1 599 vues

La Roumanie : informations générales

1

drapeau roumanieLa Roumanie est un pays situé en Europe de l’Est, qui a intégré depuis 2007 l’Union Européenne.  Sa capitale est Bucarest et depuis la chute du régime communiste de Ceausescu, la Roumanie est une république. Pou découvrir l’essentiel des informations générales et pratiques sur la Roumanie, nous vous proposons de lire ce sujet…

Généralités à propos de la Roumanie

Nom officiel: Roumanie (appellation adoptée dès 1862, après l’union en 1859 des principautés de Moldavie et de Valachie).

Forme de gouvernement: République

Statut international: membre de l’ONU (depuis 1955), de l’UNESCO (1956), du Conseil de l’Europe (1993), de l’OTAN (2004), membre de l’Union Européenne (depuis le 1er janvier 2007).

Capitale: Bucarest (dans le Sud du pays, superficie de 228 km²) – centre politique, administratif, économique, financier, culturel et sportif de la Roumanie. Attestation documentaire de 1459.

bucarest panorama

Position géographique: Etat du Sud-Est de l’Europe Centrale, situé dans la partie Nord de la péninsule des Balkans, dans le bassin inférieur du Danube, avec une petite façade sur la mer Noire. Entre son extrémité Est et celle de l’Ouest, la Roumanie couvre 9 méridiens environ (son extrémité occidentale se situe à 20 degrés 15 minutes et 44 secondes longitude Est et son extrémité orientale est à 29 degrés 41 minutes 24 secondes longitude Est). Du Nord au Sud, le pays couvre 5 parallèles (son extrémité Nord est à 48 degrés 15 minutes 6 secondes latitude Nord et sa pointe Sud à 43 degrés 37 minutes et 7 secondes latitude Nord).

carte des routes en roumanie

Superficie: 238.391 km². Sur ce – 39% de terres arables, 28% de forêts, 20,5% de prairies, 4% de cours d’eau et d’étangs.

Frontières: 3.175 km, dont un tiers environ de frontières terrestres et deux tiers de frontières sur l’eau (les rivières de Tisza et Prout, le Danube et la mer Noire).

Voisins: La Hongrie (à l’Ouest et au Nord-Ouest), l’Ukraine (au Nord et à l’Est), la République de Moldova au Nord-Est et à l’Est), la mer Noire (au Sud-Est), la Bulgarie (au Sud) et la Serbie (au Sud-Ouest et à l’Ouest).

Langue officielle: le roumain, qui est une langue néo-latine.

Fête nationale: Le 1er Décembre (le 1er décembre 1918, les provinces historiques à population roumaine prépondérante envoyèrent leurs représentants à Alba Iulia, au centre du pays pour décider de leur union à la Roumanie).

Drapeau: Le drapeau roumain est tricolore (bleu, jaune, rouge) et n’a pas connu de transformations majeures le long de l’histoire; la disposition des couleurs est verticale, en trois bandes de largeur égale, dans l’ordre suivant à partir de la hampe: bleu-cobalte, jaune-chrome, rouge-vermillon.drapeau roumanie

Hymne national: “Réveille-toi Roumain!”, sur les vers du romantique roumain quarante-huitard Andrei Muresanu et la musique du poète et musicien Anton Pann.

Armoiries: Les armoiries actuelles ont pour élément central l’aigle d’or des croisés (symbole de la latinité, du courage, de la force et de la détermination), sur un écu d’azur (symbolisant le ciel) tenant dans ses serres un sceptre et une épée (symboles de la souveraineté). Sur la poitrine de l’aigle se trouve un blason partagé en champs héraldiques représentant les provinces historiques roumaines (Valachie, Moldavie, Transylvanie, Maramuresh, Crisana, Banat, territoires adjacents de la mer Noire).

Heure officielle: l’heure de l’Europe orientale: (TU+2 (hiver), TU+3 (été). L’heure d’été est valable depuis le dernier dimanche du mois de mars et jusqu’au dernier dimanche du mois d’octobre.

Jours fériés : Les 1er et 2 janvier (Nouvel An), le deuxième jour des Pâques, le 1er mai, le 1er décembre (Fête nationale), les 25 et 26 décembre (Noël).

