387 vues

Trois semaines en France : regard d’un expatrié français au Japon

0

Trois semaines en France cet été. J’ai lu je ne sais plus où qu’un entrepreneur qui doit parfois travailler 20 heures dans une journée à la chance de pouvoir prendre 20 jours de vacances (ce n’est pas un Français, mais un Américain qui disait cela, bien sûr ). Trois semaines, c’est long, ça passe très vite, c’est nécessaire et ça peut se faire, tout en n’abandonnant pas totalement son activité. Bento&co a pu “tourner” sans problème et nos gentils postiers japonais travaillant également le dimanche, il nous est possible d’envoyer des colis aujourd’hui (hier) afin de rattraper le retard.

dans l'avion france japon

Les vacances ont parfaitement débuté dès le check in à l’aéroport du Kansai : booking over pour ce vol et un surclassement en classe affaire grâce à mon solde de miles sur la carte Flying blue. Cool. 12 heures de vol passent mieux ainsi et retourner dans la bétaillère, la classe éco, ne donne pas très envie après une telle expérience (la 3e en 4 ans !).

repas dans l'avion japon france

Ce qu’il y a de plus appréciable en classe affaire, c’est le siège, l’espace offert. Déception pour les plats proposés cette fois-ci… Peut-être qu’Air France devrait demander autre chose à son traiteur de l’aéroport du Kansai. Mais difficile de se plaindre quand on pense à ce que vivent les malheureux à l’arrière de l’appareil ! La sélection des vins fait plaisir, tout comme le service, digne d’un bon petit restau’.

arrivée à paris

Une fois en France, il est parfois compliqué d’expliquer son travail fait à 10000 Km de là et de faire comprendre qu’il s’agit d’une véritable activité… Quelques réactions entendues :

Mon fils adore les trucs chinois, je vous passerai une commande !
Vous vendez du Benco ?
Et vos bento arrivent frais en France ?

paysage rural en france

Si la majorité des journées étaient consacrée à ne rien faire ou presque, il a tout de même fallu travailler et ce fut avec grand plaisir. A Paris, rencontre avec Sam de la boutique Komikku, boutique spécialisée dans le manga mais qui propose également beaucoup de boîtes à bento. Une collaboration prometteuse s’annonce ! En y passant, j’ai acheté Tokyo Sanpo, de Florent Chavouet. Un vrai délice. Le coup de crayon est mignon et la vision des détails insignifiants mais très importants sur le Japon montre l’intelligence de l’auteur.

Sur la plage, j’ai tenté la lecture du livre : Le Japon Resigné-La Non-Resistance au Changement Fait Sa Force. J’en suis resté aux faits, sur les premières pages, difficile d’avoir un avis pour l’instant. Le livre est d’actualité et sera utile pour comprendre la campagne actuelle (des élections législatives anticipées ont lieu dans quelques jours).

A Paris, une journée assez amusante, confirmant tout le bien que je n’éprouve pas pour la télé japonaise. J’étais en contact depuis plusieurs semaines avec une maison de production de Tokyo qui doit réaliser une émission sur le succès de bento en France. Le “metteur en scène” (c’est le terme employé par la traductrice qui m’a contacté, et non pas “le journaliste”) souhaitait faire l’interview et donc la présentation de Bento&co lors de mon passage à Paris car l’équipe de tournage s’y trouvait au même moment.

Surprise : l’interview s’est déroulée à Paris, mais pour que le déroulement de l’émission, je suis sensé être dans mon “bureau” à Kyoto… J’ai donc été amené dans le bureau parisien d’un Japonais. Il y était marqué “Paris” sur l’horloge et l’intérieur (hauteur du plafond, parquet…) n’avait rien de très nippon. Bref, dans les lignes que l’on m’a soufflées, répétées en français pour faire plus french, je présente une Française, grande amatrice du bento nippon et qui réside à Paris (mais que je n’ai jamais vue)… d’où la raison de la venue de l’équipe de télé à Paris. Même si ils y étaient déjà, vous me suivez ?
Passage en soirée sur Tokyo Telebi (Osaka Telebi dans le Kansai), le 11 septembre prochain dans l’émission

Découvrez les aventures de Thomas au Japon sur son blog

Découvrez les aventures de Thomas au Japon sur son blog



Partager

A propos de l'auteur

La rivière aux canards, c'est la rivière qui coupe la ville de Kyoto où je réside depuis août 2003. La Rivière aux canards coule aussi (avec plus de texte) sur Wordpress.Depuis fin 2008, mon activité principale est la gestion de la boutique en ligne Bento&co., avec ma femme. Bento&co vend des boîtes à bento, les lunch box japonaises, mais aussi des accessoires dérivés.Je suis également rédacteur sur le Journal du geek.A Kyoto, je suis responsable de trois maisons pour l'agence Vivre le Japon. Vivre le Japon propose des maisons de location pour profiter de Kyoto au plus près de la vie locale.__________________________________________________________________ Riviere aux canards & Bento and co___________________________________________________________________________________________________________ Contactez Thomas Bertrand sur sa messagerie

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!