1 446 vues

Cuisine roumaine ; un croisement d’influences slaves et balkaniques

5

roumanieLa cuisine roumaine a été influencée par d’autres cuisines : grecque, russe, turque, magyar et française notamment… Elle a du aussi, dans la dernière partie du régime communiste s’adapter au manque de viande. De la mamliga aux sarmale en passant par la ciorba, découvrez les spécialités culinaires roumaines et quelques recettes des plats les plus incontournables…

 

“On ne remplit pas de paroles la marmite…” (proverbe roumain)

Les Roumains sont grands consommateurs de porc mais, ils aiment également le bœuf, le veau, le mouton et le poulet. La “cotlet” est un classique de la cuisine roumaine mais, le porc est aussi consommé sous forme de “slanina”, une sorte de lard fumé et épicé particulièrement savoureux. Je garde un souvenir ému de la première fois où, chez Ion Dorobantsu, avec mes amis Nicu et Cornel, j’ai pour la première fois apprécié la “slanina” !

Mais, le plat national par excellence reste la “mamaliga” qui est une bouillie de farine de maïs dont je fais maintenant une consommation

immodérée car j’aime beaucoup cette préparation roborative dont Gabriela Casineanu (c’est celle qui rit sur la photo ci-dessus) m’a donné le secret… Car, il n’est pas si simple de confectionner une bonne mamaliga ! Le secret est de mettre seulement l’eau nécessaire et de remuer sans arrêt pendant 1/4 d’heure environ en laissant sonner le téléphone… et surtout de laisser reposer et gonfler la préparation, quitte à la mettre ensuite dans une poêle avec une noix de beurre pour la réchauffer… Un peu de fromage fondu dessus et c’est le bonheur ! En France, je remplace le “branza de vacha” ou le”cascaval” par un bon camembert bien fait… et c’est délicieux.  Deux petits trucs incontournables pour être un bon “mamaligor” : tourner la mamaliga avec un bâton rond (facalet) comme le fait Carmen jusqu’à consistance et la laisser reposer sur une planche… et savoir y découper des parts à l’aide d’un fil de couture ce qui n’a plus de secret pour moi…

 

Bien d’autre spécialités sont courantes en Roumanie. Le chou blanc “varza alba” est souvent consommé en salade. Les roumains confectionnent aussi des petites saucisses sans peau , les “mici” ce qui veut dire “petit” et qui sont délicieuses. Je garde le souvenir merveilleux des premières “mitches” comme on peut dire à la française que j’ai dégusté un matin pluvieux où nous venions de franchir la frontière roumaine pour la première fois et que j’étais attablé avec mes amis à Piata craiului… C’est ces fameuses gorgées de bière et autres petits bonheurs que célèbre Philippe Delerme…

 

“Il faut que le pain soit le plus croquant, le vin le plus vieux et la femme la plus jeune” (proverbe toumain)

Les Roumains aiment aussi beaucoup le poisson et le delta du Danube leur offre bien des possibilités à cet égard. Les poissons rois sont ici, le “somn” ou silure pour nous et la “crap” ou carpe… Ce sont ces deux poissons que je tiens ici avant qu’on les transforme en darnes et qu’on les mette au barbecue. Je n’ai pas spécialement de connaissances en matières culinaires roumaines mais, je vais tenter d’offrir à ceux que ça intéresse quelques pistes de cuisine afin que chacun d’entre-vous puisse réaliser ces merveilleuse recettes roumaines qui n’ont pas à rougir de nos recettes de chef… Mais, bien sur , cela n’engage que moi…

SARMALE ; rouleaux de chou farci de Transylvanie


 Recette roumaine des sarmale

sarmale cuisine roumaineIngrédients : 250 g de riz, 750 g de viande de bœuf haché et 250 g de porc haché, 2 oeufs, un oignon haché finement, paprika, poivre, sarriette, un gros chou, 1 litre de jus de choucroute et 1 litre de bouillon de légume, sauce tomate et crème sûre.

Préparation : Prélever les grandes feuilles de chou en ôtant les côtes dures. Les faire bouillir jusqu’à ce qu’elles ramollissent. Mélanger le riz, la viande, l’oignon, les oeufs, sel et poivre. Placer un peu de ce mélange dans chaque feuille et plier et rouler. Dans une cocotte allant au four, placer au fond de la couenne de porc (pour la saveur) et les feuilles du chou restantes. Y poser les rouleaux, plis dessous. Ajouter sauce tomate, poivre, sel et bouillon et jus de choucroute. Couvrir et laisser cuire au four une heure. Retirer le couvercle et laisser cuire doucement encore 1 heure et demie. Servir avec une cuillère ce crème sûre sur les rouleaux…

“Le cochon ramasse tout, prend bien de l’embonpoint, mais toujours pour les autres, jamais pour soi !” (proverbe roumain)

Ciorba de burta ; soupe roumaine de tripes


 Recette roumaine de la soupe de tripes

Ingrédients : 4 litres d’eau, un gros morceau de tripes, un petit morceau de bœuf gras, sel, 10 grains de poivre, 2 carottes, 1 côte de céleri, 1 oignon, 1 feuille de laurier, 2 jaunes d’œuf, vinaigre et ail.

Préparation : coupez la viande et les tripes en petits morceaux et mettre à bouillir dans de l’eau avec la feuille de laurier, sel et poivre. Ajouter les carottes, le céleri et l’oignon entier. Mélanger les jaunes d’œuf avec 2 cuillères de vinaigre et ajouter à la soupe hors du feu. L’ail haché et du vinaigre peuvent être ajoutés selon votre goût.

“La pluie au mois de mai apporte le maïs” (proverbe roumain)

Mititei ; petites saucisses grillées à la viande


 

mititei cuisine roumaineRecette roumaine des mititei

Ingrédients : 1 kg de viande de bœuf, 1/2 kg de viande de porc (nuque) et 1/2 kg de mouton (cuisseau), sel, poivre, bicarbonate, sarriette en poudre, quelques piments et gousses d’ail.

Préparation : hacher les viandes et y mélanger sel, poivre, bicarbonate, les piments hachés et l’ail broyé.

Laisser reposer au froid 4 à 5 heures minimum. Les mains humides former des petits rouleaux de 10 cm de long et 3 à 4 cm de diamètre.

Griller sur un grill chaud, enduit de suif de bœuf.

Ciorba de peste ; soupe de poisson du Delta du Danube


 Recette roumaine de la soupe de poisson du delta du Danube

Préparation de la soupe: Dans un chaudron d’eau chaude, jeter, coupés en morceaux, des oignons blancs nouveaux (avec leurs tiges vertes) des carottes, des pommes de terre, des tomates fraîches, 2 cuillères à soupe de “vegeta” (préparation de légumes et condiments qu’on trouve en France dans les épiceries turques sous le nom de ….), 3 cuillerées à soupe de concentré de tomate, du cerfeuil, des queues de fenouil en morceaux. Y ajouter des morceaux de poissons ( Perche, Silure, Brochet, Sandre et poissons blancs de rivière…)

Laisser mijoter longuement à petits bouillons.

Préparation de la sauce : Écraser au pilon des gousses d’ail (une vingtaine au moins) Couper des piments rouges (piments oiseaux) en petits morceaux très fins. Ajouter un citron couper en dés très fins (sans l’écorce). Ajouter à cette préparation du vinaigre blanc et de l’huile d’olive. Mélanger longuement. Ajouter 2 cuillerées à soupe de végéta, une cuillerée à soupe de sel. Mouiller le tout avec du bouillon refroidi de la soupe. Ajouter quelques branches de céleri en branche ciselées…

 



Partager

A propos de l'auteur

Je suis français de naissance mais "Brasovean" de cœur... Cette ville est belle et méconnue.Je me suis résolu à la faire connaître aux Francophones... C'est le seul but de mon site et des articles déposés sur Ideoz!... BON VOYAGE !!!A découvrir : le site BRASOVSite de photos de Claudiu

5 commentaires

  1. Pingback: Le Repas roumain: plus qu'une expérience culinaire!

  2. Mon conjoint est roumain j’ai donc decouvert leur façon de cuisiner et le café ! J’aime beaucoup ! C’est consistant bien souvant et enrichissant car il me detaille chaque vertu de tel ou tel aliment. J’aimerais lui preparer une soupe de poule. Merci de me repondre. Evidemment j’aime cuisiner mais la cuisine française n’est pas vraiment faite pour lui. Et puis j’ai pris l’habitude de manger roumain. Alors si vous pouvez me donner quelques idees. Merci.

  3. Brasov une ville jumelée avec Besançon, ou ayant un lien fort avec Besançon, grâce à Miki Constantinescu qui garda pendant de longues années la cage de hand du club de la ville après son passage à l’Ouest lors d’un match disputé à … Besançon !

  4. Corina Babian on

    La gastronomie est considérée en Roumanie comme un art. Les Roumains savent combiner les champignons, les légumes, le porc, le poulet ou le boeuf, parfois pour préparer des plats très épicés, avec une saveur orientale. La cuisine roumaine a été influencée par les cuisines française, grecque, russe et turque. Elle a également dû s’adapter au manque de viande dont a souffert le pays durant la dernière partie du régime communiste.
    De culture paysanne, la cuisine roumaine est souvent rustique et consistante (porc, pomme de terre, crème, mamaliga, chou…), mais des efforts sont faits pour les invités. Les Roumains aiment le porc ainsi que le boeuf, le veau et le poulet.
    La plupart des Roumains mangent leur repas principal le soir. Avant de manger, il convient de souhaiter : “pofta buna” (bon appétit) et “noroc” (santé) avant de trinquer. En quittant la table, l’hôte appréciera un “sarut mâna pentru masa” (se prononce sermana pentrou mas et signifie “je vous baise la main pour la table”) et auquel il répondra : “Sa va fie de bine” (“que ça vous fasse du bien”).

  5. Revenant de Roumanie il y a un peu plus d’un mois, j’ai eu le grand plaisir de découvrir divers aspects de la cuisine roumaine et d’apprécier ses influences, notamment hongroises mais aussi balkaniques. J’ai mangé dans des restaurants (en général petits), des auberges, chez l’habitant et aussi dans une fête religieuse dans un couvent, ce qui est de loin mon meilleur souvenir humain, même si pour beaucoup de touristes, le repas aurait pu sembler peu ragoutant. Cependant, il était très authentique et délicieux en réalité : des sarmale accompagnant du maquereau, de la ciorba de peste et un gâteau roulé à la noix. Le tout accompagné de vin nouveau blanc et surtout d’une véritable tuica. A déconseiller si vous devez rouler ensuite. La tuica est le seul alcool qui m’ait totalement cassée malgré la petite dose(j’en ai goûté pas mal dans tous les pays que j’ai parcourus ou en provenance d’autres pays avec une réputation terrible comme le “vrai” sake chaud)!

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!