63 vues

Gamines, film de Eleonore Faucher

1

gaminesJ’aime pas qu’on me plaigne. Je préfère rigoler. Devant les mines compatissantes, je réponds depuis trente ans : “Je n’ai pas de père, mais je m’en fiche, c’est comme ça. J’ai une photo.” J’ai aussi deux soeurs, et une mère italienne… mais attention… interdit de parler de “lui” devant “elle”… Ça déclencherait une éruption volcanique. Car le volcan, il paraît, n’est pas encore éteint. Je crois que c’est un peu à cause de ma figure. La même que lui. Quand ils me voient rigoler, dans la famille, ils disent : “C’est son portrait craché.”

http://www.cbo-boxoffice.com/full/p21192.jpgSynopsis :

Et ma mère est à la fois triste et fière. Elle est fière parce que je suis blonde comme lui, alors qu’ils sont tous bruns. Mais moi je préférerais être comme eux. C’est pour ça, que je fais des conneries comme les mecs, pour leur ressembler, pour être plus italienne qu’eux. Des conneries d’artiste, comme dit mon parrain. Je suis sa préférée. Et lui aussi, c’est mon préféré.

Avec Sylvie Testud, Amira Casar, Zoé Duthion, Louise Herrero, Roxanne Monnier.

-toile3.jpg

Mon humble avis : La sensibilité à fleur de peau de l’actrice Sylvie Testud est ici portée à l’écran. Gamines, c’est aussi le titre du roman largement autobiographique de l’actrice. Il est question ici de l’enfance de Sybille (Sylvie) élevée avec ses deux soeurs par leur mère divorcée. Leur père, les trois filles ne l’ont jamais vu, sauf sur un vieux polaroïde. Pourquoi celui ci vient il de temps en temps hurler et cogner contre leur porte ? Le rencontreront elles un jour ?
Il y a comme un parfum de légèreté, celle de l’enfance bien sûr, dans ce film. Enfance qui ne manque pas d’imagination et de facécie. Pourtant, ne nous y trompons pas,  les trois enfants ont déjà perdu une part de leur insouciance et sont perturbées par cette désertion paternelle. Les 3 filles s’interrogent, voudraient bien être comme les autres, prennent soin des sourires de leur mère… La caméra est comme une petite souris, qui filme les réactions et réflexions de ces enfants en absence de leurs parents.
Cette chronique familiale, touchante et intimiste, est réalisée avec beaucoup de tact et de délicatesse par Eléonore Foucher. Les trois jeunes actrices incarnent leur rôle à merveille. Zoé Duthion est particulièrement bien choisie, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à Sylvie Testud. Celle ci est égale à elle même. Ceux qui l’aiment lui renouvelleront leur affection, ceux qui ne l’apprécient pas ne changeront pas d’avis. Moi, je la trouve brillante, touchante, avec une émotivité qui transperse l’écran malgré ses airs durs et brut de pomme !
A n’en point douter, ce film est une réussite. Seul bémol, qui m’empêche d’ailleurs de lui attribuer quatre étoiles, “Gamines” souffre de quelques longueurs.

Cliquez sur la bannière pour découvrir son blog

Cliquez sur la bannière pour découvrir son blog



Partager

A propos de l'auteur

"Quand je pense à tous les livres qui me restent à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" (Jules Renard) "C'est le temps perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante" (A. Saint Exupéry, "Le petit prince")Le blog CDcoeurs __________________________________________________________________________

Un commentaire

  1. Sylvie Testud est une grande comédienne mais son talent n’est pas aussi évident dans le domaine de l’écriture. J’ai trouvé le livre plus que moyen, peut-être que j’attendais trop de l’actrice que j’aime beaucoup ?

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!