tarte flambée alsacienne flammkuch

La flammkuch ; la tarte à l’oignon et aux lardons d’Alsace (Recette alsacienne)

Voici une recette de tarte salée, qui fait la fierté de la cuisine alsacienne : la Flammkuche, ou flemmkuche, ou encore Flammkueche… La flammekuch est une tarte à la pâte fine, à base de crème fraîche, à l’oignon et aux lardons … Cette recette alsacienne est rapide et facile à faire ; parfaite avec une salade…


La Recette alsacienne de Flammkuch de mon fils

Ingrédients de la Flammkuch :

1 pâte brisée

des oignons

de la crème fraîche

des lardons

sel, poivre.

Préparation de la Flammkuch :

flammkuch

Épluchez et émincez les oignons, les mélangez dans un saladier avec la crème fraîche, les lardons.Salez, poivrez.

Étaler la pâte dans un moule à tarte et versez la préparation.

Faites cuire à 210*.

Bon appétit !

Mon garçon  âgé de 10 ans 1/2, ne l’oublions ce 1/2, c’est tellement important pour eux, commence a se passionner pour la cuisine. Une de ses spécialités la flemmekuch, vous allez peut être me dire rien d’extraordinaire, mais il adore ça, même si il en pleure en épluchant les oignons.

Consultez mon blog culinaire Ca sent bon

 814 Visites au total,  2 aujourd'hui

2 réflexions sur “La flammkuch ; la tarte à l’oignon et aux lardons d’Alsace (Recette alsacienne)”

  1. Un oubli:
    La tarte flambée c’est de la pâte à pain, la tarte à l’oignon c’est traditionnellement de la pâte brisée. Plus rarement de la pâte feuilletée.
    Cordialement,
    Robert

  2. Bonjour,
    Le tarte à l’oignon Alsacienne est une chose, la tarte flambée (ou Flamkuechen) en est une autre.

    En fait la tarte à l’oignon est plus proche d’une quiche avec Béchamel et lardons, alors que la tarte flambée se présente sur une pâte très fine et comporte peu d’ingrédients.

    La tarte flambée est faite de quelques lardons, quelques oignons en fines tranches mais aussi une crème à base de fromage blanc, de crème fraîche épaisse, sel poivre et un peu de muscade. (en fait pour la crème il y a autant de recettes que de familles en Alsace et Moselle)
    On peu (en fin de repas), y ajouter un peu de gruyère pour gratiner.

    Ne pas oublier que c’était le repas du pauvre, fait avec les restes de pâte à pains du boulanger et quelques lardons et oignons selon sa richesse…
    Le tout mis au four communautaire lorsque le boulanger avait terminé ses fournées.
    Puis plus tard on mettait les Baeckeofe et autres plats mijotés dans ce même four pour le repas du soir. 🙂

    Une variante : Crème sucrée + fines lamelles de pommes, un peu de cannelle et du sucre en poudre. Le tout flambé au schnaps de pommes après sortie du four.
    Bonne journée,
    Robert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *