63 210 vues

Visiter Tchernobyl Pripyat ; mon expérience dans la zone interdite

23

Désormais, visiter Tchernobyl Pripyat est devenu à la mode et ne présente pas de difficultés. Le tourisme noir et tourisme de l’extrême se développent de plus en plus depuis quelques années. Afghanistan, Irak, les pays en guerre n’attirent pas que par voyeurisme. Certains touristes veulent vivre des émotions fortes. Parmi les destinations on retrouve le site de la centrale nucléaire de Tchernobyl, où le réacteur numéro 4 a explosé en 1986 et provoqué la plus grave catastrophe nucléaire civile au monde, au point de contaminer un vaste territoire pendant des milliers ou même des dizaines de milliers d’années.

Tout d’abord, pour aller visiter Tchernobyl Pripyat et la zone interdite, c’est facile. J’ai trouvé beaucoup d’agence de Kiev qui proposaient une visite à Tchernobyl.. toutes indiquaient plus ou moins 400$ pour 4 personnes (presque le même prix pour 1,2 ou 3 d’ailleurs).. En revanche, elles me disaient que, fêtes obligent (le 28 décembre), il fallait penser payer plutôt 600$….
Alors j’ai contacté une agence, et j’ai payé 600$… mais en fait, il suffit de passer par l’Agence Interform… J’ai alors demandé a l’agence de Kiev ce qu’elle proposait en plus pour 200$, et elle m’a répondu “rien du tout !” … et elle m’a remboursée (incroyable en France de récupérer son argent…).
Voila donc le rendez-vous pris, un véhicule viendra nous chercher le 28 décembre devant l’appartement que j’ai loué.

28 décembre départ pour le nord de Kiev à 9h, le véhicule est là.. un 10 places…
Après un peu moins de 2h de route, nous y voila. En route, plus on s’approche et plus on croise des camions qui transporte du bois, car désormais le bois de Tchernobyl est autorisé à l’exportation de la zone..

Nous voila au premier check-point, je crois que c’est la zone des 35km. Un garde, le chauffeur montre passeport et fiches, et on passe.
Les premiers villages abandonnées sont là, sur le bord de la route. On voit surtout les arbres qui ont poussé autour de la maison, on a l’impression que la foret reprend ses droits….

Tchernobyl – cherck point : photo indignités

Enfin on arrive a Tchernobyl et chose qu’on imagine pas, il y a encore plusieurs milliers de personnes qui y travaillent.. et les logements qu’on croit abandonnés, sont en fait, bien occupés !
Seulement, voilà, ils n’y restent que 15 jours puis rentrent chez eux pendant 15 jours…
Le chauffeur nous dépose a l’Agence Interform, on rencontre notre guide qui parle parfaitement français sans être jamais allé en France… Son travail l’ennuie, tous les jours la même chose… on le comprend !
Hélas, il n’est pas scientifique…. les explications seront donc sommaires !

On paie et on repart, on passe devant les nouveaux réacteurs qui étaient en construction lors de l’accident, ils ne seront jamais terminés.
Puis on arrive devant le monstre, le fameux réacteur… mieux vaut ne pas s’y attarder…

Tchernobyl, réacteur IV et sarcophage – crédit photo enviro2b.com

On continue, on passe un peu abandonné (la peinture tombe, la route explose… bref on y arrive.. Pripyat !).
On descend et on se promène à pied… On va visiter le centre, un gymnase, le théâtre, une école.. il n’y a pas de bruit, on passe devant la grande roue abandonnée, les auto-tamponneuses…

Tchernobyl – parc d’attraction
Tchernobyl Grande roue fête foraine
Paysage de désolation à Tchernobyl – photo : www.fromrss.com

Pripyat auto tamponneusesPripyat se voulait être le top de la ville soviétique dans les années 1980… Le temps l’a figé à tout jamais.
On devine des passages d’animaux sauvages, des sangliers il parait. La chasse est interdite, mais les corrompus du pouvoir ne s’en privent pas…

Pripyat en décembre

 

Appartement abandonné à Pripyt – photo : www.bibleetnombres.online.fr

La visite de l’école est un moment fort, tout est là, tous les livres de l’école primaire, interdiction de prendre un livre bien sûr… d’ailleurs, on marche dessus… Le guide nous raconte qu’a chaque visite, il voit des choses en moins… respectueux, nous ne volerons rien !
Une question me hante “pourquoi tout laisser ainsi ? et puis pourquoi pas ?” ..
Sur l’atlas que j’ai acheté, une 20aine de villages sont notés entre parenthèse (en Ukraine et Belarus), indiquant les villages qui n’existent plus.

Tchernobyl – mesure de radioactivité : clabedan.typepad.com

Bref, plein d’impressions…. Est-ce le nucléaire qui a fait tout ça ou bien plutôt un régime prétentieux et imprudent ?
Tous ces morts oubliés.. je ne réalise surement pas l’ampleur…

Les morts ont été contaminés à Prypiat mais peu y sont morts ! Je ne vois donc pas leur ombre pendant la visite. En tout cas, moi, si une catastrophe arrivait chez moi et que j’y mourrais. J’encouragerais les générations futures à y venir pour savoir ! Je vois ça d’ailleurs comme du respect pour les morts !

Voila, c”était un peu ma vision de français naïf, plutôt scientifique et pro-nucléaire pensant qu’en approfondissant la technique on la maitrisera mieux et on débouchera sur une technologie meilleure..

Et puis, les irradiations, c’est invisible et indolore… on ne réalise pas ! Demandez aux ouvriers actuels qui pour 400$ par mois vont tout près du réacteur…

Est-ce du voyeurisme de visiter Tchernobyl Pripyat comme on me le dit souvent?

Je ne vois pas ou est le voyeurisme de visiter Tchernobyl Pripyat et une zone déserte. D’autant que je ne suis pas allé dans des logements privés abandonnés, mais dans des lieux publics !

Je pense que c’est instructif et je le recommande, voir de ses propres yeux ce qu’on voit dans 100 reportages.

Il n’y a donc aucune visite d’hôpitaux, d’enfants malades, etc Aucun contact avec la population.

Ceux qui parlent de voyeurisme devrait peut-être se renseigner avant d’attaquer par principe.

Visiter Tchernobyl Pripyat sans voyeurisme, c’est entretenir la mémoire ! C’est rendre hommage aux nettoyeurs que d’aller dans la zone ! Tous ces gens qui se sont sacrifiés pour ne pas que la situation empire !

Je vous conseille d’y aller, pour vous faire votre propre idée.
Conseil :
– formez-vous avant d’y aller, lire des livres sur Tchernobyl, comment c’est arrivé, comment les évacuations se sont passés (le silence des autorités russe)… et puis qu’y fait-on aujourd’hui.

Si quelqu’un compte s’y rendre, je me tiens à votre disposition pour vous aider comme je peux (je ne vis pas en Ukraine et ne parle pas ukrainien).

Que les choses soient claires :

Comment visiter Tchernobyl Pripyat ?

Depuis 2011, il est possible de visiter Tchernobyl en tant que touriste  à condition d’être accompagné par un guide officiel.Il n’y a qu’une agence européenne qui propose des visites sur mesure à Tchernobyl et en Français.

Contactez Alexander spécialiste de l’Ukraine (agence de droit européen)

– Impossible d’entrer à moins de 30 km de Tchernobyl sans passer par les check-points militaires !

Il y a 2 checkpoints militaires, si vous n’avez pas de laisser-passer, vous ne risquez pas d’approcher à moins de 35 km !!!

Le guide est obligatoire et pendant longtemps, il y a eu une seule agence (Intourist) qui avait le droit d’organiser des visites sur site !

L’agence Interform et d’autres agences officiellement habilitées peuvent vous emmener dans la zone ! Les prix des agences varient de 159 à 400$ par visite dans un petit groupe en anglais! Mais les visites en français sont plus rares et plus chères comme les visites privées. Depuis l’ouverture du “marché” des visites à Tchernobyl à cause de de l’Euro 2012, les agences privées comme Trident gèrent les réservations et organisent les séjours pour Tchernobyl et il n’y a plus de monopole. Pour une visite privée, il faut réserver au moins quinze jours à un mois avant l’arrivée pour demander et obtenir une autorisation. Ce sont ces agences qui réalisent votre dossier.

Conseils pour choisir votre visite à Tchernobyl

Attention aux prix très bas, le prix ne fait pas tout, ce qui importe sur ce type de voyages, ce sont les garanties. Il peut y avoir des différences de prix importantes, mais il faut voir ce qu’il y a derrière. En gros, les niveaux de sécurité ne sont pas toujours respectés par les agences locales qui veulent avant tout gagner de l’argent grâce à l’intérêt que constitue Tchernobyl. Depuis la « libéralisation » du marché, on trouve vraiment de tout et franchement, ce n’est pas pour un voyage aussi délicat qu’il faut regarder uniquement le prix.

En fait il y a pas mal de choses à prendre en compte pour faire son choix : il faut regarder la qualité de la visite, le niveau d’exigences et de sécurité proposé pendant cette visite, les assurances et surtout les garanties dans le contrat. En effet, il est fréquent que les agences ukrainiennes n’offrent aucune garantie en cas de suspension des autorisations par exemple. Comme ces suspensions sont régulières et souvent imprévisibles, si vous avez acheté une prestation, vous n’obtiendrez jamais de remboursement, si l’autorisation était suspendue. Du coup, l’argent est perdu. Par conséquent, j’insiste souvent sur le fait qu’il vaut mieux payer plus mais avoir toutes les garanties de remboursement et de sécurité. En cas de problème, avec une agence ukrainienne, aucun recours donc c’est aussi à prendre en compte!

Agence recommandée (avec garantie européenne) :  Tour privé de Tchernobyl avec un guide en français?

Autre agence réputée :  Visite guidée de Tchernobyl en anglais à partir de 159$ et en français en groupe ou en privé selon les besoins

 

Pripyat ; la ville morte de Tchernobyl

Pripyat est une ville morte, peuplée de sangliers !
Il n’y aucune possibilité d’y dormir… et honnêtement, je vous assure qu’en y arrivant, vous comprendrez pourquoi !

Les travailleurs aux alentours de la centrale n’y restent que 15 jours !

Selon Hillontchernobyl.com !

“La zone d’exclusion située autour de la centrale nucléaire de Tchernobyl pourra faire partie du programme de visite officiel, en vue du prochain Euro de football, qui se déroulera en Pologne et en Ukraine.

C’est ce qu’a annoncé Vitaliy But, le vice-ministre aux situations d’urgence, lors de la cérémonie de signatures entre les ministères des urgences d’Ukraine et de Pologne pour un programme d’action commune en vue de l’Euro 2012.

Un peu plus tôt cette semaine, Viktor Baloha, le ministre des situations d’urgence d’Ukraine, a déclaré que la zone d’exclusion serait ouverte aux touristes à compter de janvier 2011.

D’ores et déjà, un nombre limité de visiteurs est autorisé à l’intérieur du périmètre de 30 kilomètres de la zone d’exclusion située autour de la centrale nucléaire de Tchernobyl, qui explosa et brûla en 1986. Selon Baloha, le 21 décembre 2010, le gouvernement ukrainien présentera un plan détaillé pour lever les restrictions de voyage dans la région.
Actuellement, les guides de la zone réglementée de Tchernobyl conduisent de petits groupes de personnes dans la zone d’exclusion pour une visite d’une journée pendant l’été. Les visites du site durent en général de trois à cinq heures.

Selon les experts locaux, le taux de radiation auquel un visiteur est exposé lors d’une visite du site est à peine égal à celui qu’il subit lorsqu’il monte à bord d’un avion et inférieur à celui qu’il subit lors d’un examen radiologique.”

[wonderplugin_gallery id=”20″]

Sam Arnod



Partager

23 commentaires

  1. Bonjour,
    Je vais me rendre à Tchernobyl pour plusieurs jours, je suis photographe accrédité avec un groupe de scientifiques pour une mission dans la zone. J’aurais aimé savoir sachant que je devrait changer de vêtements chaque jour et donc les abandonner sur place si vous aviez des recommandations à me faire, type combinaison de peintre ou autre …

    Merci par avance et veuillez excuser cette question un peu farfelue.

