156 vues

La célébration des 550 ans de Bucarest

1

Bucarest a célébré le 550e anniversaire de sa première attestation dans un document officiel. Le nom de Bucarest apparaît en effet pour la première fois dans un texte datant du 20 septembre 1459 et appartenant à Vlad Tepes (Vlad l’Empaleur). La ville a fêté cet événement en grande pompe : les festivités se sont déroulées sur plus d’une semaine, du 12 au 20 septembre. Nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer à l’antenne certains événements, nous vous proposons un dernier petit tour d’horizon afin de goûter un peu à l’atmosphère de la ville en cette rentrée festive.

Les manifestations organisées étaient de tous types et pour tous les âges. Après un carnaval pour enfants dans le parc Heràstràu, il y eut aussi des expositions à caractère plus sérieux.

C’est bien évidemment le Palais Sutu, musée d’histoire de la ville, qui les accueillait.

Sur les grilles extérieures du musée, le passant peut admirer encore, jusqu’à la fin du mois, une exposition photo qui retrace l’évolution de la ville. De grands panneaux proposent deux photos d’un même endroit, l’une en noir et blanc du Bucarest de l’entre-deux-guerres, l’autre en couleurs, du Bucarest actuel. Les deux photos juxtaposées se passent de commentaire autre que l’indication du nom du lieu. Défilent ainsi sous les yeux des badauds la Place de l’Université, la Gare du Nord, la Place Romanà, le Boulevard de l’Union et tous les autres lieux qui font l’identité de la ville.

Si l’on pénètre à l’intérieur du palais, on trouve une exposition de timbres qui retrace Bucarest à travers l’histoire et la philatélie. Elle partage l’affiche avec des dessins et des peintures réalisés par des enfants, toujours sur le thème des 550 ans de Bucarest.

En empruntant le grand escalier de ce bel édifice, on trouve deux autres expositions. Dans la salle ronde, c’est un affichage de peintures qui sont regroupées sous le thème “Bucarest du traditionnel au moderne”. Dans l’autre salle, on peut visiter la très attendue exposition recelant une pièce de collection, à savoir le fameux document mentionnant pour la première fois le nom de Bucarest. Le papier officiel, relativement bien conservé, est accompagné d’un buste en pierre de son propriétaire : le légendaire Vlad Tepes. A visiter jusqu’à la fin du mois également.

Le clou du versant scientifique et sérieux des manifestations bucarestoises résidait dans l’organisation d’un colloque. Différents universitaires roumains ont pris la parole au palais Sutu pour débattre de questions relatives à l’évolution de la ville au cours des siècles passés, comme celle de sa modernisation durant le XIXe, ou de la pertinence du surnom passé de Bucarest, le “Petit Paris”.

Après cette excursion historique aux côtés d’universitaires je vous propose de poursuivre la découverte des festivités dans la rue cette fois. L’histoire est aussi sortie des musées et s’ est instalée à la station de métro de l’Université. Des panneaux situés dans le hall de la station retraçaient les grandes périodes de l’histoire de la ville.

 

Puis direction Place de la Constitution. Pour l’occasion, la grande place qui fait face au Palais du Parlement a pris des allures festives. Elle a vu s’élever des baraques à frites, ainsi que de petites guérites où l’on vend toute sorte d’objets artisanaux mais aussi de friandises. L’ambiance était à la foire d’exposition autour de la baraque du fabricant de flûtes au beau milieu des odeurs de saucisses grillées qui venaient de l’autre bout de la place.

C’est de cette place que partait le défilé en costumes d’époque qui a fait surgir cinq siècles d’histoire en plein coeur de Bucarest. Les costumes ruraux typiques de jeunes femmes en blouses roumaines côtoyaient ceux des femmes de la haute société. Tous les détails ont été étudiés, et les participants, pour la plupart élèves de l’école d’art dramatique de la ville, utilisaient également des accessoires d’époque, parapluies ou paniers de campagne.

C’est également ici que se sont tenus, le soir, différents concerts. Une grande scène a été dressée au centre de la place et des sièges disposés en face.


Le bouquet final résidait dans un spectaculaire feu d’artifice pour fêter cet anniversaire comme il se doit.

Reportage : Sophie Berger. Photos: Sophie Berger; Stefan Dumitrescu



Partager

A propos de l'auteur

L'équipe de Radio Romania International : Andrei Popov, Valentina Beleavski, Alex Diaconescu, Ileana Taroi, Alexandra Pop, Dominique, Mariana Tudose, Ioana Stancescu, Costin Grigore. ________________________________________________________________________________________________________ Découvrez la Roumanie et l'actualité roumaine sur le site de Radio Romania International

Un commentaire

  1. Pingback: Guide touristique de Bucarest: préparer un séjour à Bucarest

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!