IDEOZ Voyages > News >

monastère roumanie

Guide Bucovine : Monastère orthodoxe de Voronet

voronetvoronet1Selon Wikipedia : Le monastère de Voroneţ ((ro) Mănăstirea Voroneţ) est un monastère de Roumanie, se trouvant près de la ville de Gura Humorului. Il a été bâti sous l’ordre de Étienne III le Grand (Ştefan cel Mare) en 3 mois et 3 semaines, du 26 mai au 14 septembre 1488 suite à une victoire contre les Ottomans. L’église du monastère est de plan tréflé; elle est composée d’un sanctuaire, d’une nef à absides latérales surmontée d’une coupole à tambour et d’un narthex voûté d’une calotte.

Lire la suite »Guide Bucovine : Monastère orthodoxe de Voronet

Monastère et château de Miclauseni (Moldova, Roumanie)

Découvrez le monastère et le château de Miclauseni dans la région de Moldova, en Roumanie. Situé tout près de la rivière de Siret, nord-est de la région de Moldavie, entre les villes Roman et Iasi (la route E583), le Monastère de Miclauseni doit son nom à Miclaus, le premier propriétaire de ces terrains. En 1699, le boyard Ioan Sandu Sturza devient le propriétaire du domaine de Miclauseni. L’église actuelle a été bâtie entre 1821-1823 par Dimitrie Sturza (1756-1846) et de sa femme. Le Château de Miclauseni , monument historique d’art gothique, a été construit entre 1880-1904 par George A. Sturza et sa femme Maria.

Musées de Buzàu : la culture Montéoru (Tourisme Roumanie, Muntenie)

Découvrez les musées du département de Buzàu, en compagnie de Mme Doïna Ciobanu, ethnoarchéologue, docteur en histoire ancienne et directrice du Musée départemental, institution vieille d’une centaine d’années. Tout a commencé avec une collection scolaire constituée en 1892 et qui s’est vue accorder le statut de musée en 1936. Après plusieurs déménagements, les collections furent logées en 1978 dans le bâtiment classé où elles se trouvent encore aujourd’hui.


 Musées de Buzàu : la culture Montéoru


 

roumanie monastere ciolanu buzautresor musee buzauLes objets sont répartis par sections, dont la plus riche est celle d’archéologie, affirme Mme Doïna Ciobanu:
“Dans cette section, nous avons rassemblé des pièces du paléolithique mais aussi du néolithique, découvertes grâce aux fouilles de Cotatcu. Etant donné que la commune de Montéoru se trouve dans notre région, l’époque du bronze est très bien représentée. En effet, ce que l’on appelle “la culture Montéoru” a marqué cette ère dans l’espace roumain. La civilisation gèto-dace y est présente également car d’anciennes forteresses daces ont existé sur le territoire de Buzàu: la forteresse de Càlàmànesti, par exemple, où avaient lieu des rituels religieux pour les membres des communautés situées à l’intérieur de la zone de Gruiu Dunàrii ou encore la forteresse défensive de Târgov, dans la Vallée du Buzàu. Vous voyez combien la présence des Daces est importante dans le département de Buzàu.”

Le premier millénaire après J. Ch. est l’époque des grandes migrations. C’est ce que rappelle le trésor de Pietroasele, dont le Musée départemental détient une copie, la seule qui existe d’ailleurs, réalisée sur la commande du roi Carol I. Quant au Buzàu moyenâgeux, Mme Doïna Ciobanu, directrice du Musée départemental, raconte:
“Ici, à la courbure des Carpates, le Moyen Âge vu naître trois forteresses défensives, transformées plus tard en monastères fortifiés: à Bradu, au 13e siècle, à Berca, au 17e et à Vintilà Vodà, édifice qui fit aussi office de résidence pour Vlad Vodà Vintilà, prince régnant de Valachie ?… S’y ajoute la ville de Buzàu elle-même, mentionnée dans les documents pour la première fois le 13 avril 372. De nombreux vestiges parlent du Buzàu médiéval et de sa forteresse érigée autour de l’évêché”.


chihlimbar musee buzauLes 19e et 20e siècles sont illustrés par l’activité des habitants de la région de Buzau qui ont lutté pour l’union des Principautés roumaines en 1859, pour l’élection du prince régnant Alexandru Ioan Cuza, et qui ont participé à la guerre d’Indépendance de 1877 – 1878. Comme nous pouvons donc le constater, la ville de Buzau a été un important centre culturel. En témoigne également le fait qu’en 1500 le prince régnant Radu le Grand de Valachie y a installé un évêché. En 2007, Buzau a ouvert le Musée épiscopal, que Doina Ciobanu vous conseille d’inclure dans votre itinéraire :
“Ce musée se trouve dans un bâtiment classé, construit en 1837 et qui avait jadis appartenu au séminaire théologique. Il est peut-être le plus beau musée à caractère religieux du pays. Tant le bâtiment que l’exposition ont été impeccablement remis à neuf. L’itinéraire doit absolument inclure aussi la Maison-musée de l’écrivain roumain Vasile Voiculescu, qui se trouve à Pârscov. A l’intérieur le visiteur découvre des objets ayant appartenu à la famille Voiculescu. L’ambiance, tout à fait spéciale, nous fait revivre ses écrits fantastiques, ainsi que les œuvres dans lesquelles il parle du village et des habitants de la région. A visiter aussi la collection d’ambre jaune de Colti, au Musée de l’Ambre. Elle comprend d’innombrables pièces d’ambre jaune taillées ou non. A ne pas rater non plus une visite à la colonie de sculpture en plein air de Magura. Notre musée en est le propriétaire et la collection comprend 256 pièces réalisées dans le cadre de ses ateliers. La collection s’étale sur 21 hectares.”

sculpture magura ciolanu mareLes pièces ont reçu la patine du temps et elles semblent faire partie du paysage. C’est pourquoi la colonie semble être plus belle maintenant qu’au moment où les sculptures ont été réalisées. Toute la colonie a été remise à neuf il y a trois ans et à présent elle offre aux visiteurs d’avantage d’infos sur les pièces exposées. De l’avis de Doina Ciobanu, directrice du Musée départemental Buzau, un périple culturel dans la région doit absolument inclure aussi les musées accueillis par les monastères.
“Le monastère de Ràtesti possède un musée très bien mis au point, ainsi que celui de Ciolanu, qui se trouve près de la colonie de création de Magura. Et vu qu’on parle monastères, il ne faut pas rater non plus celui appelé Poiana Marului de la commune de Bisoca. Les deux églises de ce monastère datent du 18e siècle. Elles ont gardé presque tous les éléments architecturaux d’origine, grâce à l’entretien rigoureux dont elles ont bénéficié à travers le temps.”

 

Aut. : Daniel Onea ; trad. : Ileana Taroi, Alex Diaconescu

Lire la suite »Musées de Buzàu : la culture Montéoru (Tourisme Roumanie, Muntenie)