Divorce à l’italienne de Pietro Germi ; une comédie délicieuse (Cinéma italien)

Divorce à l’italienne de Pietro Germi entre dans le cadre des reprises de meilleures comédies italiennes des années 1960 – 1970, où le genre a atteint des sommets. Ne vous privez pas d’aller la voir ou la revoir, c’est un régal.


Divorce à l’italienne de Pietro Germi; une comédie cocasse

divorce à l'italienne

Divorce à l’italienne de  Pietro Germi date de 1961 et fut le premier film à recevoir l’appellation qui devint, à la suite de quelques chefs-d’oeuvre, un label de qualité de  “comédie italienne”, genre qui devait faire fureur de 1960 à 1970. L’histoire est simple et somme toute cocasse : un noble sicilien, le comte Ferdinando Cefalu, souhaiterait se séparer de sa femme pour cause de mésentente, afin de convoler avec sa jeune cousine Angela, mais le divorce étant alors illégal en Italie, l’idée lui vient de pousser sa femme légitime dans les bras d’un autre, de tuer ensuite l’importun amant et de ne récolter, en définitive, pour crime dicté par la passion et l’honneur, qu’une peine légère et ensuite pour être libre d’épouser sa belle, qui sera encore assez jeune pour lui assurer une heureuse vieillesse. Ce cynisme désinvolte sera donc l’occasion d’une comédie hilarante, satire matinée d’humour noir, où l’extraordinaire comédien qu’était Marcello Mastroianni fait merveille, ajoutant à sa mauvaise foi cette faculté qu’il avait d’être un brin Jean de la lune et avec le mélange subtil, qu’il cultivait avec talent, d’élégance aristocratique et d’autodérision.

Marcello Mastroianni et Stefania Sandrelli. Ad Vitam

Toute l’intrigue repose sur le passage à l’acte de ce petit noble appauvri d’un village sicilien et revisite, de façon originale, clichés et préjugés autour du mariage, afin de les mieux tourner en ridicule, nous rappelant cette belle époque d’un cinéma italien florissant et jubilatoire.
C’est une excellente idée que l’été 2009 nous propose la rediffusion d’un certain nombre de ces comédies drôles et frivoles, dont l’alchimie avec la belle saison ne peut manquer de séduire un large public, tant on est assuré de se distraire et où la farce n’est ni outrée, ni grossière, mais agréablement pimentée et burlesque, pointant du doigt les constantes hypocrisies du genre humain. Laissez-vous tenter par cette reprise. Vous rirez de bon coeur : les acteurs sont merveilleux, Marcello irrésistible, Stefania Sandrelli délicieuse et la Sicile époustouflante de beauté.

 

VIDEO

 332 Visites au total,  1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *