316 vues

Saint Côme d’Olt en Rouergue

2

L’Amérique du Sud au Nord, certes, mais pour nous, c’est ici dans ce très joli petit village Aveyronnais que le voyage commence.

C’est en 1884 qu’un groupe d’Aveyronnais environ 150 personnes avec femmes et enfants, décide de quitter le Rouergue et plus précisément la région de Saint Côme d’Olt pour partir à la recherche de terres lointaines.


Saint Côme d’Olt : le fameux clocher tors ou “flammé” du XVI° siècle, œuvre de l’architecte Antoine Salvanh, également auteur du clocher de la cathédrale de Rodez.

Un peu d’histoire :

C’est en 1884 qu’un groupe d’Aveyronnais environ 150 personnes avec femmes et enfants, décide de quitter le Rouergue et plus précisément la région de Saint Côme d’Olt pour partir à la recherche de terres lointaines. Rassemblés à Rodez par l’un de leur compatriote François Issaly, envoyé par Clément Cabanettes, ils ont entrepris le rêve de se construire un avenir meilleur, là-bas, en Amérique du Sud. Il faut dire qu’en ce temps là, la vie n’était pas facile en Aveyron. On ne partageait pas les terres. Le fils aîné de la famille en héritait en totalité, le second rejoignait l’église, quant aux autres enfants, leur restait l’armée ou le service en tant qu’ouvrier agricole dans les fermes environnantes.
Donc, le 4 décembre 1884, date à laquelle on commémore la fondation de la ville au sud-ouest de la province de Buenos Aires, à 600 kilomètres de la capitale, notre groupe d’Aveyronnais débarque à la gare de Pigüé, portant leurs bagages de rêves et d’espoirs. Les débuts ne furent pas faciles, moissons perdues, intempéries, promesses non tenues de la part de l’entreprise de colonisation, nostalgie, conditions de vie très dure. Seuls le courage, l’optimisme et la persévérance, les aidèrent à s’en sortir.
C’est ce courage qui enthousiasmait Gil lorsque, adolescent passionné d’histoire locale, il prit connaissance de cette aventure de Rouergats partis se construire une Aveyron à l’autre bout du monde. C’est à ce moment là qu’il se promit d’aller un jour rendre visite à ces lointains cousins et c’est de ce rêve qu’est parti notre projet : aller à Pigüé, bien sur, quoi de plus beau que d’avoir la chance de pouvoir réaliser un rêve d’enfant mais, à y être, pourquoi ne pas visiter toute l’Amérique du Sud, d’autant que moi, de mon coté j’avais dans un coin de rêve les maisons colorées de la chanson de marins, ” Nous irons à Valparaiso” et les superbes poèmes de Pablo Néruda, et Santiago , et l’Ile de Pâques et le Mexique et pourquoi pas l’Amérique du Sud au Nord , d’Ushuaia à l’Alaska !

Et c’est ainsi que notre projet prit forme .

Visite donc, du très joli village de Saint Côme d’Olt, là où tout commence

Saint Côme d’Olt, facade de la Mairie, sise dans l’ancien manoir des Sires de Calmont.

Ce mercredi 30 septembre, nous avons rendez-vous avec madame Nathalie Auguy, Maire de la commune de Saint Côme et Présidente de l’Amicale Rouergue-Pigüé, qui nous reçoit avec énormément de gentillesse malgré son travail.
Elle nous avait préparé toute une documentation, nous parle longuement de l’action de l’Alliance Française et notamment de la restauration des cours de Français dans les écoles de Pigüé, nous remet des adresses de personnes à contacter sur place, bref, maintenant c’est sur, pas de doute, nous le ressentons profondément, c’est bien ici, à Saint Côme que commence notre voyage.

Saint Côme d’Olt : tour de la maison Dufau

Saint Côme d’Olt : la tour du Greffe

Saint Côme d’Olt , la tour de la maison de Pons de Caylus


Saint Côme d’Olt, la facade arrière du manoir des Sires de Calmont.

Saint Côme d’Olt : la porte romane Théron .

Saint Côme d’Olt Maison du Consul de Rodelle.

Saint Côme d’Olt un petit curieux de la rue Crémade.


Saint Côme d’Olt, chapelle des Pénitents, première église de St Côme.

Après cette jolie promenade dans Saint Côme où nous nous sentons déjà “en voyage”, nous nous rendons à Rodez non sans nous arrêter au passage à Espalion.

Espalion  : le pont vieux

Espalion, le château en bordure du Lot et à l’arrière plan le Pont Vieux.

A l’Office Départemental du tourisme en Aveyron où, sur les conseils de madame Auguy, nous voudrions récupérer de la documentation en Espagnol sur le département à offrir à Pigüé, nous sommes, là aussi, extrêmement bien accueillis, par une personne ouverte à notre projet, qui nous remet généreusement des fascicules en Espagnol  beaux, et extrêmement bien faits, ainsi que des affiches de paysages et de villages d’Aveyron. Nous sommes ravis d’avoir d’aussi jolis documents à distribuer là-bas dans cet Aveyron du bout du monde au cœur de la Pampa Argentine.



Partager

A propos de l'auteur

À propos de moi : De nous plutôt ! Donc, Gil, c'est lui, Catherine et bien,c'est elle, et Zébulon, c'est le camping car. Ensemble, ils partagent la passion du voyage et maintenant que Gil et Catherine sont à la retraite, Zébulon ne va pas chômer.Les carnets nomades de CatherineGil, c’est le récit en photos et bavardages de nos voyages,en Roumanie, Bulgarie Slovaquie, Ouzbékistan, Ukraine & Crimée, Maroc. Et notre voyage de 12 mois en Amérique du Sud. __________________________________________________________________________________________Un commentaire fait plaisir! Merci pour vos lectures et vos messages.Le blog de CatherineGil ________________________________________________________________________________________

2 commentaires

  1. J’ai eu l’occasion de visiter Saint Côme d’Olt et Espalion lors de mon chemin vers Compostelle. Je confirme que sont deux magnifiques petites villes et qu’on y mange très bien. (Aligot, saucisses de pays etc…)

  2. J’adore l’Aveyron et j’ai encore dormi à Rodez le 4 dernier avant de visiter Séverac-le-Château, l’Abbaye de Loc Dieu et Villefranche-de-Rouergue que je salue chaque fois que je passe dans la région. J’ai mangé de l’aligot évidemment…

    Je commence à connaître ce département : Conques, Figeac (?), Espalion, Entraygues, Estaing, etc… J’ai campé à Marcillac-Vallon en guise de voyage de noce il y a 36 ans. J’ai découvert Corde à cette occasion et je l’ai revisité le 4 dernier, c’est magnifique !

    Heureux Aveyronnais

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!