172 vues

Voyage en Inde : I’m lady Mountbatten in Rajasthan

2

Depuis que j’ai franchi les portes du Rajasthan, quelque part entre Agra et Jaïpur, je ne suis plus tout à fait en Inde, et les mots, tels des éblouissements, des flashes de couleurs ou d’émotions m’encombrent à tel point que je ne sais lesquels choisir. Pas de fil conducteur donc, je ne suis pas Ariane ce matin, mais puisque les images s’imposent d’elles-mêmes, je dirais – carrément – que je suis Lady Mountbatten. Bon, d’accord, certains vont peut-être devoir faire quelques petites recherches mais si j’explique, ce n’est plus une note mais un livre que je vais devoir écrire aujourd’hui.

Lady Mountbatten… parce qu’elle était anglaise et que je le suis un petit peu ; parce qu’elle buvait du thé, ce que je le fais à longueur de journée depuis que j’ai débarqué en Inde, servi dans  une lourde argenterie dix-neuvième ; parce qu’elle aimait passionnément ce pays et que je suis en train de tomber sous son charme ; parce qu’elle a vécu une histoire d’amour secrète avec Nehru, ce qui là, ne risque pas de m’arriver côté rencontre époustouflante, car, bien que résidant dans son pavillon de chasse, le dernier Maharadja de Jaïpur est mort en Angleterre en jouant au polo en 1971. Toutefois, je sens encore sa présence dans cette résidence somptueuse – pure reproduction d’une « villa » de Toscane – en plein désert de montagnes, au milieu de ses trophées : lions, tigres, ours, gazelles ;  parce que lady Mountbatten  a fait partie de l’Histoire : mince, distinguée, distante et « brunette » comme disent les anglais, tandis que je suis blonde, rieuse, aux joues rouges de soleil et que je n’ai pas envie de garder mes distances avec les gens que je croise – tant pis pour moi – et que je ne fais partie que de la petite histoire. Lady Mountbatten, parce qu’elle s’est probablement assise dans ce fauteuil que j’occupe, a contemplé ce paysage depuis cette oasis dans son écrin de sable et de montagnes caillouteuses ; parce qu’elle a dû être servie, tout comme je le suis, par un serviteur à fière moustache de colonel Bramble, parce qu’elle est peut-être montée dans cette vieille jeep pour parcourir les villages cachés, loin des routes, et croisé des princesses gardiennes de chèvres, des princes indolents et fiers qui faisaient travailler les femmes tandis qu’ils contemplaient l’horizon de leur regard langoureux et perdu, ; parce qu’elle a peut-être dit quelques mots condescendants aux femmes qui cassaient des cailloux, transportaient de la bouse, trituraient la croûte sèche de la terre pour y faire pousser quelques légumes, tandis que moi, je me suis laissée toucher par les plus audacieuses, j’ai répondu à leurs cris de bienvenue ou d’adieu, je les ai photographiées, certaines masquant timidement leur visage derrière le voile de leur sari, tandis que d’autres soulevaient impudiquement ce voile pour m’offrir ce qu’on ne donne pas habituellement aux étrangers : leur féminité. Lady Mountbatten encore, parce que, comme elle, j’ai mangé cette délicieuse et insipide cuisine anglaise au pays des épices, – inconvenant ! –  mais moins risqué. Parce que….

Pour le reste, les photos parleront d’elles mêmes. Les couleurs sont si éblouissantes, si ardentes, que je vais devoir les « déssaturer » avec Photoshop.

Et encore cette question – cruciale et obsédante – pourquoi je ne vois que des femmes qui travaillent en Inde ?  Où sont les hommes ?  Société d’hommes j’écrivais il y a quelques jours, faite par les hommes, pour les hommes….

Et puis aussi : oui j’ai vu le Taj Mahal.

Blog G11 - Rambagh Palace71
Blog G11 - Rambagh Palace68

la résidence de chasse du dernier maharadja de Jaipurou je suis seule “hôte”
Blog - G11 - Rambagh Palace43
Blog G11 - Rambagh Palace81
B - INDIA, Rambagh palace3
B -- INDIA, Rambagh palace73
Blog - G11 - Rambagh Palace30
Blog - G11 - Rambagh Palace13
Blog G11 - Rambagh Palace31



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

2 commentaires

  1. Bonjour,

    L’inde me fascine mais me fait peur aussi…
    Elle m’attire pour pls raisons , elle est aux antipodes de notre Occident!!Et , tant mieux…
    Elle est pleine de couleurs, de lumière, et …de sagesse.
    A ce propos, j’ai fait une retraite bouddhique ,au “Village des pruniers”, en Dordogne.
    Connaissez-vous des centres bouddhiques, en Inde ou au Népal , ou résider un moment?
    Merci de votre réponse

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!