IDEOZ Voyages > CROATIE > DESTINATIONS > Istrie : une région aux airs d’Italie, un terroir de saveurs et de traditions > Que voir en Istrie ? Idées de visites et d’itinéraires

Que voir en Istrie ? Idées de visites et d’itinéraires

labin en istrie rouge

Vous envisagez un séjour en Croatie et vous vous demandez peut-être ce qu’il faut visiter et découvrir en Istrie? Voici une sélection de destinations qui contribuent à l’attractivité touristique de cette région, élue “meilleure destination croate en 2020”.


Dans cet article vous découvrirez :

  • Les plus belles destinations en Istrie en 20 sites
  • Les villes d’Istrie : un rendez-vous avec la culture antique et médiévale
  • Dans l’Istrie verte, des villages perchés médiévaux et des vignes et des oliviers
  • Les beautés de la nature en Istrie : Ucka entre mer et montagne, le canal de Lim, sa baie d’origine karstique, le cap Kamenjak pour les amateurs de plongeon, de snorkeling et de kayak et la réserve ornithologique de  Sečovlje (dans les marais salants) et de Palud
  • L’Istrie bleue : des petites villes et villages colorés sur le littoral

Pour beaucoup de voyageurs routards ou se déplaçant en transports en commun, un séjour en Istrie est la plus logique porte d’entrée en Croatie, en raison de la proximité par rapport à la frontière slovène et italienne. Cette péninsule située au nord de la Croatie à la frontière de la Capodistria en Slovénie est une région un peu à part : à la fois très croate, fortement influencée par l’Italie, mais surtout intensément istrienne. Sa culture, son identité, son terroir et sa gastronomie qui influencent son art de vivre, font sa fierté.

De l’Istrie littorale “bleue” jusqu’aux vallons et collines de l’Istrie verte rurale en passant par les Istrie rouge et grise, elle révèle une palette de couleurs, d’expériences et offre un potentiel de visites très riches sur un petit territoire (à peine 90 km du nord au sud).

Les distances en Istrie se parcourent désormais assez vite en raison de la construction des voies rapides et autoroutes et d’un état des routes en Croatie globalement satisfaisant. Mais pour mieux vous immerger dans la région, empruntez les routes du bord de mer et intérieures pour apprécier tour à tout le littoral Adriatique puis la verdeur des paysages qui est contrastée par les reliefs karstiques.

favorite

Les plus beaux sites et idées de visites en Istrie en 20 photos


  • Rovinj
  • Pula
  • Parc Ucka
  • Archipel des îles Brijuni
  • Cap de Kamenjak et plage de Premantura
  • Porec et sa basilique euphrasienne
  • Vodnjan avec ses vielles maisons, ses rues mélangeant styles gothique-vénitien, baroque et Renaissance pour renforcer les impressions italiennes
  • Villages perchés de Motovun et Labin
  • Autres villages perchés pleins de charme : Buzet, Hum, Groznjan, Završje dans le “Piémont istrien” ont conservé toute leur authenticité et leur environnement si reposant istrien”
  • Pazin et route de la truffe
  • Umag
  • Fanzana
  • Medulin
  • Vestiges médiévaux de Drvigrad, Hum
Pula amphithéâtre d'Auguste

Les villes d’Istrie : un rendez-vous avec la culture

Les villes istriennes à découvrir par ordre de niveau d’intérêt et d’attractivité :

  1. Rovinj pour son charme ***
  2. Pula pour son amphithéâtre et son héritage antique majeur **
  3. Porec pour sa basilique euphrasienne *
  4. Vodnjan pour son mélange de styles très agréable et son esprit dolce vita
  5. Pazin pour son gouffre

Pula, la capitale régionale

Pula ♥♥, avec son aéroport, sera probablement l’une des premières villes que vous découvrirez.

Son port en fait une ville majeure de l’Istrie. L’amphithéâtre Arena est l’un des six plus importants et grands au monde et à lui seul il justifie la découverte de Pula.

Cette cité antique vous présentera aussi sa Porte d’Or, l’Arche de Triomphe construite en 27 av. JC en l’honneur des Sergii et son temple d’Auguste dédiée à l’empereur éponyme et à la déesse Roma.

amphitheatre de pula
amphithéâtre de Pula

Rovinj, la plus belle ville de l’Istrie bleue ♥♥♥

Cette petite ville sur une presqu’île a le charme des villes d’influence vénitienne et a des airs de Piran en Slovénie. De par sa centralité sur la côte de l’Istrie, elle constitue un excellent point de chute pour découvrir l’Istrie tout en profitant de la mer. C’est LA carte postale par excellence pour illustrer l’Istrie et on n’est pas déçu de l’avoir intégré à son programme.

En toute honnêteté, on ne peut pas contester son côté assez romantique, quand elle est baignée par la lumière du coucher du soleil. Mais comme pour Motovun quand on évoque les villages perchés, l’attractivité et son centre historique trop touristique enlève une partie de son authenticité. En flânant dans les ruelles où l’on croise bien plus de touristes que d’habitants, on ne perçoit pas cet cet état d’esprit istrien qu’on retrouve dans une ville moins connue comme Vodnjan par exemple. Elle est donc ravissante, mais pas forcément émouvante. Surtout en haute saison.


Porec ♥ et sa basilique euphrasienne

C’est une ville à l’attrait important ; pas forcément pour sa beauté ou son patrimoine, mais pour son environnement très typique de la région littorale d’Istrie bleue.

Située sur une péninsule, la ville a été développée dès l’époque romaine et s’organise de manière originale, puisque les monuments et bâtiments s’insèrent dans un carré.  Sa basilique Euphrasius, chef d’oeuvre de l’art byzantin, constitue l’un des monuments incontournables et précieux de Porec.

Vodnjan ♥, la méconnue

A 10 km à peine de Pula, construite en 1492, Vodnjan affiche ses façades aux styles vénitien, baroque, gothique et Renaissance et son héritage historique très riche, qui n’a rien à envier à sa voisine. Au-delà de la place de l’hôtel de Ville qui rappelle Koper en Slovénie, cette ville regorge d’églises et de bâtiments médiévaux dignes d’intérêt, dont son clocher de 63 mètres, – le plus haut d’Istrie.

L’église Saint Blaise abrite aussi un véritable trésor religieux avec les reliques et corps momifiés de Saints et de Martyrs. A ne pas manquer également le palais Bettica, du XIVème siècle, propriété de la famille du même nom et devenu le musée de la ville et la maison Benussi, de style gothique, qui amuse souvent les touristes, car son propriétaire a fait graver la mention “”merci pour la question, je vais bien”.

vodnjan place de l'hotel de ville
Vodnjan place de l’hôtel de ville

Elle compte aussi un instructif écomusée, musée ethnographique animé bénévolement par des habitants passionnés, pour découvrir le terroir et ses traditions, alors qu’elle est un centre de production de l’olive majeur.

Comme un symbole, on y trouve l’olivier le plus vieux de la région appelé Olivo de Masina. C’est d’ailleurs ici que se déroule aussi le festival de l’huile d’olive fraîche où se retrouvent quelques unes des meilleures huiles d’huiles d’olive d’Istrie comme  Chiavalon , Meloto et Moscarda. Les bonnes fées ont veillé sur la terre de Vodnjan au point qu’on y cultive les vignes et on y produit quelques vins réputés dont un bon muscat. Elle est un condensé de la gastronomie istrienne entre mer et campagne comme on peut s’en rendre compte en faisant une étape à la Konoba Vodnjanka.

filter_vintage

L’âme rurale de l’Istrie verte : entre villages perchés et paysages bucoliques

Quels sont les villages istriens qui révèlent le mieux la campagne?

Les principaux villages perchés en Istrie verte

  1. Motovun
  2. Labin
  3. Groznjan
  4. Buzet

Si vous appréciez les paysages ruraux et l’ambiance campagnarde, vous aimerez suivre la route des villages perchés sur les vallons et les collines parsemées de champs, d’oliviers et de vignes : Belavici (Barban), Groznjan (Istra), Krnica (Barban),  Manjadvorci (Barban), Motovun (Buzet), Novigrad (Istra),   Rocko Polje (Buzet)

L’Istrie est une destination de tourisme rural qui se démarque par l’authenticité de sa vie rurale et ses paysages variés. Elle offre des hébergements en fermes agrotourisme, mais aussi de la location de maison et chambres d’hôtes à la campagne et des bed & breakfasts ruraux.

L’une des meilleures formules de vacances pour découvrir l’Istrie en famille consiste à louer l’une des belles anciennes maisons en pierre de la campagne istrienne, puis de partir découvrir les villages médiévaux de Motovun, Groznjan, Labin, les belles cités culturelles de la côte Porec, Rovinj, Pula et les côtes échancrées aux eaux claires.

De nombreuses routes des vins et de l’huile d’olive ont été mises en place qui permettent de visiter les exploitations agricoles. La région d’Istrie, surnommée «la Toscane croate» est à la pointe pour ce type de vacances et associe excellence gastronomique, offre d’hébergement variée et villages médiévaux.

Pazin : le terroir des truffes d’Istrie grise

Sur la route de la truffe dans l’Istrie centrale jouit d’une position idéale pour aller aussi bien vers l’Istrie maritime (environ 40 min), vers la Slovénie ou vers le Kvarner et le Gorski Kotar dans les environs de Rijeka.

Pazin se visite rapidement dont le principal site historique est le château. Si vous aimez les balades dans la nature, vous ne manquerez pas le gouffre de Pazin au bas du château qui est l’une des curiosités de ce qu’on appelle l’Istrie « grise » c’est-à-dire l’Istrie où l’on trouve des phénomènes karstiques dignes d’intérêt. Ne ratez pas aussi le sentier de Pazin qui s’étend sur environ 1500 mètres et mérite le détour. En prenant le temps de lire les panneaux explicatifs, la randonnée pédestre durera environ 1h30.

Le parcours débute à partir du Pont Vršić près du Château et mène jusqu’au canyon près des côtes de Pazinčica. Il s’agit d’un parcours pédagogique, ponctué de panneaux explicatifs qui expliquent les phénomènes géologiques liés au karst, présentent le monde végétal du canyon et rapportent les histoires locales et les légendes liées à ce lieu …

Coût de la visite : environ 4,5€ – 30kn.

tyrolienne à pazin en istrie

Motovun ♥♥♥ : le joyau médiéval entouré de vignes

village médiéval incontournable pour représenter l’Istrie verte des traditions… Le village est très touristique et est souvent limité à une vue de carte postale, mais la balade dans les ruelles est plaisante

motovun

Labin ♥♥ ♥ : entre terre et mer

Labin de son nom italien Albona est une petite ville de 8000 habitants perchée dans l’arrière pays à 10 min de la mer et dont le port et la station balnéaire de Rabac assure une partie de l’économie locale, en complément d’une mine de charbon et de bauxite.

Labin Rabac

Les beautés de la nature en Istrie

L’Istrie a réussi de préserver l’environnement sain et l’équilibre d’espace. La plus grande péninsule croate abonde en oasis vertes intactes et en baies romantiques, mais elle cache aussi de nombreux coins inexplorés.

Près de la mer, des plages en herbe, de cailloux, de rocher ou pavée de pierre, l’ombre de sapins s’étende souvent jusqu’à la mer. A l’intérieur vous admirerez des petites rivières, des petits lacs, des chutes d’eau, des gouffres, des grottes, des forêts denses pleines de fruits, des collines et des pentes de montagnes… La faune, marine et continentale, est très variée aussi.

Quels sont les sites naturels incontournables en Istrie?

  1. Parc d’Ucka pour les randonneurs même amateurs et le point de vue sur le golfe du Kvarner
  2. Parc national des Brijuni et le parc de Tito ; hélas trop formaté et accessible en visite guidée et excursion
  3. Grotte de Baredine
  4. Fjord de Lim
  5. Cap d’or de Zlatni Rt
  6. Kolti

♥ Iles Brijuni

L’archipel de Brijuni au large de Pula est classé au patrimoine de l’Unesco, mais la visite en excursion organisée peut être assez décevante, car l’aperçu est très différent de la vue aérienne que présente la photo ci-dessous par exemple.

Archipel des Brijuni Istrie

Les îles Brijuni et le monde sous-marin sont le seul parc national en Istrie. Avec sa flore et sa faune luxueuse et l’héritage culturel et historique, Brijuni sont un des plus beaux archipels méditerranéens.

Les Brijuni regroupent deux grandes îles et 12 îlots. Le climat doux méditerranéen, beaucoup de jours de soleil et la température agréable sont favorables à la végétation de plus de cent espèces de plantes. Il y a cent ans, on a commencé de peupler les jardins botaniques de Brijuni avec des animaux de différents parts du monde et en 1912 un zoo fut fondé.

