68 vues

Thailande et Tourisme : vers le tourisme de luxe ; Times are changing

0

En Thaïlande, le rapport des thaïlandais aux touristes et au tourisme change…  Comme le temps et comme le monde change, le tourisme en Thailande s’oriente de plus en plus vers le luxe et ce ne sont plus forcément les occidentaux que l’on essaie de satisfaire mais les asiatiques et notamment les chinois…

Vents d’est, vents d’ouest… Il y a encore quelques années, les courants allaient dans le sens ouest-est, « tawan tok » (soleil tomber) vers « tawan ook » (soleil sortir), je veux parler des courants touristiques. Il y a encore peu de temps, je me portais systématiquement « volontaire » en cas de surbooking. N’ayant pas de dates à respecter, je me moquais bien de voler sur l’avion du lendemain, trop contente de recevoir une compensation de plusieurs centaines d’euros… mais « les temps changent ».

Sur le vol Paris-Abu-Dhabi, la compagnie Etihad avait – faute d’avoir pu remplir son avion – partagé cette partie du vol avec Air France…Vaut mieux partager les recettes, ça coûte une fortune de faire voler des avions  à vide. Un jeu d’alliances qui existe de plus en plus souvent et appelé « codeshare ». Manque de bol c’était un avion affrété par AF : accoudoirs déglingués, box à tablette (ancienne mode) poussiéreux, écran-confetti sans son, sans image. Personnel évanescent. « « On s’occupe de votre problème, patientez 5 minutes » Plus jamais revu personne.

Je ne me plains pas (après tout je n’ai qu’à rester à la maison !), je fais juste un constat. J’achète un billet avec Etihad et je me retrouve avec AF. Sur la seconde partie du voyage, RAS, vol parfait avec Etihad et prière à Allah pour la protection du vol.

A Chiang Mai, tout le monde vient dans mon quartier « trendy » (pas les backpackers qui se fichent du « trendy », eux, veulent du pas cher)  taiwanais,  chinois,  japonais,  hong kongais, singapouriens, coréens…et surtout thaïs de Bangkok. Du coup on construit jour et nuit, des « malls », des « condos » (j’ai horreur de ce mot, diminutif de condominium). Merci les ouvriers non qualifiés qui arrivent de Birmanie, sous-payés et corvéables à merci. Aux thaïs, le tarif syndical est de 300 bahts/jour (7,80 euros), aux émigrés illégaux, la moitié de ce tarif.

Donc déferlante de touristes asiatiques avec jolies filles en capeline, talons hauts et ombrelles assorties au tee-shirt…et hommes de tous âges avec les derniers Canon autour du cou.

BLOG 1L6A3986

Blog 1L6A3993

Le monde change. Depuis un moment déjà. Mais de plus en plus vite, à la vitesse de l’information. Du coup les prix grimpent. Les hôtels de luxe sont pleins (les asiatiques en général dépensent beaucoup (+) en peu (-) de jours, les occidentaux, c’est le contraire, ils dépensent – en + de jours)… Alors c’est le petit commerce qui trinque. Le prix des massages (matelas posés à même le sol dans des officines des années cinquante) baissent. Les chinois préfèrent les SPAS de luxe dans leur hôtel. Les tuk tuk racolent dur, font de la retape comme des malades. Avant, ils n’insistaient pas « j’habite ici » leur suffisait pour qu’ils s’attaquent à un autre farang, maintenant ils insistent, prennent le temps de discuter, « allez, allez, un petit effort, même si vous habitez ici, c’est rigolo de faire un tour en tuk tuk).

Times are changing.

La fin du temps des routards

Le gouvernement thaïlandais va de plus en plus privilégier le tourisme + – (beaucoup d’argent en peu de jours) au détriment du tourisme – + (peu d’argent en beaucoup de jours). Déjà aux ambassades, pour un visa de deux mois, il faut déposer photocopie de compte en banque avec minimum 500 euros (pour rapatriement en cas de problème). Il n’en restera pas là. Il faudra bientôt une assurance santé. Le temps des routards est fini depuis longtemps, celui de « l’Asie pour trois fois rien », de « Asia in a schoestring », même le guide du routard, n’est plus un guide pour fauchés glandouilleurs mais un guide pour touristes pépères. Le monde se redessine chaque jour.

Les pays comme la Thaïlande souhaitent recevoir des touristes avec devises, Bangkok est en train de devenir un « hub » pour la chirurgie esthétique et bientôt, comme Singapour, un « hub » pour le shopping.

Blog 1L6A4014

En attendant, dure dure la vie pour le thaï moyen car tous les prix grimpent, pas leur salaire.

D’où que vous veniez admettez que les eaux autour de vous ont monté (au vrai comme au figuré) Et acceptez que bientôt, vous serez trempés jusqu’aux os.

Si votre temps pour vous vaut la peine d’être sauvé  Alors vous feriez mieux de vous mettre à nager ou vous coulerez comme une pierre.

Et le perdant aujourd’hui sera le gagnant demain

Car la roue n’a pas fini de tourner et le lent aujourd’hui, sera demain, rapide

Et le présent d’aujourd’hui sera demain le passé. Times are changing

Ça ne vous dit rien ?

michele jullian malee

 

Découvrez le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures …



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!