GOLFE DU KVARNER : mariage entre terre et mer en Croatie du nord

Dans l’ombre de l’Istrie et de la Dalmatie, entre terre et mer, une région qui gagne à être connue

golfe du kvarner entre littoral et îles

Pourquoi aller dans le Kvarner pour découvrir et visiter la Croatie depuis Rijeka, la rivera de Rijeka ou les îles du Kvarner? Le golfe du Kvarner incarne le mélange du mariage entre mer et montagne en Croatie…

Pourquoi choisir le Kvarner pour vos prochaines vacances en Croatie ?

Le golfe de Kvarner assure la fonction entre l’Istrie au Nord et la Dalmatie au sud, et la Lika Senj (région de Plitvice) en s’étirant vers le Gorski Kotar, arrière-pays montagneux de Rijeka.


croatie carte kvarner

La proximité des îles du golfe et son accessibilité routière, maritime et aérienne font du Kvarner une des régions touristiques de Croatie privilégiées entre l’Istrie et la Dalmatie. Si cette vaste baie de Kvarner semble un peu dans l’ombre des deux régions les plus prisées des touristes, sa centralité en fait une étape incontournable lors de tout road trip. Et ceux qui le découvrent n’ont qu’une envie : ne pas en faire un simple lieu de passage pour se rendre du nord vers le sud ou vice versa, par la voie littorale en longeant le massif du Velebit.

Dans l’idéal, il faut y séjourner au moins :

  • 2 jours pour en avoir un aperçu minimal, qui sera frustrant, mais au moins vous n’y aurez pas renoncé
  • 4 jours si vous faîtes un road trip à travers les diverses régions croates,
  • une semaine à 10 jours pour bien s’imprégner de son esprit et son ambiance (3 jours sur le littoral, 7 jours sur les îles).

Vous pourrez ainsi profiter de ses destinations de villégiature réputées comme Opatija, ses stations balnéaires associant port, plages et petites criques comme Crikvenica et des villes insulaires pourtant très tournées vers le bien-être et la détente.

Le littoral, les îles et les montagnes, trois ensembles naturellement très différents et très proches l’un de l’autre font la richesse et la diversité de l’offre touristique du Kvarner qui se distingue par de nombreux produits touristiques de qualité. Ces offres touristiques sont fondées sur une tradition hôtelière et touristique depuis 162 ans, sur une tradition culturelle et un important héritage historique.

La richesse et la diversité des ressources naturelles et de l’héritage historique et culturel qui donnent au Kvarner l’incontestable avantage comparatif, ensemble avec d’autres sites et événements adaptés aux attentes de touristes modernes, ne font pas qu’un motif pour y faire un séjour touristique, mais également pour toujours plus d’exploits et de connaissances nouvelles.

La région de Kvarner, le département « Primorsko-goranska », avec ses 3558 kilomètres carrés couvre 6,3% du territoire de la République de Croatie. Selon le dernier recensement datant de 2001, la population compte 305 505 habitants. Outre la ville de Rijeka, son centre administratif et commercial, le département comprend 14 villes, 21 municipalités et 510 villages. Les auteurs du Plan principal pour le développement du tourisme dans le département « Primorsko-goranska » ont divisé la région de Kvarner en cinq secteurs: les îles Rab, Krk, Cres et Lošinj, deux aires côtières – celle de la ville Opatija et celle entre Crikvenica et Novi Vinodolski, puis la ville de Rijeka avec ses environs et la région de Gorski kotar.

vrbnik dans le golfe du kvarner
Vrbnik sur l’île de Krk

En bref

Le Kvarner est une région plus confidentielle que l’Istrie qui s’adresse aux touristes en quête de montagnes bordant la mer, de forêts et de rivières, de stations balnéaires plus calmes qu’en Dalmatie avec des plages aux eaux translucides et majoritairement en galets et d’îles faciles d’accès …

Quand y aller ? Entre mai et Septembre, évitez août sur le littoral et à Krk
100%
A qui s’adresse le Kvarner ? Couples, familles, retraités, jeunes actifs
100%
Comment y aller ? En avion à Pula, Rijeka ou Zagreb
100%

Explorer le Kvarner et la région de Primorje Gorski Kotar : que voir et que faire ?

