84 vues

Mémoires d’une geisha de Rob Marshall ; un véritable travail anthropologique

1
Mémoires d’une geisha de Rob Marshall, inspiré d’un roman d’Arthur Golden plonge le spectateur dans l’univers fascinant et secret du monde des fleurs et des saules… L’histoire est celle d’une petite fille, qui est vendue et dont le destin va être bouleversé lorsqu’elle va raconter “le Président” … Dès lors, elle n’aura de cesse que de le revoir et de devenir geisha pour y parvenir!
geisha arthur golden

Avez-vous entendu parler de Geisha ou Mémoires d’une geisha? je n’ai pas eu le plaisir de lire le livre, mais j’ai vu le film il y a quelques mois, et je vous le conseille, il est de toute beauté et c’est une plaisante mise en bouche avant un voyage au Japon !

A l’origine, il y a Geisha, le roman d’Arthur Golden publié en 1997 et adapté au cinéma en 2005 par Rob Marshall. Les mémoires d’une célèbre geisha japonaise y sont racontées: on suit son histoire à partir de 1929 et pendant une vingtaine d’années, comment elle et sa sœur, petites filles, sont vendues, avant que le destin ne l’aide à devenir geisha et la pousse à poursuivre son unique amour pendant des années…

Cette histoire, racontée à la première personne, est un véritable travail anthropologique. On y apprend ce qu’est une geisha et quel est son parcours héroïque pour arriver à ce degré de perfection… L’auteur dénonce aussi certains préjugés de ce métier: souvent comparé à de la prostitution, être Geisha s’apparente plus à un art. Cette histoire cohérente, plausible et parfaitement documentée reste tout de même une fiction…

La réception du film fut parfois mitigée notamment du fait que les actrices principales, Zhang Ziyi et Gong Li soient chinoises et non japonaises. Qu’importe, leur prestation et de toute beauté… Et même si la majorité du film a été tournée hors du Japon, l’ensemble est très réussi et la scène filmée dans le sanctuaire Fushimi Inari est magnifique…

J’ai par ailleurs lu que Zhang Ziyi, partie faire la promotion du film au Japon, aurait reçu un mystérieux colis et une lettre envoyés par une vieille femme japonaise qui fut geisha pendant sa jeunesse. Cette dernière explique dans cette lettre qu’elle a été très touchée par la bande annonce du film et espérait que le film lui rappellerait sa propre histoire. Elle aurait offert un kimono antique à l’actrice qui l’invita à l’avant-première…

Je me suis totalement laissée prendre par cette belle histoire sur fond d’une histoire japonaise tourmentée, et je ne peux que vous la conseiller !

 

Par ailleurs, dans un tout autre registre, j’ai découvert il y a peu carnets-de-traverse.com, un site regroupant de magnifique carnets de voyages numériques.

voyage japonJulie prend des photos au polaroid et en tire de magnifiques carnets, agrémentés de petits textes poétiques.
Celui sur le Japon, issu d’un mois de voyage, illustre parfaitement l’ambiance unique de ce pays, en s’inspirant du livre Sei Shōnagon, Notes de chevet, écrit vers 1000! C’est un travail majestueux, poétique et inspiré…
L’artiste est aussi partie à Helsinki, Sumatra ou Amsterdam. Allez-y y faire un tour, vous ne le regretterez pas !


 

Mises en bouche voyageuses au bout des clics:
le film: Mémoires d’une geisha
le livre: Geisha fnac amazon
Carnets de Traverse



Partager

A propos de l'auteur

Pendant 4 ans j'ai côtoyé la Chine, de près ou de loin, dans mon travail, mes voyages et mes loisirs; je suis devenue "voyageuse sédentaire" en Chine. Je souhaite partager ma passion, mes impressions, mes vues et entrevues. Subjectives inévitablement, mais sincères aussi.N'hésitez pas à laisser vos commentaires dans les billets, ils seront toujours les bienvenus !Ye Lili----------------------------------------------------------------------------------------------------------- Le voyage pour moi, ce n'est pas d'arriver, c'est partir. C'est l'imprévu de la prochaine escale, c'est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose, c'est demain, éternellement demain. (Roland Dorgelès)--------------------------------------------------------------------------------------------------------- Curieuse Voyageuse

Un commentaire

  1. Comme travail anthropologique (en tant qu’anthropologue), je préfère largement le livre de Liza C. Dalby, Geisha qui raconte son expérience d’apprentie geisha, en mêlant son témoignage et ses références historiques et ethnologiques sur le monde des geisha. C’est beaucoup plus fouillé, à mon avis plus juste. Et surtout, l’auteur est plus modeste qu’Arthur Golden, qui en dépit du succès de Memoirs of a geisha en 1997 (4 millions d’exemplaires quand même) a surtout beaucoup utilisé le récit Mémoires d’une geisha de Yuki Inoue et celui de Mineko Iwasaki qui inspira abondamment son personnage sans qu’il le précise suffisamment ce qui a valu la colère de Mineko Iwasaki à la sortie de son ouvrage. C’est plutôt un romancier qu’un anthropologue (je ne le connais pas du tout sur ce plan là).

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!