Voyagez curieux à votre mesure! IDEOZ, le forum et blog voyage collaboratif qui vous aide à préparer un séjour en Europe parfait grâce aux conseils et expériences des voyageurs

Road trip dans les Balkans en voiture en 20 jours

0
Brochures touristiques gratuites sur la Serbie : Commander ici

Voici un récit de voyage d’un road trip de 20 jours dans les Balkans en voiture pour partir notamment à la découverte de Sarajevo, Mostar, la Bosnie Herzégovine, le Montenegro entre Kotor et le lac Skadar…

Balkans en voiture : circuit express en 20 jours

Un voyage rapide de vingt jours de Lyon à Lyon, 5200 kilomètres par différents pays des Balkans en voiture (Koleos). Des impressions glanées au fil des arrêts dans les villes traversées. Vingt jours et huit pays, très vite trop vite, on n’a pas le temps de se poser. La polémique peut naître, cela ne s’appelle plus voyager mais se déplacer à grande vitesse sans même prendre le temps d’aller à l’essentiel. Mais au fait c’est quoi l’essentiel?

Ce voyage éclair dans les Balkans en voiture je vais le décliner à travers un certain nombre de flashes au cours des arrêts dans les villes étapes. Les Balkans je les ai connus à différentes époques de ma vie. J’y ai vécu des évènements forts comme le siège de Sarajevo durant trois mois. Trois années de ma vie professionnelle se sont passées en Albanie. Dans ces différents pays je m’y suis aussi promené en touriste lors de voyages de courte durée. Je puis dire qu’une partie de mon cœur y est définitivement resté. Voilà pourquoi cette traversée même éclair fait resurgir du fond de ma mémoire une multitude de souvenirs plus ou moins enfouis, tristes ou gais et me permet de livrer nombre d’émotions ressenties au filtre de mon expérience de ces coins d’Europe particulièrement attachants. J’appuierai mon récit sur des photos de ce qui m’a le plus frappé au cours de ces 20 jours marathon.

Avec un grand plaisir en ce mois de septembre 2014, malgré le temps pas terrible, je fais découvrir à mes trois compagnons de voyage, mon épouse mon cousin et sa femme, cette véritable région d’Ali Baba, les Balkans. Comme ils n’acceptent de voyager que dans de très bonnes conditions, je les laisserai choisir les hôtels dans lesquels nous descendrons. Mon dieu, nous sommes bien loin de la vie rude du cyclotourisme à travers l’Atacama, mais je me laisse faire. Dans le fond voyager dans le confort c’est aussi une façon agréable de découvrir le monde, bien que les conditions spartiates permettent bien souvent une plus grande proximité avec les populations locales.

Somme toute, le prix de ce voyage dans les Balkans en voiture, hôtels quatre ou cinq étoiles, et la plupart du temps, midi et soir, des restaurants excellents, sera loin d’être exorbitant. Cela va nous revenir par couple à 2600 euros. On est très loin du coût d’un voyage de trois semaines organisé par un voyagiste, avec un confort souvent bien inférieur. Le seul reproche que je fais quant à ce mode de voyage, c’est que ce n’est pas l’idéal pour la ligne !

picto ampouleQuelle carte pour voyager dans les Balkans?

Carte NATIONAL Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Serbie et Monténégro, MacédoineLa carte NATIONAL Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Serbie et Monténégro, Macédoine s’avère très pratique pour se repérer sur les principaux itinéraires, car elle condense tous les pays d’ancienne Yougoslavie … Bien qu’elle date de 2012, elle reste l’une des cartes les plus précises et complètes et il y a assez peu de changements sur les réseaux routiers.

Prix : 6,55€

picto plus Bonne lisibilité (1 cm/10km), présence d’un index des localités, des réglementations routières de chaque pays, des distances et des temps moyens de parcours  
» Acheter la carte sur Amazon

aperçu de la carte croatie balkans

Cliquez sur la photo pour voir un aperçu de la carte

Voyager en Bosnie Herzégovine


Sarajevo ; une très forte impression

Parmi toutes les villes que j’ai connues durant ma vie, deux m’ont fait une très forte impression, et parmi celles-ci il y a justement Sarajevo. Il est vrai que j’y ai vécu durant plusieurs mois en 1994 au cours d’une période très troublée, le Siège de la ville lorsque la Yougoslavie se désagrégeait. J’y suis repassé en 2008, déjà six ans, alors que la paix était revenue. Immédiatement j’avais été repris par le charme étonnant de cette ville toute en longueur le long de sa fameuse “sniper allée” et tout en moutonnements de collines de part et d’autre de cette longue avenue, de huit kilomètres.

Notre hôtel à Sarajevo est situé sur cette fameuse “sniper allée” pas très loin de l’aéroport. Il se nomme le Radon Plaza Hotel Sarajavo 5*, immense building au « look » futuriste, qui s’élance sur 15 étages. Nous allons y passer deux nuits. Ce qui nous laissera une grande journée, laps de temps bien insuffisant, afin de s’imprégner de l’atmosphère de cette cité tant chargée d’histoire, où toutes les cultures se sont côtoyées, et qui fut aussi zone de confrontation entre l’empire ottoman et le monde de la chrétienté.

Radon Plaza Hotel Sarajevo

Du restaurant tournant panoramique situé au sommet de notre hôtel, nous avons tout loisir de contempler la nuit qui s’installe sur cette grande ville. De nombreux souvenirs me reviennent à l’esprit, les obus, certains jours jusqu’à cinq mille, les avions de l’OTAN remontant parfois les rues à basse altitude afin d’intimider les différents belligérants, et puis aussi le bruit sec des tirs de petits calibres qui claquaient sur le blindage de notre véhicule. Aujourd’hui, l’ambiance est bien différente. La circulation est importante, et la ville très animée n’est plus du tout figée dans l’immobilité que la peur d’être abattu par un obus ou une balle de sniper, faisait en permanence régner sur le lieu.

Sarajevo Sniper Alley

De notre perchoir nous distinguons malgré le mauvais temps une bonne partie de la cité. Des ruines datant de la guerre sont encore visibles. Les grandes façades juste en face, que je contemple en dégustant mon repas agrémenté d’un excellent vin, me ramènent 20 ans en arrière. Je me souviens les avoir vues toutes fumantes sous les coups de canon tirés par un char d’assaut embusqué à proximité, et qui sortait de temps à autre afin de lâcher quelques obus.

Nous partons nous promener au centre ville. Il est très impressionnant de se rendre au carrefour au bord de la rivière Miljacka, où ont été assassinés l’archiduc d’Autriche François Ferdinand et son épouse Sofia, préambule à la première guerre mondiale. Aujourd’hui la rivière charrie une eau rouge très boueuse, du fait des fortes précipitations qui sévissent depuis de nombreux jours.

Sarajevo pont riviere Miljacka

Sarajevo carrefour de l'assassinat de François Ferdinand et son épouse

La vieille ville de Sarajevo avec ses rues aux larges pavés, sa multitude de mosquées et ses quelques églises, ses places, ses échoppes nombreuses et cette foule bigarrée qui déambule, donne vraiment l’impression d’être quelque part au pays d’Ali Baba, mais pas en Europe. C’est là que réside tout le charme des Balkans.

Sarajevo fontaine sebilj Bascarsija

Sarajevo PigeonsNous montons sur les collines au-dessus de la vieille ville, à la rencontre de l’immense cimetière où sont ensevelies de nombreuses victimes du long siège de Sarajevo conduit par les troupes serbes. Les tombes partent littéralement à l’assaut des hauteurs. Leur blancheur illumine la grisaille environnante, due à la forte masse nuageuse qui enserre la ville et ses reliefs. De très anciennes pierres mortuaires, érodées par le temps et les intempéries, remontant à l’époque ottomane, semblent s’être échappées de leur emplacement initial, et se répandent de façon anarchique dans les pelouses.

banlieue de Sarajevo sur les collines

Pour moi l’âme de Sarajevo réside exactement en ces endroits de vieilles pierres et d’herbe. Une multitude de minuscules mosquées, au minaret en bois souvent peint en noir, escalade ces pentes raides. Se déplacer en voiture dans ces rues très pentues, où les véhicules foncent, a donné des sueurs froides à nos deux passagères, d’ailleurs sans doute pas seulement à elles ! Je ne sais pas si l’expression parfois employée dans certaines situations scabreuses « c’est bosniaque » vient de là ?

Sarajevo cimetiere sur les collines

Mostar ; ville symbole d’un martyre

Visiter Mostar? Encore une ville symbole du martyre vécu par la population au cours des évènements tragiques de la période 1992-1996. Son pont, qui avait été dynamité et reconstruit en 2004, représente l’emblème de la ville.

Mostar Neretva et mosquee

Nous logeons dans un superbe hôtel au-dessus de la vieille ville. L’Eden hôtel à Mostar, établissement très moderne tout juste ouvert. A notre arrivée un homme et les cinq femmes entièrement voilées, qui l’accompagnent, sont assis dans le petit salon d’entrée. En nous voyant toutes réajustent bien vite leur voile afin qu’aucune parcelle de leur peau ne soit visible. De toute évidence dans ce pays qu’est la Bosnie un islam rigoriste, (est-ce le bon terme ?) s’est installé. Cette situation est-elle le résultat des promesses non tenues de l’ONU, qui a laissé massacrer 7000 musulmans un peu plus au sud à Srebrenica, alors qu’elle avait promis de sécuriser la zone?

Mostar Mosquee et eglise

La réceptionniste de l’hôtel de confession musulmane m’affirme que ce rigorisme est le fait d’étrangers et non de Bosniaques, ce comportement n’étant pas dans leur tradition.

La vieille ville de Mostar est un lieu touristique très fréquenté. Le vieux pont (reconstruit après la guerre) est littéralement pris d’assaut. Les traditionnels adolescents sautant dans l’eau du haut de cette arche sont présents et font le spectacle.

Pont de Mostar
Pavés Pont de MostarVisiter la grande église catholique qui manifestement vient d’être reconstruite ne laisse pas indifférent. A l’entrée sont affichées les photos de plus de 60 moines exterminés par le régime communiste qui a sévi après la deuxième guerre mondiale. Ces visages affichent volonté et sérénité. De toute évidence ils étaient animés par la foi et l’espérance.

Rue de Mostar

Mosquee Mostar

Mostar cimetiere

Cette ville de Mostar a été très éprouvée par la guerre de désagrégation de la Yougoslavie. Les destructions ont été immenses, mais les répartitions ont effacé ce terrible passé récent. Cependant, toutes les haines et les animosités ont-elles disparu ? J’aurais tendance à dire malheureusement non. Dans un bistrot on nous propose de payer soit en euros ou en kunas croates, en refusant la monnaie locale, le mark bosniaque, étrange ! Il semble exister encore des frontières, que nous Occidentaux avons du mal à percevoir.Mostar batiment impacts de la guerre de Bosnie

 tombes Mostar

La rue principale de Mostar ressemble à toutes les rues des villes du monde, où le tourisme de masse sévit avec ses multitudes d’échoppes qui proposent les mêmes types de souvenirs confectionnés en Chine ou dans un autre pays asiatique.

Vieille ville de Mostar

» Consultez le Plan de Mostar

Voyager au Montenegro


Kotor et ses magnifiques bouches de Kotor

Poursuivons notre road trip dans les Balkans en voiture par l’exploration du littoral du Montenegro et notamment les fameuses bouches de Kotor et la ville de Kotor.

bouches de kotor MontenegroLes fameuses gorges de Kotor. Nous y accédons par une route qui plonge d’un coup de mille mètres en arrivant de Bosnie. La ville, première impression : la circulation difficile. Est-ce dû aux pluies fortes qui s’abattent ? Il faut reconnaître que cette année le temps n’est pas très clément dans cette région des Balkans.

 

Nous avons quelques difficultés à trouver un point de chute pour notre véhicule afin de rejoindre notre hôtel dénommé Monte-Cristo, situé en plein centre de la vieille ville. Cette dernière on n’en soupçonne pas l’existence, tant que l’on n’a pas franchi le mur de protection qui la cache à la vue. En effet, cette enceinte, vue de l’extérieur, semble collée à la grande paroi calcaire qui domine le lieu. On imagine mal comment une ville pourrait se blottir dans l’espace. Mais ce n’est qu’une illusion due sans doute à une perspective trompeuse. Cette vieille cité de Kotor à la pierre patinée pleine d’élégance surprend par son ampleur dès que l’on est passé sous le porche d’entrée.

port Kotor

vieille ville Kotor depuis les hauteurs

Notre hôtel à Kotor, très bien situé, occupe un très vieux bâtiment et de ce fait il offre des chambres qui ne sont pas aux standards modernes. Néanmoins, je le trouve plein de charme malgré le bruit et le peu de lumière. Rien ne me donne plus le cafard que ces grands hôtels aux multiples étoiles qui présentent exactement les mêmes standards et les mêmes prestations que vous soyez n’importe où sur la planète.

Tour horloge Kotor place principale

montagne depuis Kotor

Il est impératif de visiter la forteresse qui s’élève tout en hauteur dans la falaise surplombant la ville. Je crois me souvenir qu’il y a 1340 marches à gravir. Mais l’effort en vaut vraiment la peine. La ville de forme triangulaire se dévoile rapidement au fur et à mesure de l’ascension. De plus la vue sur ce fjord incroyable que constituent les gorges de Kotor est superbe, pour ne pas dire époustouflante.

citadelle Kotor

kotor depuis la citadelle

Cetinje ; l’ancienne capitale historique du Montenegro

Ville au charme désuet d’une ancienne capitale perchée à mille mètres d’altitude. La route pour y arriver, la route serpentine est tout simplement magnifique. Une longue suite d’épingles à cheveux qui escalade un pan de montagne vertical sur un kilomètre de dénivelé. Et après chaque virage la vue sur les gorges de Kotor devient toujours plus stupéfiante.

Montenegro route serpentine entre kotor et cetinje

Les passagères ont eu des angoisses et elles étaient prêtent à la rébellion si la voiture s’approchait trop du bord, ou pire si le chauffeur regardait la mer tout là-bas en-dessous au lieu de la route.
La ville de Cetinje rappelle un temps passé où les ambassades étaient actives. La balade à pied à travers cette cité tranquille, qui recèle de magnifiques monuments, est très agréable. Il  règne à Cetinje une quiétude qui rappelle l’idée que l’on se fait des villes coloniales où l’ennui représentait la principale activité.

Cetinje rue principale

Cetinje femmes du Montenegro en habit folklorique

Cetinje gardes

 

Virpazar; porte d’entrée du lac de Skadar

Bourgade au bord du magnifique lac de Skadar (ou Skhöder en Albanais) à cheval sur le Monténégro et l’Albanie. Notre hôtel, à notre avis trop vanté par notre guide ne mérite pas de tels éloges. Par contre la promenade en bateau sur le lac Skadar est un enchantement.

Lac Skadar Montenegro

Nous allons vivre un épisode troublant. Je ne suis pas particulièrement parano, même si je me suis fait voler beaucoup de choses dans ma vie, mais ce jour j’ai entendu mon ange gardien qui m’a dit de me sauver. Au matin nous quittons Virpazar avec le désir de suivre le lac par la minuscule route qui le longe par sa rive sud. L’itinéraire est magnifique, mais les croisements problématiques.

lac Skadar au Montenegro

Après une dizaine de kilomètres nous nous arrêtons pour faire le point sur un petit espace. Une voiture jaune, genre break, nous dépasse et s’arrête une centaine de mètres plus loin. Nous avons à peine l’espace pour la doubler. Elle redémarre et nous suit. Une quinzaine de kilomètres plus loin, elle nous talonne toujours. Dans la voiture je ne suis pas le seul à l’avoir remarquée. A la sortie d’un virage serré un petit carrefour avec un espace permettant de s’arrêter. Nous descendons faire des photos sur un panorama extraordinaire, le lac une centaine de mètres plus bas apparaît dans toute son immensité.

Lac Skadar Virpazar

Le chauffeur de la voiture jaune a sans doute été surpris de notre arrêt inopiné, et s’immobilise cette fois derrière. Lui et son passager descendent en nous regardant ostensiblement et sortent un sac plastique duquel ils prennent un casse-croûte, qu’ils attaquent en restant accoudés à leur voiture. Là, çà commence à m’intriguer sérieusement. Je monte, reprends le volant, fais demi-tour et ils nous regardent nous éloigner en sens inverse. Avaient-ils prévenus des comparses qui quelques kilomètres plus loin auraient sans difficulté bloquer la route, et là pris en sandwich nous aurions été à leur merci ? Le Koléos les intéressait-il ? Les grosses voitures que l’on croise sont-elles toutes achetées ? Nous ne saurons jamais ce qu’ils nous voulaient, mais j’ai ressenti un profond malaise le temps qu’a duré cette petite aventure. Je me souviens m’être fait dépouiller de mes affaires au Pérou par un individu qui s’était quasiment fait accepter dans notre environnement comme non hostile.

