2 196 vues

Biertan : village saxon et église fortifiée de Transylvanie (Tourisme Roumanie)

2

Biertan est l’une des églises fortifiées saxonnes les plus belles de Roumanie. Nous vous invitons à faire un petit voyage en Transylvanie au pays des Saxons. Biertan compte parmi les premiers sites allemands de cette région. Elle se trouve au centre de la Roumanie, à mi-chemin entre les villes de Medias et de Sighisoara.

biertan transylanie roumanie

Biertan, l’un des plus beaux villages saxons de Transylvanie en Roumanie

La commune de Biertan est une des nombreuses localités fondées par les Saxons dans la province roumaine de Transylvanie au Moyen Age… On y retrouve donc le plan et l’architecture traditionnelle de ces agglomérations, avec néanmoins des nuances caractéristiques. Aujourd’hui, la commune de Biertan est un site rural inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO. L’émigration massive des Saxons, commencée dans les années 1970, a entraîné une perte de l’esprit authentique du site. Récemment, des travaux de restauration traditionnelle de plusieurs habitations ont été ouverts à Biertan.

Sise à 80 km Est de la ville de Sibiu et à une vingtaine de kilomètres des villes de Sighişoara et de Mediaş, la commune de Biertan est mentionnée pour la première fois dans un document officiel en 1283. Cette attestation écrite la mentionne aux côtés des localités de Medias et de Moshna, toutes les trois étant en compétition pour devenir le centre administratif de la région. En 1397, Biertan est mentionnée dans un autre document, en tant que forteresse. Adriana Stroe, historienne de l’art à l’Institut national du patrimoine, a étudié l’évolution de Biertan. « En 1572 se produit un événement déterminant pour la place que Biertan allait occuper parmi les communes issues de la colonisation saxonne de Transylvanie. Cette année-là, le pasteur de Biertan a été élu évêque de l’Eglise luthérienne et la commune devient, pour près de trois siècles, le centre de la vie spirituelle et politique des Saxons transylvains. Un autre événement important, mais pour la structure et l’aspect de la commune, a lieu à la fin du 18e siècle, lorsque des édits impériaux autorisent les Roumains, les Hongrois et les Roms à construire leurs églises et habitations dans les communes saxonnes. Biertan s’est ainsi enrichi d’un quartier roumain autour de l’église orthodoxe et d’un quartier rom, au bout des deux principales rues de la localité.

Où se situe Biertan en Transylvanie?

carte transylvanie biertan

Biertan une organisation urbaine et une architecture spécifiques

Comme toute localité typiquement saxonne, elle avait une organisation urbaine, avec des maisons qui entourent la place centrale, dominée par une église de dimensions impressionnantes construite sur une colline. Mélange de style gothique et Renaissance, ce lieu de culte était défendu par 3 murs d’enceinte avec des tours et des bastions. Le premier mur date du 12e siècle, lorsque fut probablement érigée la première église de Biertan.

La localité de Biertan est dominée par l’église fortifiée érigée en haut d’une colline ; c’est un élément architectural spécifique des villages et des villes saxonnes de Transylvanie. Adrian Stroe. « L’église a été construite sur les fondations d’une autre, remontant à 1402, et dont on a gardé le chœur; la nef date du premier quart du 16e siècle, l’année 1522 étant inscrite sur l’arc triomphal. Des travaux de rénovation ont été menés dans la seconde moitié du 18e siècle, comme en témoignent les accents baroques apportés à l’intérieur. L’enceinte intérieure, construite sur une autre, plus ancienne, existait déjà en 1468. La fortification a été étendue au cours du 16e siècle. C’est une église du gothique tardif. Les portails sont remarquables, notamment le portail ouest, avec un pilier médian, décoré des armoiries du roi Vladislav II et du gouverneur Ioan Zapolya, et le portail de la sacristie, construit en 1515, avec des éléments décoratifs de la Renaissance. A l’intérieur de l’église se trouvent des objets d’origine, tels l’autel et les bancs du chœur (issus de l’atelier de Johannes Reichmuth de la ville de Sighişoara voisine), la chaire (en style gothique avec des éléments Renaissance, créée par Ulrich de Braşov) et la porte de la sacristie avec des marqueteries  et un astucieux mécanisme de fermeture. L’église était entourée de deux enceintes fortifiées, concentriques, et une troisième, partielle, à l’ouest, au sud et à l’est.  L’enceinte intérieure garde quatre tours et un bastion ; au sud, “la tour des Catholiques” est embellie de peintures murales du 16e siècle, au nord-est “la tour mausolée” abrite les pierres tombales de pasteurs et évêques qui ont officié dans l’église de Biertan. »