Aujourd’hui les îles Brijuni sont l’habitat de nombreuses espèces d’oiseaux, de cerfs, de mouflons et d’autre gibier. A Veliki Brijun il y a un olivier âgé de plus de mille ans, des fouilles romaines, un parc safari, des empreints de dinosaure…

archipel iles brijuni istraie croatie

♥♥ Parc d’Ucka

Le massif de l’Učka, avec le plus haut sommet de l’Istrie (Vojak, 1 396 m), cache une véritable richesse des espèces végétales et animales protégées, et c’est pourquoi il fut classé parc naturel. Avec la végétation alpique et subméditerranéenne, et des plantes médicinales, les sommets de l’Učka sont une vraie Mecque floristique.

La crête de l’Učka est le seul habitat au monde de la plante Učkarski zvončić (Campanula tomassiniana) – la campanule d’Učka. Des papillons colorés, des insectes différents, des amphibiens, des ailes, des chamois, des cerfs, des biches, des renards, des lièvres et quelques ours, ce sont seulement certains des animaux qui habitent dans la montagne. L’Učka a plus de cent cavités spéléologiques – la plupart sont des fosses et des cavernes.

Cap Kamenjak pour s’offrir le grand plongeon

Le paysage protégé du cap Rt Kamenjak, de ce cap extraordinairement découpé et le plus austral d’Istrie, est intéressant à cause de presque 500 espèces de plantes mais aussi à cause de ses baies magnifiques, ses plages « sauvages », sa mer claire et son monde sous-marin attirant.

Le marais Palud près de Rovinj est un réservât ornithologique où vivent plus de 200 espèces d’oiseaux, donc c’est un endroit idéal pour des observateur d’oiseaux.

♥ Fjord de Lim à explorer en bateau pour la vue et l’expérience

Grâce à sa fracture géologique du continent longe de 11 kilomètres, le fjord de Lim (Limski kanal) est un des plus beaux paysages protégés en Istrie, tandis que sa partie sous-marine fut classée réserve marine grâce à la riche faune marine. C’est un zone de production de coquillages le plus connu en Istrie.

La fosse de Pazin (Pazinska jama) est aussi impressionnante, avec ses grottes, ses lacs et ses rochers hauts de quelques cent mètres – le grand Jules Verne la décrit dans un de ses romans.

♥ Les forêts de la région de Motovun, idéales pour les amateurs de randonnées

♥ La grotte de Baredine

Les grottes en Croatie sont moins nombreuses et plus pauvres en comparaison de la Slovénie voisine qui compte des joyaux comme Postojna et Skocjan. Cependant, la grotte de Baredine, située près de Porec, la seule ouverte au public en Istrie, s’avère une attraction digne d’intérêt pour plonger dans les entrailles de la terre.

♥ Randonnée sur la route des 7 cascades Staza 7 Slapova

A Kolti, hameau près de Buzet et de Hum, abandonné depuis 40 ans, on fait une pause dans un site ressemblant étrangement à Pamukkale en Turquie. Il tire son nom de la rivière Mirna, qui fabriquait des chaudières en pierre calcaire formant des piscines intéressantes, où l’on peut se relaxer.

Staza 7 Slapova un des plus beaux itinéraires de randonnée en Istrie verte en boucle de 11,7 à 15,3 km est assez accessible à toutes les générations. A condition de bien prévoir les bâtons et les chaussures de randonnée, car si le sentier reste relativement plat par rapport à des régions comme le Velebit, il est exigeant sur un plan sportif.

Staza 7 Slapova sentier de-randonnee sur riviere mirna en istrie

L’Istrie bleue : petites villes et villages du littoral

Mer et plages en Istrie

Où séjourner en Istrie au bord de la mer ?

Il s’agit d’une liste non exhaustive mais qui peut vous être utile pour trouver vos points de chute ou de dénicher des villages un peu moins touristiques que les villes de l’Istrie bleue

Autour de Pula et Medulin:

Banjole, Duga Uvala, Fazana, Uvala, Valdebek, Medulin, Premantura, Valbandon (Brijuni)

Autour de Rovinj :

Bale (Rovinj),

Autour de Labin :

Labin, Duga Luka – Prtlog, Presika,  Rabac

Autour de Porec:

Stari cervar, Pjescana, Funtana,   Umag


place

Idées d’Itinéraire en Istrie

Que voir en Istrie en une semaine?

Raisonnablement, ce type de circuits est fondé sur la base de 7 à 8 jours de découverte dans le pays. Ils sont optimisés pour vous permettre de parcourir le plus de sites possible si cela fait partie de vos objectifs dans le cas d’un premier voyage.

Mais les itinéraires en Croatie du nord sont aussi tout à fait souples pour que vous puissiez y puiser vos idées et les organiser avec une évaluation moyenne du temps nécessaire à une découverte satisfaisante.

carte istrie

Distances et temps nécessaire en voiture :

Pula – Poreč : 60 km soit 1h20

Pula – Rovinj : 50 km soit 1h
Poreč – Rovinj : 35 km soit 50 mn
Pula – Opatija en passant par Pazin : 100 km soit 1h30
Pula – Opatija par la cote : 90 km soit 1h50 de route

Profitez de la qualité gastronomique de l’Istrie pour découvrir la cuisine croate et dormir dans un hébergement authentique comme l’agrotourisme de Maria à Pazin, bien positionné pour explorer toute l’Istrie facilement avec des déplacements inférieurs à une heure.

Porec (6-8 h) : église byzantine, centre ville, baignade sur les plages de graviers de Porec et découverte de la grotte de Baredine

Rovinj (6-8h) : église Ste Euphémie, reliques et restes embaumés et découverte de Crveni Otok (l’île rouge)

SONY DSC

– Parc national des îles Brijuni (6h)

Pula : (4-6h) amphithéâtre, musée d’archéologie, plage de Premantura à environ 10 km

Pula zone touristique

– Medulin (environ 20 km de Pula) : petit village qui est très apprécié des jeunes, en raison de son ambiance estivale

– Rabac et sa baie, à privilégier pour les baignades et Labin, charmant village “vénitien”

Labin village en Istrie
Labin en Istrie verte

– Rijeka et Opatija (6 à 8h)

– Parc national d’Ucka (idéal pour les randonnées)

Motovun, Dvigrad et Hum à l’intérieur des terres (un jour) : villages et vestiges médiévaux

– Pazin pour son musée ethnographique et ses clochers

– Umag : la ville présente peu d’intérêt en soi, à moins que vous aimiez le sport?

Suggestions : l’Istrie “verte”, celle des petits villages fortifiés et des villages authentiques aux airs de Toscane croate, qui garantissent un peu de calme tout en étant proche de la mer… : Buzet, Motovun, ou Groznjan

Découverte de la Slovénie voisine : Koper, Piran, Portoroz et Izola ; éventuellement les grottes de Skocjanske et de Postojna.

Autour de l’Istrie, du Kvarner et de la Lika :

– Porec : église byzantine, grotte de Baredine (un jour)
– Rovinj (un jour)

– Parc national des Brijuni (6h)

– Pula (6 à 8h)

– Labin (pause baignade)

– Rijeka (4h)

– Senj en Lika et Plitvice (un jour)

– Parc du Gorski Kotar (1 jour)

– île de Krk (1 à 2 jours).

L’île de Krk est très agréable, verte, dotée d’un patrimoine culturel et historique. Vous avez aussi l’île de Cres, Losinj, Rab ou Pag, mais elles sont moins pratiques, puisqu’elles ne sont pas reliées par un pont comme Krk.

Si vous manquez de temps, à la place du parc des Brijuni, vous pouvez atteindre le superbe parc national de Plitvice à 90 km de Senj.
Agrandir le plan

Autour de l’Istrie et de la Lika :

Pourquoi ce choix? La Lika est une région moins fréquentée si ce n’est pour son parc national de Plitvice. Elle permet cependant d’apprécier la beauté de la montagne en Croatie, très bien préservée et très authentique. Idéale pour les randonnées.

– Porec, Rovinj (24h)

– Pula (12h)

– A l’intérieur des terres Hum, Motovun, Dvigrad (1 jour)

– Labin et la baie de Rabac (6h)

– En Istrie, vous avez aussi le parc d’Ucka,  le Parc national de Risnjak (8h à 12h)

Si vous souhaitez absolument découvrir un parc de montagne, vous pourrez éventuellement envisager le Massif du Velebit : découverte du parc national de Sjeverni Velebit (12h) ou les lacs de Plitvice et à proximité Slunj, les moulins de la Slunjcica (3h) et la chute de Rakovica.