Ne restez pas touriste, devenez un voyageur curieux! : préparez votre séjour en Europe à votre mesure grâce aux conseils et guides de voyage d'IDEOZ
746 vues

Itinéraire d’une semaine en Dalmatie du nord et Lika pour découvrir les environs de Zadar

0

Vous avez envie de visiter la Dalmatie du Nord pour aborder la Croatie pour la première fois? Quel bon choix! Vous aimez les expériences au coeur de la nature, les randonnées et les activités sans renoncer à quelques visites culturelles dans des villes et villages de caractère? Vous disposez de 7 jours (ou plus) pour explorer les beautés de ce petit pays au bord de l’Adriatique, mais vous ne savez pas par où commencer? Pourquoi ne pas débuter votre voyage en Croatie en misant sur Zadar, les 1001 merveilles de Dalmatie du nord et la Lika environnante? 


Pourquoi choisir la région de Zadar pour découvrir la Dalmatie ?

carte dalmatie nord Le Comitat de Zadar est l’un des meilleurs points de départ pour combiner nature et culture sans forcément beaucoup rouler pour se déplacer d’un point d’intérêt à un autre. Zadar est la capitale de la Dalmatie du nord, mais elle reste proche de la région de Lika Senj où l’on repère les lacs de Plitvice, l’une des merveilles de Croatie. Il est donc possible de limiter les points de chute à un ou deux (Zadar, Biograd, Pakostane, Nin par exemple) pour rayonner en étoile, ou de réaliser ce type d’itinéraire sous forme de road trip. Ce mode d’étape en étape est de loin, la meilleure solution pour apprécier la variété de la Dalmatie du nord sans multiplier les aller-retours, à condition de voyager en Croatie hors saison! En effet, il est plus difficile en dehors des hôtels de trouver des hébergements pour une seule nuit en Dalmatie en été a fortiori chez l’habitant ou à petit prix (hormis les villes et sites touristiques comme Zadar, Sibenik et Plitvice).

 Les environs de Zadar proposent une rare concentration de parcs nationaux et naturels. 

La zone de Dalmatie du nord dans un périmètre de 120 – 150 km autour de Zadar est au croisement des routes bleu – via Adriatica et blanche de la Via Dinarica. Quand on connaît les panoramas spectaculaires et la splendeur des massifs verdoyants ou karstiques plus arides et les multiples îles qui émaillent la Dalmatie du nord, ce seul argument devrait suffire à vous convaincre si vous cherchez à voir de beaux paysages en Croatie!

 

Quand vaut-il mieux envisager ce circuit d’une semaine ou idéalement deux, en Dalmatie du nord à partir de Zadar?

Le milieu et la fin du printemps et la fin de l’été et le début de l’automne (septembre) restent les périodes privilégiées pour admirer les paysages dont la verdeur du Velebit dans la région de Lika Senj contraste avec l’aridité du karst des massifs de Dalmatie du nord. Les prix des entrées dans les parcs sont bien moins chers et les accès complets dans les parcs de Plitvice ou Krka sont encore possibles, alors que la balade optionnelle sur la rivière Krka s’arrête au 1er novembre jusqu’au 1er avril  et que les principaux longs circuits de Plitvice sont fermés à la même période.

Plusieurs avantages à un itinéraire en Croatie depuis Zadar :

  • des vols à destination de Zadar (2h) à prix raisonnable depuis Paris avec Easy jet, autour de 100-130€, (voire en low cost avec Ryan air depuis Marseille autour de 29-39€) principalement hors saison, si vous optez pour l’autotour.
  • Un circuit à distance raisonnable des frontières – 4 à 5 h- qui rend envisageable la région si vous venez en voiture personnelle.
  • la possibilité d’associer à la fois montagne et mer, randonnées dans les parcs et visites dans les rues et ruelles de villes au patrimoine historique remarquable depuis l’Antiquité jusqu’à la domination vénitienne
  • la plus forte concentration de parcs naturels et nationaux dont 5 figurent parmi les plus beaux de Croatie 
  • la possibilité de visiter deux ou trois des sites incontournables de Croatie selon moi
  • de belles plages en Dalmatie du nord pour profiter des joies de l’Adriatique avec des options variées : plages de graviers, criques, quelques rares plages de sable, rochers…

Vous n’avez qu’une semaine au départ de Zadar pour conjuguer nature et visites culturelles dans des cités antiques?