Une architecture mélangeant gothique et Renaissance

L’actuelle église de Biertan, fut bâtie entre 1486 et 1524, en style gothique tardif. Cette construction monumentale est composée de 3 halles de dimensions égales. On peut y entrer par 3 portes – des côtés ouest, nord et sud. Son splendide autel est le plus grand de Roumanie et l’iconostase est composée 28 panneaux peints. Elle a été réalisée par des spécialistes de Vienne et de Nürnberg. A son tour, la chaire de l’église fut sculptée en pierre en 1500 par le maître Ulrich de Brasov. C’est pourquoi on y remarque une forte influence du style allemand du sud. Le mobilier de l’église de Biertan comporte des pièces très rares et très valeureuses datant du début du 14e siècle. Décorés d’ornements gothiques, ces meubles sont semblables à ceux qui existaient à l’époque en Allemagne et en Suisse. On ne saurait oublier non plus la porte de la sacristie, dotée d’un système très compliqué de 19 serrures. Réalisée en 1515, elle a été primée à l’Exposition Mondiale de 1900 à Paris, étant un des meilleurs exemples de manufacture saxonne médiévale grâce à son système original, et qui fonctionne de nos jours encore.

300 années durant, soit de 1572 à 1867, Biertan a été le siège de l’Evêché évangélique. C’était donc une des forteresses paysannes saxonnes les plus importantes et les plus puissantes de Transylvanie, grâce à ses 3 rangées de murailles, ses 3 bastions et ses 6 tours. Néanmoins, au début du 18e siècle, elle fut attaquée et dévastée par les haïdouks, qui ont volé de nombreux objets de culte et des documents d’une valeur inestimable et ont profané les cryptes des évêques en cherchant des trésors.

Biertan, siège d’évêché en Transylvanie

La cité de Biertan n’est pas une simple église défendue par des murailles. Une tour – mausolée se trouve du côté nord-ouest; depuis 1913, elle abrite les tombes des évêques évangéliques. Le bastion du côté est a quant à lui une histoire plutôt amusante. Au 15e siècle on y renfermait les couples qui s’étaient disputés et voulaient se séparer pour différentes raisons. On leur laissait une seule assiette, une seule cuillère, une seule fourchette, une seule tasse et un seul lit. La plupart des couples réussissaient à trouver une solution à leurs problèmes et n’avaient plus recours à la justice. La forteresse de Biertan disposait également d’une prison, mais la tour qui l’abritait fut démolie en 1840 pour faire place à une école.

 Pour arriver à l’église de Biertan, il faut traverser un escalier couvert en bois, long de 100 m, qui faisait la liaison avec la place centrale de la localité. Une fois montés, on arrivait devant l’église où se trouvait un grand rocher sur lequel devaient s’asseoir, chaque dimanche, les personnes qui avaient fait de mauvaises choses pendant la semaine, pour que tout le monde les voie. C’était une méthode très efficace, paraît-il, d’éduquer la communauté.

En 1733, à Biertan on recensait 35 familles roumaines, soit au total 165 Roumains, qui n’avaient ni leur propre prêtre, ni leur propre église.

Après la chute du communisme, les Saxons quittent Biertan en masse pour s’établir en Allemagne. Si en 1977 on y recensait 1613 Saxons, en 1992, il n’y en avait plus que 280. Aujourd’hui ils sont encore moins nombreux.