Côté villes

rijeka horloge

Rijeka, la capitale du Kvarner

Ville de culture et de tradition, Rijeka est le plus grand port croate et la 3ème ville de Croatie. Anciennement connue sous le nom de Fiume, c’est une ville typique d’Europe Centrale à l’élégante architecture.

Que voir à Rijeka en un jour? Elle possède plusieurs musées, théâtres et galeries d’art, et de nombreux restaurants et cafés. La rue Korzo est le centre névralgique de Rijeka, la Tour Horloge, monument inévitable, la Placa avec son marché animé, le musée d’art contemporain et le centre astronomique La ville est très animée notamment en février lors du Carnaval de Rijeka. Contrairement à des villes très touristiques comme Rovinj en Istrie, l’ambiance n’est pas liée à la saison touristique.  

opatija

Opatija, la petite ville de villégiature

Opatija est l’ancienne station balnéaire des élites yougoslaves et bien avant, de la bourgeoisie de l’empire Habsbourg. Elle mérite donc sa réputation de destination « jet set » en Croatie du nord.

A seulement 10km de Rijeka, ce gros village à flanc de montagne mérite une halte. La longue promenade de front de mer est splendide surtout la nuit comme la baie de Medveja. On peut admirer Krk en face.

Animée en été, tellement apaisante hors saison, elle est connue pour ses casinos et ses palaces qui rappellent sa splendeur passée.

Lungomare, une balade romantique en bord de mer

Une idée promenade, chaleureuse, romantique ou simplement vivifiante que vous recommande Djoni :

Au Nord-Est de l’Istrie, dans la baie du Kvarner, il existe une très célèbre promenade en bord de mer de 12 Kms, la Lungomare, qui va de Lovran jusqu’au Nord d’Opatija, En journée, ou surtout en soirée, profitez d’un paysage grandiose, tout en marchant sur cette promenade aménagée en bord de mer et passant au pied des villas et des jardins. L’occasion de jeter un coup d’œil, entres autres, à l’hôtel Kvarner (le plus vieil hôtel de la côte adriatique), à l’église St-Jacob, ou encore à la statue de la jeune fille à la mouette, le symbole de la ville d’Opatija.

Et tout au long de cette promenade, on peut profiter du farniente sur l’un des nombreux bancs ou à la terrasse de l’un des cafés-bar, où l’on se repose en se désaltérant.

lungomare opatija
lovran dans le kvarner

Lovran

Parfait point de chute à la frontière entre Istrie et Kvarner

moscenicka draga

Mošćenička Draga

Une perle du Kvarner sous la Učka, gravée dans une gorge rocheuse.

ile unije croatie

Crikvenica

Autour de Crikvenica s’étire l’une des plus belles rivieras de la région


 
1001 ESCAPADES INSULAIRES

Les îles du kvarner N’ont rien à envier aux îles dalmates

Le golfe du Kvarner abrite quelques îles pittoresques, comme Rab, Losinj, Cres, la plus grande île de Croatie ou Krk, parmi les plus connues. Certaines de ces îles sont réputées pour leur environnement reposant, leurs criques et leurs plages et de jolies capitales calmes hors saison et animées en été.

ville de krk

ile de Krk

L’île dorée prisée des rois et de la famille Windsor est la porte d’entrée évidente dans le golfe de Kvarner en raison de son pont

ile de losinj

L’île de la vitalité aux paysages verdoyants, élue par les agences de voyage et par les amateurs de tourisme de bien-être