Quels sont les 5 sites à ne pas manquer ?

  1. Plitvice
  2. Zadar
  3. Krka
  4. Paklenica
  5. Kornati

Quels sont les objectifs à envisager pendant la semaine (ou plus)?

Les sites à mon sens les plus intéressants (ce qui n’est qu’une question de goût) sont en gras, mais tous les lieux mentionnés sont très agréables et méritent au pire une pause, au mieux une étape :

  • Villes dignes d’intérêt : Zadar, Sibenik, Senj
  • Villages possibles : Nin, Biograd, Pakostane, Rogoznica, Skradin, Pirovac, Vodice
  • Parcs insulaires : Parc naturel Telascia sur Dugi Otok ou îles Kornati
  • Parcs de montagne ; Parc Paklenica, Lacs de Plitvice
  • Autres parcs en plaine : parc national de Krka, Parc de Vrana (vransko jezero)
  • Rivières : Canyon de Zrmanja et Krupa, Source de la rivière Cetina, Krka
  • Iles : Dugi Otok, Pag, Kornat, Pasman, Ugljan, Murter
  • Forteresses : Knin et Drnis, Mrzlin, forteresses de la rivière Krka

Un itinéraire entre mer et montagne orienté autour de la nature de Dalmatie du nord et de Lika 

Voici les principales étapes que je vous recommande pour votre itinéraire d’une semaine depuis Zadar, sur le mode séjour en étoile ou road trip entre sites incontournables et plus insolites… Vous pouvez ajuster selon vos envies grâce aux variations ou aux alternatives d’objectifs si vous préférez ralentir le rythme … Le circuit est optimisé au mieux pour un séjour par étapes,  si on veut voir le plus de choses possibles en 7 jours seulement sans multiplier les  aller-retours et perdre trop de temps à rouler pour rejoindre chaque site.

  • Jour 1 : Zadar – Nin (nuit à Zadar ou Nin)
  • Jour 2 : Découverte de l’île de Dugi Otok ou des îles Kornati ou Ugljan et Pasman
  • Jour 3 : Parc de Paklenica ou Canyon de la rivière Zrmanja et rivière Krupa
  • Jour 4 :  Ile de Pag
  • Jour 5 : Parc des lacs de Plitvice
  • Jour 6 : Parc de Una ou forteresses de l’arrière pays dalmate et source de la rivière Cetina
  • Jour 7 : Parc de Krka – Sibenik

1ère partie du circuit jusqu’à Pag:

 

2ème partie du circuit de Pag jusqu’à Sibenik

Le circuit sur la carte intègre toutes les étapes possibles et suggérées pour les divers jours, mais évidemment, vous devrez choisir en fonction de votre préférence, mais au moins vous pourrez identifier la localisation de chaque site ou parc …


Jour 1 :  Zadar – Nin


Tout le charme de la Dalmatie littorale condensé en deux petites villes

La ville de Zadar, en raison de sa petite taille et de son centre historique piétonnier peut se visiter rapidement. Si vous voulez prendre votre temps, vous pouvez visiter Zadar en un jour, bien sûr, sans jamais vous ennuyer. Quelques heures permettent d’en prendre le pouls et de ressentir l’esprit dalmate, même si l’héritage de l’Italie et de l’ancienne république de Venise qui dominait l’Adriatique, n’est jamais très loin. Quelques instants suffisent pour tomber sous son charme … Son organisation, semblable à la plupart des villes littorales partagées entre un passé antique et vénitien, favorise les flâneries. Mieux encore les jeux de piste historiques révélant Zadar à travers les siècles, comme celui proposé par Valentina (enseignante et guide francophone à Zadar) pour s’amuser en se cultivant. Un concept de visite parfait pour visiter Zadar en famille sans se ruiner (35€ / groupe de 5 personnes)

Loin des visites dans un musée à ciel ouvert comme Dubrovnik dont le côté ultra touristique et formaté peut s’avérer décourageant, Zadar s’apprécie en douceur et se savoure. Chaque ruelle satisfait la curiosité des voyageurs qui savent lever les yeux et observer tout simplement afin de s’enthousiasmer d’une telle élégance. Un arrêt à une terrasse ; c’est sacrifier à un rituel cher aux croates : le café! Le samedi après-midi est très animé : beaucoup d’habitants sont de sortie et hommes et femmes affichent leurs plus beaux apparats quitte à être très suggestifs. Le but étant de se faire remarquer!

