1 122 vues

La Roumanie d’autrefois

0
bucarest roumanieJ’arrive à Bucarest par un temps d’été en Juillet 2009. Un temps chaud, mais supportable et je trouve parmi les livres accumulés un ouvrage que j’ai également reçu en présent il y a quelques années : « La Roumanie vue par les Français d’autrefois »….

dsc08907.1248127893.JPGJ’arrive à Bucarest par un temps d’été. Un temps chaud, mais supportable et je trouve parmi les livres accumulés un ouvrage que j’ai également reçu en présent il y a quelques années : « La Roumanie vue par les Français d’autrefois ». Je m’étais bien entendu posé alors la question et de ces « Français » là et de « l’autrefois » en question.

L’ouvrage est ouvert par la préface d’un ambassadeur, Jean-Marie Le Breton, dont le nom fleure bon la France et qui possède le talent de son excellence, celui de trouver les mots les plus ornés pour décrire une connivence durable. « Ce n’est pas cette belle contribution à la pensée universelle que ce livre évoque mais il ne néglige pas ce qui en constitue le fondement. Les Français qui ont écrit sur la Roumanie ont, pour la plupart, souligné combien les liens entre Roumains et Français, dans leur spécialité, dans leur sphère d’intérêt, étaient profonds et riches. »

Je ne ferai aucun commentaire sur la manière peu glorieuse dont la France néglige d’aider les nouvelles générations roumaines à conserver la pratique et la culture du Français, mais je ne peux bien entendu pas oublier que ce pays qui a souhaité accueillir l’un des derniers sommets de la francophonie, vit certainement les années ultimes de cette connivence, au moins sur le plan de la pratique linguistique. Que font d’ailleurs les éditeurs francophones eux-mêmes pour donner une image tant soit peu cohérente de la littérature roumaine contemporaine aux lecteurs dans ma langue ? Bref, la nostalgie s’insinue là où le chantier s’arrête faute d’ouvriers spécialisés.

Année après année…et c’est bien le cas d’utiliser cette expression puisque cela fera bientôt un an que je n’avais plus atterri à l’aéroport Henri Coand



Partager

A propos de l'auteur

Plus d’une centaine de milliers de kilomètres par an à travers l’Europe. Plus d’une vingtaine d’années à ce rythme. Et le temps venu d’en proposer le parcours. Mémoire individuelle. Mémoire partagée avec des habitants inconnus, rapidement connus, et parfois des amis. Lieux de mémoire dont on nous impose la lecture. Lieux intimes dont la mémoire est simplement recouverte d’une gaze. Plus d’une vingtaine d’années de mémoire. _____________________________________________________ Découvrir le blog : Mémoire d'Europe

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!