Lubenice plage ile de cres

ile de cres

Trait d’union entre l’Istrie et le Kvarner entre falaises, villages perchés et réserve ornithologique magnifique

Ile Rab

ile de RAB

Entre plage de sable de rêve et joyau culturel…

ile susak

ile de susak

Une ancienne tradition viticole

unije otok

ile de UNIJE

Une île presque secrète

iles kvarner carte

Le golfe du Kvarner est une zone qui se prête à un séjour en étoile entre les îles en itinérant. On peut se déplacer d’île en île dans le golfe du Kvarner avec une voiture plus facilement qu’en Dalmatie où les liaisons entre îles ne sont pas possibles quand on se déplace en voiture.

Héritage culturel et historique

L’héritage culturel et historique du Kvarner est exceptionnellement intéressant et riche ce qui a servi de base pour le développement sélectif des formes spécialisées de tourisme, tels l’ethno-tourisme, le tourisme sacral et culturel.

Le Kvarner compte 278 sites protégés pour leurs valeurs culturelles dont 117 ensembles historiques et 161 constructions et édifices historiques complexes. C’est l’héritage profane qui est le plus nombreux, suit l’héritage ethnique, mémoriel et sacral ou encore les sites hydroarchéologique et archéologique.

Entre une et deux villes, villages ou municipalités sur trois ont quelque chose à offrir à leurs visiteurs sur ce plan.   Un des monuments les plus cités est certainement le panneau de Baška, un monument de la langue croate, taillé en pierre datant de 1100 environ, écrit en alphabet glagolitique transitoire passant des lettres rondes aux carrées. Outre les textes liturgiques, les chroniques de la vie quotidienne et les textes législatifs des codes de Vinodol, Vrbnik et Krk ont été écrits en alphabet glagolitique. Il faut également noter les sanctuaires de Notre-Dame dont la Notre-Dame de Trsat qui surplomb la ville Rijeka, un des sanctuaires les plus anciens du monde où la Maison Sainte de Nazareth a été gardée entre 1291 et 1294.  

Quelques routes thématiques locales vous réservent de belles surprises sur le chemin des Frankopan, sur les pas du Saint-Père, à la découverte des légendes et des coutumes des anciens, à la rencontre des têtes couronnées et une qui pourrait parler aux Français : la route napoléonienne Louisiana.

Tourisme religieux et pèlerinages

Les lieux de la foi et de l’inspiration catholiques les plus réputés de Primorje sont associés à des pèlerinages très connus en Croatie. Le pèlerinage du Saint-Père Jean-Paul II à la Vierge de Trsat, lors de sa troisième visite en Croatie s’y présente comme un événement très honoré, alors que Trsat lui-même, avec d’innombrables dons à la Vierge que nos marins et leurs familles y ont laissé, représente un lieu mythique dans la mémoire collective des habitants du Kvarner.

Les églises Marijin Trsat, Majka Božja Svetogorska, Gospa Žalosna, les églises à Gorski kotar consacrées à la Vierge, les Madones de l’île Rab, les églises des îles Krk, Cres et Lošinj, celles à Crikvenica et Novi Vinodolski, les cathédrales de Rijeka, Krk, Osor et Rab, les monastères, les petites églises, les mœurs, les chapelles, les lieux saints orthodoxes, la synagogue de Rijeka et d’autres sites religieux s’orientent vers un tourisme religieux , mais aussi culturel et historique.  

Quelles sont les visites à ne pas manquer ?

