2 755 vues

Concours de cuisine des testicules à Ozrem : “la Serbie a des couilles”

1


Envie de vacances insolites en Serbie? Osez donc les testicules! Comment? Vous n’avez jamais goûté des testicules ? Qu’attendez-vous pour essayer ? Le concours de cuisine de testicules devrait vous convaincre de passer outre vos hésitation…
pizza aux testicules de porc
Les Serbes n’ont pas besoin de se convaincre que les testicules pudiquement appelés “reins blancs” sont un délice, puisque depuis sept ans, un concours est organisé dans la petite ville d’Ozrem, située dans le Nord de la Serbie. Promotionné avec le slogan “Go ! La Serbie a des couilles”, ce concours culinaire est tout ce qu’il y a de plus sérieux. Les participants s’affrontent pour réaliser le meilleur plat de testicules, qui sera déterminé par un public de connaisseurs. A noter dans le calendrier Serbie pour le dernier week-end d’Août…

En Serbie, les concours de cuisine sont légion… Riblja čorba, cevapcici, pljeskavica, une sorte de hamburger à base de boeuf et d’agneau ou de porc avec des oignons, rakija lors de la Rakijada près de Cacak… Amateurs de nourriture, les Serbes aiment à célébrer la nourriture et le font souvent de manière inattendue!

Si les Etats Unis avaient déjà leur concours à Clinton au Montana, sur fond de t-shirts mouillés, de filles dénudées et de dégustation de testicules, la Serbie est fière d’être le seul pays européen à proposer un concours insolite, qui lui permet de faire parler d’elle autrement que pour ses performances sportives ou ses crises politiques… Selon les Serbes, les testicules sont parés de vertus majeures, dans la mesure où ils favoriseraient la libido masculine en raison de leur charge en testostérone. Les testicules les plus appréciés et réputés sont les testicules de taureau.

testicules cuisine serbeIvo Mokovich, cuisinier serbe auteur d’un ouvrage sur la cuisine des testicules et organisateur du festival, reconnaît son ambition : il souhaite faire de sa région une région réputée dans le monde pour sa cuisine et notamment ses spécialités de testicules. L’homme affirme que ce concours pourrait permettre d’améliorer l’image de la Serbie, encore trop souvent associée aux guerres récentes, et devrait s’imposer de plus en plus comme un rendez-vous culinaire, où des cuisiniers du monde entier (et des dégustateurs) seraient bienvenus. Car ceux-ci sont encore trop rares et ratent un événement ! Les Serbes ont érigé leur concours en championnat annuel mondial de cuisson des testicules et se lancent dans une promotion notamment via internet pour le faire découvrir au-delà de leurs frontières !

En 2010, l’édition s’est déroulée du 27 au 29 Août et a donné lieu à trois épreuves, permettant de déterminer le meilleur cuisinier de testicules, en sachant que les Serbes affectionnent beaucoup le goulasch de testicules… Pas très ragoutant? Détrompez vous! Ce “trophée” est comme la queue de taureau un mets surprenant qui exige créativité et savoir-faire dans la manipulation et la cuisson. Les attributs petits ou gros de tous les animaux sont autorisés et cuisinés à toutes les sauces et les plats ne manquent pas d’imagination parfois. En goulasch, à la sauce au vin, au servis sur une pizza comme dans le cas des testicules de cochon qui font le bonheur de Ivo Mokovich, les recettes ne manquent pas et l’expert en testicules n’est pas simple à trouver à en croire les dégustateurs venus succomber sans modération à leur pêché mignon!

concours cuisine de testicules en serbie

Comme souvent dans les Balkans, la priorité est donnée à la fête, au fun, à la cuisine sur des airs de musique traditionnelle ou de fanfares… C’est dire combien le concours annuel des testicules d’Ozrem est un rendez-vous convivial, durant lequel vous apprécierez le sens de l’accueil des Serbes et leur art de vivre méconnu mais vraiment impressionnant … Les Serbes sont étonnants et curieux… Laissez vous tenter ! Et au passage, n’oubliez pas de gouter un peu de rakija en apéritif pour mieux apprécier encore les testicules!

Trouver un livre de cuisine serbe?




Partager

A propos de l'auteur

Voyageuse dès le berceau, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. J’essaie de me montrer curieuse de tout, de mettre de côté mes idées reçues, de découvrir les pays depuis les sites incontournables jusqu’aux plus inattendus, insolites ou traditionnels quitte à me perdre pour mieux me laisser surprendre. Je privilégie les rencontres, repas et hébergements chez les habitants, pour explorer les traditions, les cultures, l’histoire et les plaisirs culinaires typiques. J'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.