balade Lac Skadar au Montenegro

ecosysteme Lac Skadar au Montenegro

Lac Skadar pont de Rijeka Crnojevica

Voyager en Albanie ; l’essentiel de l’Albanie en 6 jours

Bien sûr, il n’est pas possible de découvrir l’Albanie en voiture en si peu de temps, mais cet itinéraire en Albanie peut être très pertinent si vous disposez d’un peu plus de temps ou si vous souhaitez intégrer comme nous l’Albanie dans votre circuit à travers les Balkans.

  • Shkodër ; une ville qui a évolué à une vitesse impressionnante
  • Kruja ; une ville réputée pour avoir été un bastion de résidence aux Ottomans
  • Tirana ; la capitale albanaise qui a connu de nombreuses transformations depuis des années
  • Berat ; surnommée la ville aux mille fenêtres, Berat est classée au patrimoine mondial de l’Unesco et son charme est évident
  • La route menant d’Himara à Saranda…
  • Gjirokastra, connue pour être la ville d’où est originaire l’écrivain Ismaël Kadaré
  • Permet qui est un peu révélatrice de l’Albanie profonde
  • Gorça, le Petit Paris d’Albanie
  • Pogradec ; la dernière étape avant la Macédoine

Lire le récit de voyage en Albanie ici…

Voyager en MACEDOINE Fyrom


Ohrid

Jolie station balnéaire à la réputation internationale, nous y descendons dans un hôtel en plein centre qui donne sur le lac. L’endroit est charmant. Le tourisme y est particulièrement actif. Nous y passons un moment très agréable à déguster les différents poissons du lac et à goûter les vins blancs et rouge de bonne tenue. Il est à noter que le fameux Koran, il faut rester en Albanie pour le manger, car sa pêche est interdite en Macédoine, étant considéré comme une espèce protégée.

Bitola

Nous faisons un détour par cette ville. Nous voulons voir le cimetière militaire français qui contient les corps de 17 000 soldats morts dans des combats contre les Bulgares. Nous ne le trouvons pas et mettons le cap sur Skopje la capitale de Macédoine, après avoir bu un café au centre ville. Cette ville dégage tristesse et pauvreté. Mais ce n’est qu’une impression, car nous n’avons fait que passer; si nous avions pris le temps d’y passer une nuit notre jugement serait peut-être différent.

Skopje, une capitale étonnante

Cette ville est étonnante, sa partie slave et sa partie albanaise sont très différentes. Le Vardar, fleuve qui traverse la cité est bordé d’immenses bâtiments bien entretenus. On est frappé en premier lieu par le nombre incroyable de statues de bronze qui constellent les ponts et les places. On y croise des personnages de légendes comme Alexandre le conquérant ou des hommes politiques récents.
La partie albanaise au contraire d’une ville de grands bâtiments, nous ramène en Albanie avec ses rues pavées, son architecture balkanique et ses mosquées. La religion a l’air plus suivie ici qu’en Albanie, où les mosquées même si elles sont nombreuses restent généralement désertes.

Voyager en Serbie


Belgrade

Immense ville qui s’étale sur de grandes distances. Nous logeons en plein centre à proximité immédiate de la Présidence de la République dans un hôtel assez étrange au charme désuet des grandes demeures du début du XXème siècle. Au détour des rues, parfois on voit encore par endroits les traces du bombardement effectué durant, me semble-t-il trois longs mois par les aviations de pays de l’OTAN, dont la France fut le deuxième contributeur après les USA. La ville se trouve au confluent de la Save et du Danube.

La longue rue qui conduit à la colline où se trouve l’ancienne forteresse est piétonne. Il est particulièrement agréable de s’y promener. J’ai recherché dans les nombreuses librairies des ouvrages sur la guerre récente, écrits par des Serbes et traduits en anglais. En effet, jusqu’à présent je n’ai jamais lu de textes venant de cette partie. Il est toujours instructif d’avoir la vérité de chacun.

