2 207 vues

Découvrir la Crète ; une magnifique île grecque où l’on peut s’évader en toutes saisons!

0

Une envie d’ailleurs? Dès qu’on pense à l’évasion rapide sans quitter l’Europe, la Grèce et ses îles s’imposent comme une évidence. L’archipel des Cyclades, Corfou, Rhodes, les îles Ioniennes et saroniques, la Crète…. autant de  noms qui font rêver les voyageurs. La Crète est l’une des destinations insulaires préférées des européens et c’est aussi parce qu’elle est un peu différente des photos de cartes postales représentant les îles grecques, avec leurs petits villages au bord de la mer, composés de maisons aux façades blanchies à la chaux et où triomphent  de jolies églises orthodoxes aux toits bleus de formes arrondies. Pourquoi aller en Crète de toute urgence?

De la Crète, on vante dans le monde entier le célèbre régime crétois aux vertus diététiques, largement fondé sur la consommation de produits frais, de fruits et de légumes, d’herbes, d’aromates, de fromages, de poissons et bien sûr d’huile d’olive et de vin ! Outre ses qualités pour maintenir la ligne qui séduisent les amateurs de régimes, il agirait pour limiter l’apparition de maladies cardio-vasculaires et constituerait l’une des explications à la longue durée de vie prêtée aux habitants.

De la Crète, les férus d’histoire évoqueront la civilisation minoenne, qui aurait émergé sur ce petit bout de terre et à Santorin dans les Cyclades, au Sud de la Grèce vers 2700 avant JC avant de disparaître aux alentours de 1200 avant notre ère. On doit la découverte de ce pan de l’histoire antique à l’archéologue Arthur John Evans au début du XXème siècle. Les fans de mythologie rappelleront que la Crète fut élue par Zeus pour accueillir ses amours avec Europe, dont naquit Minos, le roi légendaire qui inspira le nom de la civilisation. De la Crète, le voyageur curieux devine la beauté et imagine toutes les bonnes raisons qu’il y a de la découvrir en toutes saisons… Elles ne manquent pas, admettons le! Le plus dur est de ne citer que les principales, en dehors de la première et non moins importante : l’opportunité de faire un voyage en Grèce pour un petit budget autour de 300€ la semaine avec transport, hébergements et parfois demi pension…

Paysage mer en Crète

 

Découvrir la Crète ou la Corse? Pourquoi choisir la plus grande île grecque?


Entre les deux votre coeur balance et vous hésitez encore entre des vacances en Crète ou en Corse? Vous n’êtes pas le/la seul(e) à avoir du mal à choisir … On associe souvent la Crète à la Corse. Elle partage avec l’Île de beauté, un environnement caractéristique et un relief escarpé et montagneux, un climat méditerranéen agréable malgré une relative froidure en hiver dans les montagnes. “Elle ressemble un peu à une boîte à violon grossièrement découpée à la scie par un enfant arriéré”, affirmait l’écrivain Lawrence Durrell. Quelle étrange description pour cette île qui est aussi le territoire le plus méridional d’Europe !


Sur les traces d’une civilisation perdue et au carrefour de multiples influences

On prétend souvent que “la Crète, ce n’est pas la Grèce” et c’est si vrai. Certes, elle est la plus grande île grecque et la cinquième plus grande île du bassin méditerranéen, mais quand on l’aborde par les airs, en privilégiant un vol direct en 3h30 – 4h depuis Paris jusqu’à l’aéroport international d’Héraklion Nikos Kazantzakis, elle ressemblerait presque à un gros confetti perdu sur la mer à la limite entre Europe et Afrique. Pourtant par son histoire et les influences qui s’y sont rencontrées au fil des siècles, elle a été un carrefour remarquable, qui explique aussi pourquoi on y trouve autant de vestiges et de sites archéologiques, à l’instar de Knossos, berceau de la civilisation crétoise datant de l’âge de Bronze.

Palais de Minos à Knossos

Autant dire que Knossos est l’un des sites les plus impressionnants de Crète, le Palais de Minos attire plus d’un demi millions de touristes par an! Le plus grand des palais de la culture minoenne et mycenienne est plus qu’un site archéologique majeur. Oublions les controverses à propos de sa découverte supposée par Sir Arthur Evans qui n’aurait en réalité pas découvert le Palais de Minos, et les polémiques d’experts autour de ses travaux de restauration partielle contestés par certains historiens. Les fouilles du palais de Knossos, les appartements constituant les parties résidentielles, dévoilent surtout le grand raffinement que ne masque jamais le dédale quasi labyrinthique de couloirs, d’allées et de salles qui se développent depuis la Cour centrale, la salle du trône et le Mégarone du roi. Les trois zones les plus symboliques de l’organisation et de l’architecture minoenne.

La visite en itinérant exige un minimum de préparation et de lectures en amont pour comprendre ce que ces vestiges racontent de ces civilisations disparues, si vous ne souhaitez pas opter pour une visite guidée. Car un voyage en Crète minoenne, c’est plus qu’un simple séjour touristique, c’est une invitation à l’immersion dans l’imaginaire et l’histoire revisitée à travers les légendes et les mythes…

Cnossos Mosaique de dauphins au palais de Minos

L’identité de la Crète a quelque chose de fascinant et de très particulier. La Crète n’est ni tout à fait grecque – au-delà de son statut d’île grecque depuis 1913 -, ni vraiment européenne, même si elle est en définit la frontière du sud. Les Grecs, les Romains, les Arabes, les Ottomans, les Vénitiens s’y sont croisés et tous y ont laissé des traces de leurs passages, dont les autochtones ont su conserver l’héritage et la fusion harmonieuse et ont préservé ce patrimoine à la fois culturel, culinaire, historique et touristique. C’est pourquoi la Crète regarde vers l’Europe, mais aussi vers l’Afrique et l’Asie. Les deux îles ont poussé la ressemblance jusqu’à leur superficie ; la Crète ayant choisi de s’étendre en longueur sur près de 250 km pour une largeur d’à peine 60 km.

Rochers au bord de la mer en Crète

La Crète est donc à peine plus petite que la Corse, mais elle a autant d’atouts dans sa poche pour séduire les touristes. A commencer par son environnement, ses criques cachées sur son littoral dentelé, ses montagnes et ses villages typiques qu’ils soient les pieds dans l’eau ou isolés voire perdus dans les massifs aux reliefs sauvages. La plupart des villages appréciés des touristes sont fondés près de la mer comme MatalaAgia Galini, la station balnéaire archétypale, très animée voire “branchée” à l’échelle de la Crète et parfaite point de départ pour randonner. Lové dans une baie au charme irrésistible, Loutro ressemble presque à un petit bout du monde par lequel on accède par une seule route serpentine et c’est vers ce village qu’irait ma préférence si vous ne deviez choisir qu’un point de chute lors de votre séjour en Crète.

Agia Galini station balnéaire de Crète

Agia Galini

Matala village maritime crétois

Matala


La Crète maritime et ses plages paradisiaques


On ne se représente pas forcément la géographie de la Crète, telle qu’on la découvre sur le terrain. On pense spontanément au littoral bordé de villages de pêcheurs et dont les plages sont assaillies dès que le beau temps le permet. A Akrotiri, la crique sableuse, enserrée dans des rochers,  abrite l’une des plus belles plages de Crète ; Seitan Limania.

Plage seitan limania Akrotiri en Crète

 

 

La plage Rouge de Matala, la plage de Preveli, la plage de Balos sur la presqu’île de Gramvoussa n’ont rien à lui envier bien que leur disposition les rende moins confidentielles. Toutes ont des airs de lagons des îles lointaines, avec leurs eaux aux tonalités turquoise et bleu royal. Pourtant le paradis des amateurs de séjour balnéaire n’est qu’à 4h de la France… 

Preveli plage de rêve en Crète

Preveli

Plage en Crète

Pour ajouter un zeste de folklore, il n’est pas rare de voir des chèvres et des ânes gambader en liberté sur les hauteurs sans se soucier des touristes envahisseurs qui préfèrent farniente, baignade et bronzage…

Chèvres gambadant sur les hauteurs au bord de la mer en Crète

 

La palmeraie de Vaï près de Sitia dans la région du Lassithi est connue comme la seule palmeraie naturelle d’Europe. Les palmiers bordent la plage de sable fin qui ne désemplit pas entre mai et septembre. C’est peut-être la plage la plus fameuse de Crète, car elle ajoute cette touche d’exotisme digne des plages du bout du monde.

Palmeraie de Vai en Crète


Villégiature au milieu des oliviers et des vignes


En quelques minutes on passe de la mer à la campagne et peut s’octroyer au moins un jour ou deux pour partir à la découverte des deux éléments qui sont la clé du régime crétois : l’huile d’olive et le vin. La Crète se prête à toutes les expériences sur de courtes distances.  Le voyage oeno-gastronomique est l’une d’entre elles et les agrotourismes et les caves en particulier du côté de Peza à environ 20 minutes d’Héraklion se prêtent à cette immersion! 

Comme partout en Grèce, l’olive est la star de la gastronomie et le marqueur de tous les paysages. Sur ces terres ensoleillées pendant plus de 320 jours dans l’année, on produit une huile d’olive vierge de haute qualité obtenue par une extraction à froid, après une maturation très observée pour récolter les olives à point et une trituration qui s’effectue avec des procédés poussés, dans les 24 heures suivant le ramassage. Il en ressort une variété au parfum fruité et au goût doux et délicat, appelée Koroneiki … Cette huile s’accorde avec tous les mets et aromatise tous les plats depuis les mezze, les apéritifs typiques dont fait partie le tzatziki (mélange de yaourt grec et de concombre), les salades, les soupes, les pâtes, les poissons et les viandes et même les desserts!

Jusqu’à peu, les scourtins, la poche et le filtre qui permettaient d’extraire l’huile d’olive, étaient encore élaborés en matières végétales comme depuis l’Antiquité. Les presses et le broyage s’effectuaient encore à l’aide de la traction animale. Dans toutes les régions de l’île, les huileries se sont modernisées, mais les fabricants restent attachées à une gestion familiale et à certaines traditions qui garantissent les caractéristiques gustatives de l’huile d’olive crétoise.

Mer d'oliviers en Crète

De véritables mers d’oliviers à perte de vue côtoient sur des petites parcelles les coteaux de vignes dont on produit depuis plus de deux millénaires des vins généreux et assez intéressants depuis que la viticulture crétoise a amorcé sa révolution il y a environ 40 ans, malgré la préservation de conditions de vinification plutôt classiques et l’élevage de certains vins en barriques. Certes, quand on débute par la consommation du Retsina, sorte de vin du quotidien que les connaisseurs qualifieraient de “piquette”, on pourrait en douter, même si l’expérience est incontournable…

Longtemps réservés à la consommation locale et à l’exportation vers la Grèce continentale, les  vins crétois commencent à conquérir de nouveaux marchés, grâce à la venue d’oenologues expérimentés venus de France et d’Italie pour apporter leurs savoir-faire. Les vignerons ont su tirer le meilleur parti de leur terroir et des 11 cépages indigènes répartis sur ses reliefs pentus. La topographie de la Crète impose encore que les vendanges manuelles, ce qui explique aussi les qualités préservées des vins crétois, alors que les conditions climatiques permettent de limiter les traitements et de garantir une naturalité appréciable. Que vous soyez amateur de vins blancs, frais et aromatiques, de rosés faibles en tanins et aux saveurs de fruits rouges et notamment de fraises ou que vous préfériez les rouges, fruités et un tantinet épicés, vous devriez ramener de la Crète le souvenir de vins à la longueur en bouche séduisante et aux arômes faciles d’accès, sans oublier les vins moelleux, doux et pétillants…

Vignobles de Turai vins crétois


Chaînes crétoises ; le défi des sommets


Mais la montagne domine en Crète et ses caprices définissent des gorges, ont creusé des grottes et des cavernes, comme l’impressionnante grotte de Dikteon également appelée Grotte de Psychro située près du village éponyme à plus de 1000 mètres d’altitude. Selon la mythologie, cette grotte à laquelle on accède par un chemin escarpé, serait aussi le lieu de naissance de Zeus d’où toute la fascination qu’exerce ce site entouré de légendes divines. A flanc de montagne, la grotte donne sur le magnifique plateau de Lassithi et reste l’un des passages obligés de tout touriste de passage en Crète.