  • les parcs Angiolina et St-Jacques (sv. Jakov) à Opatija, monuments de l’architecture horticole
  • la ville de Rab, ses églises médiévales et ses palais patriciens
  • les jeux chevaleresques (Rapske viteške igre) de Rabla
  • la ville de Krk, sur l’île du même nom avec son château Frankopan, ses ruelles, son petit port animé
  • la stèle de Baška (Bašćanska ploča), à Jurandvor près de Baška, le vestige le plus ancien écrit en alphabet glagolitique et datant du 12e siècle
  • le village de Vrbnik sur l’île de Krk perché sur sa colline et réputé pour ses domaines viticoles et son vin zlahtina à la couleur dorée, élaboré avec des cépages autochtones : on ne rate pas l’arrêt à la cave et boutique de la famille d’Ivan Katunar, qui produit probablement le meilleur Zlatna Vrbnička Žlahtina.
  • le musée consacré à Ivan Goran Kovačić à Vrbovsko, son village natal et l’amphithéâtre de Lukovdol, témoignage de l’architecture traditionnelle de la région de Primorje Gorski Kotar
  • la tour de Perušić – la seule tour turque du 15e siècle subsistant dans la région de Lika Senj
  • le fort de Nehaj à Senj – de style Renaissance et construit au 16e siècle – aujourd’hui musée unique consacré aux pirates appelés Senjski uskoci
  • le sanctuaire Notre-Dame de Krasno, le plus grand sanctuaire marial de Lika
  • la manifestation Rapska fjera lors de laquelle les habitants de Rab présentent à leurs visiteurs leur riche et célèbre passé
  • Lubenice sur l’île de Cres : petit village aux maisons en pierre, perché à 378 mètres au-dessus de la mer qu’il surplombe
  • Osor sur l’île de Losinj, petite ville à l’histoire tourmentée et offrant des soirées musicales

NATURE, randonnées et tourisme actif

La préservation de l’environnement dans le Kvarner est souvent insoupçonnée, des touristes. Pourtant, la région offre quelques uns des plus beaux paysages, que ce soit dans le Gorski Kotar montagneux ou sur les reliefs capricieux des îles. Les nombreux itinéraires pour balades à vélo ou à pied en particulier sur l’ile de Losinj, et les sentiers de randonnée très variés proposent un éventail d’expériences au coeur de la nature, sans jamais s’éloigner trop de la mer.

Routes thématiques et pistes de cyclotourisme

Pour ceux qui apprécient les routes touristiques, vous pourrez découvrir l’une des plus belles routes de Croatie, la route de Louise, située en Rijeka et la région du Gorski Kotar. Les offices du tourisme des villes et villages de Primorje et Gorski Kotar ont beaucoup travaillé à la mise en valeur des potentiels ruraux et écologiques. Le tourisme dit de « touring » a été aussi développé à l’instar des activités touristiques éducatives et thématiques pour découvrir la flore et la faune des parcs nationaux et des parcs naturels, les beautés sous-marines, dont quelques épaves de bateaux qui attirent les curieux amateurs de plongée.

Les randonnées en vélo en Croatie font une partie de l’offre touristique qui se développe intensivement depuis les années 2000, période de réalisation du grand projet « Le tour cycliste de la radio-télévision Bavière sur les îles de Kvarner ». Entre-temps, depuis ce temps-là, le nombre de chemins et des tours cyclistes ne cesse de croître et sillonne de plus en plus toute la région, la côte, les îles et les montagnes. Les noms de ces routes en témoignent. On y trouve: Les vieilles villes liburnes, Sur les chemins de sonneurs, Le tour de montagne qui surplombe la côte d’Opatija, Dans les voisinages de Kastav, Tour de la source de la Rječina, Dans l’arrière-pays de Crikvenica, Les environs de Novi Vinodolski, Les castels de Frankopan, Tour de Lošinj et Cres, Dans le royaume du vautour fauve, Sur les chemins des bergers et des paysans de Krk, Tour de Kalifront et de Lopar à l’île Rab, Le grand tour de Gorski kotar, Les lacs de Gorski kotar, Le chemin intime et d’autres.  

