Ne restez pas touriste, devenez un voyageur curieux! : préparez votre séjour en Europe à votre mesure grâce aux conseils et guides de voyage d'IDEOZ
21 833 vues

Où aller en Croatie ? Pourquoi choisir Dubrovnik?

4

Où aller en Croatie pour un séjour ou un week-end? Dubrovnik, appelée la “perle de l’Adriatique”, est  la destination la plus visitée sur la côte croate… La ville fortifiée vaut le détours.Pourquoi choisir Dubrovnik pour des vacances en Croatie? Quelles excursions depuis Dubrovnik? Que voir à Dubrovnik?

C’est évidemment la ville qui marque le plus les touristes, en raison de ses fortifications impressionnantes et de sa localisation, les pieds dans l’eau, dans un cadre de rêve…

  • Pourquoi aller à Dubrovnik ?

     Les points forts de Dubrovnik

     

    La ville de Dubrovnik est un musée à ciel ouvert ; la ville ancienne et historique est incontournable, riche d’un patrimoine important et surtout, elle offre la possibilité de se baigner aux pieds des fortifications, c’est-à-dire sans bouger !

    Notez malgré tout qu’en Croatie, il y a peu de musées, donc ce n’est pas même à Dubrovnik que vous pourrez vraiment trouver votre bonheur si vous aimez ce genre d’activités

    La présence de l’aéroport de Cavtat à une 20 aine de km est un atout appréciable pour ceux qui viendraient en avion. Les tarifs promotionnels vers cette direction sont assez réguliers.

    Les bémols de Dubrovnik ?

    Un tourisme massif qui du coup fait monter les prix! A la haute saison, on cherche les croates. Je caricature à peine. Disons que les atouts sont aussi le bémols, puisqu’ils drainent un tourisme important qui peut faire perdre de son charme et de son authenticité à la ville! La conséquence de cette situation est une limitation de l’entrée dans la vieille ville à 5000 personnes / jour, d’où le risque de ne pas pouvoir accéder à la ville, à moins d’avoir choisi un logement dans l’enceinte de la ville fortifiée ou réservé une visite guidée, ce qui permettra au guide certifié (donc enregistré auprès des services habilités à faire du tourisme) de bloquer le nombre d’entrées. La gestion de cette nouvelle contrainte fixée par les autorités pour sauver la ville des risques encourus par les comportements et l’invasion des touristes ne compense pas le sentiment qu’à Dubrovnik, tout ne dépend que du tourisme et la ville est devenue une jungle!

    Ce qui fait la différence à Dubrovnik : Les petits plus ?

    Vous pouvez aller au Montenegro (Kotor), en Bosnie, à Mostar, sur la Neretva, en excursion. A Dubrovnik, vous avez aussi des alentours attractifs : Cavtat, Ston, Trebinje (Bosnie), mais aussi les îles Elaphites, Lokrum, Lopud ou Lastovo sont assez facilement accessibles.

    Vieille ville de Dubrovnik vu des hauteurs

     

  • Je ne cacherais pas aux lecteurs que je ne suis pas une grande fan de Dubrovnik, mais en toute objectivité, reconnaissons le: Dubrovnik est bien aussi belle qu’on le prétend souvent dans les médias. En revanche, si vous recherchez un site authentique, oubliez! Pour plaire à un tourisme de masse entre avril et septembre, Dubrovnik a progressivement oublié tout ce qui faisait son identité. Comme la Cité de Carcassonne ou Le Mont Saint Michel, elle est envahie de touristes à la recherche de produits qu’on trouve partout. Les commerces visant le tourisme international ne proposent quasiment plus rien de croate et se sont multipliés pour tirer les bénéfices de l’attractivité de la ville.

    vacances de reve en croatie
    Les autochtones sont très fiers de leur ville mais sont partagés entre la nécessité d’accepter ce tourisme envahissant qui est le moteur de l’activité économique pour beaucoup et la difficulté à accepter et gérer ses conséquences, ce qui se ressent sur le caractère et l’accueil pas toujours aimable des gens dans les commerces, les restaurants, et même les hébergements. Si l’on y ajoute le coût de la vie jusqu’à 30 et 50% plus cher, Dubrovnik n’est selon moi qu’une ville à privilégier pour un week-end ou par laquelle il convient de transiter pendant une nuit pour voir la ville la plus touristique de Croatie.

    Dubrovnik, un musée à ciel ouvert?

    Fondée au VIIème siècle la ville de Dubrovnik est un symbole, un condensé des affres de l’histoire de la région qui constitue désormais un pays nommé Croatie… Elle a été tour à tour contrôlée par les Romains, les Arabes, les Vénitiens dès l’An 1000, puis les Normands, avant qu’elle ne tombe sous le contrôle des Byzantins…

    Vue de la vieille ville de Dubrovnik et de LokrumDubrovnik, placée sous le patronage de Saint Blaise, est chargée d’histoire avec son imposante fortification est incontournable. Sévèrement touchée par les bombardements durant la Guerre, elle a été sauvegardée à 95%. Le Pape Jean-Paul II a tenu à faire de cette ville son étape principale en Croatie pour son 3 ème séjour dans ce pays et son 99 ème voyage diplomatique. Fière, belle, on appelle cette ville “l’Athènes de l’Adriatique”. «Ceux qui cherchent le paradis sur terre doivent venir à Dubrovnik », écrivait en 1929 le dramaturge britannique Bernard Shaw. Du bleu dans le ciel. Un patchwork de jaune et de rouge dans la ville. Ici et là, le vert des arbres. Tout autour, un bleu lagon qui scintille sous le soleil.

    Stradum à Dubrovnik depuis les remparts

    Centre de la vieille ville de Dubrovnik

     

    dubrovnik depuis les remparts

    Vous obtiendrez les plus belles photos depuis la route qui conduit au Montenegro, où il y a un petit arrêt prévu pour des panoramiques.

     

    dubrovnik vieille ville fortifiée

    Visiter Dubrovnik : les principaux sites à découvrir

    A la question classique que se pose tout touriste : que faut-il voir à Dubrovnik voici ce que nous vous suggérons comme circuit :Dubrovnik carte de la ville

    Entrée par la Porte Pile, porte de caractère érigée en 1460 dans un style gothique, rénové dans un style RenaissanceDubrovnik Porte Pile

    Les ruelles en pente sont ombragées, mais n’en restent pas moins éprouvantes quand on a fait une longue balade dans Dubrovnik…

    dubrovnik stradun

    Après avoir descendu l’une des 4 ruelles en pente menant au centre, vous arrivez sur la Placa (le Stradum), LA promenade piétonnière qui est presque toujours bondée de touristes au point qu’elle est aussi le lieu favori des pickpokets jeunes ou plus âgés, (souvent des rroms venus de Bosnie, du Montenegro) qui officient en général entre avril et octobre et se délectent de vous détrousser avec beaucoup d’habileté. Ce n’est pas le site que je préfère que ce soit à cause de l’ambiance trop touristique ou les commerces qui ont formaté leur offre pour répondre aux attentes supposés des touristes internationaux. On n’y trouve donc plus rien de représentatif ni d’authentique et ça perd de son charme, mais cela sera un passage obligé!

    GRADSKE ZIDINE ; les remparts de Dubrovnik

    les remparts qui sont parmi les plus belles fortifications d’Europe : vous pouvez en faire le tour pour 150 kunas par personne. Autant dire qu’à ce prix (20€), il convient d’acheter la Dubrovnik card pour réduire le budget des visites impératives à Dubrovnik où tout se paie de plus en plus cher !

    Je conseille toujours de débuter par les remparts pour deux raisons : quand il fait très chaud ce qui est souvent le cas en été, la balade est pénible et l’affluence décourageante. Pensez à emporter une bouteille d’eau, car vous apprécieriez de ne pas avoir à payer 5€ pour une petite bouteille!

    Prévoyez 1 heure 30  pour en profiter au maximum,  surtout au vu du prix, mais le temps du trajet peut dépasser 2h à 2h30 en été ; le tout sous une chaleur écrasante (régulièrement au dessus de 30° et avec un rythme très lent lié à l’intense fréquentation. Dès 9h, on fait queue pour accéder aux remparts de Dubrovnik, donc mieux vaut être prévoyant et arriver très tôt pour éviter l’attente et pour ne pas subir un rythme éprouvant. La vue sur la vieille ville de Dubrovnik est très belle depuis tous les points de vue des remparts et offre de beaux clichés sur les îles voisines et l’Adriatique.

    Dubrovnik vue de la vieille ville depuis les remparts

    La Synagogue du XIVème siècle, l’une des plus anciennes d’Europe.

    Place de la Loggia entourée de l’Eglise Saint-Blaise, dédiée au saint patron de Dubrovnik
    Elle a été construite en 1715 par le vénitien Marino Gropelli et possède de nombreux riches ornements, dont la statue en argent de St Blaise.

    Découvrez le couvent de Dominicains, palais des Recteurs et Cathédrale du XIIème siècle. A voir l’Eglise, le clocher et le musée. Le Couvent est daté du XIVème s et est un ouvrage de style gothico-renaissance.

    Le Couvent des Dominicains est situé au 4, rue Svetog Dominika.

    Le Palais des Recteurs est construit dans un style gothico-renaissance du XVème s, il a subi des transformations au XVIIIème s et il est remarquable pour son portique. A voir l’Atrium et le premier étage converti en musée.

    – La cathédrale avec le reliquaire de St Blaise

    Retrouvez nos principaux sites à ne pas manquer à Dubrovnik sur le guide voyage IDEOZ

    Autres sites à voir à Dubrovnik:

    – La fontaine du Grand Onofrio avec ses 16 faces est incontournable, elle a été construite en 1441 et bénéficie d’une canalisation de 10 km.

    – Le palais Sponza (même si la visite payante autour de 30 kn n’est pas justifiée à mon sens)

    – Le vieux port et ses petites églises : St Luc, St Sébastien, la porte Gloce

    – le musée maritime inclus dans la Dubrovnik card, qui en dit long sur l’histoire riche de Dubrovnik avec l’Adriatique, il est situé dans les remparts!

    – Les lieux de tournage de la série Game of Thrones à Dubrovnik sont aujourd’hui parmi les sites les plus recherchés par les touristes. Si vous voulez les découvrir avec une guide francophone, n’hésitez pas à contacter Femica ou Vesna qui réalisent ce type de visite et vous révéleront  quelques secrets sur Dubrovnik !

    A Dubrovnik, sans quitter la ville, vous pouvez vous baigner, au pied de la forteresse. Certes, les plages ne sont pas en sable, mais en galet, ce n’est pas forcément le plus agréable, mais la vue compense cet inconfort.

    On ne peut pas rater le panorama splendide depuis les hauteurs du Mont Srđ (prononcez seurdge) à 405 m d’altitude, en empruntant le téléphérique Zicara. Certes, l’attraction touristique est devenue très chère (105kn, 15€) pour une montée rapide (4 min) mais la vue est l’une des plus belles ! Tant qu’à faire prenez une visite guidée avec tour panoramique (4h) : vous profiterez d’une approche de Dubrovnik tout en profitant de cette vue sans équivalent!

    Pour aller plus loin :

    Pour ajouter un peu de piment à votre visite de Dubrovnik, il est possible de faire du parapente depuis le Konavle d’où on admire la riviera de Dubrovnik et Cavtat : c’est une source de sensations rapides et très agréables.

    visite guidée de dubrovnik en français

     

     

  • Excursions depuis Dubrovnik

    La région de Dubrovnik est une jolie région et dans un cadre de 100 ou 200 km, vous pouvez envisager d’aller :

    Les évaluations kilométriques sont calculées depuis Dubrovnik à l’aide de ViaMichelin. Tenez en compte qu’en été, la route côtière est très fréquentée et que cela peut causer de nets ralentissements.

    • Excursions en Dalmatie du Sud :

    A ne pas rater : Cavtat (20 km, 25 min)

    Cavtat a l’allure d’un petit village de pêcheurs avec des maisons patriciennes, des petites rues bordées de mandariniers, de citronniers et des palmiers… Le village a beaucoup de charme et offre une ambiance de sérénité, de farniente très appréciable.

    Fondée par les Grecs, la colonie Epidaurus fut conquise par les Romains en 228 avant JC et fut renommée Civitas Vetus ce qui donnera le nom de Cavtat. On peut découvrir sous la mer les vestiges de la cité antique. L’arrivée des Slaves au 7ème siècle après J.C provoqua le déclin de la ville mais les survivants se réfugièrent sur un îlot rocheux appelé Laus proche de la côte, à 20 km plus au nord : on appelle aujourd’hui cet endroit Dubrovnik…

    » Pour en savoir plus sur Cavtat…

    Cavtat en Dalmatie du sud

    Čilipi est un village qui incarne tout le folkore de la Dalmatie méridionale. Au-delà de son charme, vous apprécierez à Cilipi les spectacles en costumes traditionnels  de Konavle qui ponctuent chaque dimanche la fin de la messe entre le dimanche des Rameaux et le mois de Novembre.

