256 vues

“Mozart opéra rock” : Pardonne, Mozart, pardonne à ton assassin !

1

mozartCela s’appelle “Mozart opéra rock” et ce n’est ni du Mozart, ni de l’opéra, ni du rock ! Pourtant, j’ai bien écouté. C’est de la variété commerciale. Alors, puisque après tout, nous sommes tous les héritiers de Mozart, après avoir revu “Amadeus” dimanche 11 octobre sur Arte, Voris Bian se prit l’envie de mettre quelques-unes de ses sonates en chansons, comme ça en amateur et gratuitement.

“Pardonne, Mozart, pardonne à ton assassin !” Non ce n’est pas Voris Bian pris de remords, ce sont les mots de Salieri dans le film “Amadeus” de Miloš Forman. Au premier visionnage, je fus happé par les scènes de frivolités, de frasques, d’exubérance du personnage. Mais la seconde “lecture” du film me permit de mieux appréhender les ressorts psychologiques des protagonistes, leurs espoirs, leurs souffrances, et de mieux entendre la musique. Et ce fascinant combat de Salieri contre Dieu lui-même par lequel il s’estime trahi !
Ce qu’il faut dire sur le film Amadeus :
La chaîne ARTE rediffusait cet excellent film qui date de 1984 (mais qui, repris en 2002, existe depuis en une version allongée de 20 minutes).
Le film ne retrace pas la vraie vie de Mozart. Tout d’abord, le metteur en scène part du témoignage du seul Saliéri qui raconte toute l’histoire selon son propre point de vue. D’autre part, dans cette oeuvre, Saliéri tient plus du personnage fictif que du vrai Saliéri, lequel était l’ami de Haydn qui était l’ami de Mozart et donc point l’ennemi juré du génie. Partant de là, si on garde bien ces deux chose en tête, on a un éclairage sur l’oeuvre qui permet de faire la part des choses entre l’histoire romancée par Forman et la vérité biographique, historique.
Tout d’abord, si Saliéri ressentit de la jalousie (normal !) envers ce très talentueux compositeur, il n’est pas la cause de la mort de Mozart. Saliéri sera l’une des rares personnes présentes à l’enterrement de Mozart et il fera tout pour promouvoir ses oeuvres après sa mort. Cette idée de mort précipitée par la haine de Saliéri, que propose le réalisateur, n’est en fait qu’un emprunt à une nouvelle de l’écrivain russe Pouchkine perpétué par la légende ensuite.
Comme le fait remarquer Wikipedia, des erreurs historiques – qui n’ont plus rien à voir avoir des choix de scénariste – émaillent le film : Ainsi, “On notera aussi que les extraits de L’Enlèvement au Sérail et de La Flûte Enchantée sont interprétés en anglais et non en allemand, comme dans la version originale, ou encore de voir Mozart diriger un orchestre.” Par ailleurs, “Le mystérieux commanditaire du Requiem de Mozart aurait été, en réalité, le fils du maire de Vienne de l’époque qui agissait pour le comte de Franz de Walsegg.”
Amadeus en chanson :
Cet album est aussi un hommage à Boris Vian qui reprit la sonate à la Turque en chanson en composant “”Mozart avec nous” sans se prendre plus au sérieux que l’auteur de cet article.
Voris a conservé le “tcha tcha” mais a choisi d’adapter l’air à l’air…du temps, prenant pour thème le tchador, l’Iran, la Turquie. Pour mieux saisir le texte, le voici :

Le Tcha tcha tchador(Sonate KV 331 alla turca)

Le Tcha tcha tchador,
J’le danse pour mon chat
En je cache en dessous toute ma tête et tout mon corps.
Tcha tcha tchador, et tcha tcha tcha,
C’est fou ce que mon chat adore.

Le tcha tcha tchador même alla turca
C’est son petit nom dont l’origine est le persan.
Ca tombe bien parc’ que mon chat,
Justement c’est un shah persan.

Ce rondo
En allegretto,
A la turque, je l’ai fait pour lui
Mais il est pas reconnaissant.
Il me cause que des ennuis.

Il m’laisse pas l’Iran, lire en paix.
Les versets sacrééééés de l’Iran.
Il me laisse pas soigner ma toux.
Il est terrible ce matou !

