norvège, les fjords impressionnants et les îles Lofoten enthousiasmeront les amoureux de nature.

Norvège en été

Itinéraire de 2 semaines en Norvège en été

A l’été 2009, pour échapper aux chaleurs estivales du Sud de la France, nous avons mis le cap sur la Norvège. Voyager en Norvège en été, probablement la meilleure manière d’explorer la Norvège et sa nature sans subir la froidure et la rudesse du climat nordique.
Internet  est un outil formidable pour préparer ses vacances dans ce type de  pays, et nous avions tout organisé de France (réservations avion,  location de voiture, hébergement, et ferry vers les Lofoten), ce qui  nous permis de nous laisser porter sur place sans mauvaise surprise.
Rien  de plus facile d’ailleurs que de réserver à l’avance les hébergements  par exemple, un simple mail suffit, et pas besoin de payer d’acomptes ou  de laisser ses coordonnées bancaires, les norvégiens nous font  confiance..
Donc, c’est en toute tranquillité d’esprit que nous avons entamé notre périple de 2 semaines en Norvège en été.


Bergen ; “la” ville de Norvège à ne pas manquer


Jeudi  23 juillet: arrivée à Bergen par la compagnie Norwegian (nickel soi-dit  en passant: prix serrés, horaires respectés à la minute, seul le  service à bord est minimaliste…).
Nous craignions de découvrir et visiter Bergen sous la pluie comme cela semble être le cas 300 jours de l’année.  Et bien non, le soleil nous a réchauffé toute la soirée! Quais de  Bryggen à voir bien sûr.
Lendemain matin, nous entamons la visite du musée Hanseatik  (pensez à prendre un guide, sinon ça ne vaut pas le coup… Avec le  guide, c’est carrément passionnant..). Ravitaillement sur le marché aux  poissons (ah le saumon mariné sauvage!) et brusquement, trombes d’eau  sur la ville  de Bergen… Quand même, Bergen n’aurait pas été Bergen sans un bon  déluge car la Norvège en été peut s’avérer pluvieuse.

Nous voulions dormir à Bergen en Hytter. Malheureusement, les campings les plus près de Bergen se trouvaient très excentrés (à + de 10 km), ce qui n’était pas pratique car nous n’y passions qu’une petite journée.  Nous nous sommes rabattus sur l’auberge de jeunesse  Marken Gjestehus, idéalement située dans le centre ville de Bergen, proche du port , et pas trop chère (en savoir plus ici sur les hostels à Bergen). Nous n’étions pas en dortoir à la Guesthouse Marken, mais en chambre. Plus exactement en chambre de 2, occupée par 1 personne, le prix est de 490NOK. Par la suite, nous avons dormi dans des hytter, qui sont vraiment la solution idéale hors des villes et surtout la plus économique.

En ce qui concerne les réservations, en hytter, nous avions réservé par mail sans payer quoi que ce soit, et n’avons jamais eu de problème. Il y avait toujours quelqu’un à l’accueil, et notre réservation était bien enregistrée. Toutefois, il faut les prévenir si on compte arriver tard.
En auberge de jeunesse, en revanche, il faut payer un acompte à la résevation.


Découvrir la Norvège en train : une expérience plaisante

Puis, direction Ulvik, au bout du Hardangerfjord. Ciel  bouché, légère bruine, pas vu grand chose si ce n’est qu’on découvre les  premières caractéristiques des paysages de Norvège: des lacs partout, et des chalets en bois… La Norvège en été, ce n’est pas le beau temps garanti mais au moins, le climat reste doux.
Première nuit en Hytter, premiers  enthousiasmes: trop choux ces petits chalets tout en bois. Nous ne  serons pas déçus tout au long du voyage.
Départ pour Flaam où nous avons prévu de prendre l’incontournable train Flaam-Myrdal. Arrêt en passant à Undredal: charmant.
Finalement,  nous sommes un peu déçus par la montée en train à Myrdal. Pas à la  hauteur des commentaires dithyrambiques que nous avons lu sur plusieurs  guides. En revanche, la descente à pied est recommandée (21 km, mais le chemin  est très facile, et on peut toujours reprendre le train au milieu si  c’est trop dur..) : c’est bucolique à souhait. Framboises en vente  libre au bord des routes (il n’y a personne, on paie dans une petite  boîte, et c’est délicieux).

norvege fjords
Poursuite du voyage par le ferry Gudvangen-Kaupanger via le Naeroyfjord : un peu décevant car le ciel était encore bouché. Cela arrive souvent en Norvège en été!

Naeroyfjord Norvege
Arrivée  à Solvorn où nous avons réservé à Eplet: magnifique: un de nos plus  beaux souvenirs: une sorte de petite auberge entourée de framboisiers et  pommiers au bord d’un fjord aux eaux turquoises , avec des jeux de  lumière invraisemblables. Un accueil extrêmement sympathique. Bref tout  pour faire oublier que les apparitions du soleil sont un peu brèves ces  jours-ci.

On continue notre exploration de la Norvège en été vers le Jotunheimen avec un petit détour pour  s’approcher du glacier Nigardsbreen : somptueux. A partir de ce moment, malheureusement nous ne reverrons plus le soleil pendant près de 3 jours  : frustrant.

Glacier Nigardsbreen en Norvège

Glacier Nigardsbreen Norvege


La route des Trolls en Norvège en été


Continuons vers Lom à travers les plateaux et  sommets enneigés (sous la bruine), puis nous redescendons vers le  Geirangerfjord... et plein de cars de touristes!… Franchement, le coin  est sympathique, mais de là à y concentrer la moitié des touristes de  Norvège, c’est un peu exagéré. Pas nos meilleures souvenirs, cause météo  passable (enfin, il fait doux 20°, et il ne pleut quasiment pas, c’est  déjà ça).
Nous continuons par la route des Trolls (ma grosse  déception du séjour…). Franchement, dans les Alpes ou les Pyrénées, on  voit le même genre de routes. Et direction Trondheim.. Bien moins bien  que Bergen!
Et nous entamons la montée vers le Nord de la Norvège.
Première  étape TrondheimMo I rana pas formidable, toujours cause météo qui ne  s’arrange pas. Nous restons sur le chemin direct la E6, car ça ne vaut  pas le coup de faire autre chose.
Enfin, le miracle arrive à Mo I Rana, le soleil arrive, et ne nous quittera plus jusqu’à la fin.
Nous  décidons donc de prendre le chemin des écoliers pour faire Mo-I Rana  Bodo et empruntons donc la RV17. Dur , dur d’avancer, car toutes les 5  minutes le spectacle est tellement beau que nous nous arrêtons pour la  pause photo!
Nous passons le cercle polaire arctique sur un ferry  par la température extraordinaire de 27°!!! et rejoignons enfin Bodoe pour la dernière partie de notre voyage, à savoir, les Lofoten.
Les  Lofoten sous un soleil radieux pendant 2 jours, c’est indescriptible.  Chaque endroit vers lequel se porte notre regard est digne d’un décor de  carte postale. Reine, Nusfjord, … Il y a même des plages de sable  blanc où l’on peut se baigner par des températures pas trop glaciales  (je dirais 17-18°) .
Mais tout a une fin, et il faut déjà reprendre  le ferry vers Bodoe où nous prendrons l’avion pour Oslo et Paris. Pour  achever cette incursion magique aux Lofoten, une baleine viendra nous  accompagner un bout de chemin dans notre traversée en ferry..


Détails pratiques sur la Norvège en été


 

Côté budget en Norvège

Le mieux est d’aller en Norvège en avion, puis d‘effectuer un autotour en voiture de location. En ajoutant le carburant, les hébergements, les trains/ferrys, les visites de musées et la  nourriture, le voyage en Norvège nous sera revenu à 1200 Euros environ par  personne pour 15 jours.

