Vivez un voyage en Bavière unique, qui vous ressemble

Visiter la Bavière et ses trésors culturels et historiques

Où partir en vacances en Bavière si vous aimez les destinations culturelles et historiques? Quelles sont les villes incontournables? Quel circuit ou quelle route thématique privilégier pour visiter les plus beaux endroits représentatifs de la Bavière ? 

Voyage dans le temps au coeur de la Bavière romantique

Visiter et découvrir la Bavière en toutes saisons, c’est possible et recommandé! La beauté et la variété de ce Land en font logiquement la région la plus touristique d’Allemagne. Des châteaux féeriques, des paysages bucoliques des Alpes allemandes, des lacs aux eaux de jade ou d’émeraude, des clochers à bulbe, des villages pittoresques, des villes de caractère à l’architecture typique et au riche patrimoine historique et culturel, cette Allemagne du Sud a tout pour plaire aux voyageurs les plus exigeants.

A qui s'adresse un séjour culturel en Bavière ?

  • Aux amateurs d’architecture, d’art, de tourisme culturel, historique et religieux dans l’une des régions les plus riches d’Allemagne. Ce pôle commercial, agricole et industriel depuis des siècles, situé sur le trajet du Danube et des Alpes, est si dense que le plus dur est de choisir la porte d’entrée que l’on emprunte, même si l’émerveillement est garanti partout!
  • Aux curieux aimant découvrir des identités culturelles fortes, les traditions, le terroir et le folklore et une gastronomie simple et généreuse
  • A tous les voyageurs en amoureux, en famille, entre amis, que l’on soit jeunes ou seniors. C’est à la fois un Land où l’on peut se reposer, sans renoncer à des vacances animées et actives.
Notre conviction et parti pris

Si vous disposez d’au moins 2 semaines en Bavière, vous devriez pouvoir avoir un aperçu des facettes et incontournables des 5 principales régions de Haute Bavière (4-5j), Souabe (3 j), Basse Bavière (2 j), Haut Palatinat (2 j) et Franconie (4 j). Mais n’hésitez pas à allier séjour urbain et balades dans des zones plus rurales et bucoliques, alterner flâneries en ville et randonnées à pied et à vélo pour profiter d’un environnement très préservé. La variété des divers districts du Land révèle des paysages de champs et de vignes au nord et une nature luxuriante recouverte de forêts et d’alpages au Sud et à l’Est.

Quels sont les sites à ne pas manquer en Bavière? 

Quelles grandes villes faut-il visiter?

  • Munich ****
  •  Nuremberg ***
  • Bamberg **
  • Passau **
  • Regensburg **
  • Augsburg *
On aime aussi Würzburg *, Bayreuth *, Landshut *, Ansbach et Ingolstadt 

Quels sont les châteaux et palais incontournables?

  • Neuschwanstein**** Hohenschwangau **
  • Château Linderhof ***
  • Palais Nymphenburg *
  • Herrenchiemsee *
  • Johannisburg à Aschaffenburg
  • Palais Schleissheim
  • Château De Mespelbrunn *
  • Château de Neuburg **

Quels sont les villages et petites villes les plus typiques?

  • Füssen ***
  • Rothenburg ob der Tauber ***
  • Oberammergau **
  • Landsberg am Lech **
  • Lindau **
  • Miltenberg en basse Franconie **
  • Burghausen *
  • Wasserburg am Inn *
Carte de la Bavière : visites culturelles

Abbayes et sites religieux

  • Abbaye d’Etall *** (Ammergau)
  • Abbaye d’Andechs ** 
  • Abbaye Weltenburg (Kelheim)**
  • Abbaye de Seeon **, Walburgiskapelle
  • Monastère de Fraueninsel (Chiem) *
  • Abbaye  Waldsassen * (bibliothèque) 
  • Abbayes de Metten * et Niederalteich

Visiter Munich, la porte d'entrée évidente pour explorer la Bavière

Capitale de la Haute Bavière et du Land, Munich est l’une des villes les plus attractives et touristiques d’Allemagne. Elle dévoile un patrimoine culturel et historique impressionnant, mais aussi un cadre de vie particulièrement agréable qui en fait l’une des villes les plus plébiscitées, sans oublier l’institution populaire : l’Oktoberfest. 

Un point de chute parfait au centre de la Bavière

Même si l’on se limite à la visite d’Altstadt, un jour à Munich ne suffirait pas pour en découvrir tous les charmes et les centres d’intérêt et activités variés qui font de Munich une ville à l’art de vivre mondialement reconnu.  3 jours à Munich semble une base minimale pour avoir un aperçu de cette grande ville qui a paradoxalement des airs de gros village.

