139 vues

Trujillo : Chan-chan,Temple Esméralda, Arco Iris et de la Lune

0

 

 

Huanchaco

 

Pêcheur sur sur son “caballito de totora”

Le 18 juin,

Flemme le matin et l’après midi, visite de Chan-chan,( culture Chavin) impressionnant, immense. Le site comprend un ensemble de 9 citadelles, à la fois palais du gouverneur, centre administratif et temple avec tout autour la cité qui s’étend sur environ 20 Km2, le tout construit en adobes avec des décors en ronde bosse d’argile, superbes, stylisés et très élégants . On ne visite qu’une citadelle, les autres n’étant pas encore fouillées mais les ruines que l’on devine laissent présumer de l’ampleur de l’ensemble. Les Chavins avaient développé sur toute l’étendue du site et la campagne environnant tout un système d’irrigation très complexe, reprenant la forme géométrique du fameux serpent à deux têtes qui ressemble un peu à une grecque. Lorsque les Inka, voulurent s’approprier la cité, il firent un siège qui dura plus de dix ans sans obtenir gain de cause, jusqu’à ce qu’il leur vienne à l’idée de couper le courant de la rivière qui alimentait l’oasis !…Le rio en question est le rio Chavin. En fait, on ne connaît pas le nom de toutes ces cultures pré-Inka et les archéologues, pour les différencier leur ont donné le nom du rio formant l’oasis autour duquel elles se sont développées au milieu du désert environnant. Il en est de même d’ailleurs au Chili . Ainsi, autour de Trujillo s’est développée la culture Moché, antérieurement à la culture Chavin, car elle, dans la même oasis s’était développée autour d’un autre rio, le rio Moché.

 

Trujillo Citadelle de Chan-chanTemple de Chan-chan

 

 l’après-midi, en rentrant, le bus nous laisse au centre de Huanchaco, on en profite pour faire un tour sur la plage où des pêcheurs vont poser des filets, montés sur leurs “caballitos de tortora” petites embarcations de roseaux qu’ils enfourchent à califourchon d’où le nom donné par les espagnols à ces à peine barques datant de la culture Moché, des céramiques les représentant en témoignent.

Le 19 juin,

Nous prenons le bus de bonne heure pour visiter le temple ( huaca ) Esméralda , oui, bon, un peu trop restauré à notre goût ( culture Chavin).

 

Trujillo Temple de la Lune

Temple de la Lune

 

Puis de là, nous prenons un taxi pour aller visiter le temple du Soleil et de la Lune ( culture Mochica précédant la culture la culture Chavin ) : splendide,en plus de Chan-Chan, la visite de ce site vaut à elle seule le détour par Trujillo. Là aussi, visite super agréable grâce au jeune guide qui, contrairement à celui de se matin connaît bien son sujet et sait nous passionner. Le site comprend deux pyramides inversées de 5 étages, l’une dédiée au Soleil et l’autre à la Lune construite au pied de deux collines en forme de pyramides droites, la colline du Soleil ainsi que le Temple plus grande que celle de la Lune. Pour le moment, on ne visite que le temple de la Lune.

A la mort d’un souverain, le sanctuaire était proprement et complétement fermé avec des adobes, ne laissant accessible que la tombe du souverain disparu et on construisait sur cette base un autre temple, un peu plus grand pour que l’accès à la tombe du souverain précédant soit à l’intérieur du nouveau temple et ainsi de suite sur cinq étages. C’est la raison pour laquelle les peintures sont parfaitement conservées. Le site n’est proprement fouillé et étudié que depuis 1991 et bien que les espagnols, pour trouver de l’or bien entendu, aient endommagé un angle du temple en le faisant sauter à le dynamite, les peintures, intactes donnent un tas d’informations sur la vie de ce peuple. On présume, aux traces relevées sur tout le site des pyramides que la culture Moché a disparu à la suite d’innondations suivies de glissements de terrains catastrophiques d’où sans doute les nombreux sacrifices 17 guerriers offerts après avoir été  à la divinité dans le dernier temple, le plus haut et donc le plus récent, pour l’amadouer.
 
Petite réflexion personnelle qui ne vaut qu’en tant que telle  Malgré les têtes impressionnantes des dieux représentés et les références à des sacrifices humains à certaines occasions ( 17 hommes jeunes trouvé autour du sanctuaire du cinquième étages, tous égorgés et si l’on en croit les peintures dont le sang était offert à la divinité ), pour ma part, je n’ai pas l’impression que ces gens aient été particulièrement belliqueux. En effet, que ce soit dans les tombes des souverains,dans les tombes des personnes importantes, ou dans les tombes du commun, les momies sont entourées de tous leurs bijoux : anneaux d’oreilles énormes, anneaux de nez qui couvrait la bouche, pectauraux, bracelets, colliers le tout en or, argent ou bronze pour les moins riches; de tout un matériel en céramiques richement décorée, d’outils, d’instruments de musique etc … mais aucune armes, contairement aux tombes des peuples guerriers d’Europe.

 



Partager

A propos de l'auteur

À propos de moi : De nous plutôt ! Donc, Gil, c'est lui, Catherine et bien,c'est elle, et Zébulon, c'est le camping car. Ensemble, ils partagent la passion du voyage et maintenant que Gil et Catherine sont à la retraite, Zébulon ne va pas chômer.Les carnets nomades de CatherineGil, c’est le récit en photos et bavardages de nos voyages,en Roumanie, Bulgarie Slovaquie, Ouzbékistan, Ukraine & Crimée, Maroc. Et notre voyage de 12 mois en Amérique du Sud. __________________________________________________________________________________________Un commentaire fait plaisir! Merci pour vos lectures et vos messages.Le blog de CatherineGil ________________________________________________________________________________________

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!