    »Réserver une excursion à Cilipi (uniquement en été)

    cilipi danses croates

    Excursions en Croatie en direction de Split :

    Parmi les incontournables, vous pouvez aussi intégrer Ston et Mali Ston (52 km ; 1h). Ston est réputée pour avoir résisté aux Turcs au XVIème siècle et vous apprécierez sa forteresse ou plutôt son système défensif constitué de trois forteresses : Veliki Kastio (Grand Castel) a Ston, Koruna a Mali Ston et la forteresse sur la colline Podzvizd, ce qui vaut au site e surnom de “muraille de Chine européenne”.

     

    Une fois à Ston, vous êtes à proximité de la presqu’île de Peljesac et d’Oberic où vous devriez apprécier les baignades en particulier et bien sûr la dégustation des vins de Peljesac parmi les plus réputés de Croatie avec les vins d’Istrie. Il y a quelques domaines qui proposent des dégustations accompagnées de Prsut (jambon fumé sec), de fromage et d’huile d’olive comme dans la tradition dalmate.

    Ploce Bacina, la région des 7 lacs mais aussi le delta de la Neretva, très agréable.

    neum bosnie

    Neum est improprement appelée “enclave bosnienne” ou une exclave croate, car elle permet  à la Bosnie Herzégovine d’avoir un débouché sur la mer Adriatique. Ce bout de territoire coupe la continuité du territoire croate et oblige les voyageurs à passer par une frontière en Bosnie-Herzégovine s’ils veulent aller jusqu’à Dubrovnik par la voie terrestre.

    L’histoire de Neum est complexe et remonte au XVIIIème siècle, quand la République de Raguse a décidé de donner cette terre  aux Ottomans présents en Bosnie-Herzégovine lors du traité de Karlowitz (1699) pour se protéger des convoitises de Venise. Vous pouvez y trouver des hôtels les pieds dans l’eau pour des prix plus attractifs qu’en Croatie. Mais Neum ne présente aucun intérêt touristique, même si pour certains, souvent à leur grande surprise quand ils optent pour un Vol + Hôtel à Dubrovnik chez Fram par exemple, elle constitue le véritable lieu de séjour (ce que vous devriez bien vérifier avant de réserver). Elle s’avère un bon point de chute pour découvrir la région de Dalmatie du sud et la région de l’Herzégovine …  

    Quittant le port de Ploce qui fut dès les temps médiévaux un fameux nid de pirates, puis les six splendides lacs croates de Bacin à la flore et la faune si caractéristiques, l’une des rares étapes de villégiature avant Mostar se nomme Pocitelj. Bâtie sur un éperon rocheux dominant de 600 mètres la route de la vallée et couronnée par les ruines d’une forteresse turque, la cité Pocitelj qui a gardé presque intégralement son caractère oriental du fait d’une vaste mosquée avec son minaret, d’anciens bâtiments islamiques tels qu’une medersa, un hospice et de vieilles maisons à loggias en encorbellement, marque vraiment l’entrée en terre d’Islam.

    Pocitelj Bosnie Herzegovine

     

    neretva Bosnie herzégovineLa Neretva propose un écosystème très particulier… Il existe des excursions sur la Neretva, dont vous apprécierez la verdeur émeraude  de ses eaux, depuis les Trupica (barques locales).
    Si l’on vante le magnifique détroit du Danube avec sa biodiversité impressionnante, la Neretva qui parcourt la Bosnie et une partie de la Croatie offre aussi des impressions variées que devraient apprécier les amateurs de la Nature. En effet, à 130 km de Dubrovnik et 120 de Split, l’embouchure de la Neretva marque l’entrée dans un espace à part…

    Delta de la Neretva et vergers en Dalmatie du sud

     

    Pour les amateurs de kite surf, la Neretva est un fleuve qui réserve de chouettes émotions..Kite surf sur la Neretva

     

     

     

    D’îles en îles en Dalmatie du Sud…?

    Aux alentours de Dubrovnik : en excursion pour une journée sans voiture les îles de Lokrum et l’archipel des îles Elaphites… mais aussi l’île de Mljet et son parc national… Pour les plus curieux : Lastovo, Molunat, , Vis … Si vous souhaitez réaliser une excursion d’au moins deux jours Korcula et Hvar sont envisageables.

    Iles croates aux abords de Dubrovnik

    Iles croates aux abords de Dubrovnik

     

    L’Ile de Mljet dont le parc national Mljet est le point d’attraction principal est accessible depuis le port de Dubrovnik en catamaran (donc sans voiture : voir comment aller à Mljet depuis Dubrovnik) ou  Korcula si vous choisissez la voiture ou les transports en commun… Comptez 2h30 pour atteindre Korcula en bus ou en voiture, puis 40 min pour rejoindre Mljet. On peut se rendre en 45 min environ jusqu’à Sobra sur l’île de Mljet d’où on rejoint le parc national en une petite heure!

    Mljet veliko jezero ile sainte marie monastère franciscain
    L’Ile de Korcula est l’une des plus intéressantes sur le plan culturel, avec son héritage vénitien… Elle est connue pour être l’île natale de  Marco Polo selon les croates. Comptez dans les 2h30 pour atteindre Korcula en voiture ou en bus, plus de 3h3.0 en ferry. L’île est accessible par une courte traversée en bac de 10 min lorsque vous arrivez par la presqu’île de Peljesac.

    » Excursion avec un guide : une journée à Korcula au départ de Dubrovnik

    Cité médiévale de Korcula depuis la plage

    Vous avez probablement entendu parler de l’Ile de Vis, un paradis pour les amateurs de plage et de plongée qui viennent à la découverte de sa fameuse grotte bleue. Vu qu’il est préférable d’y aller depuis Hvar ou Split, vous pourrez être tenté de découvrir une autre grotte bleue, dont le nom est différent et l’expérience moins impressionnante, certes mais non moins sympathique pour les plongeurs. Plava Špilja, une petite grotte sous-marine, se situe près de Kolocep, l’une des îles Elaphites : elle n’est accessible qu’à la nage!

    Les plus proches îles depuis Dubrovnik (à moins d’une heure de bateau) et aussi celles où vous apprécierez le mieux la nature, les pins parasols et la végétation méditerranéenne, avec moins de touristes même en été, ce sont les îles de Lokrum et Lopud. Sur le plan historique, ce ne sont pas les plus riches, malgré quelques vestiges. Ce ne sont pas vraiment des plages qui vous attendent mais de minuscules criques et des petites plages de cailloux… Si vous rêviez de sable fin, passez votre chemin. Il faut moins d’une heure pour rejoindre Lokrum, où vous apprécierez le paisible monastère et suivrez de petits chemins de pierres qui vous mèneront d’un bout à l’autre de l’île, jusqu’à la mer. Avec un peu de chance, par temps calme, la mer turquoise et transparente vous permettra d’apercevoir quelque dauphin…

    crique lokrum

    » Excursion d ‘une journée dans les îles Elaphites au départ de Dubrovnik, à partir de 40€

     

     

    Aller à Hvar depuis Dubrovnik? Il est peu probable que vous le fassiez au cours d’une excursion à la journée vous devrez faire 80 km pour trouver l’embarcadère ou embarquer depuis le ferry au départ du port de Dubrovnik…

    Mljet est charmante avec sa végétation très luxuriante, son monastère Sainte Marie du XIIème siècle, qui constitue l’une des principales attractions, puisqu’il est situé sur un ilot au milieu d’un lac salé dans lequel vous pourrez vous rafraîchir.

    HvarHvar et Brac sont les plus renommées pour faire la fête, mais attention, on est loin d’Ibiza et même de Saint Tropez, même si on qualifie souvent Hvar de St Trop de Croatie en raison de la présence de la jet set mondiale il y a quelques années, sous l’impulsion de Caroline de Monaco. Brac est une île qu’il est préférable de découvrir depuis Makarska ou Split et Trogir.

     

    Excursions hors de Croatie depuis Dubrovnik?

    pont de mostar BosnieLes visites de Kotor et des bouches de Kotor ou de Mostar sont des grands classiques de tout séjour organisé ou non à Dubrovnik. Je vous conseille de réaliser ces excursions en itinérant, car les excursions organisées sont beaucoup trop rapides et pas forcément pertinentes pour apprécier au mieux ces deux villes ou régions. 

