3 489 vues

Visiter Prague : Karluv Most ; le pont Charles

0

Karluv Most est incontournable à Prague. Ce pont est le trait d’union entre la vieille ville de Prague et le quartier de Mala Strana qui mène au château, au quartier de Hradčany. Le pont Charles – l´un des monuments les plus visités à Prague est depuis l’août 2007 en reconstruction. La première étape devrait être achevée en juin 2010, la deuxième comportera la reconstruction de l´enveloppement en pierre du pont et durera de 8-10 ans. La circulation piétonne sur le pont n´a pas été interrompue.

Les projets de reconstruction ont été discutés depuis des années, notamment après les grandes inondations en 2002 lorsque le pont a survécu sans grands dommages, pourtant nécessitait la reconstruction. Maintes fois dans son histoire le pont a été menacé par les eaux déchaînées. Grâce à sa construction solide (longtemps il a été considéré comme l´un des plus solide en Europe: il a dépassé son ancêtre roman de 5 mètres de hauteurs, il repose sur 16 piliers en grès puissants protégés de brise-glaces,il est long de 515m, large de 10 m) et sa conception ingénieuse technique ( axe courbé), il a pu résister aux inondations. La rive droite a eu aussi son indicateur sérieux du péril d´inondation: le fameux „Barbu“, relief d´une tête barbue, monté originairement dans l´arche du pont Judith du 12e siècle, ancêtre du pont Charles, scellée depuis le milieu du 19e siècle dans le mur du quai entre le pont et le couvent des Croisés.

pont charles prague karluv most praha cz

Selon le relief on établissait le niveau de la Vltava: dès que l´eau touchait la barbe, on savait que la rive droite est menacée d´inondation. La crue en 1436 a endommagée 5 piliers, en 1890 3 arches ensemble avec les statues ont été balayées dans la rivière. Le pont réparé a servi pour les transports en communs jusqu’au début de la Seconde guerre. La circulation des voitures y a continué jusqu´en 1965. Les secousses et le fait de mettre du sel sur la chaussée en hiver abîmaient le pont. Alors, le pont devrait être admiré non seulement de point de vue artistique, comme une galerie en plein air des statues baroques, mais aussi comme une œuvre technique exceptionnelle de la seconde moitié du 14e siècle.

pont charles prague karluv most praha cz

Sa conception généreuse est le travail de l’architecte de la Cathédrale St-Guy, Petr Parléř. Tout au long de cinq siècles le pont Charles représentait l´artère la plus importante de Prague (jusqu’en 1841 où a vu le jour le second pont de Prague). Il relie deux villes historiques de Prague: celle de Malá Strana (qui donne l´accès au Château de Prague) et celle de la Vieille Ville, la plus importante de point de vue commercial. Les abbés, les aristocrates,la bourgeoisie ou les différents ordres religieux, mais aussi l´Université Charles commandaient auprès des sculpteurs prestigieux les statues ou les groupes sculptés, crées en général entre 1706-1714, qui forment jusqu’à nos jours sur le pont une allée dynamique et théâtrale, quelques unes exprimant l´histoire et les drames du pays. Et ce sont les statues qui subissent la dégradation plus rapidement que le pont. Il serait naïf de croire que nous avons devant nos yeux leur aspect d´origine. Elles ont été travaillées par le climat, de temps en temps modifiées par les restaurateurs qui intervenaient sur les statues déjà au 18e. Ainsi les vieux monuments du pont comportent une multitude d´ajouts de différente qualité artistique et technique, les détails ont disparu. L´agressivité croissante de la pollution de l´air ainsi que le vandalisme contribuent à la dégradation du décor du pont. Plusieurs originaux, remplacés sur le pont par les copies, se trouvent dans le lapidaire du Musée national ou dans la salle Gorlice à Vyšehrad.

Pendant la crue en 1890 lorsque le pont a été gravement endommagé, quelques statues baroques ont été remplacées par les statues fades gothisantes qui coupent la dynamique de l´allée baroque. Les théorie de l´art voudrait bien les voir être remplacées par les copies des originaux. D´ailleurs, le pont a été assez longtemps sans statues. Le premier saint qui a apparu sur le pont (1683) a été le saint Jean Nepomucène, vicaire général qui a fait échouer les plans du roi de Bohême Venceslas IV de fonder en Bohême un nouvel évêché. Il a été capturé en1393, torturé et ensuite noyé dans la Vltava. La légende le décrit comme le martyr du secret de la confession de la reine Sophie, épouse de Venceslas IV.

Cette histoire est racontée sur les plaques en bronze sur le socle de sa statue, la scène où le corps de saint Jean Nepomucène tombe dans la rivière est bien polie et nettoyée par les passants sur le pont qui croient que ce geste porte bonheur. La dernière statue installée sur le pont en 1928 à l´occasion du 10e anniversaire de la Tchécoslovaquie a été celle des saints Cyrille et Methode et elle a remplacé le saint Ignace de Loyola, balayé avec une pile du pont pendant la crue de 1890.

Bien que le pont soit actuellement en travaux, il offre toujours une vue resplendissante sur le Château de Prague,sur la composition photogénique formée par le dôme et le clocher de l´église St-Nicolas et les tours de Malá Strana ainsi que sur la roue du moulin du Grand Prieur sur l´île Kampa. Le Théâtre National et le quai Smetana, le premier quai de Prague, dominent la vue sur la rive droite.

L´entrée représentative sur le pont de ce côté est formée par l´une des plus belles portes médiévales d´Europe, décorée de statues en pierre de souverains et de saints, dont galerie et intérieurs sont ouverts aux visiteurs.

 

Vous préparez votre voyage en République tchèque?

Des questions auxquelles n’ont pas répondu notre guide de voyage sur Prague ou les brochures officielles gratuites de l’office du tourismeLes voyageurs, expatriés et autochtones spécialistes de la République tchèque vous répondent!



Partager

A propos de l'auteur