La monnaie/strong>: Le leu (pluriel “lei”; symbole actuel RON) divisé en 100 bani. La convertibilité intérieure du leu fut introduite en novembre 1991. La monnaie roumaine a changé de valeur le 1 juillet 2005, la Banque centrale de Roumanie ayant décidé que les sommes exprimées en nouveaux lei aient quatre zéros de moins. Le code international du nouveau leu sera le RON. Après son adhésion à l’UE, la Roumanie espère adopter l’euro, monnaie unique européenne, avant 2012-2014.

Séparation des pouvoirs, pouvoir exécutif, pouvoir législatif

Séparation des pouvoirs: L’Etat roumain est organisé en démocratie constitutionnelle (conformément la Constitution de la
Roumanie de 2003), suivant le principe de la séparation des pouvoirs – législatif, exécutif et judiciaire.

Le pouvoir exécutif:

  • Le président de la Roumanie est Traian Bàsescu
    (depuis décembre 2004 et pour un mandat de 5 ans). Le président est élu
    au suffrage direct et universel pour deux mandats au plus, ceux-ci
    pouvant être consécutifs.
  • Le premier ministre est Emil Boc (depuis décembre
    2008), homme politique démocrate–libéral, qui se trouve à la tête d’un
    gouvernement de coalition entre le Parti Démocrate – Libéral et le
    Parti Social Démocrate.

Le pouvoir législatif:

Parlement bicaméral (Chambre des députés et Sénat) élu au suffrage universel. Les mandats parlementaires sont de 4 ans et ils sont
représentatifs. Les dernières élections législatives, du 30 novembre 2008, se sont déroulées, en première, dans un système uninominal, en un seul tour de scrutin. Toujours en première, les ressortissants roumains établis à l’étranger ont désigné 4 députés et 2 sénateurs qui représentent leurs intérêts.Voici les formations politiques représentées au Parlement:

  • le Parti Démocrate Libéral (parti populaire, de centre-droite)
  • l’Alliance politique formée du Parti Social Démocrate (formation de centre–gauche) et le Parti Conservateur
  • le Parti National Libéral (d’opposition)
  • UDMR (l’Union Démocrate Magyare de Roumanie)
  • le groupe des minorités nationales (à la Chambre des Députés)

Population, langue maternelle, structure professionnelle

Population: 21,68 millions de personnes, 9-e pays d’Europe (population stable, d’après les données du recensement général du 18 mars 2002). La population de la Roumanie a baissé depuis le recensement de 1992 d’un million de personnes environ, en raison d’une forte baisse de la natalité et de la migration vers l’étranger.

10 à 12 millions de Roumains ou personnes originaires de Roumanie vivent à l’extérieur des frontières. Les communautés roumaines les plus nombreuses vivent en République de Moldova, aux Etats-Unis, au Canada, en Ukraine, en Serbie, en Allemagne, en Israel, en Hongrie, en Grèce, en Albanie, mis aussi en Australie, en Afrique du Sud et Amérique du Sud. A ceci s’ajoutent des communautés toujours plus nombreuses de Roumains partis travailler en Italie, en Espagne, au Portugal et en Irlande.
Densité de peuplement: 90,9 habitants au km²

Environnement résidentiel: 52,7% de la population vit dans le milieu urbain.
Nombre de personnes ayant fait des études supérieures: 1,37 millions de personnes (7% de l’ensemble). La structure de la population scolaire enregistre des croissances significatives pour les études supérieures mais le taux d’illétrisme est de 2,6% de la population.
Nombre de personnes par famille: 2,92.
Le rapport par sexes: Le recensement de 2002 indique pour 1000 personnes du sexe masculin – 1051 personnes de sexe féminin. Il y avait, le 18.03.2002, 11,11 millions de personnes du sexe féminin (51,3%) et 10,57 millions de personnes de sexe masculin (48,7%).
Age moyen de la population: 37,3 ans. L‘âge moyen de la population féminine (38,6 ans) est supérieur à la moyenne masculine (35,9). Le recensement enregistre 586 personnes jeunes et âgées pour mille adultes. Au cours des 10 dernières années, la proportion des plus de 60 ans, pour mille adultes, a augmenté de 269 à 307, suite au processus de vieillissement démographique.
La structure ethnique: Les Roumains de souche constituent 89,5% de la population de la Roumanie. Il y a en outre 6,6% de Magyars ou Hongrois, 2,5% de Rroms (tsiganes), tandis que les communautés d’Allemands et Ukrainiens d’origine représentent 0,3% chacune.
Les langues maternelles: 91% de la population déclare le roumain comme langue maternelle, tandis que 6,7% déclare comme telle le hongrois, 1,1% la langue romani (tsigane), 0,3% l’ukrainien et 0,2 l’allemand.
La structure confessionnelle: Sur l’ensemble de la population 86,8% confesse la foi chrétienne orthodoxe, 4,7% la foi catholique, 3,2% la foi réformée, 1,5% – le culte pentecôtiste, 0,9% le rite catholique grec, 0,3% le culte réformé unitaire et il y a autant de musulmans, moins de 0,1% de fidèles de la loi mosaïque et autant de personnes se déclarant de confession augustinienne.

Division administrative du territoire, principales villes

Division administrative du territoire: 41 départements et Bucarest, la capitale, qui a rang de département; 263 villes (y compris 80 grandes villes portant le nom de “municipalités”) et 2.685 communes (comprenant chacune 5 villages environ). La population d’un département (judet) est en moyenne de 0,5 millions d’habitants.

Cliquez sur la carte pour agrandir

Principales villes: Les villes de Roumanie concentrent plus de la moitié de la population du pays et 25 d’entre elles ont plus de 100 mille habitants chacune, totalisant 57,6% de la population urbaine. Parmi les grandes villes, c’est Bucarest qui se situe en tête (deux millions d’habitants environ), suivie par Iashi, Cluj-Napoca, Timishoara, Constantza et Craiova (ayant chacune plus de 300 mille habitants). Ces 6 grandes villes totalisent 30% de la population urbaine.

Economie en Roumanie

En 2008, le taux annuel de l’inflation s’est situé au niveau de 6,3%, selon les chiffres de l’Institut National des Statistiques. La croissance moyenne des prix a été de 7,85% par rapport à 2007, alors que la moyenne de l’inflation mensuelle n’a été que de 0,5%, la même valeur qu’en 2007.

Le déficit budgétaire s’est monté, en 2008, à quelque 4,5%, suite à la forte diminution des recettes en novembre et décembre, sur la toile de fond de la crise économique globale, fortement ressentie en Roumanie aussi.

Le déficit du compte courant devrait diminuer de 13-14%, en 2008, à 8,8-12% du PIB, en 2009. Les investissements étrangers directs se sont montés à plus de 9 milliards d’euros, en 2008.

Le Produit Intérieur Brut par habitant pourrait atteindre les 6.200 euros, en 2008, contre 5.600 euros, en 2007. Au premier semestre de 2008 seulement, le PIB a augmenté de 8,8%. Toutefois, l’économie a enregistré une croissance de 7,9-8%, inférieure aux estimations antérieure, selon le gouverneur de la Banque Nationale de Roumanie, Mugur Isarescu.

En décembre 2008, le taux du chômage était de 4,4% par rapport aux 4,1% en novembre 2008 et décembre 2007. Il y avait plus de 403 mille chômeurs enregistrés, dont plus de 187 mille femmes.

La monnaie nationale – le leu – a conclu l’année 2008 sur une forte dépréciation. Le 31 décembre 2008, un euro valait 3,9852 lei (par rapport à 3,5971, en début d’année); un dollar américain était vendu à 2,8342 lei (2,4377, en janvier 2008).

http://www.rri.ro



Partager

A propos de l'auteur

L'équipe de Radio Romania International : Andrei Popov, Valentina Beleavski, Alex Diaconescu, Ileana Taroi, Alexandra Pop, Dominique, Mariana Tudose, Ioana Stancescu, Costin Grigore. ________________________________________________________________________________________________________ Découvrez la Roumanie et l'actualité roumaine sur le site de Radio Romania International

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!