128 vues

Expatriation en Roumanie : Nouvelles reglémentations sur le marché roumain du travail

0

Afin de sauver les emplois, les syndicats et les patronats de Roumanie ont demandé au gouvernement de garder, cette année aussi, les facilités fiscales dont ils avaient bénéficié en 2009. Après des protestations véhémentes et des négociations prolongées, les partenaires sociaux ont réussi à convaincre le cabinet de maintenir, en 2010, le chômage technique au lieu de procéder aux licenciements massifs déjà annoncés en début d’année.

Une bonne partie des compagnies roumaines ont pu survivre en 2009, en payant aux employés 75% de leurs salaires, tout en se voyant exempter d’impôt sur le revenu pour le personnel mis au chômage technique ainsi que des contributions au budget des assurances sociales.

Cette semaine, le cabinet de Bucarest adoptera une ordonnance d’urgence réglementant le chômage technique. Elle sera appliquée de manière rétroactive, à commencer par le 1er février – a promis le premier ministre Emil Boc. Le document favorisera les sociétés qui embauchent des chômeurs, les exemptant des contributions sociales pour ces personnes. Habitués à se méfier des promesses, les syndicalistes ont déclaré qu’ils allaient protester jusqu’à l’entrée en vigueur de l’ordonnance en question.

Ce 1er février est entrée en vigueur une autre décision gouvernementale qui durcit les sanctions contre le travail au noir. Selon les estimations officielles, celui-ci représente 50% de l’économie souterraine de la Roumanie – estimée, elle, à 30 milliards d’euro, soit près d’un quart du PIB.

Les nouveaux règlements obligent les employeurs à inscrire dans le registre du personnel et de transmettre, par voie électronique à l’Inspection territoriale du travail
toutes les données des contrats individuels, un jour avant le début de l’activité de chaque salarié, au plus tard. Le non respect de cette obligation sera sanctionné d’amendes sévères.

De même, la cessation de l’activité d’un salarié doit être consignée dans le registre du personnel et notifiée, le même jour, par voie électronique, à l’Inspection Territoriale du Travail.

En ce qui concerne le marché roumain du travail, les prévisions pour cette année sont pessimistes, le nombre de chômeurs pouvant dépasser 1 million de personnes, selon les estimations. Ce chiffre a été avancé par le chef de la délégation du FMI pour la Roumanie, Jeffrey Franks, à la fin de sa récente mission d’évaluation dans la capitale roumaine.
Ce qui ne semble pas décourager les responsables de Bucarest, qui estiment qu’à la fin 2010, le taux du chômage va baisser à 7,3% – contre 7,8 % fin 2009. (aut.: Andreea Bojoi; trad.: Dominique)



Partager

A propos de l'auteur

L'équipe de Radio Romania International : Andrei Popov, Valentina Beleavski, Alex Diaconescu, Ileana Taroi, Alexandra Pop, Dominique, Mariana Tudose, Ioana Stancescu, Costin Grigore. ________________________________________________________________________________________________________ Découvrez la Roumanie et l'actualité roumaine sur le site de Radio Romania International

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!