» En savoir plus sur le site de l’office tourisme de Zadar – très complet et en français!

Zadar église saint Donatus et vestiges antiques
L’idéal est de séjourner la nuit à Zadar ou d’être assez proche de la ville pour admirer le spectacle des orgues marines qu’on saisit bien uniquement au coucher du soleil, même si les orgues sont très fréquentés par les touristes tout au long de la journée!

Zadar orgues marines

Nin est un petit village situé sur une presqu’île à 30 min à peine de Zadar. Il peut être intégré à la journée de découverte à Zadar. Il a beaucoup de charme en raison de son environnement. Nin mérite le détour car sa localisation et son environnement sont particulièrement agréables.

Sur le plan culturel, vous ne regretterez pas le choix, ne serait-ce que pour voir la petite merveille qu’est l’Eglise Sainte-Croix à Nin, une église paléochrétienne datant du IXème siècle. Son statut lui a valu d’être proclamée la “plus petite cathédrale du monde” par l’architecte anglais Thomas Jackson et sa petitesse impressionne, même si j’imagine que beaucoup de touristes y voient un motif de frustration voire de déception. Ses murs font 57 cm de large et elle ne dépasse 7,8 m de longueur pour 8,20 mètres de hauteur. Seul son clocher a été achevé par Thomas Jackson au XIXème siècle à partir de restes de l’église Sainte-Anastasie à Zadar. D’ailleurs, en ce lieu précieux qui a traversé les temps les lus agités tout en résistant, se tient chaque 21 juin lors du solstice d’été le festival du soleil et de la lumière. Chants, prières et festivités sont à l’honneur.

église sainte croix de Nin

Bien sûr, dès qu’on découvre les plages de Nin, on n’a qu’une envie : plonger dans l’eau et prendre un moment de farniente sur Ninska laguna, et surtout la Plage de Kraljičina, surnommée Plage de la Reine, qui s’étend sur une baie de sable!

Avouons le, la photo aérienne prise par un professionnel donne une furieuse envie de partir immédiatement se prélasser sur une plage paradisiaque en apparence. La plage de la reine figure parmi les 10 plus belles plages de Croatie (selon moi, donc cela reste très subjectif surtout quand on sait que je déteste la fameuse Zltani rat à Brac). Plus révélateur peut-être elle est dans le top 8 du classement des 8 plus belles croates selon un classement officiel de l’European Best Destinations (EBD) ; une organisation européenne basée à Bruxelles qui développe et promeut la culture et le tourisme en Europe.

Plage de Kraljicina Ninska Laguna lagon bleu et plage de sable à Nin en Dalmatie

Non, la plage depuis le sol ne ressemblera pas tout à fait à la photo et en été, elle est envahie de touristes, mais cela reste une référence et hors saison, elle est fort agréable! Néanmoins, il y a bien du sable et non un mélange de graviers et de sable et les plages de sable sont assez rares en Croatie pour le signaler à ceux qui ne savent pas s’en priver. La couleur de l’eau est assez impressionnante ce qui lui vaut la qualification de lagon bleu un peu à l’instar du très connu “blue lagoon” de l’île de Drvenik Veli en Dalmatie centrale.


  • Jour 2 :  Ile Dugi Otok ou excursion en mer dans l’archipel des îles Kornati


S’évader du littoral pour appréhender les spécificités insulaires dans des îles désertes (ou presque)

Certes, il y a des îles plus proches comme les îles d’Ugljan ou Pasman dans l’archipel de Zadar, mais les îles de Dugi Otok ou Kornati sont plus intéressantes au niveau de leur environnement naturel. Dugi Otok est très agréable en raison de ses plages de qualité comme la plage de Saharun pour les amateurs de sable ou ses criques, presque confidentielles par rapport aux plages du littoral et bien sûr les lacs du parc de Telascica réservent un moment plaisant près de lacs salés qu’on domine depuis les hauteurs des falaises.

dugi otok parc telascica en Dalmatie

Bozava Dugi otok

Dugi Otok Plage de Saharun

L’archipel des îles Kornati ne s’envisagent pas en itinérant contrairement à Dugi Otok, qui est considérée comme la porte d’entrée des Kornati. Ces îles sont plutôt des rochers, des bouts de terre, formant un chapelet au large entre Zadar et Sibenik. Le charme de la balade est de les sillonner en petit bateau, avec Ivan (depuis Zadar) ou Tommy (depuis Pakostane), le meilleur skipper et passionné des Kornati que je connaisse.

