37 265 vues

Tchernobyl Pripyat : visite guidée dans la zone interdite en photos

31

Visiter Tchernobyl Pripyat,la ville fantôme dans la zone interdite est souvent considéré comme indécent, voyeur… Pourtant, pénétrer dans la zone interdite de la centrale de Tchernobyl et de Pripyat ne laisse pas indemne… Une visite  en photos pour mieux comprendre l’ambiance  étrange et surnaturelle de Tchernobyl Pripyat.

 

Destination Tchernobyl Pripyat. Nous quittons Kiev vers 9h00 ce samedi matin. C’est l’hiver: la route est enneigée et chaotique. Dans le van, les conversations vont bon train. Viktor me dit qu’un jeu vidéo célèbre (Stalker) avait pour décor Pripyat, la ville fantôme située à 7 kilomètres de Tchernobyl, et il semble excité à l’idée de se faire photographier sur les lieux où oeuvre le héros douteux de cette aventure virtuelle…
Nous regardons à travers les fenêtres embuées du van et la morosité du paysage nous rappelle, si nous l’avions oublié, que nous nous rendons sur les lieux du plus grand désastre nucléaire de tous les temps.  Celui où se déroula le 26 avril 1986 la catastrophe de Tchernobyl.Progressivement, la circulation se fait moins dense. Nos discussions s’éteignent au fur et à mesure que nous approchons du chekpoint de Tchernobyl Pripyat : nous regardons à travers les fenêtres embuées du van et la morosité du paysage nous rappelle, si nous l’avions oublié, que nous nous rendons sur les lieux du plus grand désastre nucléaire de tous les temps. Sur un lieu de mort. Lire ici la suite du récit de la visite de Tchernobyl Pripyat…

 

Visiter Tchernobyl Pripyat : pénétrer dans la zone interdite

A l’entrée de la ville de Tchernobyl

Tchernobyl entrée de la ville

Tchernobyl Pripyat, une atmosphère de mort et de vie étrange…

Les vestiaires de l’ancien stade de foot

 Vestiaires oubliés

 Fleurs mutantes

 Une maison ; atmosphère étrange…

 Une rue à l’abandon

Où le courant ne passe plus depuis plus de 20 ans

 Violation de domicile

 Envahisseur végétal dans toute la zone de Tchernobyl Pripyat

Dérisoire monument à la mémoire des liquidateurs..

… dont personne ne se soucie plus

Kopachi: un des nombreux villages devenus cimetière de la zone de Tchernobyl Pripyat

1114 personnes vivaient ici avant la catastrophe. Elles ont été déportées, le village a été rasé et enterré

Et sur les restes de Kopachi,

il vaut mieux ne pas mettre les pieds

On approche du monstre de Tchernobyl

Le monstre

Tchernobyl centrale nucleaire

Sous le sarcophage, le réacteur numéro 4 qui explosa en 1986

Voilà le monstre, toujours le monstre, encore le monstre… Tchernobyl, un réacteur éventré, un sarcophage…

Pripyat ; ville fantôme dans la Zone interdite de Tchernobyl en Ukraine

Souffrance

Végétal torturé par la radioactivité

Tchernobyl pripyat végétaux radioactivité

Une cabine téléphonique à Tchernobyl

pripyat cabine téléphonique

Entrée d’un magasin désaffecté sur fond de tempête de neige

Pripyat  magasin désaffecté

A l’intérieur d’un magasin de Pripyat

des vestiges du quotidien

Tchernobyl Pripyat  machine à coudre magasin désaffecté

A Pripyat, des objets de tous les jours à jamais contaminés

Tchernobyl objets contaminés

Des instruments à jamais muets

Tchernobyl Pripyat  instruments

Une thérapie musicale

bien incapable de soulager le désastre

 

Le chaos à Tchernobyl

Tchernobyl Pripyat chaos

Sur fond de formules dithyrambiques

à la gloire du régime soviétique

Tchernobyl Pripyat propagande communiste

Sanitaires insalubres

Tchernobyl Pripyat sanitaires insalubres

Un dernier verre?

Tchernobyl Pripyat dernier verre

Un bâtiment officiel

A la sortie du magasin

Tchernobyl Pripyat batiment officiel

Et en arrière plan

la grande roue du parc d’attraction

Tchernobyl Pripyat grande roue

Un autre immeuble abandonné

Tchernobyl Pripyat immeuble abandonne

Les appartements

dans lesquels vivaient les 43000 habitants de cette ville fantôme.

Tchernobyl Pripyat appartements ville fantome

La grande roue de Pripyat à Tchernobyl, parc d’attraction fantôme

mise en route quelques jours seulement avant l’explosion de la centrale de Tchernobyl

Tchernobyl Pripyat nacelles vides

Tchernobyl Pripyat la grande roue

Des nacelles

qui ne vieillissent pas

Tchernobyl Pripyat nacelle grande roue

Plus personne

pour vendre des jetons aux enfants

Tchernobyl Pripyat nacelles
Ni pour faire tourner les manèges

Tchernobyl Pripyat maneges

Une idée de naufrage

Tchernobyl Pripyat manege

Ici, pas de petits pilotes

Tchernobyl Pripyat autotamponeuse

Un hôtel sans touriste : hôtel Polissia

Tchernobyl Pripyat Hotel Polissia

Vers le port

Tchernobyl Pripyat port

et le cimetière de bateaux

Tchernobyl Pripyat dniepr bateaux

Ecologie

A notre droite, ces inscriptions insistent (entre autres) sur l’importance de protéger la nature

Tchernobyl Pripyat protection nature

Flotte contaminée

Tchernobyl Pripyat flotte contaminée

Poor lonesome soldat traverse l’écluse empoisonnée pour vérifier on ne sait quoi, de l’autre côté

Tchernobyl Pripyat Soldat sur l'écluse

Chat atomique

Ce n’est pas une légende: on trouve beaucoup de chiens et chats errants sur la zone contaminée. Il n’est pas recommandé de les toucher.

Tchernobyl Pripyat  chat radioactif

Le grand Lénine

Celui dont la centrale porte le nom règne toujours sur Pripyat.

Tchernobyl Pripyat  statue lenine

Dasvidania, la zone interdite

Tchernobyl Pripyat  zone interdite

J’emporte avec moi la nostalgie de ta splendeur passée

Maison à l’abandon dans la forêt brune contaminée

Pièce à l’abandon, silence effrayant…

Photos du passé…

Photos quelques heures après la catastrophe

Cliché pris par Igor Kostine, l’un des seuls témoins de la catastrophe qui était sur place le 27 avril pour rendre compte de la catastrophe, en ignorant tout des risques qu’il prenait…

Tchernobyl Igor Kostine © Corbis

 

Visite dans la zone interdite de Tchernobyl Pripyat

Découvrez Tchernobyl en vidéos :
[wonderplugin_gallery id=”20″]

 



Partager

31 commentaires

  1. Bonjour Line,

    La visite de Tchernobyl est plus facile aujourd’hui qu’à la période où Anne a réalisé la sienne… Ce n’est pas “banal” mais courant et même si cela constitue quelque chose d’assez exceptionnel, il y a de plus en plus de possibilités de faire des visites privées ou en groupe, UNIQUEMENT AVEC UN GUIDE HABILITE. Il y a plusieurs agences qui proposent ce genre de visites. Les questions que vous pourriez vous poser pour visiter Tchernobyl devraient trouver leurs réponses sur cet article évoquant les agences qui réalisent des visites à Tchernobyl Prypiat : https://voyages.ideoz.fr/visiter-tchernobyl-pripyat-agence-visite-guidee-francophone/ . Désormais il y a aussi la possibilité de visiter Tchernobyl “sur mesure”.

    Les budgets sont incomparables entre les deux solutions : visite classique formatée ou visite personnalisée et / ou en français. Je vous recommande l’agence d’Aleksander pour une visite privée et francophone : voyagesurmesure.ukraine(at)gmail.com et si votre budget ne vous permet pas un tel projet, il est toujours possible de recourir à une visite en groupe en anglais pendant quelques heures avec par exemple l’agence anglophone de Natacha : visitchernobyl(at)gmail.com

  2. Impressionnantes ces images de chaos. J’avais vu un reportage où des gens continuaient d’habiter à proximité faute de pouvoir déménager. C’est terrible.

      • Je souhaiterais visiter une journée la zone, si possible avec un guide francophone. J’ai écrit à voyagesurmesure.ukraine et on m’a proposé un devis (vol,hotel,visite privative avec guide fr) pour 1 145 euros … cher ! Tu aurais pas un tarif plus abordable ? je souhaiterais en discuter avec toi par mail ça serait plus simple.

        Merci a toi

      • Bonjour,

        je ne connais pas d’autres interlocuteurs et franchement, si j’en connaissais en Ukraine (en anglais), je ne les conseillerais pas parce que légalement, les recours seraient nuls et les arnaques sont assez nombreuses à cause des autorisations qui peuvent être suspendues à tout moment ce qui supposerait la perte de tout argent donné pour le voyage… L’adresse communiquée est professionnelle, et propose des prix normaux pour des visites privées ou des visites en français. D’ailleurs, je n’en connais pas d’autre en français non plus. Désolée.

        J’imagine que le prix inclut guide + visite + hôtel + avion?

      • Je vous remercie. Oui le prix inclut guide+visite+hotel+avion. Quelles sont les précautions à prendre pour visiter ? Je pense aux pastilles d’iode ?

      • Oui c’est une agence spécialisée sur l’Ukraine, mais de droit européen, donc avec autant de garanties qu’en France et remboursement sur les bases du droit européen. En gros la différence, c’est que si tu achètes un voyage et qu’au dernier moment, ton autorisation est refusée sans motif par l’état, l’agence ukrainienne ne te remboursera pas ce que tu auras pays (droit ukrainien ne l’exigeant pas par exemple). D’où la nécessité de ne pas prendre en considération que le prix, mais de connaître les garanties.

    • Benoît, tu n’as pas à t’inquiéter. L’avantage d’un guide en français est que tu comprendras bien les consignes et le service en question est professionnel en la matière car il respecte la règlementation à la règle, ce qui n’est pas toujours le cas. Tout est expliqué clairement et on te propose le matériel et tout ce qui est utile à la visite, ainsi que le rappel des précautions avant de sortir du bus sachant qu’il ne faut évidemment rien toucher et surtout la flore et la faune qui retiennent la radioactivité.

      • Merci de votre réponse. Vous avez fait une visite privative juste avec votre guide ou avec un groupe ? On m’a proposé une visite avec une guide française mais inclus dans un groupe pour moitié prix, ceci étant que je n’ai pas les transferts aéroport/kiev et que ça m’a l’air compliqué tout seul !

  3. Est-il possible de vous contacter ?

    Je prépare une excursion a Pripyat et je recherche des infos.

    Retrouvez moi sur Facebook: Decoy Verseucht

    Merci

  4. la question reste quand même très compliquer se rendre a pripiat es ce un manque de respect ? ou une preuve qu’on a une pensé , l important quoi qu’il en soit c est de revenir avec un message !!!!

  5. franchement , je ne veux pas encourager les gens a se rendre a pripjat , simplement 1) vous êtes en la présence d’un guide 2) a vous de respecter ses ordres pour votre santé 3) vous pouvez emporter un equipement type combinaison 4) je trouve très dommage de visiter pripiat et de ne pas se rendre ensuite dans d autre ville voisine , j’espre du fond du coeur que personne n oubliera les civiles , les femme enceinte mettant au monde des monstre ,tout ces jeunes soldat qui sont maintenant mort en faisant liquidateurs , car franchement qui aurais eu leur courage ????? surrement pas les grand patron des centrale je dit sa pour le monde entier ….. renseigner vous aussi sur les essai nucléaire du kazaksthan …

  6. C’est un des lieux que j’aimerai visiter une fois dans ma vie, pourquoi ? D’abord pour moi cette Zone est une sorte d’aperçu de ce que deviendra la Terre sans les hommes, ou comment la nature s’adapte à cet environnement pourtant hostile.
    C’est vrai que le jeu S.T.A.L.K.E.R à vachement populariser la Zone auprès du grand public, c’est ce qui m’a donné envie de me documenter là dessus, la catastrophe, comment est elle arrivé, et surtout comment les gens ont réagit face à l’ennemi invisible.
    Mais bon je ne pense pas y aller tout de suite…Vu mon jeune âge (18) ça serait vraiment jouer avec le feu pour ma descendance et pour ma santé.
    Très belle photo, je suis toujours sidéré de voir comment la nature à repris ses droits, en même pas 30 ans.

  7. Je suis surpris de lire à quel point visiter Tchernobyl et Pripiat impressionne à tel point ceux qui y sont allés… C’est une expérience poignante, qui permet de voir et ressentir les conséquences d’un désastre nucléaire… Particulièrement d’actualité avec Fukushima ! Ce mercredi, il faisait bien meilleur vivre à Pripiat qu’à Tokyo 😥

  8. Bonjour,

    Le passé nous a légué les pyramides de Gizeh. Nous venons de léguer au monde la pyramide de Tchernobyl (et pour plus longtemps sans doute)

    Renseignement pratique : comment avez vous pu pénétrer en zone interdite ?

    Merci et A+

  9. Je pense que les lieux précis de la catastrophe ne suffisent pas à mesurer l’étendue des dégâts. Le film documentaire Pripyat le montre bien : l’ennemi est redoutable, invisible et partout. A ce point redoutable qu’on peut vivre presque normalement, alors que dans une ville comme Pripyat où tout est définitivement figé, on a l’impression justement de pouvoir voir, mesurer la gravité d’un tel accident.

    Connais-tu le film Pripyat?

    Si ce sujet t’intéresse, je te renvoie à tous nos sujets sur Tchernobyl… (il suffit de cliquer sur les liens orange)

  10. Photos très saisissantes…
    Extrêmement choquant mais cela rappel malheureusement la dure réalité.
    Ça donne envie de visiter les lieux de se désastre pour vraiment réalisée l’étendue de la chose.
    En tous cas bravo pour les photos.

  11. Il est certain que la catastrophe de Tchernobyl ne doit pas être oubliée de manière à ce qu’un accident d’une telle ampleur ne se reproduise pas.
    Cependant, je pense que ce sont les industriels ou les ingénieurs en sciences nucléaires qui devraient se rendre et méditer sur ces lieux…
    Pour les touristes, il y a suffisamment d’autres (belles)choses à voir en Ukraine, que ce soit à Kiev, dans les Carpates, en Crimée, ou ailleurs…
    Exemples : http://www.ukraine-tourisme.com/page/pechersk.php
    http://www.ukraine-tourisme.com/page/yaltabis.php
    http://www.ukraine-tourisme.com/page/carpates.php
    Jamais je ne conseillerai à des particuliers la visite de ce site monstrueux qui représente toujours un risque sanitaire à ne pas prendre à la légère.

    • ouais moi aussi trop envie di aller mais le corp humain suporte une faible radiation naturel mais multiplier par 60 si c pour se retrouvé avec un cancer dans 10 ans ! les likidateur qui ont frabriké le sarkophage lon fais par ce ke a lépoke léta a minimisé un max maintenant se ki reste sont dans un sale éta.

      sa a laire d’etre fun jespaire juste ke les riske ne sont pas sous estimé comme jadis

  12. Bonjour Geoffray et merci pour ce commentaire. Il y a sur Ideoz plusieurs sujets concernant Tchernobyl, qui visent justement à éviter que l’on oublie cette catastrophe qui semble un lointain souvenir, si l’on en croit la fin des résolutions prises par les grands peu après …

  13. Oui et hélas, la plupart sont oubliées, ignorées, voire obligées de vivre dans le secret sous peine pour certaines de ne plus être acceptées. Ne pas oublier que Tchernobyl et Prypiat étaient à la frontière biélorusse, laquelle Biélorussie a beaucoup plus ressenti les effets de Tchernonbyl que certaines zones d’Ukraine. C’est aussi ce pays qui a accueilli dans l’urgence, notamment à Minsk les habitants des villes de la zone interdite, mais à quel prix? Même 25 ans après la catastrophe, certaines ne peuvent pas dire qu’elles viennent de Tchernobyl … Leur condition est précaire, d’autant que les promesses de relogement dans leur pays n’ont jamais été tenues et qu’en Biélorussie, la plupart sont restés des habitants de seconde zone. Pas d’aide, pas de pensions de retraites, pas toujours un bon accès aux soins… quand les médecins acceptaient encore de les prendre en charge… Qui en parle? Et que dire des liquidateurs, qui ont sacrifié leur vie pour sauver l’URSS de l’époque et qui n’ont jamais été reconnus en dépit de promesses et du monument en leur honneur dressé à la fin de la liquidation de la catastrophe dans des conditions inimaginables! Pas même des pensions ou des pensions d’invalidité alors que la plupart sont déjà morts ou dans un état de santé qui les condamne à une mort lente!

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!