505 vues

Bistrita Nàsàud et le Massif de Bârgàu : idéal pour le tourisme rural

0

colibita roumanie

Vous aimez le tourisme naturel, en montagne? La nature de Roumanie est généreuse et propose de nombreuses émotions, à l’instar du massif de Bârgàu, une nature préservée, qui est idéale pour le tourisme rural notamment dans la région de Bistrita Nàsàud qui saura vous réserver un accueil que vous n’oublierez pas

Un nouvel itinéraire porte aujourd’hui nos pas vers une zone de montagne du nord de la Roumanie. Le Massif de Bârgàu nous réserve des paysages d’une rare beauté et les pensions de Bistrita Nàsàud – un excellent accueil pour des vacances au sein de la nature. Nous aurons en même temps l’occasion de connaître certaines traditions roumaines anciennes.

Nous ne raterons donc pas l’occasion de nous éloigner, pour quelques instants, de l’agitation quotidienne, afin de plonger dans un monde qui vaut la peine d’être découvert.
L’ethnologue Emilia Bumb souhaite nous familiariser avec l’intérieur des maisons paysannes préparées pour nous accueillir.
«L’intérieur que vous découvrirez est propre aux maisons paysannes d’ici: fenêtres aux petits carreaux, parois peintes en bleu, lits en bois, tapis en coton, serviettes décoratives brodées, assiettes en terre cuite. Les objets utilitaires ou de décoration sont faits par les artisans de la région. Ces maisons sont une sorte de musées vivants. Ils sont là non seulement pour être admirés. Vous pouvez les voir, mais aussi vous y loger et tout s’anime quant on y prépare, par exemple, un repas traditionnel. J’espère qu’avec le temps, ces musées vont accueillir plus de visiteurs que ceux des villes. Ils figurent sur les listes de pensions rurales de notre département. Vous pouvez d’ailleurs contacter vos hôtes par l’intermédiaire des mairies des villages respectifs. Notre département compte actuellement deux telles ethno-maisons, l’une à Sebes, l’autre à Feldru; une troisième sera bientôt ouverte à Târlitua, dans la Vallée du Tibles. »

Si nous souhaitons découvrir les traditions conservées dans les parages, M. Cristian Toma, du centre départemental d’information touristique nous propose un itinéraire séduisant:
« Vous pouvez longer la vallée du Somes, en amont, vers le village de Sant. La zone est mirifique et les localités qui s’y égrènent sont très spéciales. Parmi elles – le village Maieru, où le romancier roumain Liviu Rebreanu a passé son enfance. Au-delà de Sant se trouve une localité étudiée par les ethnologues roumains Henri Stahl et Dimitrie Gusti. Dans les années ’30, une campagne avait été déclenchée, visant à mettre en valeur des localités ayant conservé leurs traditions anciennes. Sânt figurait parmi elles. Or, les traditions que les deux chercheurs ont alors découvertes et décrites y sont encore respectées.
En poursuivant notre route, nous aboutissons à Valea Mare, un endroit très pittoresque. Les costumes traditionnels de ce départ
ement sont d’une grande variété. Pratiquement, chaque commune a les siens. Une autre région que je vous conseille de visiter pour la beauté du paysage est la Vallée de Sieu. Bien que cette localité soit habitée par une importante population magyare, les traditions roumaines y sont très bien conservées. Vous trouverez là même un château. »

La station de Colibita, du Massif de Bârgau, offre tout ce qu’un touriste peut souhaiter pour se dépayser et s’offrir des sensations fortes: randonnées, alpinisme, VTT, parapente, équitation, kayak, surf, ski et snowboard extrême. Vous pouvez vous adonner à votre sport préféré dans un décor de rêve. M. Ilie Avram, maire de Prundul Bârgàului, tout près de la station, nous le confirme.
«Colibita était déjà une station de vacances à l’époque de l’Autriche-Hongrie. Sur une étendue recouverte actuellement par les eaux du lac de retenue, se trouvaient des villas dont l’architecture n’avait rien à envier à celles du Tirol autrichien. Après la création du lac, la station a été pratiquement reconstruite sur ses rives.
La zone de Bârgàu – et nous parlons tant de Colibita que de Piatra Fântânele – est renommée pour deux choses surtout: Colibita est l’endroit du pays où l’air est le plus riche en ozone; à Piatra Fântânele, il est le plus riche en iode.
Perché sur la frontière entre les vieilles provinces roumaines de Moldavie et de Transylvanie, Prundu Bârgàului est un ancien relais de diligence sur le trajet qui reliait la Bucovine à Vienne. »

A la dernière étape de notre itinéraire, nous découvrons les fameuses gorges de Tihuta, qui relient la Transylvanie à la Bucovine et qui constituent une attraction de la région en général et du Massif de Bârgàu en particulier. C’est le lieu de rencontre favori des amis de la montagne. La zone est une véritable oasis de verdure l’été et un paradis des sports de neige l’hiver.

Un séjour d’une semaine dans le Massif de Bârgàu, dans une pension 3 étoiles – chambre double, petit déjeuner compris – coûte 230 euros. La plupart de vos hôtes peuvent vous indiquer les trajets à ne pas rater. Enfin, il ne faut pas oublier que la zone géographique que nous venons de visiter est celle où l’écrivain irlandais Bram Stoker a situé le château de son célèbre personnage sanguinaire, le comte Dracula.

Aut.: Daniel Onea ; trad. : Dominique

 

En partenariat avec RRI – http://www.rri.ro/



Partager

A propos de l'auteur

L'équipe de Radio Romania International : Andrei Popov, Valentina Beleavski, Alex Diaconescu, Ileana Taroi, Alexandra Pop, Dominique, Mariana Tudose, Ioana Stancescu, Costin Grigore. ________________________________________________________________________________________________________ Découvrez la Roumanie et l'actualité roumaine sur le site de Radio Romania International

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!