La visite de la forteresse est aussi très intéressante. En particulier, on peut y admirer le confluent de deux puissants cours d’eau la Save et le Danube. De la même manière à Mendoza j’avais cherché un livre sur la guerre de Malouines écrit par un Argentin, car les nombreux livres que j’avais lus à ce sujet étaient tous d’auteurs britanniques. Là encore on découvre des perceptions différentes d’un même événement.

Il nous reste trois jours et 1500 kilomètres avant de rentrer à Lyon. Notre voyage touche à sa fin. En trois étapes, exclusivement ou presque par autoroute, nous allons regagner les bords du Rhône.

 

Fin de voyage

CROATIE

Rijeka

Ville qui a été disputée au cours du temps entre la Croatie et l’Italie. Actuellement Rijeka est le principal port de Croatie. Un centre ville piéton où nous faisons une balade nocturne avant d’aller faire un repas de poissons.

Rijeka Croatie

ITALIE

Sirmione

Adorable petite cité sur le bord du lac de Garde, nichée tout au bout d’une presqu’île effilée. Nous descendons dans un hôtel au charme désuet et aux peintures un peu fanées. Mais sa situation est de tout premier plan. Son site archéologique, une immense villa romaine qui est située au point ultime de la presqu’île et son château qui en garde l’accès sont deux sites remarquables de ce très joli coin d’Italie. Comme dernière étape ce fut un enchantement. Je recommande très vivement la visite de ce lieu pittoresque, même si nous étions de véritables hordes de touristes à l’assaut de cet endroit ravissant.

Sirmione Italie

Sirmione

Sirmione remparts

Voyagez curieux à votre mesure dans les Balkans avec IDEOZ:
Abonnez vous et recevez nos meilleurs conseils et idées de voyage:

Besoin d’aide pour préparer votre voyage en Serbie?

Des questions? Les voyageurs, expatriés et autochtones spécialistes de la Serbie vous répondent!

Pour obtenir des conseils de voyage personnalisés, postez vos questions sur le forum et consultez notre guide voyage Serbie ou contactez nous par email et sur le chat.

» Accédez au forum dédié à la Serbie…

conseillers voyage forum Serbie IDEOZ voyages
Consultez les dernières discussions sur la Serbie - Posez vos questions voyage ici?

Posez vos questions aux voyageurs experts de la Serbie :

Sandrine MonllorSandrine Monllor, animatrice du forum. Passionnée par les Balkans, avec une prédilection pour la Serbie qu'elle découvre depuis 1999. Les autres voyageurs connaisseurs, expats ou locaux sont : Carine MarkovicJacqueline RoekensDaniel KlenkovicJean Christophe Cuny, SabrinetteTherapist, Dragan Grcic.

 

Restez informé(e) des nouvelles discussions : abonnez vous via le lien "M'Abonner" ci-dessous pour recevoir des alertes en vous connectant sur votre compte membre.

 

18 sujets de 1 à 15 (sur un total de 124)
Créer un nouveau sujet dans “SERBIE”
Vos informations:








Partager
A propos de l'auteur

Commandez des brochures touristiques gratuites sur la Serbie

Nous vous rappelons que notre partenaire l'office national du tourisme s'autorise s'il le souhaite et sans motivation à ne pas donner suite à votre requête et à ne pas vous adresser de brochures.

(5 choix maximum)
(5 cases au maximum)
(3 choix maximum)
ATTENTION !!! Cette étape est indispensable pour que la meilleure aide vous soit fournie ; posez vos questions, évoquez vos besoins, goûts et recherches en détails.

En cliquant sur "Envoyer ma demande" ci-dessous, vous acceptez sans réserve les CGU d'IDEOZ : Pour en savoir plus : https://voyages.ideoz.fr/cgu/

Vous reconnaissez avoir pris connaissance des conditions d'utilisation du site Ideoz (*) et vous acceptez de recevoir des informations par email, d'être contacté(e) par l'office national du tourisme, l'administrateur Ideoz et leurs partenaires. Vous acceptez qu'un compte membre soit créé sur la plateforme IDEOZ pour que vous puissiez accéder à ces informations, recevoir les lettres d'informations et profiter pleinement des services d'IDEOZ. Si l'administrateur le juge utile, vous autorisez que vos messages et questions soient publiés sur le forum ou le site IDEOZ.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!