Du fait qu’il y a une trentaine de sites protégés et plus d’une centaine pour lesquels on envisage un certain niveau de protection, les routes piétonnes et les promenades représentent une attraction et une valeur touristique particulière car elles passent par des habitats des espèces animales et végétales endémiques. Elles sillonnent les forêts, les pelouses karstiques; elles touchent les sites sous-terrains. Les plus connues sont sûrement les promenades côtières comme la fameuse « lungomare » au bord de la mer à Opatija. Pour familiariser le public avec ce segment de l’offre touristique, une brochure a été publiée sous le titre « Chemins et promenades » (Staze i šetnice).

Une faune et une flore très riche et variée  

La diversité du monde végétal et animal est un des atouts reconnus du Kvarner. Avec environ 2700 espèces végétales, parmi lesquelles on trouve de nombreux spécimens endémiques, la flore du Kvarner est une des plus diverses de toute la Croatie. Sur l’île Krk, 1500 espèces végétales ont été recensées et les îles Cres et Lošinj n’en sont pas loin. Grâce à sa diversité géomorphologique et microclimatique, la flore de Kvarner offre à ses visiteurs les jouissances dans les parfums des forêts conifères et des effets aromatiques de fameux pins parasols, ou ceux de la sauge, du romarin, du basilic, du laurier et du myrte. Elle offre également ses délices préparées à base des marrons, des figues, des olives ou les fruits rouges de sous-bois ainsi que des nombreuses espèces de champignons comestibles.  

Le fait que la Région de Kvarner héberge 73% d’amphibiens et 87% de reptiles de toute la Croatie, que l’île Krk avec ses 30% d’espèces autochtones d’amphibiens et de reptiles représente la population îlienne la plus importante de ces deux classes d’animaux dans la Méditerranée, que 14 espèces de serpents ont été recensées dans cette région et que 81 espèces de mammifères y vivent ce qui fait deux tiers des espèces qu’on rencontre en Croatie, tout cela n’est q’une des preuves de son héritage faunistique et écologique bien préservé.

Parmi les 114 espèces d’oiseaux classés en danger au niveau européen, dans la région de Kvarner on en rencontre 83. Les aigles royaux, les aigles de Bonelli, les circaètes Jean le Blanc, les faucons pèlerins, les vautours fauves, les grands tétras et les chouettes, notamment le grand duc d’Europe nichent dans ses forêts on peut également toujours rencontrer les ours, les loups, les lynx, les renards, les chacals, les chats sauvages, les blaireaux, les belettes, les cerfs, les chamois, les chevreuils et plus de 500 espèces de papillons.

Le centre écologique « Caput Insulae », fondé en 1993 dans le village Beli sur l’île Cres, s’occupe de la protection à long terme du vautour fauve, un des quatre espèces de charognards vivant toujours en Europe. Les ours européens habitent toujours les forêts de Gorski kotar alors que le phoque moine est une attraction particulière dans la mer. Du point de vue gastronomique, c’est surtout la crevette du Kvarner.

Des eaux translucides de grande qualité

Les eaux de Cres et de Lošinj sont l’habitat protégé des dauphins de l’Adriatique que les touristes et les visiteurs peuvent « adopter » et promouvoir ainsi à leur conservation systématique, en place depuis 1987 quand une campagne de recherche des dauphins et de la mer a été déployée avec le but de protéger toutes les espèces en danger et de relever leurs valeurs.  

Dauphins de la région de Zadar observés lors de la balade guidée avec Blaz

Pour préserver la richesse du monde végétal et animal, dans le Kvarner, on investit de façon continue en protection de l’environnement dans des activités écologiques ce qui s’affirme par de nombreux prix et diplômes accordés par des organisations internationales écologiques et d’éducation aux responsables de ces activités. Parmi eux, il y a 23 drapeaux bleus pour l’aménagement et la propreté des plages et de la mer, 3 pour les ports de plaisance et 10 pour les ateliers écologiques.

Parcs de Risnjak et Ucka, les joyaux des randonneurs

Le parc national Risnjak est l’un des 8 parcs nationaux de Croatie. Son siège administratif est établi à Crni Lug, près de Delnice. Il se compose de 6400 hectares de forêt et plus d’une trentaine de phytocénoses avec une dizaine de communautés végétales forestières, une promenade pédagogique de 4,2 kilomètres, un chalet de montagne, un restaurant et des auberges. Il est un des atouts touristiques et une des valeurs les plus remarquables du Kvarner.

Partagé entre l’Istrie et le Kvarner, le parc naturel d’Učka, lui aussi se distingue par sa végétation abondante, sa faune diverse, ses sites spéléologiques, ses chemins de montagne, ses auberges et un chalet de montagne. Dans la région, on trouve les réserves naturelles Bijele stijene, Samarske stijene, Skrad, Debela Lipa – Veliki Rebar, Lokve, le bois Crnika (chêne vert) à Glavotok sur l’île Krk, le bois Dundo sur l’île Rab, la réserve géomorphologique Vražji prolaz et Zeleni vir, puis les réserves ornithologiques aux îles Cres, Krk et Prvić.    

A ne pas manquer : au dessus d’Opatija/Lovran, le mont Vojak dans le parc naturel d’Učka est le point de vue le plus impressionnant, d’où l’on voit Rijeka et bien plus lau-delà par temps clair…

mont vojak dans le parc naturel ducka et vue sur rijeka

Quels sont les sites naturels à découvrir dans le Kvarner ?

  • le parc de Risnjak, incontournable pour les amateurs de randonnées en montagne
  • le parc naturel du massif Učka, frontière naturelle entre l’Istrie et le Kvarner, d’où l’on peut admirer depuis les hauteurs à 1400 m d’altitude l’un des plus beaux panoramas de Croatie sur le golfe du Kvarner et ses îles et la riviera de Rijeka Opatija
  • les réserves ornithologiques sur les îles de Cres, Krk et Prvić
  • le Lungo mare, promenade longeant la mer sur 12 km, de Volovsko à Lovran
  • l’îlot de Košljun, un paradis spirituel et naturel avec son parc parsemé de forêts
  • Kruna et Podokladi, île de Cres, réserves ornithologiques

Et dans le Gorski Kotar, la région montagneuse du Kvarner entre Rijeka et Plitvice :

  • la source et la vallée de la rivière Kupa, Čabar – monument naturel
  • Fužine qui recèle un très agréable lac de montagne et une des plus jolies grottes de Croatie
  • Zeleni vir – réserve géomorphologique spéciale
  • Japlenški vrh à Delnice entouré de forêts
  • Mrkopalj – réserve stricte des massifs montagneux Bijele stijene et Samarske stijene
  • la chaîne du Velebit dont une partie a été transformée parc naturel
  • les ensembles montagneux Rožanski kukovi et Hajdučki kukovi – réserve naturelle stricte
  • Jasikovac, Gospić, parc-forêt
  • les grottes de Cerovačke pećine, Gračac, monument naturel géomorphologique

lE kVARNER EN HIVER : une destination de sports d’hiver

La proximité de la mer et de la montagne, du littoral d’un côté et des massifs montagneux de l’autre, permet au Kvarner d’avoir également un tourisme hivernal. Les piscines chauffées à l’eau de mer dans les hôtels côtiers et la neige à Gorski kotar, entre vingt et trente kilomètres de la côte font la spécificité de cette offre. La station de ski la plus proche est celle de Platak, à 26 kilomètres de Rijeka. Elle a 9000 mètres de pistes aménagées, 4 téléskis et un télésiège double. Dans les environs de Mrkopalj, sur les terrains de Begovo Razdolje, il y a un téléski de 400 mètres et une piste de 1000 mètres de longueur. Les skieurs ont aussi, à leur disposition, la station Čelimbaša avec une piste de 2580 mètres et une remontée mécanique (téléski à assiettes) de 720 mètres, alors que le centre de biathlon Zagmajna aménage 4 kilomètres de pistes nouvelles.

La station de ski Rudnik, Tršće a deux pistes de ski alpin (800 et 1300 mètres) et plusieurs possibilités pour le ski de fond, les pistes de luge et les espaces de jeux pour les enfants. Delnice, sur le mont Polane, a des pistes aménagées pour le ski alpin et le ski nordique et un téléski; Ravna Gora offre les pistes pour le ski de fond, alors qu’à Bjelolasica, sous le plus haut sommet de Gorski kotar on retrouve le Centre olympique croate, le plus grand centre des sports d’hiver en Croatie. Sur une dénivellation de 800 mètres, il a 6000 mètres de pistes de ski et même les amateurs les plus exigeants y seront comblés. Ces pistes sont desservies par trois télésièges doubles et trois téléskis.

Plages, baignade et activités maritimes

La riviera de Rijeka comme les îles du Kvarner se prêtent au tourisme balnéaire et nautique. Vingt-deux ports de tourisme nautique, dont 14 marinas avec 3004 amarres et 1766 bittes d’amarrage font la base de l’offre du tourisme nautique au Kvarner. Elle a deux orientations principales, le loisir et la formation.

Le secteur loisir comprend les charters, les croisières et les régates et d’autres compétitions touristiques, alors que le secteur formateur rassemble les écoles bien organisées et équipées de voile et de nautisme.

criques sur l'île de krk

Retrouvez quelques unes des plus belles plages du Kvarner  dont la baie de Lopar avec sa plage de sable fin dorée bordée de pins, la crique préservée de Lubenice sur l’ile de Cres, la marina de Punat et la plage de Baska, l’une des plus populaires sur l’île de Krk et également la plage de Stara Baska peu connue des touristes et donc beaucoup plus tranquille…

Plage Sahara Lopar ile de Rab en Croatie
baie de Lopar

Bien-être, santé, sources thermales et tourisme gourmand

La région de Kvarner dispose des établissements médicaux et paramédicaux de bien-être sur 20 000 mètres carrés, avec 19 piscines couvertes et 4 piscines ouvertes, 23 saunas, 2 bio-saunas, 7 bains de vapeur, 2 cabines infra-rouges, de nombreux salons cosmétiques et de massage, mais aussi des sites avec la boue thérapeutique marine, 2 hôpitaux de traitement médical de convalescence les thalassothérapies à Crikvenica et à Opatija.

Un « Centre de bien-être » particulièrement prisé des touristes internationaux se trouve dans le centre de thalassothérapie à Opatija. C’est est le noyau de l’offre dite welness de la ville Opatija et de tout le Kvarner. C’est depuis la fin de l’année 2005 que l’hôtel Chorintia à Baška sur l’île Krk a ouvert ses locaux dédiés au bien-être, dont la première académie de « SPA welness » en Croatie qui fait la formation des futurs employés de ce secteur touristique.  

La diversité microclimatique et géographique, ainsi que la tradition du tourisme, ont marqué le développement et la qualité de l’offre gastronomique. On y trouve des plats et des spécialités propres au littoral, aux îles ou au massif de Gorski kotar. Ils comprennent les meilleurs poissons, les crustacés et les coquillages, puis les spécialités montagnardes, le gibier ou les plats traditionnels paysans régionaux.

Lors des manifestations gastronomiques, à l’occasion des cueillettes de marrons, de cerises, d’asperges à Lovran ou d’olives à Punat sur l’île Krk, toujours dans des petites brasseries, mais de plus en plus dans des restaurants, on pousse la cuisine de nos grands-mères. Alors, il n’est pas étonnant que, dans le guide de cent meilleurs restaurants croates, depuis des années, les restaurants de Kvarner soient les plus nombreux.

Parmi les restaurants à ne pas manquer : Amfora, Bevanda, Evergreen, Le Mandrać, Plavi podrum, Villa Ariston, Mali raj, Kvarner, Najade et Villa Astra sur la côte d’Opatija, Bitoraj à Fužine, Zlatni zalaz dans la calanque Supetarska Draga sur Rab, Moslavina à Crikvenica, Rivice, Gospoja, Nada, Marina, Kanait sur l’île Krk, Villa Mira, Kukurin i Ronjgi à Kastav et le restaurant de l’hôtel Bonavia à Rijeka. 

  • le Carnaval de Rijeka
  • les divers spectacles et festivals d’été sur l’île de Krk
  • le Carnaval international d’été à Novi Vinodolski
  • l’Été culturel de Kastav (Kastavsko kulturno ljeto)
  • les jeux chevaleresques (Rapske viteške igre) de Rab
  • Rajska plaža, la splendide plage de sable de Lopar sur l île de Rab, longue de 1,5 km
  • le sanctuaire Notre-Dame de Krasno, le plus grand sanctuaire marial de Lika
  • la manifestation Rapska fjera lors de laquelle les habitants de Rab présentent à leurs visiteurs leur riche et célèbre passé
  • les Soirées musicales d’Osor (Osorske glazbene večeri)
  • les Soirées musicales de Rab (Rapske glazbene večeri)
  • les Soirées musicales de Lubenice (Lubeničke glazbene večeri)
  • le Festival de jazz Liburnia à Opatija
  • les Journées de la musique de Mali Lošinj

… goûter

  • les griottes, marrons et asperges de Lovran
  • les olives de Punat
  • les langoustines du Kvarner
  • les pâtes locales (šurlice)
  • l’agneau de l’île de Cres
  • les gibiers, grenouilles, champignons, poissons d’eau douce, liqueurs des montagnes, pommes de terre et agneau de Lika, eaux-de-vie de prunes et de poires, miel du Velebit
  • les vins des terroirs : Vrbnička žlahtina de Krk, Trojšćina de Susak, Kastavska belica de Kastav

… entendre

Comment y aller ?

directions_boat

Grâce à sa position géographique côtière en une grande partie, les communications de la région de Kvarner sont très marquées par les transports maritimes avec le port principal à Rijeka où on trouve les terminaux maritimes du fret et des passagers. Le port de Mali Lošinj est l’autre port dans la région qui a une importance internationale alors que les autres ports sont d’un caractère plutôt local et ne servent à des fonctions touristiques que durant la saison estivale. Les plus importants sont les ports de ferry-boats tels Brestova-Porozina et Valbiska-Merag qui relient les îles Cres et Lošinj avec la côte et avec l’île Krk, puis Baška-Lopar qui relie les îles Krk et Rab et, avec le plus fort débit, celui entre Jablanac et Mišnjak qui permet de passer de la nationale côtière à l’île Rab.  

drive_eta

Le réseau routier a une densité satisfaisante par kilomètre carré et une orientation adéquate par rapport à l’intensité de circulation, mais insuffisante par ses caractéristiques techniques, la qualité de la chaussé, la signalisation et les éléments de sécurité et une portion modeste d’autoroutes.

directions_railway

Les transports ferroviaires reposent sur deux chemins de fer incorporés dans un réseau international, en directions de Zagreb et Ljubljana. La voie Zagreb-Rijeka fait partie du corridor international Budapest-Zagreb-Rijeka.  

flight

Les aéroports de Rijeka à l’île Krk puis Lošinj, l’aéroport de plaisance à Grobnik et un petit aéroport à l’île Unije font le réseau des transports aériens. Les capacités de ces aéroports, surtout celui de Rijeka, ne sont guère comblées. Il n’y a que deux lignes internationales permanentes, sur Hanovre et Cologne. Les vols sur Munich et Stuttgart sont introduits à partir du 23 avril, alors que 1er avril prochain un vol Oslo-Rijeka sera établi.  

rijeka, OPATIJA, LOVRAN, le kvarner de rêve

Une vidéo pour s’en convaincre…