    Les déplacements sont assez rapides, que ce soit en bus, ou en voiture de location. Les déplacements vous coûteront dans les 20-30 €, alors que les excursions depuis Dubrovnik restent assez attractives en prix mais imposent un rythme de visite rapide et souvent trop soutenu. Attention, en haute saison, les ralentissements au passage des frontières comme le passage de Neum -Klek ou  le seul point d’accès entre Croatie et Montenegro sont importants.

    Découvrir le Montenegro depuis Dubrovnik

    Les bouches du Kotor et Budva par exemple (110 km maxi).

    La route jusqu’à Kotor est bonne, vous devrez prendre un bac pour passer du côté du Montenegro et vous arriverez sur les fameuses bouches que l’on découvre par une petite route de bord de mer, d’environ 20 km. Le passage en frontière ne pose aucun problème avec un passeport en cours de validité.
    Si vous avez au moins deux jours à consacrer au Montenegro, je vous suggère également la visite du lac de la Skadar (120 km de Kotor) en faisant une pause à Petrovac, celle du monastère d’Ostrog ou du Mont Lovcen et du monastère de l’ancienne capitale “royale” Cetinje (40 km).

    Découvrir la Bosnie depuis Dubrovnik

    – Vous pouvez aussi aller à Mostar en Bosnie (140km, 2h30), voir la ville, le vieux quartier turc avec son bazar et l’emblématique pont, Pocitelj (115 km), Blagaj, le parc et les chutes de Kravice (140 km) et le site de pèlerinage de Medjugorje (135 km) (excursion d’une journée à Medjugorje avec un guide à partir de 40€)… et la source de la Buna(120 km)…

    Si vous souhaitez découvrir l’Herzégovine et visiter Mostar avec une guide francophone, choisissez la dynamique et charmante Adina,  guide passionnée qui aime transmettre la culture de sa ville et de son pays pour la faire comprendre à travers sa complexité et les souvenirs de guerre transmis par sa famille.

    Vieille ville de Mostar et Neretva
    Si vous avez la possibilité, je vous conseille vraiment de consacrer au moins deux jours à ce tour, c’est vraiment très agréable, avec les impressions orientales de la Bosnie, qui contrastent celles de la Croatie…

    A 35 km, je vous conseille aussi de découvrir une partie de la république serbe de Bosnie, avec la ville de Trebinje (40 min), la plus méridionale de Srpska et le monastère serbe orthodoxe Tvrtdos tout près, fameux pour ses vins de qualité élaborés par les moines.

    Monastère Tvrdos en Republique serbe de bosnie

    Monastère Tvrdos

    Vous devrez arriver jusqu’à Neum, une enclave bosniaque au bord de la mer, puis continuer jusqu’à ce qu’on vous indique Mostar. Vous êtes à moins de 140 km par une très bonne route. Ce serait dommage de vous en priver. En quittant la Croatie (80km), vous avez 50 km à parcourir, par une route un peu montagneuse mais très correcte.

  • Où dormir à Dubrovnik?

    Booking.com
    Les infrastructures en terme d‘hébergements à Dubrovnik sont très bonnes et variées avec la présence d’hôtels, de campings et d’auberges de jeunesse, mais aussi de logements chez l’habitant.

    Les prix des hébergements à Dubrovnik sont souvent bien plus chers qu’ailleurs en Croatie (environ 30% de plus en haute saison), car la destination est devenue très touristique entre avril et octobre. Comptez jusqu’à 40% de plus pour une chambre chez l’habitant ou un hôtel à Dubrovnik en haute saison, mais on peut trouver en cherchant beaucoup quelques bonnes affaires.

    Je recommanderais d’éviter la vieille ville pour garantir de bonnes conditions de repos vu que le centre historique est très animé et bruyant jusqu’assez tard en été. De plus, pour ceux qui voyagent en Croatie en voiture, cette zone est à proscrire compte tenu du prix des parkings publics (40kn par heure) et de l’impossibilité d’accéder à un parking privé à l’intérieur des fortifications. Le prix en haute saison dépassant 300kn (50 € par jour), cela fait réfléchir!