Découvrez son mode de vie “du sud”, très actif, d’autant que les Munichois aiment beaucoup marcher dans leur ville et leurs parcs comme le Jardin anglais…

 Baladez vous dans le coeur historique de Munich, sur la célèbre Marienplatz, dans les allées du marché gourmand de Viktualienmarkt, sur les berges de l’Isar, à la terrasse d’un des Biergarten, ces “jardins à bière” où l’on s’attable pour déguster l’un des plats typiques de la cuisine bavaroise ou encore hors des sentiers battus…

 

Pourquoi séjourner à Munich? La centralité de la capitale permet de sillonner toute la région facilement. Les idées de visites autour ou depuis Munich ne manquent pas.

Séjour culturel en Bavière : des routes historiques passionnantes 1

Oktoberfest, la plus grande fête de la bière du monde

Chaque année entre la 3ème semaine de Septembre et la 1ère d’octobre se tient cette une institution populaire, qui réunit plus de 2 millions de touristes. Au-delà du partage et de la convivialité, c’est une plongée dans les traditions bavaroises à travers la concurrence que se livrent les brasseries munichoises. En 15 jours sont écoulés 6 millions de litres de bière et autant de poulets et de saucisses pour accompagner la maß!

Que voir et que faire en une semaine en Bavière, quand on aime la culture et l'histoire?

L’autre grande route emblématique qui a les faveurs des touristes venant en Allemagne est la romantische Straße entre Franconie, Haute Bavière et Souabe bavaroise. Avec un tel nom, elle est plus qu’une promesse. Une source inépuisable d’inspirations pour les amoureux du monde entier. Ses principaux joyaux ne peuvent que donner raison de la choisir…

Würzburg

Rothenburg ob der Tauber

Augsburg

Landsberg am Lech

Füssen et Neuschwanstein

Depuis Würtzburg jusqu’à Füssen dans le Allgau, ce circuit est au croisement entre la route des vins de Franconie, la route des Alpes et la route de Ludwig. Il condense probablement les plus beaux sites historiques et culturels de Bavière.  Cet itinéraire artistique et culturel de 460 km est envisageable en voiture, en vélo sur d’excellentes pistes cyclables et même à pied. Le point fort est de ne pas avoir à renoncer à la nature, aux randonnées et paysages représentatifs du Land en plaine comme en montagne. Pour s’en convaincre, il suffit de traverser les vallées des rivières Tauber, Sulzach, Wörnitz et Lech

Malgré sa renommée, la ravissante Rothenburg ob der Tauber, considérée comme “la perle de la route romantique” ne devrait être qu’une étape de votre circuit. Si vous ne disposez que de 5 à 7 jours en Bavière, prévoyez également Würzburg, Augsburg, Landsberg am Lech et Füssen dans le Östallgau, à proximité des châteaux du Schwangau. 

Sur cette terre au charme fou, on ne manque pas aussi de découvrir les lacs Alpsee, Foggernsee les chutes du Lech, l’idyllique Hergratsriedersee à Halblech, avec sa prairie, son lac, sa chapelle et son panorama sur les Alpes. 

Dans le cadre d’un séjour de 10 jours ou plus, vous apprécierez sûrement de passer par Friedberg, Peiting et Steingaden, Nördlingen, Markt Wallerstein, Harburg et Donauwörth.

carte de la route romantique allemande en bavière romantische strasse karte
Carte de la route romantique en Allemagne

La route allemande de Louis II de Bavière dite Ludwigsstraße est LA route touristique qui sert le plus souvent de porte d’entrée en Bavière.  La route de Luwig II révèle les lieux marquants de la vie du roi préféré des Bavarois à Munich et en Haute Bavière. En l’empruntant, vous croiserez L’Elisabethweg, le chemin de sa cousine Sissi, née en Bavière, élevée au bord du lac Starnberg et devenue l’impératrice Elisabeth d’Autriche…

Comment découvrir les châteaux de Lugwig II en une semaine?
  • A Munich : Palais de Nymphenburg et ses jardins : c’est la résidence royale d’été des Wittelbach, où est né Louis II. Son corps repose dans la crypte de l’église Saint Michel au coeur d’Altstadt
  • Dans le Schwangau près de Füssen : Château de Hohenschwangau où il passait ses vacances durant sa jeunesse et qu’il détestait, ce qui lui inspira le rêve fou d’un château digne des contes de fées : Neuschwanstein
  • Château de Neuschwanstein, perché sur un éperon rocheux, dominant le Alpsee et Hohenschwangau. Il aurait inspiré Disney pour son château de la Belle au bois dormant, bien qu’il soit dans la réalité, le lieu de l’emprisonnement du roi
  • Château Linderhof, résidence inspirée du Petit Trianon de Versailles, la préférée de Ludwig près d’Oberammergau et de l’abbaye d’Ettal à la frontière autrichienne
  • Chalet de Schachenhaus près de Garmisch Partenkirchen, 
  • L’île aux roses sur le lac de Starnberg, où il retrouvait sa cousine Elisabeth, impératrice d’Autriche. C’est dans ce lac qu’il fut retrouvé mort
  • Lac Königssee, près de Berchtesgaden, l’un des lacs favoris du roi
  • Palais Herrenchiemsee, une république de Versailles mégalomaniaque, avec une galerie des glaces plus grande en hommage à Louis XIV qu’admirait tant Ludwig II. Toujours inachevé, bâti sur une île du lac Chiem près de Prien.