Pêcheur dans les Iles KornatiRien n’est plus appréciable pour comprendre l’essence de ces îles que de séjourner dans une cabane de pêcheurs ou pourquoi pas si vos moyens vous le permettent sur un voilier et de se ravitailler auprès du seul bateau-épicerie qui passe de bateau en bateau avec ses fruits et légumes, son eau potable, son pain, ses poissons frais  … Mais vous l’aurez compris, il faudrait au moins consacrer une semaine aux seules îles Kornati pour s’initier aux modes de vie locaux des quelques habitants qui les occupent entre le printemps et l’automne. Et en une semaine, des choix s’imposent quand on veut en voir le plus possible en Dalmatie, donc retenez l’idée si cela vous tente de vous isoler et de jouer les Robinson sur ces îles sans équivalent en Croatie!

iles Kornati

Ivan comme Tommy dénichent des criques et des plages aux eaux translucides pour que vous puissiez profiter de la baignade et du snorkeling entre deux découvertes de vestiges romains, de troupeaux de moutons paissant en liberté dans ces paysages lunaires ou de la jolie chapelle de Notre dame de Tarac … 

Iles Kornati Notre Dame de Tarac

Notre dame de Tarac

L’avantage avec Ivan et Tommy est surtout de pouvoir visiter les Kornati à bord d’un petit bateau, en privé ou en petit groupe en profitant de la bonne connaissance de ces skippers pour vous montrer les plus beaux “spots”, tout en ménageant du temps pour faire des pauses et prendre un peu plus son temps, alors que les bateaux touristiques vont au pas de course et ne quittent pas les circuits prédéfinis.

Levrnarka Kornati

Si vous préférez limiter votre temps passé en mer, une alternative ludique peut être l’escapade de 3h depuis Pakostane  proposée par Lucija et Zljeko dans les environs de l’île de Vrgada pour admirer les familles de dauphins de l’Adriatique, très nombreux dans cette zone, même si forcément, rien ne peut garantir d’en croiser beaucoup… Le jeu de piste commence pour surprendre quelque dauphin en train de jouer ou de sauter dans son élément naturel…

Découvrir les dauphins près de zadar et de l'île de Vrgada

Les îles d’Ugljan et de Pašman, l’alternative pratique et économique

Vous n’avez pas le budget pour vous offrir une excursion dans les Kornati et vous trouvez Dugi Otok trop loin de Zadar (2h)  pour une journée à peine? Envisagez le duo Pasman et Ugljan (20-25 min) dans l’archipel de Zadar. Toutes petites et proches de Zadar en ferry ou catamaran, elles sont reliées par un pont, d’où la possibilité de faire un saut sur les deux en quelques heures. Mais quand on déniche une jolie crique abritée par les pinèdes et où l’eau turquoise appelle à la baignade, on n’a plus trop envie de la quitter et on apprécie encore mieux la tranquillité de ces villages presque loin du littoral alors qu’ils en sont si proches. 

Otok Pasman Tko

Pour le jour 3, deux variations selon vos goûts en matière d’activités et en lien avec la nature et les grands espaces : le parc de Paklenica est le paradis des amateurs de randonnées et de montagne, tandis que l’option 2 est plutôt orientée autour d’activités en rafting, canyoning, ou safari découverte sur les flots de rivières à l’eau émeraude et turquoise ….


  • Jour 3 :  Parc de Paklenica ; le temple de l’escalade


Se mesurer à la montagne pour en cerner la puissance et la grandeur

Vue du massif de paklenica

Le parc national de Paklenica est situé à 45 km à peine de Zadar, accessible en 30 min par l’autoroute. Privilégiez l’entrée par Starigrad Paklenica pour aborder le parc par la vallée de Velika Paklenica où l’on croise les fans d’escalade s’attaquant aux pentes raides de la montagne. Le parc est constitué par deux canyons, Velika Paklenica (le grand Canyon) et Mala Canyon (le petit canyon), aux paysages plus sauvages et plutôt réservés aux randonneurs expérimentés.

Parc national Paklenica vue aérienne

Si vous n’êtes pas un randonneur averti, vous pouvez vous borner aux randonnées de niveau facile (moins de 3h) où les montées sont accessibles ou vous contenter des circuits pédagogiques de Paklenica, prévus pour les touristes y compris en famille, désireux d’avoir un aperçu des paysages de la série fameuse de western, Winnetou, et de découvrir la nature et la topologie du site et les modes de vie des habitants tout en ménageant un chouette point de vue sur l’Adriatique. Velika Paklenica réserve pas mal d’émotions sans exiger trop d’efforts avec quelques randonnées entre 2h 30 et 4h30, qui supposent un peu d’habitude de la marche en montagne (et un équipement de circonstance, bâtons et chaussures de randonnée).

Massif de Paklenica forêts

Impossible de réaliser les grandes randonnées de 8 à 12h en un jour pour atteindre les sommets à plus de 1700 mètres dans le Velebit à Paklenica. Il faut compter deux jours avec une nuit en refuge. Mais si cela vous tente, vous en prendrez plein la vue depuis l’un des panoramas les plus impressionnants de la Via Adriatica.

 


  • Jour 3 :  Au rythme des rivières Zrmanja et Krupa


S’émerveiller face aux rivières du Velebit

Le Canyon de la Zrmanja, les chutes de la rivière Krupa, kudin most et le monastère de Krupa devraient constituer une journée découverte entre activités et visites. Le canyon de la rivière Zrmanja est très fréquenté en été, mais il reste assez calme au printemps et à l’automne. Le panorama s’admire depuis les hauteurs qu’on arpente à pied, sans trop de mal ; donc il n’est pas nécessaire d’y pratiquer le rafting ou le safari pour se forger une idée de ce qu’est cette rivière, mais pour apprécier votre journée, il semble préférable d’opter pour au moins une activité sur l’eau.

Canyon de la rivière Zrmanja en Dalmatie du nord

Le safari en canoe à travers le canyon de Zrmanja est l’activité la plus simple d’accès même en famille, pour ceux qui optent pour la tranquillité et l’émerveillement de l’écosystème pendant trois heures. Cela peut aussi se pratiquer sur la rivière Krupa. Si vous préférez les sensations fortes, les deux rivières se prêtent au canyoning et au rafting. Comptez à partir de 35 – 40€ hors saison et 45 – 55€ en haute saison. La durée varie entre 3 et 6 h. Vous pouvez réserver auprès de Lucija, spécialiste des activités en lien avec l’eau en Dalmatie du  nord.

La Krupa est une rivière plus confidentielle s’enfonçant dans les terres et montagnes du Velebit et c’est appréciable. Kudin Most est un pont très particulier qui justifie la venue des touristes ; ils visitent tout près le monastère serbe de Krupa.

kudin most sur la rivière Krupa en Dalmatie

monastère de Krupa

Bien que je ne l’aime pas beaucoup, je sais que les touristes adorent Pag, donc je l’ai intégrée dans le programme pour que vous puissiez vous faire une idée des paysages et des plages très réputées comme Metjana à Rucica…


  • Jour 4 : Ile de Pag ; entre fromage et fêtards


Déguster le paski sir après une bonne baignade

L’île de Pag est très appréciée des fêtards qui ont fait de Novalja et de la plage de Zrce le repère de nuits sans sommeil dans des discothèques à ciel ouvert. Surnommée l’Ibiza de Croatie, Novalja n’est pas forcément la destination pour laquelle je vous recommande Pag. En une courte journée, l’idéal est de parcourir l’île de Pag pour observer les paysages lunaires.

Paysages de l'ile de Pag

Les petites routes mènent à des criques, des plages comme Metajna à Rucica. Les villages de l’île de Pag sont principalement “modernes” donc pas très authentiques et je les trouve peu jolis, mais je respecte qu’ils plaisent à certains.

Metajna sur l'île de Pag

Metajna sur l’île de Pag

metajna rucica sur l'île de Pag

La véritable richesse est le Paski Sir, fromage de Pag, un fromage de brebis d’origine protégée qu’on apprécie avec le prsut, un peu d’huile d’olive et quelques olives et câpres. Comme il est peu probable que vous en rameniez dans vos bagages, faîtes une pause pour une dégustation à la fromagerie de Sirana Gligora… Vous pourrez observer les troupeaux de brebis broutant dans les pâturages. Un plaisir simple et dont on se souvient quand on est amateur de fromage!
Fromage Gligora - Photo : dnevnik.hr

 

Prévoyez idéalement de rejoindre Plitvice depuis Senj pour dormir près du parc et arriver dès l’ouverture le lendemain. Si toutefois vous voulez profiter un peu plus longtemps de l’île et y dormir, l’accès par le pont ne contraint pas en terme d’horaires, mais il faut bien 2h – 2h30 pour arriver à Plitvice et cela ne vous permettra pas d’arriver à l’ouverture quand il y a encore peu de touristes. Ceux-ci arrivent surtout à partir de 10h – 10h 30 par les bus, les excursions organisées …


  • Jour 5 : Parc national de Plitvice : LE joyau de la Lika


La merveille de Croatie ; un spectacle de chaque instant

Il n’est pas nécessaire de présenter Plitvicka Jezera car le parc national de Plitvice doit déjà figurer sur votre liste des immanquables. Plitvice, ce sont 98 chutes, 16 lacs, une chute géante de plus de 76 mètres, des bruits de cascades, des eaux qui jaillissent partout et contrastent avec la placidité des lacs inférieurs et supérieurs, et des sentiers balisés ne représentant qu’1% du parc mais quel pourcentage!

Chute géante depuis l'entrée 1 de PlitvicePrévoyez le circuit H pour voir l’essentiel en 5-6h depuis l’entrée 1, 2 ou 3 au fil des 8,5 km autour des lacs, sans manquer le Belvédère pour trouver probablement le plus beau panorama sur les lacs et cascades de Plitvice. Mais pour les marcheurs motivés, laissez vous tenter par le circuit K de 18,5 km prévu en 8h et qui vous amènera vers des sentiers bien moins touristiques où l’on approche encore mieux la faune et la flore du parc de moyenne montagne.

Vous pourrez en savoir plus sur :

Chutes des lacs inférieurs de Plitvice

Pour le jour 6, deux variations sont possibles selon moi ; les deux vous amenant vers des destinations assez méconnues donc cela dépend de votre projet, sachant qu’après la visite du parc d’Una vous pouvez quitter le parc et rejoindre les objectifs de Knin ou Drnis pour vous rapprocher de ce que vous verrez le lendemain


  • Jour 6 : Parc national de Una, chutes de Strbacki buk et Martin Brod


Les chutes de Strbacki Buk n’ont rien à envier aux chutes de Krka. A ceci près que le billet d’entrée est beaucoup moins cher (autour de 4€) et qu’ici on peut expérimenter le canyoning et le rafting (environ 35€ pour 3-4h, avec guide, équipement et parfois le repas).

strbacki buk dans le parc national d'Una en Bosnie herzégovine

Si vous avez le goût des rivières, n’hésitez pas à effectuer les 50 km vous séparant du parc national de Una depuis Plitvice. Vous ne le regretterez pas. En les rouleaux, les chutes de la rivière Una, et le site de Martin brod, il y a de quoi vivre une belle journée hors de Croatie en Bosnie-Herzégovine et de profiter d’une nature encore peu touristique comparativement à certains parcs nationaux croates.

Martin Brod

chutes Martin Brod sur la rivière Una Bosnie-Herzegovine

 Monastère serbe orthodoxe Rmanj

Monastère RMANJ à Martin brod

 


  • Jour 6 : Knin – Drnis ; le vertige des forteresses médiévales dalmates


L’objectif de cette journée est de sillonner l’arrière-pays dalmate … La majorité des touristes qui songent à visiter une forteresse pensent spontanément à Klis près de Split. Probablement parce que la série Game oh Thrones a contribué à la faire connaître. Peut-être iront-ils vers Omis à 20 km à peine de Split. Mais ils ne pensent pas forcément à la région qui compte pourtant la plus forte concentration de forteresses.

Il y a plusieurs choix possibles pour cette journée en fonction du point de départ où vous vous trouvez, mais si vous souhaitez un fil conducteur, vous pouvez suivre le long de la rivière Krka où se trouvent quelques unes des plus belles forteresses de Croatie. Le tout en faisant un détour par la rivière Cetina dont la source se trouve tout près du massif de Dinara dans le village de Cetina. 

Source de la rivière Cetina à Cetina

Vous pouvez également vous concentrer autour des deux plus connues : Drnis et Knin, ancienne capitale de la région de Krajina, longtemps dominée par les serbes jusqu’à ce que la guerre d’indépendance opposant les Croates aux serbes de Croatie puis aux Serbes de Serbie oblige beaucoup d’entre eux à l’exil.

Forteresse Knin en Dalmatie du nord

Tout près de Knin, les amateurs de nature et de cascades peuvent admirer la cascade de Krčić. Peu connue des touristes, il faut la dénicher dans cette région de Krajina qui a été fortement marquée par les ravages de la guerre d’indépendance de Croatie. Sa hauteur et sa vigueur sont assez impressionnantes. 

Pour ceux qui aiment l’idée de quitter les sentiers battus du littoral, l’itinéraire autour des forteresses médiévales de Dalmatie du nord conjuguera leçon d’histoire plaisir des paysages toujours impressionnants au coeur des reliefs karstiques des Alpes dinariques. Mieux vaut ne pas avoir le vertige, vu qu’elles sont très haut perchées dans des environnements assez arides et sauvages.

La forteresse Gradina dominant Drnis a de quoi tenter les randonneurs qui n’ont pas peur des ascensions musclées. Depuis les fortifications on se sent tout petit, d’autant qu’on tutoie les montagnes tout autour…

Forteresse de Drnis en Dalmatie du nord

Forteresse Gradina à Drnis

Après la visite, une étape à la konoba dida Marka chez Marko à l’agrotourisme Duvancic réserve les surprises culinaires ; à commencer par le vrai prsut dont sont si fiers les habitants de Drnis qui se vantent de fabriquer le meilleur jambon sec de Croatie.

agroturizam marko duvancic à Drnis Depuis Drnis, cap vers le massif de Dinara et la source de la rivière Cetina. A moins que vous veniez de Plitvice et ayez débuté la découverte à partir de Knin.

 


  • Jour 7 : Parc national Krka et Sibenik


Entre chutes circulaires, ruisseaux et monastères sur la rivière Krka

La proximité du parc des chutes de Krka et de Sibenik permet de les associer facilement dans une même journée. Débutez par la balade dans le parc qui est d’un niveau très facile sur des sentiers ultra balisés. La frustration est justement dans cette absence de sentiers un peu isolés des touristes. Les surprises sont limitées quel que soit le sens de la promenade, que l’on vienne de Skradin en bateau, ou de Lozovac en bus. En venant depuis Skradin, on est plongé d’emblée dans le bain et la suite du circuit pédestre semble presque décevant. En arrivant par Lozovac, on évolue en devinant peu à peu la rivière jusqu’à ce que les points de vue aménagés offrent des vues panoramiques. Entre temps, on se balade sur le sentier, entre végétations et ruisseaux et petites cascades.

Chutes circulaires de Krka en Croatie

Dans tous les cas, une expérience complète de la rivière Krka s’avère la moins frustrante, mais aussi la plus coûteuse (43€/ adulte en haute saison) , dans la mesure où la balade de 3h en bateau est optionnelle (16€ / adulte). Elle se déroule en petit bateau entre l’embarcadère proche de l’entrée de Lozovac et l’entrée de Roski slap que négligent trop souvent les touristes en se limitant aux chutes les plus spectaculaires, accessibles à la baignade entre mai et septembre.

baignade dans le parc national Krka

Ici on vogue sur les flots assez tranquilles par opposition aux tumultes de Skradinski buk, pour voir l’ensemble des paysages associés à la rivière Krka, à l’écart du sentier des chutes circulaires. On passe par l’îlot du monastère de Visovac pendant trente minutes, avant d’atteindre la chute de Roski slap qu’on approche au plus près. Là, une heure de pause autorise une baignade, une détente sur la plagette ou un moment destiné à boire et manger à la taverne -très touristique – après avoir visité les moulins convertis en éthnomusée.

Roski Slap parc de Krka

Roski Slap

 

Ilot monastère de Visovac dans le parc Krka

Je le confesse, ça ne rend pas du tout de la même façon avec une voyageuse nulle en photos comme moi… J’ai pris la photo depuis le bateau sur le chemin du retour.

Monastère de l'ilot de Visovac à Krka

Mais cette étape hélas trop courte rend la balade en bateau encore plus plaisante : les vergers apportent la touche bucolique sur cet îlot paisible, où les excursions de touristes bouleversent le fragile équilibre pendant une partie de l’année. Le petit musée et l’église sont très touchants, tout comme l’autre monastère du parc, le monastère serbe orthodoxe Krka que je vous recommande aussi, d’autant qu’il incarne l’importance de la présence serbe dans la région dans un passé encore proche.