    Nos hébergements recommandés à Dubrovnik:

    Les deux adresses préférées sont dans le quartier de Ploce dont le double avantage est d’être proche de la vieille ville, tout en la dominant, ce qui garantit un panorama impressionnant sur les fortifications, la mer et l’île de Lokrum.

    Une alternative encore plus proche mais avec une vue moins agréable:

    Pour les marcheurs qui n’ont pas peur de parcourir 3 ou 4 km pour rejoindre la vieille ville :

    Si vous ne voulez pas renoncer à la Vieille ville, voici deux bonnes adresses :

     

    A Rozat Guesthouse Zeko

    La famille Zeko vous accueille avec un très bon sens de l’hospitalité, dans sa jolie maison d’hôtes à Rozat à 8 km de Dubrovnik et 12 km de l’arboretum de Trstno. La quiétude du lieu permet de profiter de la proximité de Dubrovnik accessible en bus en 20 min, tout en étant au bord de la mer sur la riviera de Dubrovnik … L’environnement maritime, en bordure des montagne est des plus plaisants.

    Réserver iciEn savoir plus ?

    guesthouse Zeko Rozat

    Egalement Little Bay, superbe appartement entre les villages de Štikovica et Zaton mali à 12 km de Dubrovnik.

     

  • Comment aller à Dubrovnik?

    Distances et temps pour rejoindre Dubrovnik :

    Il est possible d’aller jusqu’à Dubrovnik en voiture, en avion (vol intérieur ou depuis Venise), en bus, mais pas en train, vu que les liaisons ferroviaires s’arrêtent à Split.

    Dubrovnik est donc excentrée mais le développement de divers modes de transports depuis quelques années permet à la ville d’être une base pertinente pour un séjour en Croatie d’une semaine . Depuis Dubrovnik on peut envisager les îles de Dalmatie du Sud et l’arrière-pays du Konavle, mais aussi explorer le Montenegro et la Bosnie-Herzégovine voisins.

    – Depuis Zagreb : 600 km – entre 7 et 9h en prenant l’autoroute, en comptant éventuellement les bouchons en saison, la route côtière où les déplacements sont limités. Vous pouvez également opter par la route traversant la Bosnie-Herzégovine en empruntant les frontières de Croatie centrale, puis Sarajevo, Mostar et Treebinje. La durée sera plus longue, les routes plus délicates, mais la beauté des paysages ne vous fera pas regretter ce choix si vous êtes un voyageur curieux.

    – Depuis Split: 225 km : environ 4h30, 4h sans embouteillage, mais prévoyez bien le passage de la frontière de Neum, petit territoire de Bosnie-Herzégovine, qui interrompt la continuité territoriale de la Croatie. Vous devrez franchir la frontière Neum / Klek jusqu’en 2019 au moins, en attente de la construction d’un pont passant par la presqu’île de Peljesac pour contourner cette frontière qui fait l’objet d’embouteillages importants en été et de contrôles renforcés pour les autochtones qui contrairement aux touristes étrangers sont encore victimes de “backchich”.

    L’une des solutions les plus rapides et pratiques aujourd’hui est de faire l’aller retour Split – Dubrovnik (éventuellement dans la journée) ou idéalement sur deux jours en empruntant le catamaran de la compagnie Krilo ou celui de Jadrolinja accessible entre juin et octobre.

    Pour en savoir plus sur la liaison en catamaran entre Split et Dubrovnik : environ 210 kn (30€) pour un trajet d’une durée de 4h30 ; départ de Split à 7h40 et arrivée à Gruz Dubrovnik à 1h10

    – Dubrovnik – Montenegro ; Kotor : 85 km environ 1h30/ ; Budva : 110 km soit 2h ; Durmitor : 2h30 soit 170 km?

    – Dubrovnik – Mostar: 140 km soit 2h30 par Neum ; environ 3h30 par Trebinje et la république Serbe de Bosnie

    Dubrovnik, ancienne Raguse (Ragussium)

    Aller à Dubrovnik en avion depuis la France est une bonne solution surtout hors saison. Difficile de trouver un billet d’avion vers Dubrovnik pour  moins de 150-200€ / billet avec Croatia Airlines, contre environ 350-450€ en moyenne le billet en haute saison. Vous atterrirez à l’aéroport de Cavtat. 

