Aller au contenu

Passages de frontières invisibles

Votre séjour en Croatie est unique ; notre expertise l’est aussi! Pour mieux préparer vos vacances, consultez le guide voyage Croatie et téléchargez les Ebooks gratuits : conseils pratiques, idées de visites et bonnes adresses.  

 

Passer des frontières invisibles… Sans passeport – forcément – Entre vertigineux panoramas et vertigineuse modernité. Depuis les montagnes qui longent la frontière birmano-thaïe et ses cultures
plurielles, et Nimmanhemin, quartier sophistiqué de Chiang Mai qui ne craint pas les superlatifs : « The Ultimate », « The Unique »… noms d’appel de ses ultra-chics condominiums en construction… Là-haut les seuls touristes sont des chinois du Yunnan… En bas, ce sont les chinois, mais… de Bangkok. Là-haut, les Yunnanais  cherchent à retrouver leurs racines chinoises en train de disparaître chez eux… En bas, les sinno-thais squattent les boutique-hôtels 5 étoiles…et claquent leur fric.


« Thoed Thaï »… Pas ma première visite…  Pas difficile à trouver donc mais difficile à atteindre… Souvent on me demande « : comment aller là ?  Ou bien  là ? » : Minibus, cars VIP, organisateurs de voyages bien routiniers, emmènent leur cargaison de touristes vers le « Triangle d’Or »… « Triangle d’Or » mon cul dirait Zazie (et merde ! pour rester dans l’esprit et  à  ceux qui ne connaissent pas Raymond Queneau). Se balader dans le nord de la Thailande, ce n’est pas prendre le métro !! (Clin d’œil encore)  ça demande imagination, esprit d’aventure et/ou des sous.

Dans le package triangle d’or, arrêt obligatoire dans un faux village de toutes les ethnies amenées là contre promesse de billets pour photos prises…. Alors qu’à une heure de route de là, vivent de vrais gens dans de vraies montagnes, avec de vraies cultures…

Donc, il faut, soit :   être autonome avec sa propre voiture (mais attention, savoir vraiment conduire dans les lacets vertigineux), soit conduire sa propre moto (mountain bike c’est mieux, débutant s’abstenir)… Soit, louer une voiture avec chauffeur (en choisir un qui sache rétrograder, et qui n’accélère pas dans les descentes pour freiner dans les montées.. Si si…)…. Soit s’aventurer de songtheaw en songtheaw…Soit avoir un mari thaïlandais qui a son propre pick-up !

Thoed Thaï fut le fief de Khun Sa (l’armée des Wa..) j’en parlerai dans les jours qui suivent… trop d’infos tue l’info. Cette petite ville s’appelait avant HIN TAEK (sûrement du Yunnanais). Depuis une centaine d’années cette contrée s’est faite de diversités (Jin Haw, Yunnanais, Akha, Palong, Lissu, Hmong, Shan) pour finalement s’appeler Thoed Thaï (de napthoeu… Gloire aux Thaïs ou à la Thailande)  Eh oui, ces ethnies qui vivent ensemble ont appelé ce petit bout de Thailande : « Que la Thailande soit louée » !!!  Y aurait-il par hasard un village français qui s’appellerait « Gloire à la France » pour remercier le pays d’accueil ?  Bon je ferme la parenthèse que je n’avais pas ouverte.

Les panoramas autour de Maee Salong, Thoed Thaï, Mae Moh… sont à couper le souffle (stricto sensu) Merci à mon « chéri » de s’arrêter à chaque fois que je lui crie « STOP » !

Place à la photo et les suites dans les jours qui viennent… et avant la fin du monde j’espère !

FACEBOOK _9714 (2)

FACEBOOK _9870

Facebook _9702

Facebook 9971

Michèle Jullian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

  1. Accueil
  2. /
  3. Derniers articles
  4. /
  5. TRIBUNE
  6. /
  7. CHRONIQUES NOMADES
  8. /
  9. Passages de frontières invisibles