Guide touristique Croatie : conseils pour visiter la Croatie

Synthétiser les idées de visites et d’activités dans ce guide touristique Croatie est une gageure. Faire du tourisme en Croatie, c’est une promesse de découvertes et d’émotions multiples, presque inépuisables, pour tous les profils de voyageurs, depuis le touriste pépère ou curieux, jusqu’au vadrouilleur en passant par le routard, l’aventurier, le navigateur et le randonneur expert à pied ou à vélo. Ce pays des Balkans sur les bords de l’Adriatique ne s’impose plus comme une tendance passagère teintée d’exotisme, mais comme une évidence dans la sphère de l’Europe du sud-est. L’éventail des visites culturelles et celui des expériences maritimes, montagnardes et rurales, sans oublier les plaisirs du farniente et de la plage, ont largement contribué à son attractivité.

e Hrvatska de son nom officiel a le vent en poupe depuis quelques années et si cette destination touristique émerge avec vigueur, il n’est pas toujours aisé de choisir où aller en Croatie pour la première fois que ce soit lors d’un court ou long séjour ou d’un road trip? Visitez la donc avant qu’elle ne soit trop transformée par le tourisme de masse, qui pourrait menacer et défigurer son littoral, et nuire à son  authenticité. Comment déterminer le point de chute parfait d’où rayonner en étoile et voir le plus de choses possible ou comment construire un itinéraire intégrant l’essentiel des destinations que se doit de voir tout touriste? Comment associer visites incontournables et plus insolites? C’est à ces questions que le guide de Voyage dédié au tourisme va tenter de vous aider à répondre grâce aux conseils et expériences des voyageurs de la communauté IDEOZ.

Guide touristique Croatie : visites et activités à ne pas manquer


Des questions sur la Croatie? Les spécialistes de la destination vous répondent sur le forum : Voyageurs, expatriés, autochtones ou professionnels du tourisme, ils vous donneront des conseils de voyage personnalisés sur le forum dédié

La Croatie, un pays au croisement des influences méditerranéennes, orientales et slaves …

Entre mer et montagnes, en faisant un détour par les parcs nationaux et naturels et la multitude d’îles et îlots parsemées le long de la côte dalmate et du golfe du Kvarner, entre plaines et campagnes attachés à leurs traditions, le plus dur est de décider de la région ou du ou des points de chute répondant le mieux à vos envies.  Quel que soit votre choix, vous devriez appréhender les multiples influences depuis l’antiquité et l’époque médiévale, puis la domination vénitienne, ottomane et slave et c’est bien la meilleure raison de se laisser convaincre par un séjour en Croatie.


A chacun sa Croatie en toutes saisons

booked.netLa Croatie n’a pas que son climat méditerranéen clément sur son littoral, ni ses plages de graviers, de sable ou de rochers, ses criques et ses eaux translucides et plutôt chaudes, comme arguments pour séduire les voyageurs…  Outre la beauté et la variété de villes et de ses paysages, elle est dotée de plus de 1200 km de côte et d’un millier d’îles dont une centaine sont habitées. Elle dispose d’au moins cinq arguments essentiels. Sa position stratégique à la frontière de la Slovénie, de la Hongrie, de la Serbie, du Montenegro et de la Bosnie-Herzégovine, en fait un condensé d’influences et un carrefour privilégié pour ceux qui souhaiteraient optimiser leur voyage en réalisant quelques escapades hors frontières. Et surtout, elle est sûre, accessible à tous âges et elle peut se visiter en toutes saisons.

Mais quand vaut-il mieux visiter la Croatie?

Entre printemps et automne, mon coeur balance… Idéalement évitez le tourisme de masse des mois de juillet et août. La meilleure option est de la découvrir hors saison entre avril et juin, où l’on peut encore pour éviter les foules de touristes. Une prédilection pour la période pascale durant laquelle les traditions religieuses sont très vives en particulier en Croatie centrale et en Slavonie qui perpétuent les oeufs géants peints. Ce sont de véritables oeuvres d’art qui subliment les monuments des principales villes.

Si la baignade reste une donnée importante, la mi juin devrait vous garantir un climat plus stable et plus chaud qu’en mai quand la pluviosité rend le climat capricieux. Mais rien ne vaut la période de la mi septembre jusqu’à la mi octobre, en prenant son temps pour prendre part aux nombreuses fêtes gastronomiques et viticoles, s’adonner au voyage lent également hors des sentiers battus et profitant d’un coût de la vie un peu plus avantageux qu’en été …

Mais quand vaut-il mieux visiter la Croatie?

Entre printemps et automne, mon coeur balance… Idéalement évitez le tourisme de masse des mois de juillet et août. La meilleure option est de la découvrir hors saison entre avril et juin, où l’on peut encore pour éviter les foules de touristes. Une prédilection pour la période pascale durant laquelle les traditions religieuses sont très vives en particulier en Croatie centrale et en Slavonie qui perpétuent les oeufs géants peints. Ce sont de véritables oeuvres d’art qui subliment les monuments des principales villes.

Si la baignade reste une donnée importante, la mi juin devrait vous garantir un climat plus stable et plus chaud qu’en mai quand la pluviosité rend le climat capricieux. Mais rien ne vaut la période de la mi septembre jusqu’à la mi octobre, en prenant son temps pour prendre part aux nombreuses fêtes gastronomiques et viticoles, s’adonner au voyage lent hors des sentiers battus et profitant d’un coût de la vie un peu plus avantageux qu’en été …

Mais quand vaut-il mieux visiter la Croatie?

Entre printemps et automne, mon coeur balance… Idéalement évitez le tourisme de masse des mois de juillet et août. La meilleure option est de la découvrir hors saison entre avril et juin, où l’on peut encore pour éviter les foules de touristes. Une prédilection pour la période pascale durant laquelle les traditions religieuses sont très vives en particulier en Croatie centrale et en Slavonie qui perpétuent les oeufs géants peints. Ce sont de véritables oeuvres d’art qui subliment les monuments des principales villes.

Si la baignade reste une donnée importante, la mi juin devrait vous garantir un climat plus stable et plus chaud qu’en mai quand la pluviosité rend le climat capricieux. Mais rien ne vaut la période de la mi septembre jusqu’à la mi octobre, en prenant son temps pour prendre part aux nombreuses fêtes gastronomiques et viticoles, s’adonner au voyage lent également hors des sentiers battus et profitant d’un coût de la vie un peu plus avantageux qu’en été …


Quelle région privilégier pour découvrir la Croatie?


Quelles étapes pour construire votre itinéraire en Croatie?

Les régions touristiques de Croatie sont si différentes qu’il n’est pas toujours facile de savoir laquelle privilégier? Quels sites, villes, îles et activités privilégier pour avoir le meilleur aperçu du pays ou de la région choisie lors de votre séjour? Vaut-il mieux une approche globale, même superficielle ou un séjour en Croatie limité à une région voire pour les puristes désirant explorer en profondeur une zone spécifique d’une région? Ce guide touristique Croatie (voir aussi la carte des régions) ne peut être exhaustif mais s’efforcera de vous donner des éclairages. 

Séjour en Croatie : comment partir?

Visiter la Croatie en 15 jours en itinérant en effectuant la diagonale Zagreb – Dubrovnik non sans un détour par l’Istrie, est un bon point de départ pour avoir un aperçu varié des facettes du pays. Évitez les réservations de dernière minute en été (pour les transports, les voyages comme les hébergements) pour ne pas faire grimper votre budget! L’option de l’autotour avec une agence locale francophone ou avec une agence spécialisée est la solution la plus pratique pour réaliser un voyage sur mesure sans s’embêter avec les préparatifs et les réservations.

Il est possible d’aller en Croatie en avion (environ 2h30 en vol direct depuis Paris) pour un coût entre 90€ et 300€ aller-retour selon la période et même 9€ en vol low cost depuis Marseille, en voiture personnelle (comptez entre 8 et 18h selon le point de départ), en ferry (depuis Ancona ou Venise en Italie) en bus avec Eurolines et Flixbus, le plus compétitif en prix ou en train avec le pass Interrail.