    En voyageant au printemps, à la fin de l’été ou à l’automne, on peut trouver un vol low cost Paris – Dubrovnik avec Easy jet autour de 100 – 120€. En revanche, Volotea dessert Dubrovnik toute l’année quasiment depuis divers aéroports français. Le prix du vol vers Dubrovnik depuis Nantes, Bordeaux, Strasbourg, Marseille, débute à partir de 19€ et est parfois même entre 6 et 9€ à certaines périodes comme la saint Valentin ou Pâques ou lors d’offres exceptionnelles de la compagnie Volotea.

    Pensez également à la solution du transit par Venise, certes cela impose deux liaisons ce qui ne sera pas très pratique mais cela peut s’avérer économique compte tenu des prix vers Venise (souvent entre 9 et 29€ avec Volotea). Puis utilisez une liaison Venise – Split ou Venise – Dubrovnik aux alentours de 9 ou 19€ hors saison (et de 29 à 49€ en haute saison).

    Retrouvez les meilleures offres de vols vers la Croatie depuis la France…

    Si vous anticipez et réservez entre février et début avril, vous trouverez des offres à 9 et 19€ pour des vols pendant l’été…

    Vous pouvez aussi opter pour le ferry à destination de Dubrovnik depuis l’Italie et arriverez au port de Dubrovnik depuis Barri en Italie (deux fois par semaine, durée de traversée 6h)

    Se garer à Dubrovnik : quand le prix du parking fait mal!

    Il est aujourd’hui quasi impossible de se garer à Dubrovnik gratuitement ni même à un prix considéré comme acceptable, a fortiori en haute saison. Le succès de la ville est tel qu’il découragerait les touristes de venir en véhicule, sachant que cela peut coûter moins cher de venir en bus si vous avez choisi de séjourner dans les environs de Dubrovnik, voire dans un rayon de 100 km.

    Si vous devez louer une voiture, ne le faîtes qu’après avoir visité la cité pour éviter ce surcoût et de même prévoyez bien un hébergement comprenant le parking compris (ce qui ne se trouve pas si facilement) pour ne pas galérer avec votre voiture.

    Le prix des parkings à Dubrovnik, y compris les parkings ou garages dits publics sont prohibitifs (jusqu’à 11€ / heure) depuis la réorganisation de la ville en zones de 0 à 4 définissant le tarif de l’heure ou de la journée. Le parking de Gruz est l’alternative la meilleure mais attention, il devient compliqué de trouver une place entre 10h et 17h entre avril et octobre.

     Consultez l’article dédié aux conseils pour se garer à Dubrovnik

    Dubrovnik parking zones de paiement

 

Préparez au mieux votre voyage en Croatie

N’attendez plus pour télécharger gratuitement nos Ebooks dédiés à l’hébergement et aux conseils de voyage en Croatie et consulter le guide pratique et le forum si vous avez la moindre question.

Pour réserver vos vacances en Croatie au meilleur prix (séjour clé en main ou sur mesure, avion, transports, hébergements, activités sur place…) sans y passer un temps fou, accédez aux offres et comparateurs retenus pour leur sérieux et leur rapport qualité/prix.



Partager

A propos de l'auteur

Voyageuse dès le berceau, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. J’essaie de me montrer curieuse de tout, de mettre de côté mes idées reçues, de découvrir les pays depuis les sites incontournables jusqu’aux plus inattendus, insolites ou traditionnels quitte à me perdre pour mieux me laisser surprendre. Je privilégie les rencontres, repas et hébergements chez les habitants, pour explorer les traditions, les cultures, l’histoire et les plaisirs culinaires typiques. J'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

4 commentaires

  1. C’est programmé, mon mari et moi partons en juin à Dubrovnik où nous prendrons le bateau pour une croisière de 9 jours en Croatie et Monténégro : visite de Dubrovnik, bien sûr, puis Mljet, Korcula, Sibenik, les chutes de Krka, Trogir, Split, Hvar, Vis et Kotor et retour à Dubrovnik. Bien entendu, d’ici là, je vais éplucher tous les articles de ce site consacrés à la Croatie et aux lieux que nous allons visiter.

Leave A Reply

En publiant votre commentaire, vous acceptez pleinement les conditions générales d'utilisation d'IDEOZ : https://voyages.ideoz.fr/cgu/

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!