J’ai beaucoup apprécié la balade en bateau et elle a gommé la légère déception que j’aurais eue sur le circuit classique jusqu’aux chutes circulaires qui m’auraient donné l’impression de payer assez cher pour une vue panoramique et une petite baignade où les touristes sont entassés sur quelques mètres carrés de plage rocheuse!

 

Et quand je vous disais qu’il n’y a pas que les chutes à découvrir dans le parc de Krka :

Chapelle saint Nicolas à Krka

Chapelle saint Nicolas à Krka

Monastère orthodoxe serbe de Krka

Monastère orthodoxe de Krka

Ethnomusée Krka à Roski Slap : costumes traditionnels dalmates

Ethnomusée de Krka Costumes traditionnels traditionnels dalmates

Métiers à tisser traditionnels – tissus de DalmatieEthnomusée de Krka à Roski Slap métiers à tisser

Pour terminer la journée, accordez quelques heures à  Šibenik (prononcez Chibènik) dont le centre historique est très petit et au bord de la promenade maritime. Sibenik n’est pas la plus belle ville dalmate, mais elle est dotée d’un patrimoine culturel et historique lié à l’antiquité. La ville est surveillée par la  forteresse de Saint-Jean et de Barone. La Cathédrale Saint Jacques a valu à Sibenik un classement au patrimoine mondial de l’Unesco…

Sibenik depuis les hauteurs forteresse saint jean, vieille ville et ile de Murter

Vue de Sibenik depuis la mer

Et les hébergements et les bonnes adresses de restaurants et d’auberges pour transformer votre visite de la Dalmatie du nord et de la Lika Senj en expérience de tous les sens? 

  Je vous invite à consulter mes meilleures adresses d’hébergements et d’auberges en Dalmatie du nord et dans la région de Plitvice et Gospic… 


Vous l’avez compris, une semaine ne suffira pas pour faire le tour des magnifiques sites de Dalmatie du nord ni de Lika senj, mais vous pourrez prendre la mesure de ce que la région offre de plus beau en terme d’expériences et de visites et vous n’aurez qu’une envie probablement : y revenir très vite…

A suivre d’ailleurs, un itinéraire de 15 jours pour prendre son temps…

Si mes mots n’ont pas suffi à vous convaincre, je vous recommande de visionner l’émission Echappées Belles Croatie, Voyage en Adriatique, où l’on peut repérer plusieurs des lieux que je vous ai suggérés.

Préparez au mieux votre voyage en Croatie

N’attendez plus pour télécharger gratuitement nos Ebooks dédiés à l’hébergement et aux conseils de voyage en Croatie et consulter le guide pratique et le forum si vous avez la moindre question.

Pour réserver vos vacances en Croatie au meilleur prix (séjour clé en main ou sur mesure, avion, transports, hébergements, activités sur place…) sans y passer un temps fou, accédez aux offres et comparateurs retenus pour leur sérieux et leur rapport qualité/prix.



Partager

A propos de l'auteur

Voyageuse dès le berceau, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. J’essaie de me montrer curieuse de tout, de mettre de côté mes idées reçues, de découvrir les pays depuis les sites incontournables jusqu’aux plus inattendus, insolites ou traditionnels quitte à me perdre pour mieux me laisser surprendre. Je privilégie les rencontres, repas et hébergements chez les habitants, pour explorer les traditions, les cultures, l’histoire et les plaisirs culinaires typiques. J'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

Leave A Reply

En publiant votre commentaire, vous acceptez pleinement les conditions générales d'utilisation d'IDEOZ : https://voyages.ideoz.fr/cgu/

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réservez une visite guidée en français à Split, Zadar et Nin ou un jeu de piste en famille


N’hésitez pas à poser une question, nous demander plus d'informations ou laisser un commentaire.


Željko est skipper de son propre bateau à Pakostane. Avec Lucija, il propose des tours à la découverte des dauphins de l'Adriatique notamment dans l'archipel des Kornati et près de l'île Vrgada réputée pour attirer les familles de ces mammifères marins.

Les visites sont réalisées en anglais au départ de Pakostane.

Željko est skipper de son propre bateau à Pakostane. Avec Lucija, il propose des tours à la découverte des dauphins de l'Adriatique notamment dans l'archipel des Kornati et près de l'île Vrgada réputée pour attirer les familles de ces mammifères marins.

Les visites sont réalisées en anglais au départ de Pakostane.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!