159 vues

Arties, ou comment diffuser la musique classique en Inde !

0

Arties est une société créée par Gauthier Herrmann qui diffuse de la musique classique de façon originale. A l’origine, une volonté de faire quelque chose d’originale et d’être présent dans les pays représentant les nouveaux et futurs acteurs de l’économie et de la culture mondiale, dans toutes ses réalités et ses publics, des bidonvilles aux business centers, des locaux d’écoles rurales aux plus prestigieuses salles de concerts.

Pour Arties, haque voyage confirme que la musique classique est universelle et appréciée tout autour du monde. Ils précisent :  “Nos concerts sont attendus et notre expertise en terme de musique et d’organisation de projets culturels permettent de créer des liens entre nos partenaires financiers et de nombreuses initiatives locales. Hors des circuits musicaux internationaux habituels, nos projets sont réalisés aux cotés des meilleurs artistes. Nombre d’entre eux sont d’ores et déjà heureux et impatients de nous suivre autour du monde.”

icon

Mais tout d’abord qui est Gauthier Herrmann ?

Né en 1981, Gauthier débute le violoncelle à l’âge de huit ans dans la classe de Nicole Daihnaut. En 1998, il intègre la classe de Marcel Bardon au conservatoire supérieur de Paris (CNR) où il obtient un premier prix de violoncelle en 2000. Il travaille avec Henri Demarquette avant de rentrer à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) dans la classe de Roland Pidoux. Etudiant dans la classe de Paul Meyer et Eric Le Sage, Gauthier a
eu le privilège de travailler en musique de chambre auprès de grands maîtres tels que Mstislav Rostropovich, Gyorgy Kurtag, Gabor Takacs.

Gauthier se destine très rapidement à la musique de chambre et fonde dès son entrée dans la classe de Paul Boufil en 1998 le Trio con Fuoco. Il remporte avec cet ensemble de nombreux prix internationaux (Heerlen aux Pays-Bas, Florence en Italie, Illzach et FNAPEC-Paris en France). Durant l’année 2008, le trio s’est vu décerner le 2e prix du concours Vibrarte à Paris, il est également devenu lauréat HSBC de l’académie du festival d’Aix en Provence.

Actuellement, Gauthier joue un violoncelle de 1754, instrument du luthier parisien Benoît Fleury.

Passionné de voyage et de découverte, il est à l’initiative de la création du festival Arties en Inde et à la direction de la société Arties Event Management.

Nous lui avons posé quelques questions :

Pourquoi l’Inde et pourquoi Pune ?

En tant que musicien, et plus particulièrement en tant que chambriste, j’ai la chance d’être très souvent amené à voyager. L’Inde s’est mise sur ma feuille de route pour la première fois en 2001 pour un récital de violoncelle seul à Pune. La rencontre avec le pays, sa culture, sa nourriture, ses odeurs et ses habitants a été décisive dans mon orientation de
carrière… J’ai adoré ce premier contact et me suis empressé de réorganiser une tournée sur tout le pays cette fois-ci… La suite s’est faite naturellement, pour le plaisir de revenir régulièrement ici et pour répondre à une demande des indiens d’avoir des concerts de musique de chambre de qualité de façon régulière.

mathilde_borsarello.jpg

Pune est la ville par laquelle j’ai découvert l’Inde, et j’ai de merveilleux amis qui y habitent et qui m’aident à réaliser mes rêves… Shakuntala Hingorani et Arnaud Devic sont d’ailleurs les co-directeurs d’Arties Event Management.

En quoi vos spectacles sont-ils originaux ?

Je ne sais pas si on peut dire que nos spectacles sont particulièrement originaux. Les concerts que nous donnons sont en fait très traditionnels avec au programme les grands chef-d’oeuvres du répertoire de musique de chambre.

Ce qui est original par contre, c’est que le festival s’étale sur une très vaste zone géographique puisque nous ne nous contentons pas de jouer dans le Maharastra avec Mumbai et Pune mais traversons l’Inde… Ainsi, nous avons déjà joué à Delhi, Neemrana, Baroda, Lucknow, Bangalore et nous irons lors de la prochaine édition au Kerala et au Tamil Nadu. D’autres parts, nous construisons nos programmes et nos partenariats sur la durée car Arties festival est un événement bi-annuel. Enfin, nous essayons d’être un lien entre des mondes qui se croisent peu… Nous créons des ponts entre des entreprises privées et le monde de la scène, entre la scène et les milieux défavorisés, entre le monde des adultes et celui des enfants. Arties festival est toujours un prétexte à des moments d’échanges, de rencontres et de découvertes.

Les indiens aiment-ils la musique classique ?

09_sceno.jpg

Nous répondons à une demande très forte de la part d’indiens passionnés de musique classique… Beaucoup d’indiens sont très connaisseurs et attendent avec impatience les éditions à venir. Maintenant que les gens commencent à
bien nous connaître, beaucoup sont des habitués, certains sont devenus des amis et le public commence même à passer commande des oeuvres qu’il souhaite entendre ou des musiciens qu’il aimerait nous voir amener… Mais nombre d’entre eux découvrent la musique classique à travers nos concerts et c’est une grande fierté pour moi de leur ouvrir cette
porte…

Lorsqu’on entend la musique de Bollywood, on se dit que c’est à cent lieues de la musique classique ! Et pourtant vous semblez avoir réussi à fusionner ces deux musiques
?

Premièrement, nous ne faisons pas de fusion, il s’agit là de choisir des tubes de Bollywood et de les adapter, de les ré-orchestrer à notre manière. Cette idée qui n’était au début qu’un clin d’oeil pour les fins de concerts nous amuse beaucoup et est très apprécié de notre audience (même lors de nos concerts hors de l’Inde !!!)

Nous avons donc travaillé un peu plus sur ce terrain et nous projetons de sortir un album spécialement autour de ce thème…

Quels sont vos prochains spectacles en France ou en Inde ?

Ce début d’été aura été très rempli avec une tournée en trio en Asie (Singapour, Kuala Lumpur, Sultanat de Brunei et Penang), puis le festival ProMusica en Ariège.

Je suis actuellement en Corse pour un festival et nous partirons en quatuor pour une croisière musicale en Islande et Groenland fin juillet. Après un bref passage dans le sud-ouest de la France pour un programme Mendelssohn/Schumann, je viendrais pour 3 semaines en Inde afin de préparer la prochaine édition du festival Arties (du 6 au 17 Novembre 2010). Mais je ne manquerais pas de vous envoyer le détail de cet événement…

www.artiesevent.com



Partager

A propos de l'auteur

Nous sommes expatriés à Bombay depuis juillet 2008 et nous partageons sur notre blog notre découverte et maintenant notre passion pour l'Inde. Nous regard sur l'Inde est très varié : films, lectures, société, civilisation indienne, les français dans l'histoire de l'Inde, recettes de cuisines, insolite, vie quotidienne, bonnes adresses de Bombay.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!