    Bien à vous,
    Robert

  2. j’ai visité cet été la zone, avec ma compagne.
    nous avons pris 1 visite sur 2 jours(oui, ca se fait)et il n’y qu’une seule agence qui offre cette prestation. Elle propose même des séjours de 3 ou 4 jours.
    pour les 2,nous avons payé 728 dollars soit 540e,en pension complète.
    le prix comprend la prise en charge a la gare routière de Kiev, le transport AR, et des balades sur places, tous les repas(matin midi soir)et le logement a Tchernobyl-town(ville des ouvriers de la zone) pour y passer la nuit, ainsi que la location des 2 compteurs Geiger, les visites de Pripiat, les villages abandonnés, 1 rencontre avec 1 babouchka, qui est revenu vivre dans la zone(qui nous a fait gouter les ptis plats typiques qu’elle se concocte, divers monuments dédiés, etc., etc……1 programme plus que rempli pour 2 jours!!!!!!

    je n’ai eu aucun contact avec interform,j’ai obtenu les autorisations avec cette agence, qui est pour moi, la plus sérieuse de toute

    notre guide était ukrainienne, elle parlait couramment anglais et Français.si vous désirez 1 visite exclusive en Français, il faudra payer votre guide pour 2 jours, et la même somme que pour 1 personne.

    je ne l’ai pas fait, et heureusement, notre guide nous traduisait en Français si nous ne comprenions pas.

    Nous n’étions que 7 pour ce voyage en anglais, autant dire des privilégier,car nous avons rencontrer sur le site, des groupes russes de 30-45 personnes avec seulement 2 guides!!!!

    faites moi confiance…nous retournerons surement en Ukraine(nous sommes amoureux de ce pays) l’année prochaine et pourquoi pas ,retourner dans cette zone si “spéciale et attirante a la fois),et je reprendrai sans hésiter la même agence!!!!

    si vous voulez des contacts, renseignements, ou autres, n’hésitez pas

    • Bonjour,

      Serait il possible de me donner le nom de l’agence par laquelle vous etes passé? Le lien dans votre message semble ne pas fonctionner et je serais fortement intéressé par ce séjour de deux jours dans la zone.
      Merci d’avance.

  3. Bonjour, je viens de voir le dernier message posté et il se trouve moi aussi je sounaiterai visiter le site. J’aimerai obtenir des ( bons ) contacts et également savoir si c’est toujours possible. J’ai vu un article datant du 13/02/13 indiquant qu’un accident s’etait produit sur le sarcophage, que apparement une partie du toit de l’enceinte de confinement se serait effondrée. Suite à ça une evacuation aurait été ordonnée.

    Merci

  4. Bonjour,
    On a l’intention d’aller visiter Tchernobyl mais on est un peu perdu on ne sait pas trop comment faire ni à qui s’adresser? On a vu qu’il fallait éviter les agences ukrainiennes parce qu’il pouvait y avoir des problèmes? Est-ce que vous confirmer? Quels sont les risques? Merci!

    • Bonjour,

      Ce que je peux vous dire, c’est deux choses en fait :
      Attention aux prix très bas, le prix ne fait pas tout, ce qui importe sur ce type de voyages, ce sont les garanties. Il peut y avoir des différences de prix importantes, mais il faut voir ce qu’il y a derrière. En gros, les niveaux de sécurité ne sont pas toujours respectés par les agences locales qui veulent avant tout gagner de l’argent grâce à l’intérêt que constitue Tchernobyl. Depuis la “libéralisation” du marché, on trouve vraiment de tout et franchement, ce n’est pas pour un voyage aussi délicat qu’il faut regarder uniquement le prix.

      En fait il y a pas mal de choses à prendre en compte pour faire son choix : il faut regarder la qualité de la visite, le niveau d’exigences et de sécurité proposé pendant cette visite, les assurances et surtout les garanties dans le contrat. En effet, il est fréquent que les agences ukrainiennes n’offrent aucune garantie en cas de suspension des autorisations par exemple. Comme ces suspensions sont régulières et souvent imprévisibles, si vous avez acheté une prestation, vous n’obtiendrez jamais de remboursement, si l’autorisation était suspendue. Du coup, l’argent est perdu. Par conséquent, j’insiste souvent sur le fait qu’il vaut mieux payer plus mais avoir toutes les garanties de remboursement et de sécurité. En cas de problème, avec une agence ukrainienne, aucun recours donc c’est aussi à prendre en compte!

  5. Je comprends l’interêt de visiter Tchernobyl car il s’agit d’une partie de l”histoire et qu’il est important de ne pas l’oublier . Beaucoup de personnes vont visiter les camps de concentration et d’extermination, et je pense pas qu’il s’agit d’une curiosité morbide …

  6. Ce n’est que mon avis, mais cet article et les réactions qui le suive me font froid dans le dos. A quoi bon aller observer un paysage de désolation, témoin de la folie et de la douleur des hommes ?
    Personnellement j’appelle ça de la curiosité morbide.

    “Peut-on visiter la zone interdite?” à votre avis pourquoi l’appelle-t-on comme ça ?? Non seulement les radiations sont encore présentent (et ceux pour plusieurs milliers d’années) mais en plus je ne vois pas l’intérêt d’aller observer les restes décadents de ce qui fut un lieu d’habitation et de vie.

    Alors certes, n’oublions jamais ce qui c’est passé à Tchernobyl mais par pitié et par respect pour tous les morts (les habitants, les travailleurs de la centrale et les pauvres militaires envoyé là-bas en premier lieu avec un simple masque chirurgical) n’en faisons pas une attraction à touriste en mal de sensations fortes. Curiosité morbide, voilà le terme exact !

  7. michael licitra on

    bonsoir ! témoignage passionant ! vraiment ! je compte me rendre a kiev au moi d’aout et j’aurai voulu savoir s’il faut s’y prendre a l’avance pour une visite de tchernobyl,pripyat…si les visites peuvent s’effectuer tous les jours?et heu pour aller bas vous n’avez mis aucune combinaison ou tenue spécifique? c’est pas dangereux lol?

    merci d’avance.

    • Bonjour,

      C’est une visite qui ne s’improvise absolument pas comme tu l’imagines.. Tout d’abord, il y a très peu d’agences habilitées, cela suppose aussi des autorisations spécifiques et cela ne peut pas se faire sur un coup de tête quand on est en Ukraine, à mon sens!

    • Tu peux y aller un petit moment, tu va prendre en quelques heures ta dose de l’année et si tu te barres, tu as peu de risques

      • Tout-à-fait d’accord, je confirme suite au voyage que j’y ai fait l’été dernier. Une véritable aventure qui a commencé à peine sorti de l’avion, même en parlotant le russe et l’anglais ! Ce pourquoi l’idée a germé avec mes amis Ukrainiens de faciliter l’accès à la zone aux francophones… Le projet avance, bien que ralenti par Fukushima, un groupe sera formé pour mai ou juin, pour ceux que ça intéresse 🙂

      • Les visites ont pour l’instant été arrêtées par le gouvernement ukrainien. Il faut attendre septembre pour savoir si elles reprendront… Si vous voulez aller à Tchernobyl, contactez Marie (cliquez ici), qui propose des visites en français.

  8. Boutin Emmanuel on

    Bonjour,
    Ayant déja été en Ukraine, j’aimerai savoir si il est possible de visiter Tchernobyl dans la zone interdite, les tarifs, programme, documents à fournir, etc etc.
    Merci à vous.

    • Bonjour a tous.
      Cela fait plusieurs années que j’étudie les grandes puissances de la 2eme guerre mondiale. Pour approfondire mes recherches sur l’union soviétique, je souhaiterais partir sur le terrain pour imager mes écrits.

      J’ai constaté que Sam Arnod ou Sandrine Monllor sont à même de pouvoir me renseigner. Si vous ou d’autres personnes peuvent m’informer contacter moi par mail: CrazyDecoy@msn.com

      Merci beaucoup

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!