85 vues

Voyage Inde : Don’t cry for me…. India

0

Il y a des pays que vous quittez en larmes, d’autres pas… c’est ainsi. Je me souviens – c’était il y a une dizaine d’années environ – je remettais les pieds au Laos après une longue absence, et pour quelques jours seulement; en transit entre le Cambodge et la Thaïlande. Je marchais sur le tarmac pour rejoindre l’avion de la Lao Airlines. Devant moi trottinait une japonaise – on les reconnaît à ce je ne sais quoi, sorte d’atavisme culturel, dû aux décennies de port de kimono et de socques de bois,  et surtout à une longue tradition de révérences et de respect appliqué, à leur dieu mari – bref, elle était japonaise. Ou plutôt, je décidais qu’elle l’était.De loin, je voyais son corps soulevé de petits hoquets, soubresauts discrets d’un chagrin… japonais. Elle était seule, ce qui est plutôt rare, mais tend à l’être de moins en moins de nos jours, je rencontre effectivement beaucoup de japonaises d’un certain âge, non  pas en solitaire, mais en couple, visiblement des copines qu’on imagine veuves et libres, maris décédés d’une overdose de travail ou de saké… bon j’extrapole… Je suivais de près cette jeune-femme, quand tout à coup… l’émotion qu’elle retenait, contenait, réprimait – culture oblige – éclatait sous la pulsion d’une lame de fond incontrôlable. C’était si fort, qu’elle en lâchait brusquement son sac qui tombait sur le tarmac avec un gros plouf.

A mon tour d’être saisie par l’émotion, communicative comme chacun sait.. Et si je parvenais à garder mon sac, je ne pouvais en revanche, contenir mes larmes. Des larmes que j’avalais, pas pour des raisons culturelles ou d’image, mais parce qu’après le Cambodge, j’avais déjà donné et ne voulais pas recommencer.

Il y a des pays comme ça… qu’on quitte avec des soupirs et le cœur  serré, au point de le sentir prisonnier dans un étau de chagrin quasi insoutenable, il y a d’autres pays qu’on quitte avec le sourire. Non pas parce qu’on ne les a pas aimés, mais parce qu’on les a aimés différemment. Avec d’autres fibres que celles du cœur. Une sensibilité plus cérébrale peut-être. On a pu se sentir bouleversés, choqués parfois, remués souvent, mais moins engagés émotionnellement.

A l’aéroport de Delhi, en passant à la fouille – foutoir habituel de l’Inde où tout finit par s’arranger, avec de la patience, « Incredible India » – je faisais immanquablement cliqueter le portique de contrôle, (mes bijoux du Rajasthan), ce qui me donnait droit à une fouille … plus personnalisée. La préposée, peau noire du Kerala et dents blanches pour réclame “bollywoodienne”, me demandait : « Tu rentres dans ton pays » ? Ce à quoi je lui répondais : « Heureuse d’arriver, contente de repartir ». Elle a hoché la tête d’un air entendu. De ce hochement de tête particulier aux Indiens et qui ne veut dire « ni oui ni non » ou qui peut aussi vouloir dire « oui ou non »… débrouillez-vous avec ça !

Ce n’est pas pour cela que je ne reviendrai pas en Inde… au contraire. J’ai été assez éblouie, manquait plus que je sois émue… Non, l’Inde n’éveille pas ce sentiment mièvre, insipide, c’est autre chose de plus particulier. De particulier à ce qu’elle est, à ce qu’elle offre, à ce qu’on lui prend : sa violence, sa misère, ses richesses, ses contradictions, son rejet fier de l’occident, et finalement, sa peur de nous ressembler. Et comme je suis mauvaise langue, j’ajouterai : «  la peur de voir ses femmes s’occidentaliser »



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!