tombes entourant l'église de saint sauveur et de la sainte ascension à cetina

Eglise du Saint Sauveur et du Salut à Cetina ; un lieu symbolique pour les Croates

Votre séjour en Croatie est unique ; notre expertise l’est aussi! Consultez le guide voyage et téléchargez les Ebooks gratuits : conseils pratiques, idées de visites et bonnes adresses

L’église du saint Sauveur et du Salut à Cetina n’a rien d’une attraction touristique, ni d’une destination glamour pour des vacances en Croatie. On pourrait passer à côté sans se douter de ce qu’elle représente pour beaucoup de Croates, aujourd’hui encore. Perdue dans cette Dalmatie intérieure si méconnue des touristes, elle raconte pourtant plusieurs siècles d’une histoire complexe, reflet des convoitises et des affrontements qui agitèrent la région, dès le Moyen-Âge.



Une église préromane à Cetina en Dalmatie du nord

crkva sveti spasa cetina

Si vous faîtes partie des voyageurs curieux en Dalmatie du nord, vous pourriez vous laisser convaincre par la découverte de la Krajina et notamment de la rivière Cetina, qui s’étire depuis les massifs dinariques près de la Dinara, jusqu’à Omis, où son delta débouche dans l’Adriatique. A quelques kilomètres de la source de la rivière Cetina, Izvor Cetine, se trouve une église riche en symboles.

A Zagora Cetina, près de Vrlika et de Vrelo Cetine, l’église du Salut et du saint Sauveur Crkva Svetog Spasa de Cetina constitue l’un des plus importants édifices de la période préromane, malgré son état de destruction.

Cette église du Salut et du Saint Sauveur aurait été construite à la fin du IXème siècle à la demande du maire de Gastika, Gostiha, en mémoire de sa mère et de ses fils, sous le règne du prince Branimir de Primoska. Elle aurait été entourée de quelques 1100 tombes, ce qui en fait l’un des cimetières médiévaux les plus grands de la région.

Sur le plan architectural, l’église du saint Sauveur, a été construite avec de grosses pierres comme les forts médiévaux, un plan à nef unique, un chevet triconque. En façade devant un massif occidental, s’élevait un puissant clocher, tandis que que des murs étaient soutenus par des colonnes semi-circulaires. Elle est l’un des exemples des influences carolingiennes en Croatie, d’autant que la Dalmatie du nord est probablement la région où elles sont le plus concentrées et le mieux conservées comme l’église Saint Donat à Zadar, les églises de Lopuska Glavica, Bribir, Benkovac et Biskupija près de Knin.

église de saint sauveur à cetina
intérieur de l'église du saint sauveur de cetina en ruines

Un site révélateur des cohabitations tourmentées entre Croates et Serbes en Dalmatie

Les riches découvertes archéologiques attestent que 800 tombes dont les premières remontent à 1162, ont été retrouvées à l’intérieur même de l’église. En 1492, les Ottomans détruisirent une grande partie de l’église, qui demeurera durablement dans cet état. A cette époque, tandis que la forteresse de Vrlika servait de place forte sous la protection de laquelle s’étaient placés les habitants des environs de l’église, la zone était peuplée par des catholiques croates, des orthodoxes serbes et grecs et des musulmans bosniaques de plus en plus nombreux à partir du XVIIème siècle. D’où la présence de tombes de plusieurs communautés.

Pourtant, dès la fin du XIVème siècle, l’église du saint Sauveur avait été transformée (cloisonnement des fenêtres, fermeture par une porte de fer sur le côté droit à la place de l’entrée par la façade) et occupée par les Serbes qui sous l’initiative de l’Eglise orthodoxe serbe en firent l’église de l’Ascension du Christ, dédiée à la liturgie orthodoxe pour les colons serbes établis dans la région. Cela explique pourquoi les Serbes n’attaquèrent pas cette église, lors de la guerre de Croatie, alors que les Croates avaient choisi ces ruines pour accueillir des pèlerinages, processions et cérémonies en l’hommage du Saint Sauveur.

crkva sv. spasa à cetina
tombes entourant l'église de saint sauveur et de la sainte ascension à cetina

Compte tenu de son histoire, l’église saint Sauveur de Cetina reste une église à la valeur considérable dans l’esprit des croates, qui en font un lieu symbolique.


Comment aller à Cetina?

Vous pouvez vous rendre jusqu’à Cetina depuis Split, Omis, Sibenik ou Zadar. Indiquez simplement Izvor Cetine ou Cetina et Crkva Svetog Spasa Cetina sur votre GPS. Le code Google Maps est XCFG+7V.

Si vous disposez d’une journée, je vous recommande d’associer la découverte de l’église du Salut et de saint Sauveur à celle de la source de la Cetina, au lac de Peruca. A proximité Peruscka jezera, vous trouverez le nouveau monastère serbe orthodoxe : Manastir Dragovic, qui a été reconstruit, après avoir été détruit à cause d’un glissement de terrain lors des travaux liés à la réalisation du lac artificiel.

lac peruca
Source de la rivière Cetina à Cetina
Source de la Cetina

 337 Visites au total,  1 aujourd'hui

1 réflexion sur “Eglise du Saint Sauveur et du Salut à Cetina ; un lieu symbolique pour les Croates”

  1. Ping : Eglises et monastères serbes orthodoxes en Cetinjska Krajina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *