patisseries a paris

Les meilleures pâtisseries de Paris, une expérience unique!

Où sortir a Paris pour une journée ou une après-midi gourmande complètement foodista? Quelles sont les meilleures pâtisseries de Paris?


Partons à la découverte d’un Paris gourmand, avec quelques adresses exceptionnelles, qui incarnent l’excellence de la pâtisserie française aux yeux du monde et sont considérées parmi les plus incontournables pour tous les gourmands de douceurs et de plaisirs sucrés qui veulent vivre la dégustation de pâtisseries comme une expérience unique et magique…

“La revanche des pâtissiers” : c’est sous ce titre que Madame Figaro consacre un dossier à ces artistes, longtemps restés cachés derrière les chefs salés. Sur le modèle de Pierre Hermé et Philippe Conticini, ils sont désormais nombreux à vouloir sortir de l’ombre et ouvrir des temples à leur nom. Hugues Pouget, par exemple, ouvrait hier Hugo & Victor (40, boulevard Raspail, Paris 7e) avec la volonté de réhabiliter les pâtisseries de saison. À l’opposé de ce retour aux sources, Albert Adrià montrait à Deauville sa maestia futuriste qui n’avait rien à envier à celle de son frère, Ferran. Comme le reconnaît Christophe Michalak : «C’est vrai que la pâtisserie est un domaine très technique, ce qui nous a longtemps empêchés d’exprimer notre personnalité. Le côté artistique, voire spectaculaire, nous a permis, un temps, de nous faire connaître, de sortir le métier de l’ombre. Ce qui a probablement fait évoluer la pâtisserie. Aujourd’hui, on est plus dans la générosité, dans l’émotion». CQFD.

paris brest et religieuse pâtisserie à paris

Quelles sont les meilleures patisseries à Paris?

Fauchon, Hermé, Marriott, Popelini, Carton, autant de noms réputés qui portent la pâtisserie à son sommet et réalisent de véritables oeuvres d’art sucrées. Des grands classiques de la pâtisserie française aux créations originales et extraordinaire, petit tour du Paris gourmand et sucré…

Fauchon Madeleine

La pâtisserie, selon qu’elle s’adresse à une femme et à un homme, n’est pas la même. La femme craque plus facilement vers un gâteau au parfum qu’elle connaît déjà : le chocolat et le café sont ses grands alliés. L’homme est plus curieux et n’hésitera pas à fondre de plaisir devant une tarte framboise/violette… “

Christophe Adam, chef pâtissier de Fauchon

Parmi les meilleures patisseries de Paris, il en est une qui est incontournable et reconnue dans le monde entier. Les Japonais en raffolent et désormais, les chinois, les américains… Fauchon… Petite pause chez Fauchon, place de la Madeleine, au sortir des deux expos Hiroshige et Van Gogh à la Pincatothèque à deux pas de là. J’ai goûté ce délicieux éclair à la dragée rose. Globalement, les éclairs sont redevenus un peu (un peu seulement !) plus sobres qu’ils ne l’étaient du temps de Christophe Adam.

Pour le dîner, je m’étais également pris un caractic (6,50€), très bon également en plus d’être très “architecturé” : un biscuit au speculoos fourré de crème à la vanille et de fondant caramel.

eclair fauchon paris
patisserie fauchon paris

Où se trouve Fauchon Madeleine? :
Adresse : 24-26 Place de la Madeleine, 75008 Paris, France
Accessible en transports en commun à la station Madeleine)Téléphone :+33 1 70 39 38 00
Horaires d’ouverture :
Du lundi au samedi de 9h à 20h
Fermé le dimanche

Plan paris fauchon madeleine

Cliquez pour consulter le Plan Paris Fauchon Madeleine

Au fait, où sont les meilleurs éclairs de Paris? Dans son numéro d’avril 2012, Challenges consacrait deux pages aux éclairs, “la pâtisserie la plus vendue de France” et distingue notamment cinq d’entre eux, parisiens : l’éclair au chocolat de Jacques Génin (je confirme), l’éclair au caramel de La Maison du Chocolat, l’éclair Deauville de Fauchon (j’ai eu ma période), l’éclair à l’ananas de Pain de Sucre (visuellement, ce n’est pas très attirant…) et l’éclair au foie gras de Stohrer.

meilleurs eclairs paris

Café gourmand au Marriott des Champs


café marriott

Je donne régulièrement mes rendez-vous professionnels au salon du Marriott des Champs-Elysées.

Ici, le café gourmand (11€) est composé d’une très belle brochette des desserts du chef dont une très bonne tarte au citron (à gauche sur la photo).

Une valeur sûre même si on paie aussi la situation !


Les choux de Popelini


choux popelini

Envie de déguster des choux à Paris? Je suis passé chez Popelini  (deux boutiques à Paris) pour offrir des petits choux à une amie. Une courte notice sur leur site rappelle l’histoire de ce nom, associé à l’histoire de la gastronomie. Saviez-vous que la pâte à choux est à l’origine de nombreuses gourmandises, notamment les éclairs, très à la mode en ce moment (notamment via Christophe Adam, ex-Fauchon, et son Éclair de Génie)?

Force est de reconnaître que les choux de chez Popelini sont excellents. Ils existent en une douzaine de parfums et, à 1,95€, peuvent constituer une alternative aux macarons pour offrir à des amis (par pitié, arrêtez les cupcakes ! c’est fini et ça n’aurait jamais dû commencer).

Adresse : 44 Rue des Martyrs, 75009 Paris
Téléphone :01 42 81 35 79
carte patisserie popelini
 (photo du post : © Popelini)

 


Pause café chez Carton, Paris


Les meilleures pâtisseries de Paris, une expérience unique! 1
J’avais donné un rendez-vous professionnel chez Philippe Conticini, dans le 16e arrondissement, mais le salon avait été privatisé et j’ai dû me rabattre sur Carton, avenue Victor Hugo. C’est un établissement connu et apprécié par les riverains mais dans lequel je ne m’étais jamais installé. C’était un tort, comme me l’a prouvé ce fort bon millefeuille aux framboises.

 Pâtisserie chez Carton

150 Avenue Victor Hugo
Paris
01 47 04 66 55

Chez Hugo et Victor à Paris


paris patisserie hugo et victor
J’ai profité d’un passage près du Marché Saint-Honoré pour faire une halte chez Hugo et Victor (leur principale boutique étant néanmoins Rive Gauche) et en ramener quelques gâteaux pour ma belle-famille. 
Le positionnement très marketing de l’enseigne et son omniprésence en presse féminine m’avaient au début tenu un peu éloigné. Mais le concept de “cabinet de curiosités” m’intéressait, le talent évident de Hugues Pouget (passé par Guy Savoy), bref, j’avais craqué… et je ne l’ai pas regretté !
Rappelons-en le principe : des parfums de saison travaillés en version classique revisitée ou en version création contemporaine ou encore sous forme de demi-sphères mystérieuses. En l’occurrence j’ai choisi une tarte feuilletée façon tatin aux abricots (rôtis au miel, éclats de pistache), un saint-honoré à la pêche, une tarte aux cerises et cette mousse à la verveine particulièrement réussie. 
Ajoutons à cela d’excellents macarons (dont celui à la cerise, profond en bouche) dégustés sur place. Tout ce qu’il faut pour conclure une longue et bien remplie semaine parisienne. 
macarons chez hugo et victor
tarte cerises chez hugo et victor
tarte tatin chez hugo et victor paris
tarte abricots chez hugo et victor paris

La vendeuse m’a expliqué que le chef pâtissier, Hugues Pouget, travaille sur 5 parfums par saison (plus le chocolat qui est là à l’année) qu’il travaille sous forme de gâteaux traditionnels revisités (les Victor) ou comme créations pâtissières contemporaines type grands restaurants (les Hugo). Et, cerise sur le gâteau, ces desserts sont collés avec des stickers sur le fond de la boîte et ils ne s’abîment pas pendant le transport : Mandarin Oriental, prenez note 🙁

gateaux hugo et victor paris

Voici la liste des gâteaux que nous avons mangés ce soir. Hugo aux figues sur lit de gelée de figues, hugo au chocolat et fève tonka, victor aux amandes (un saint-honoré, un délice !), un victor au combawa (cassant, croustillant, mousseux : très bon), un hugo à la poire et un victor à la verveine (la religieuse, très aérienne). Enfin, pour ce qui est des prix, les Victor sont à 5,20€ et les Hugo à 6€, ce qui est très raisonnable.

herme emotion exotic
cafe royal monceau
herme royal monceau emotion exotic
millefeuille fraise park hyatt vendome paris

Je sens que je vais y retourner sous peu !


 Goûter Hermé au Royal Monceau


 Détour au Royal Monceau, en compagnie d’un ami, pour une pause goûter. C’est Pierre Hermé qui s’occupe de la carte des pâtisseries donc pas de grande surprise… mais une garantie de desserts excellents, comme ces Émotion Exotic : crème brûlée à la pistache, ananas à la coriandre et au citron vert, jus à la noix de coco et perles du Japon, couverture ivoire. L’alliance des goûts et des textures est juste remarquable.  Je ne suis pas totalement fan de la déco de l’hôtel (Philippe Starck) et depuis la réouverture, elle vieillit d’ailleurs étonnamment vite et pas forcément bien (et le jardin intérieur aurait besoin d’être mieux entretenu). Mais, détail sympathique quant au service des pâtisseries : les soucoupes contiennent une anamorphose qui, une fois reflétée dans le miroir des tasses, révèle un dessin. Bague ou comme ici, sourire.


L’heure du thé au Park Hyatt Vendôme


Lors d’un passage à Paris, j’ai pris un thé au salon La Cheminée du Park Hyatt Vendôme avec un ami. L’occasion aussi de goûter les desserts du chef pâtissier, Pièr-Marie Le Moigno, un  ancien de chez Trama, Guérard et enfin de Lesecq (au Meurice). Mon ami avait pris la Tiffany Box, créée en hommage au célèbre écrin bleu du grand joaillier présent dans la rue (pour ceux qui l’ignorent, le Park Hyatt est situé rue de la Paix, à deux pas de la Place Vendôme). Un peu beaucoup pour une seule personne mais spectaculaire : la boîte est en chocolat blanc, le ruban en guimauve. À l’intérieur, on trouve une mousse au chocolat et aux fruits de la passion. Pour ma part, j’ai pris un millefeuille à la fraise, crème à l’huile d’olive et à la badiane. Excellent. Comme le service.

tiffanys box park hyatt vendome paris
des gateaux et du pain paris

Des Gâteaux et du Pain à Paris


Voici une adresse que je n’avais pas encore testée à Paris, celle de Des Gâteaux et du Pain à Montparnasse. Claire Damon est une ancienne de la brigade de Christophe Michalak au Plaza Athénée et elle s’est installée ici il y a 4 ou 5 ans. Elle travaille à partir de matières d’excellente qualité et de produits de saison. Le design de la boutique, jugé très classe à l’ouverture, a un peu vieilli et ne m’a guère emballé. On se croirait dans une boulangerie Paul, juste un peu premium. Le service est aimable. Comme je prenais le train pour rentrer sur Toulouse, j’ai emporté deux pâtisseries que nous avons dégusté quelques heures plus tard (elles auraient dues être un peu plus rafraîchies avant consommation). Nous avons donc mangé un saint honoré caramel mangue. Les choux sont fourrés de crème à la mangue et la chantilly est parfumée au caramel. On sent relativement peu ce dernier, d’où une certaine fadeur, pas désagréable mais pas à tomber non plus.

cheesecake pamplemousse des gateaux et du pain paris
saint honore caramel mangue des gateaux et du pain paris
macarons pierre hermé paris

J’ai préféré le cheese-cake au pamplemousse. Un fond de pâte garni de crème au citron, un biscuit imbibé de jus de pamplemousse et d’une compote, cheese cake et écorce de pamplemousse. Une alliance réussie de croquant et de fondant, de douceur et d’amertume. J’ai adoré. 

J’y retournerai pour tester leurs autres spécialités.

Salon de thé Toraya, le pâtissier japonais à Paris

Les meilleures pâtisseries de Paris, une expérience unique! 2

Pendant longtemps, je donnais mes rendez-vous parisiens dans un petit salon de thé japonais place de la Madeleine qui a, hélas, fermé. Du coup, pour une pause avec mon amie Emmanuelle, nous avons choisi elle et moi une autre adresse de nos 20 ans, Toraya, rue Saint-Florentin. Un retour aux sources en somme. Et c’est toujours aussi raffiné.

yokan à la pâte d'azuki gélifiée pâtisserie chez toraya à paris

Pour accompagner le thé matcha, j’ai pris un Yokan (pâte d’azuki rouges gélifiée) fourré de gelée d’abricot.

Et j’ai enchaîné avec un Sasagoromo (“délice en robe de bambou”) : une pâte de riz dômyôji, fourrée de pâte d’azuki rouges en morceaux, servi enroulé dans une feuille fraîche de bambou. Aussi raffiné que la description peut vous le laisser supposer. Les pâtisseries valent autour de 8 euros.

 Sasagoromo délice en robe de bambou du pâtissier toraya à paris
Sasagoromo (“délice en robe de bambou”)

L’éclair pâtissier parisien


éclair pâtissier  chez fauchon à paris

Voici un dessert classique qui a été complètement revisité depuis quelques années, en particulier grâce au talent de chefs pâtissiers comme Christophe Adam (Fauchon) ou Christophe Michalak (Plaza).


On raconte que son nom viendrait de ce qu’il est si bon qu’il se «mange en un éclair». D’autres prétendent qu’il le doit à son glaçage, aussi brillant… que l’éclair et d’autres encore évoquent sa forme plus ou moins… en éclair. Bref, on n’en sait rien !

En réalité, c’est probablement Antonin Carême, le plus grand pâtissier de l’histoire, qui en est à l’origine au début de 19e siècle. Carême a porté la pâte à choux à la perfection. Il en tirait des duchesses : des longs doigts fourrés de crème pâtissière qu’il glaçait au sucre fondant. Le succès de ces duchesses dans la haute société a été… foudroyant et elles se sont ensuite répandues dans toute la France… à la vitesse de l’éclair ! En 1850 à Lyon, on trouve déjà nos éclairs modernes, au chocolat ou au café et plus tard à la vanille.


Aujourd’hui, l’éclair est une pâtisserie très tendance, adoptée par les jeunes chefs pâtissiers qui le fourrent au caramel de beurre salé ou aux dragées roses mais aussi – et c’est tout nouveau – aux truffes ou aux petits pois. L’important c’est d’aimer…
(illustration : éclairs Fauchon)


Le Saint-Honoré à Paris


et notamment le saint Honoré vu par… le Louis Vuitton City Guide Paris.

saint honoré revisité selon le city guide paris de louis Vuitton

Choix d’adresses prestigieuses et tendance, les Louis Vuitton City Guides existent pour les plus belles villes du monde. Des petits films malins tournent aussi sur Internet, notamment pour le City Guide de Paris (25€).

louis vuitton city guide paris

Pour Paris, le malletier a décidé de mettre en avant… les spécialités gourmandes de la ville des lumières. Le film rappelle que peu de pâtisseries sont typiquement parisiennes, sauf sans doute le Paris-Brest, le Financier, le macaron… et bien sûr le Saint-Honoré. Après en avoir raconté la naissance, il en montre ses meilleures exécutions contemporaines : chez Lenôtre, à La Pâtisserie des Rêves (ma version préférée à l’heure actuelle), Ladurée aisi que chez Des Gâteaux et du Pain. C’est succulent à l’oeil et malin dans la présentation.


Des macarons à Paris


Les macarons de Pierre Hermé

Près de l’Opéra, où je ne savais pas que Pierre Hermé avait une boutique uniquement de macarons, je suis entré manger quelques macarons (abricot & pistache pas mal, huile d’olive et vanille très bon, réglisse et violette assez décevant car les deux textures sont trop mélangées, caramel beurre salé avec un petit goût de brûlé, jasmin pas mal du tout) et goûter aux gaufres “à la lilloise” dont celle Ispahan.

Et pourquoi ne pas découvrir aussi le Café Pouchkine Paris de la maison Dellos?


Le meilleur chocolat chaud de Paris

meilleur chocolat chaud de paris

Le Figaroscope a passé en revue les meilleurs chocolats chauds de Paris. Selon nos “courageux” testeurs cacaotés, le gagnant est Jean-Paul Hévin devant les bars du Lancaster et du Bristol. Suivent Jacques Genin (mon préféré du moment), le Grand Colbert, le Meurice, les Deux Magots, l’Heure Gourmande, la Maison du Chocolat et le Ladurée des Champs. La grande déception vient d’Angelina, classé seulement 18e, et pourtant temple réputé du chocolat chaud. J’avoue que si je n’y ai jamais été bien reçu, je n’ai en revanche jamais eu à me plaindre de leur Africain.

 580 Visites au total,  3 aujourd'hui

2 réflexions sur “Les meilleures pâtisseries de Paris, une expérience unique!”

  1. Ouah, Je suis très emerveillée de toutes ces bonnes pâtisseries. Je visiterai Paris cette été alors il est bon à savoir quelles pâtisseries il faut absolument goûter. Les desserts chez Hugo et Victor ont l’air particulièrement bon. Je suis enthousiaste de venir goûter ces merveilles !

  2. Merci de ce partage ! Ces photos m’ont donné faim. Je connais Paris assez bien, mais je ne suis jamais allée à Hugo & Victor. Quand on visite Paris, c’est nécessaire de manger chez des pâtisseries. Je vais visiter celles que vous avez suggérées dans cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *