1 500 vues

Accident de voiture en Serbie : que de tracasseries administratives!

1




Comment cela se passe-t-il quand on a un accident de voiture en Serbie avec un véhicule personnel immatriculé en France?

Quand on part en vacances en voiture à l’étranger, on ne songe jamais vraiment aux problèmes ou accidents qui peuvent survenir. Pourtant, il est important de s’informer auprès de son assurance pour vérifier si l’on est bien couvert et de connaître un peu les formalités administratives dans le dit pays.

 

picto infoTous les pays non membres de l’Union européenne et appartenant à la zone Balkans surtout en Ex Yougoslavie fonctionnent sur un principe similaire, qui en dépit d’une bonne assurance de la part de votre assureur national n’exclut pas complexité, tracasserie et procès en cas d’accident impliquant une voiture étrangère.

Accident de voiture en Serbie et tracasseries administratives


autoroute serbeL’été 2012, nous sommes partis de France en voiture direction la Grèce. Nous étions assurés pour circuler en Serbie avec notre voiture personnelle et on nous avait assuré que nous n’aurions donc aucun problème avec cette assurance. Mais notre périple a été stoppé en Serbie suite à un accident de voiture. Un simple accident de voiture sans gravité.

Tout d’abord, il faut savoir que les Serbes ne conduisent pas toujours bien et les conducteurs serbes sont même très indisciplinés. Ils ne respectent jamais les vitesses, ni beaucoup de panneaux et il arrive qu’ils retournent sur l’autoroute sur les zones d’urgence ce qui a généré un accident juste devant nous au début de notre séjour. Il est fréquent qu’une voiture double sans visibilité alors que nous arrivons en face. Cette voiture-là, nous n’avons pas pu l’éviter. Évidemment, se faire comprendre en serbe quand on n’en parle pas un mot et qu’ils ne parlent pas anglais, c’est compliqué. A l’hôpital, rien n’a été simple. Ils ont décelé une fracture me concernant (clavicule), mais sur les autres blessés, deux fractures n’ont été vues qu’au retour dans le pays d’origine… Sans doute n’ont-ils pas voulu voir…?

A ce moment-là, commencent les tracasseries administratives même si on est assuré en France. D’une part, quand on a un accident à l’étranger, entre deux véhicules de nationalité différente, c’est la loi du pays dans lequel on se trouve qui s’applique. Nous, personne ne nous a rien dit (même pas l’assistance française qui nous a rapatriés, encore moins l’ambassade) sur les papiers à obtenir sur place, etc. Nous avons appelé l’assurance Europe assistance qui nous a laissé lives à nous-mêmes avec la police, qui manquait de patience et ne parlait pas la moindre langue. On a signé des papiers en serbe, écrits en cyrillique, sans nous proposer la moindre aide ni assistance ou traduction ; bref, on aurait pu nous faire signer n’importe quoi !! L’assurance nous a bien rapatrié puisque nous n’avions plus de véhicule, mais elle n’est jamais intervenue pour nous aider dans les démarches. Pis encore, livrés à nous-mêmes, on s’est retrouvé dans un scénario digne du procès de Kafka !

 

Jugement suite à un accident de voiture en Serbie


En Serbie, quand il y a un accident de voiture avec des blessés, il y a jugement. Comme notre accident de voiture en Serbie est arrivé un dimanche, le conducteur de l’autre voiture (qui était en tort) a commencé par passer la nuit en prison, puis passer au tribunal le lendemain. On avait une traductrice française qui, on s’en est rendus compte après, ne nous a pas traduit la réalité de ce qui s’était dit, mais plutôt ce qu’elle, elle voulait qu’il arrive à l’autre conducteur (suspension de permis à vie, alors qu’en fait, c’est une suspension de 6 mois, par exemple, ou encore elle s’est trompée sur le montant de l’amende infligée, ou encore elle nous informe qu’il a des antécédents dans son pays d’origine, alors qu’en fait, pas du tout). Bref.

Nous sommes repartis avec le papier du tribunal, en cyrillique, signés par nos soins, une autorisation de quitter le territoire sans notre véhicule, et nous voila de retour en France à nous faire soigner. Là, l’assurance nous dit qu’ils nous considèrent comme responsables de l’accident, malgré le jugement du tribunal qui indique que l’autre conducteur est en tort complet, et ils ne veulent pas en démordre tant que nous n’aurons pas produit le rapport de police et rien d’autre… Sauf que le rapport de police est là-bas, que l’ambassade ne peut pas le récupérer, et que je ne vois pas qui on pourrait appeler (en serbe) pour réclamer ce papier…

Niveau indemnisation, rien n’est simple, en France il existe le “pretium doloris” pour les douleurs ressenties suite à un accident, mais là, comme c’est la loi serbe qui s’applique, il n’y a pas de pretium doloris

Conduire à l’étranger notamment en Serbie, et avoir un accident, ça pose beaucoup de problèmes, des délais monstrueusement longs (on nous annonce déjà un an, voire deux).

Assurances et urgences en Serbie

Vérifiez bien vos assurances, les conditions de rapatriement (nous par exemple, on n’était pas assurés pour le contenu de la voiture, alors on a dû laisser la moitié de notre coffre en Serbie, sachant qu’on avait tout : tentes, duvets, vaisselle de camping, fringues, etc) Le volume transportable en avion étant limité, il fallait en laisser sur place…

Et si jamais un accident vous arrive, demandez à des contacts en France de prendre tous les renseignements nécessaires pour partir avec tous les papiers qu’il faut.

Assurance en Serbie- Conseils utiles:

Vérifiez votre police d’assurance avant votre départ pour vous assurer que vous êtes couvert pour tout problème ou accident en Serbie (RS).

Renseignez vous auprès de votre assureur pour savoir ce que couvre exactement votre contrat en cas d’accident à l’étranger et notamment en Serbie.
Prévoyez une assurance Europe assistance ou Monde assistance, qui sera très utile pour gérer toutes les formalités administratives dans un pays où tous les documents sont uniquement proposés en Serbe.

Besoin d’aide pour préparer votre voyage en Serbie?

Des questions auxquelles n’ont pas répondu notre guide de voyage sur la Serbie ou les brochures officielles de l’office du tourismeLes voyageurs, expatriés et autochtones spécialistes de la Serbie vous répondent!




Partager

A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Pingback: Bien voyager au Montenegro: Guide Voyage Montenegro

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.