Mais avant,
Sous le shah d’Iran,
Tous les chats d’Iran
Se tenaient tranquilles.
Est-ce utile
De vous rappeler
Qu’c’est parce qu’on savait les fouetter ?

Le Tcha tcha tchador,
J’le danse pour mon chat
En je cache en dessous toute ma tête et tout mon corps.
Tcha tcha tchador, et tcha tcha tcha,
C’est tout ce que mon chat adore.

Khomeini, Khomeini,
Maintenant il se croit chez lui,
Gros minet, Gros minet, il fait sa ptite révolution.

Khomeini, Khomeini,
Maintenant il se croit chez lui,
Gros minet, Gros minet, il fait sa ptite révolution.

Comment voulez-vous dans ces conditions
Que je compose bien tranquillement cette chanson.
D’autant plus que vous sonnâtes
En plein milieu de la sonate.

Mais mon chat mal amadoué
A dû prendre mal Amadeus
S’est enfui chez le voisin Hugues,
Il me joue sa sa petite fugue.

Mon chat, t’es errant
Pars à Téhéran
Et tu verras bien si là-bas / tous les chats sont gris.
En attendant, moi je vais me chercher une souris.

“Il me joue sa sa petite fugue” est le jeu de mot préféré de son parolier.
Deuxième chanson : “Un mûrier dans un jardin blanc” :
Voici le premier texte que Voris avait composé mais qu’il n’a pas retenu car trop décalé par rapport au “romantisme” de la sonate K331 andante :

A perche et à poil(ce à quoi vous avez échappé ou les secrets du créateur)A perche et à poil comme Romain Mesnil
De nos jours, faut savoir faire l’imbécile.
Pour sauter six mètres,
Suffit de s’y mettre
A poil sur la voie publique.
Aux Jeux olympiques,
Pour trouver mécène,
Tous les moyens pour se mettre en scène.

Se valent et c’est bien ce qui devient triste
Pour un chômeur comme pour un perchiste.

Ce texte sera repris sur un autre air peut-être.
Troisième chanson : “Amadeus, tu fais trop de notes !” est une farce sur le thème de la critique ridicule émise par la cour royale selon laquelle il y avait trop de notes dans la musique de Mozart.
Les recommandations musicales de Voris :
Boris Vian : Pour les jeunes qui ne le connaissent pas, Voris recommande évidemment les oeuvres de Boris Vian, tant en chansons qu’en poèmes lus. En chansons, il y a beaucoup de chefs-d’oeuvre : “Le déserteur”, “Complainte du progrès”, “Ah ! si j’avais un franc cinquante !”, “Je bois”, “Je suis snob”, et tant d’autres. A écouter sur Deezer, Jiwa, musicme ou autres sites de musiques téléchargeables.

– L’ensemble de musique Matheus : article Wikipedia, site officiel illustré d’extraits de superbes interprétations d’oeuvres de Mozart par l’ensemble matheus. Cet ensemble basé au Quartz, palais de la culture, de Brest, se fait d’abord remarquer grâce à ses enregistrements d’œuvres de Vivaldi (vidéo ci-dessous). Consacré “meilleur chef lyrique 2007” par l’Académie du disque lyrique, l’ensemble Matheus ne se limite plus au baroque mais interprète aussi désormais du classique. Une tournée Mozart se prépare.



Partager

A propos de l'auteur

Dernier album "Voris Bian à Montmartre". Avant-dernier sorti : "Voris & Amadeus : le duo". Précédent album de Voris Bian :"Romantisme et poésie", (poésie-chanson chantée sur compositions à la guitare classique)Le Best-off remixé de Voris Bian : 13 chansons de septembre sur Jamendo.fr. "Sarko York" et les précédents sont sur Jamendo.fr. Chansons impertinentes, drôles et originales-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Tous les liens sur mon site Taverne des poètes------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Démocrate mais citoyen libre avant tout et désintéressé par les fonctions et les fonctionnements internes du parti, ce qui me dispense des risques de dissidence...En attente d’un positionnement plus clair (ce qui ne signifie pas "dans mon sens") et plus étendu du MoDem sur le cas Mitterrand. ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Mon blog politique (démocrates)

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!