Mais revenons au présent. En 1993, l’église fortifiée de Biertan a été incluse au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle a été restaurée grâce aux dons des familles originaires de cette localité, actuellement établies à l’étranger. Le chef du projet de restauration, l’architecte Herman Armeniu Fabini, a été récompensé de la médaille “Europa Nostra”, pour l’excellent travail fait à Biertan.

Biertan, un village saxon au pays du vin dans une très belle nature

Biertan se trouve dans une zone de collines, excellente pour la culture de la vigne. D’ailleurs, à l’époque de la colonisation saxonne, la contrée était connue sous le nom de «Weinland – Pays du vin ». Les habitants de Biertan étaient donc des agriculteurs, des viticulteurs et des éleveurs. Ces occupations ont eu une influence visible sur l’architecture des maisons, explique l’historienne Adriana Stroe. «Le village a deux rues importantes, sur les terrasses du ruisseau qui le traverse, d’un côté et de l’autre de la colline où s’érige l’église fortifiée. Au nord de l’église se trouve la Place autour de laquelle sont bâtis l’hôtel de ville, l’école, l’ancienne salle du conseil, l’ancienne auberge, l’ancien orphelinat évangélique, le presbytère évangélique et ses annexes; cette distribution des principaux bâtiments à proximité de l’église évangélique est caractéristique des communes de la colonisation saxonne de Transylvanie. De nombreux immeubles d’habitation de Biertan datent de la fin du 18e – début du 19e siècle, et certains, érigés sur la Place et autour d’elle, gardent des parties construites aux 16e et 17e siècles. Les fronts de rue continus, formés de maisons avec cave à l’accès facile depuis la rue, pour une manipulation plus simple des fûts de vin, à rez-de-chaussée surélevé et pignon brisé, alternent avec de hautes murailles en briques. La commune de Biertan, plus que d’autres, garde de nombreux fronts de rue dont les façades sont ornées de lucarnes et médaillons ovales, d’influence baroque. La décoration d’origine baroque est également présente à l’intérieur des maisons, les pièces voûtées ou les plafonds en stuc donnant une image de la vie différente de celle offerte par l’austérité et l’esprit pratique d’autres zones de colonisation saxonne.  

A part cette riche histoire, la localité s’enorgueillit donc d’une très belle nature. Elle est située au cœur des collines transylvaines, sur la rive gauche de la rivière Târnava Mare. Elle est traversée par un ruisseau, appelé lui aussi Biertan. Tous ces atouts ont favorisé le développement du tourisme dans la zone. Les pensions touristiques ont poussé comme des champignons, tout comme les idées pour rendre les vacances ici de plus en plus agréables. Si vous vous décidez de passer quelques jours à Biertan, vous pouvez faire des randonnées en VTT sur les collines, des circuits pour découvrir d’autres objectifs touristiques de la zone, ou encore participer à une chasse au trésor médiéval. C’est un programme censé faire découvrir l’histoire et les beautés de Biertan: devinettes, indices, tir à l’arc, le tout culminant par une pièce de théâtre interactive. Pour plus de détails sur Biertan je vous invite à consulter le site www.biertan.ro. Vous y trouverez des informations très intéressantes en 5 langues: français, anglais, allemand, néerlandais et roumain.

Texte et photos: Valentina Beleavski



Partager

A propos de l'auteur

L'équipe de Radio Romania International : Andrei Popov, Valentina Beleavski, Alex Diaconescu, Ileana Taroi, Alexandra Pop, Dominique, Mariana Tudose, Ioana Stancescu, Costin Grigore. ________________________________________________________________________________________________________ Découvrez la Roumanie et l'actualité roumaine sur le site de Radio Romania International

2 commentaires

  1. Salut,
    J´aime ton article. Je ne connais pas l´endroit où cette belle église se place.
    Ca a du être une épreuve difficile pour ces personnes de s’asseoir chaque dimanche pour y être vu.
    À bientôt
    Elisa, Argentine

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!