Le coût d’un voyage en Norvège est cher , mais bien moins qu’en passant par un  tour-opérator. En revanche, il est possible de créer un voyage sur mesure en Norvège et d’adapter les propositions d’itinéraires à votre budget donc si vous ne voulez pas vous embêter à tout préparer et réserver sans trouver forcément des prix avantageux, vous pouvez toujours demander un devis gratuit auprès d’une agence locale en Norvège.

Comment visiter la Norvège à votre mesure?

mickael agence locale en finlande

Si on trouve des vols économiques vers Oslo (à partir de 150€), la cherté des logements, prête à réfléchir sur la meilleure formule entre un séjour itinérant ou un circuit découverte en Norvège en groupe avec une agence de voyage (aux environs de 1000€ la semaine). Un séjour en Norvège en autotour personnalisé (demandez un devis gratuit) ou un trek en Laponie avec une agence spécialisée ou avec une agence locale francophone comme l’agence de Mickael est la meilleure alternative pour vivre un séjour sans se soucier des préparatifs, selon vos goûts, vos envies et votre budget.

 

Pour la nourriture en Norvège, bien sûr, il faut cuisiner ou se limiter à de la nourriture de snack, car les restaurants en Norvège, et pas seulement à Oslo, sont hors de prix. En revanche, les supermarchés en Norvège ne sont pas beaucoup plus chers qu’en France. On avait amené, dans nos valises dans l’avion, pas mal de nourriture qu’on ne trouve pas là-bas car on a des enfants assez exigeants!: fromage, etc.. ; et en plus, ça peut permettre de faire des économies. Mais cela limite hélas la découverte des spécialités de la cuisine norvégienne par exemple.

Sur les 3 trajets que nous avons faits en Norvège en été avec Norwegian (Paris-Bergen, puis Bodoe-Oslo et Oslo-Paris), nous n’avons eu aucun problème: l’avion était pile à l’heure, et l’enregistrement (automatisé) ultra-rapide. Bref, si les tarifs sont moins chers que SAS, aucune raison de prendre SAS….

-la RV17 (route côtière qui longe la mer de Trondheim à Bodoe) que nous avons emprunté sur le tronçon Bodoe-Mo I Rana, reste un de nos meilleurs souvenirs (glacier du Svartisen..), sûrement parce que le temps était magnifique. (Nous avons mis 2 jours pour faire la route de Trondheim (pas trouvé terrible) à Bodoe).

Au niveau des transports en Norvège en été, nous avons donc parcouru de l’ordre de 2000 km, ce qui est pas mal compte-tenu des routes norvégiennes (pas d’autoroutes, mais des routes pas toujours très roulantes, et souvent des ferries si on veut emprunter les plus belles routes). Cela nous a quand même laissé le temps de bien profiter de la nature, même si certains jours nous avons beaucoup roulé. Au delà de 300 à 400 km par jour, on a un peu l’impression de passer son temps dans la voiture.
De plus, de tous les échos qu’on a eus, la réputation du Cap Nord est très surfaite, et c’est devenu un endroit très très commercial et sans grand intérêt.

Météo en Norvège : La région des fjords est aussi très belle, mais la météo y est assez capricieuse,  il faut bien tomber.

 

Meteo Norvège

Article écrit par Anwi

Cliquez sur les photos de la Norvège en été pour les agrandir…



Partager

Un commentaire

  1. Granier Marie-France on

    Mon compagnon et avons un projet d’aller jusqu’au îles Lofoten en voiture et y louer une maison ou plutôt un chalet pour une quinzaine de jours (+ les trajets). En regardant les sites, j’ai vu l’Express côtier et je me demandais si on ne pourrait pas ajouter une “excursion” en bateau des îles Lofoten vers le cap Nord par exemple et retour. Puis reprendre la voiture et rentrer. Mais est-ce intéressant? Cela a l’air cher? Y a-t-il un parcours plus intéressant qu’un autre? Où laisser la voiture chargée sur les îles Lofoten pendant les quelques jours de balade en bateau?
    Quelqu’un a-t-il déjà pratiquer ce système?

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!