Région de Sibenik ; petits villages et beauté sauvage de Dalmatie Centrale (Tourisme Croatie)

Votre séjour en Croatie est unique ; notre expertise l’est aussi! Consultez le guide voyage et téléchargez les Ebooks gratuits : conseils pratiques, idées de visites et bonnes adresses

Doté de la beauté sauvage de la roche blanchâtre du karst et d’une mer bleue cristalline, la côte de Šibenik, véritable aquarium géant qui recèle 240 ilots et récifs attractifs, est un vrai paradis pour les plaisanciers et les amateurs de plongée. Si vous souhaitez connaitre les plus célèbres corailleurs de l’Adriatique, visitez l’ilot de Zlarin, et si vous voulez découvrir un site connu pour ses pêcheurs d’éponges, partez sur l’ilot de Krapanj.

Région de Sibenik ; une nature d’une beauté sauvage

Les deux parcs nationaux de la région de Sibenik, éloignés seulement d’une cinquantaine de kilomètres l’un de l’autre, sont différents à bien des égards. LeIles kornati dalmatie parc national des Kornati est un archipel de 89 îles, d’îlots et récifs (152 au total) d’une beauté unique. Pour les plaisanciers, l’archipel est un régal et ne manquera pas de susciter leur admiration et leur profond respect devant les innombrables falaises escarpées.

Après tout, les Kornati ont impressionné plus d’un visiteur, à commencer par le célèbre écrivain George Bernard Shaw, qui a écrit : « Au dernier jour de la Création, Dieu souhaitant couronner son œuvre créa les Kornati à partir de larmes, d’étoiles et de souffle ». Le parc national de Krka, quant à lui, suit le cours de la rivière du même nom, qui regorge de barrières de sédiments, de chutes et de rivières, dont la beauté vous coupera le souffle. Ces paysages font partie des cartes postales favorites des touristes qui visitent la Croatie et graveront dans votre mémoire des souvenirs à jamais présents.

 

 

Tribunj; petit village de pêcheurs

 

tribunjTribunj est un petit village de pêcheurs dalmate, enserré dans ses maisons de pierre et ses ruelles étroites. Il s’est installé sur un îlot relié au continent par un pont de pierre et s’est développé en dehors des anciennes murailles qui le protégeaient des Ottomans. L’église Saint Nicolas élevée en 1452, la forteresse Jurjevgrad de 1650 au sommet de la colline et l’église Djevica Marija « de la Vierge Marie » de 1435 témoignent de son passé riche et héroïque.

 

Aujourd’hui, les villageois travaillent en général dans la pêche, l’agriculture (oléiculture) et le tourisme. Les maisons particulières avec leurs appartements bien aménagés, les restaurants qui offrent quotidiennement du poisson frais, les campings, ainsi que la marina sont de bons attraits pour tous les touristes. Dans les environs, on trouve quelques jolies plages, parmi lesquelles la plus connue est la crique Sovlja.

A proximité, sur l’îlot Logorun se trouve la première réserve mondiale de protection des ânes, c’est pourquoi, justement à Tribunj, a lieu une fête connue de très loin : la Course à dos d’âne chaque première semaine d’août.

 

Plus d’informations sur :


>> Découvrir Regards sur la Croatie…


 1,194 Visites au total,  1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *