29 vues

Un "yi peng" contre une Tour Eiffel !

0

 

Hier soir, fête des lanternes –  des « Yi peng » –  à  Mae Jo, l’University de Sansaï… à 20 kms de Chiang Mai. Les grands  départs en vacances à Paris sont de la foutaise comparés aux centaines de milliers de motos et voitures qui convergent vers ce point de lancer des lanternes de papier. Il y avait encore du monde dans les bars de la ville ?

On avait loué un « songthaeaw » avec Hitomi une jeune touriste japonaise. A l’entrée de l’université, on est largués dans une foule compacte qui, elle, marche depuis des kilomètres. On s’incruste dans la masse, mais pas question de se perdre, notre chauffeur a prévu de nous attendre vers 9 h, trois heures plus tard, au même endroit. Mon « chéri » empoigne sa « farang » d’une main et la petite japonaise de l’autre. Cent mètres ou un kilomètre plus loin, comment savoir, on piétine dans le noir en frôlant dangereusement les bougies allumées le long du chemin… et pourtant personne ne se bouscule, on se frôle avec volupté car on est tous là pour la magie des Yi Peng, pour obtenir des mérites (tham boon), pour envoyer le plus loin possible tous nos soucis, nos problèmes, dans l’insouciance et le rire. Le seul incident est provoqué par une « grosse farang » qui vient en sens inverse et nous bouscule brutalement en cassant le lien qui me relie à mon ami. « Connasse » ! je crie presque malgré moi.  Bien la peine d’avoir été éduquée chez les bonnes sœurs ! Ca sort du cœur. Mais la grosse farang ne comprend pas le français et continue de fendre la foule en sens inverse, comme si, par ce geste débile elle rompait une sorte d’harmonie générale. (Eh oui elle arrivait quand tout etait fini)


Blog _9089

A la vue d’un restau en plein air, à l’effigie de Carabao, mon « chéri » dépose les armes et décide de se commander une bière.  « Pas la peine d’aller plus loin. C’est pareil vu d’ici » me jure-t-il. Sauf que non…En fait c’est plutôt son syndrome : « je suis d’ici, une lanterne c’est une lanterne quelle que soit la distance ». Pour une fois, je ne me rebiffe pas et laisse filer Hitomi. Je reste près de lui et tout à coup je me remémore son premier voyage à Paris…


Blog _9150
jeux d’ombres et de lumieres

Le souhait de tout asiatique à Paris, c’est de grimper à la tour Eiffel. Mon ami n’y échappe pas. Sauf
qu’il fait chaud et qu’il faut faire la queue pendant 2 heures minimum… Alors je lui dis : « on laisse tomber, la tour Eiffel, tu la vois, elle est là, tu peux la toucher, pas la peine d’y grimper »… Alors à un kilomètre du cœur des Yi peng, là où les photos sont les plus géniales… je n’y suis pas allée… Un « yi peng » ce n’est jamais qu’ un yi peng, non ?…. comme une tour Eiffel ce n’est jamais qu’ une tour Eiffel ?


Blog 9153
Carabao bar-restaurant

Ah au fait, « yi » ça veut dire 2 en langage Lanna (on dit plutôt « kham meuang » ici) et « peng » ça veut dire « mois ». Donc la nuit des yi peng c’est la nuit du deuxième mois du calendrier Lanna, un peu different du calendrier thaïlandais.

Légers, ces « yi peng » flottent dans le ciel comme d’énormes méduses lumineuses et… paresseuses. Comme ? Non je n’ai rien dit !


Blog _9247
Retour chaotique… surtout pour les pietons et motocyclistes

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed | Amazon Plugin WordPress | Android Forums | WordPress Tutorials

{slide=En savoir plus sur Michele Jullian (cliquez ici)}
Qui est Michele Jullian?

michele jullian maleeJe m’appelle Michèle Jullian. J’aime les voyages, la photographie, l’écriture.

Voyager ce n’est pas seulement prendre l’avion ou parcourir la planète, c’est aussi voyager dans les livres, les deux étant l’idéal. Chaque voyage comporte sa part de découvertes et de déconvenues, lesquelles deviennent expériences, à partager ou pas. Voyager est une aventure de chaque instant. Mes repères sont en France et en Thaïlande où je réside « on and off ». J’ai écrit un roman “théâtre d’ombres” qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande …

Découvrez le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures …

{/slide}



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!