Lefka Ori montagnes blanches en Crète

Lefka Ori

Les Montagnes Blanches  (Lefka Ori)  à l’ouest du côté de La Canée qui sont marquées par leur aridité et leur aspect désertique et leurs tonalités blanches et grisâtres, le Mont Ida au centre et le Mont Dikti fier de son pic Spathi, à l’est, façonnent les paysages les plus beaux de l’île pour qui aime les reliefs contrastés. Comme s’il représentait un coeur géographique triomphant sur le territoire  de Héraklion et Réthymnon, le point culminant de la Crète, le mont Psiloritis, atteint les 2456 mètres et offre un défi à la mesure des randonneurs les plus exigeants. Les chaînes se succèdent et impressionnent par la variété des paysages de haute montagne concentrés sur un territoire aussi réduit de 8303 km2, et les faunes et flores sauvages qu’elles hébergent.

Montagnes en Crète

Cette île-pays est assez grande pour qu’on ne s’y ennuie pas pendant une semaine (bien au contraire, on peut varier chaque jour les visites et les activités), et suffisamment petite pour qu’on s’y déplace sans trop se fatiguer en dépit d’un état de certaines routes aléatoire pour ne pas dire mauvais par endroits… Entre certains villages du centre de l’île, les routes se transforment plutôt en pistes et en chemins sur lesquels il convient de rouler avec beaucoup de précaution, d’autant que les autochtones ne sont pas toujours respectueux du code de la route et roulent assez imprudemment et les travaux qui s’y effectuent ne sont pas forcément bien signalés.

Route serpentine sur l'île de Crète


Quand vaut-il mieux partir en vacances en Crète?


Je vous ai convaincu de passer vos vacances en Crète? Tant mieux, mais à quelle période y aller de préférence?

Si en hiver, l’expérience balnéaire est exclue, vous devriez apprécier les prix très intéressants de séjours vol + hôtel. Comptez moins de 250€ en basse saison pour vous évader et associer mer et montagne et contrastes des climats entre la douceur maritime et la rudesse du climat montagnard qui peut être saisissante à quelques kilomètres de différence.

  Entre la fin de l’hiver et la fin du printemps, les offres à petit prix se multiplient et on trouve même une semaine en Crète en hôtel 3* ou à partir de 230 – 250€ par personne et jusqu’à 350-400€ selon la période, ce qui est souvent moins cher que le seul billet d’avion acheté en vol économique autour de 200-230€ l’aller-retour. 

Évitez le coeur de l’été, à moins de ne pas avoir d’autre choix! Les températures sont à mon sens très (trop?) chaudes compte tenu de la proximité de l’Afrique et les étés très secs peuvent être éprouvants, alors que le milieu du mois de septembre et le début de l’automne, et le mois de début du mois de mai ou juin connaissent en général une météo très favorable sans les excès de juillet et août, ni sans flots de touristes. Ce sont d’ailleurs des périodes où l’on trouve toujours les meilleures offres de voyage en Grèce à petits prix comme celle du site Officiel-des-vacances.com par exemple et sur tous les sites de tours operators bien connus.

Vivre des vacances de Pâques en Crète s’avère un excellent choix : on y apprécie l’attachement aux traditions religieuses encore très présentes sur l’île. De grands feux de joie sont organisés au centre des villages à l’issue de la messe pascale pour célébrer la résurrection du Christ. Que l’on soit croyant ou pas, c’est l’occasion d’appréhender un autre visage de cette Crète, qui touche aussi par ailleurs par le sens de l’hospitalité et la convivialité de ses habitants.  

Du fait de sa situation géographique, la Crète est une destination qui peut se découvrir toute l’année et convient à tous les profils de voyageurs ; des plus jeunes aux seniors, des amateurs de vacances tranquilles ou plus actives, à la recherche de paysages, de randonnées, de plages ou encore de sites et villes historiques. Que vous aimiez voyager en itinérant ou soyez habitué aux séjours organisés ou en vol + hôtel, la Crète saura vous offrir une expérience enrichissante et surtout, elle présente un atout majeur : le budget assez économique qu’elle exige pour passer une semaine de vacances sans se priver!

carte de la Crète routes



Partager

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!