65 vues

Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?

0

Est-ce que le simple fait d’exister peut nous rendre heureux ? Sûrement pas, pourtant beaucoup d’hommes sur cette planète seraient au comble du bonheur s’ils possédaient notre appartement, notre jardin, notre nourriture,  la sécurité relative dans laquelle nous vivons, la liberté de nous promener et de penser…  Le bonheur est presque toujours ailleurs et nous courons trop souvent après ce que nous ne possédons pas… Sauf bien sur, si nous avions la vraie sagesse des bouddhistes qui savent que tout n’est qu’illusion… et pourtant…
Il n’y a pas que les philosophes qui se soient penchés sur ce thème éternel (certains diront “gnagna”) du bonheur. J’avais lu « Propos sur le bonheur » d’Alain dans ma jeunesse et j’y avais trouvé une sorte de méthode Couet. Alain cherchait peut être à  se persuader qu’il était heureux et finissait sans doute par l’être au point de nous le communiquer. D’après Spinoza, le bonheur, c’est une “affection de la joie rapportée à la fois à l’âme et au corps”. Aujourd’hui, ce sont les scientifiques et les chercheurs qui se penchent sur le problème…  avec des instruments de mesure plutôt bizarres…et pour des résultats non moins bizarres…mais intéressants.

Des chercheurs en psychologie évolutionniste (de Harvard of course !) ont observé que certaines émotions se propageaient de la même manière que les virus des maladies respiratoires. Chaque contact « heureux » augmenterait de 2 % par an la probabilité d’être plus heureux,  et chaque contact « malheureux », de 4 % celle d’être plus malheureux ». (Lu dans Philosophie magazine)

Je comprends maintenant pourquoi je me sens plus heureuse en Thaïlande qu’en France,  non, je devrais écrire, au contact des thaïlandais, ce serait plus juste. De ceux qui vivent simplement dans les campagnes ou les montagnes, croient au cycle des réincarnations sans se prendre la tête, respectent la famille, bouddha et éventuellement le roi. Et puis sourient. Pas les nouveaux riches de Bangkok qui, pour certains, ont fait du shopping un style de vie, leur nouvelle culture… eux n’auront jamais assez de sac Vuitton, de chaussures Prada, de voitures Mercedes… S’il y a encore un pays ou le rire et le sourire éclatent comme des fleurs qui éclosent sous le soleil, c’est la région Isan… Mais dépêchez-vous d’y aller, et  respectez ces gens courageux qui ont des réserves de bonheur  a partager en dépit des difficultés de leur vie. Ou trop de sécheresse, ou trop de pluies…. Leur cœur a eux n’est pas sec. Je suis toujours émue lorsque je pense à eux…. Surtout en écoutant, au moment où j’écris, le meilleur de Pongsit Khampi.

Alors qu’est-ce qu’on attend pour être heureux, aujourd’hui ? Allez, juste un sourire dans le métro, et tant pis si on vous prend pour un benêt…

Blog MIXED ETHNIES47

Ethnie Padaung (sous groupe Karen)



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!