Temps minimal recommandé : une semaine ; 5 jours en excluant le lac royal et / ou le chalet Schachenhaus, qui est une randonnée un peu sportive

Trajet : environ 650 km en boucle depuis et jusqu’à Munich

Autres idées de circuit culturel et historique en Bavière

Sur la route des châteaux de Bavière : plongée dans le monde médiéval

La Burgenstraßeroute des châteaux de Bavière, ne doit pas être confondue avec la Ludwigstraße autour des bâtisses de Ludwig II. Si beaux soient-ils, ce serait dommage de se contenter de ces châteaux très connus, alors qu’un itinéraire de plus de 770 km, inclut 70 châteaux et forteresses, dont beaucoup remontent à la période médiévale.

Nuremberg

Würburg

Cadolzburg

Veste Cobourg

Rosenberg

Kulmbach

Quels châteaux et villes fortifiées découvrir lors d'un séjour en Franconie?

  • Nürnberg, le point de départ évident et la capitale de la Franconie en est aussi l’une des plus belles villes au patrimoine médiéval très bien conservé. Elle fut également centrale durant le IIIème Reich, puisque c’est là que furent lancées les lois anti juives, avant qu’elle accueille le procès des dignitaires nazis et devienne un centre de mémoire du IIIème Reich. Culinairement parlant, elle est réputée aussi pour ses saucisses blanche, son pain d’épices Lebkuchen et son marché de Noël

 

  • Cadolzburg, siège du burgraviat de Nuremberg et centre du règne de la famille Hohenzollern en Franconie entre le XIIIème et le XVème : à découvrir son château et ses maisons anciennes aux poutres rougies 
  •  Veste Coburg, et son imposante forteresse perchée sur une colline, où trouva refuge le réformateur Martin Luther quand il faut banni de l’Empire et de l’Eglise
  • Würtzburg
  • Rosenberg et Kronach, ravissante cité médiévale
  • Rothenburg ob der Tauber, enserrée dans ses fortifications
  • Kulmbach surplombée par le palais Renaissance de Plassenburg

Distance : environ 620 km en envisageant un petit détour par la jolie ville de Schwäbisch Hall dans le Bade Würtemberg et un passage par Bamberg sur le chemin jusqu’à Kulmbach, éventuellement un crochet par Bayreuth pour admirer l’opéra de Wagner et une pause à Erlangen.

Sur la route des rois et des empereurs le long du Danube

Longue de 750 km, die Donau Straße der Kaiser und Könige,  dans la région de Ostbayern donne rendez-vous avec la mémoire des empereurs du saint Empire romain germanique, avant de partir à la rencontre des grandes dynasties européennes et sur les pas des Habsbourg et des Wittelsbach du royaume de Bavière.

Que faut-il visiter en Basse Bavière et dans le Haut Palatinat au fil du Danube?

La route des Empereurs et des Rois, à l’Est de la Bavière vous mène le long du Danube de Regensburg (Ratisbonne), classée au patrimoine de l’Unesco, jusqu’à Passau, la ville aux 3 rivières.

A la confluence du Danube, Naab et Regen, Ratisbonne fut élue dès 788 comme l’une des résidences préférées de la dynastie des Carolingiens, puis elle devint entre 1663 et 1806, le siège de la Diète perpétuelle d’Empire. Outre les rappels au passé prestigieux et à l’histoire tourmentée pendant les guerres napoléoniennes, la 1ère et la Seconde guerre mondiale, on découvre la cathédrale et le pont saint Pierre.

Passau, la Dreiflüssestadt, voit se rejoindre l’Inn, l’Ils, le Danube. Logiquement, cette position stratégique sur la voie fluviale assura beaucoup de sa richesse comme ville commerçante. Sur la rive gauche, sur un flanc de   montagne forestière, Georgsberg,   les châteaux de Passau, le château fort des princes-évêques Veste Oberhaus, et le château de Niederhaus et le monastère Maria Hilf surplombent le Donau. Sur la rive droite, la ville historique aux façades colorées et toits rouges, gris et verdâtres, marie les styles gothique, Renaissance et baroque. Elle  s’est organisée autour de la splendide et imposante Cathédrale Saint Etienne à la façade blanche.

On passe bien sûr par Donaustauf, où se trouve le temple germanique de Wahlalla érigé par Louis Ier de Bavière à la gloire des “Allemands”.

On fait étape à Deggendorf, dont le centre médiéval recèle un trésor romain, Straubing et son palais ducal, les abbayes bénédictines de Niederalteich et Metten.

L’occasion de réviser les pages d’histoire écrites par les empereurs Charlemagne et Frederik Ier Barbarosa ou l’impératrice Elisabeth d’Autriche. Elle rejoint Linz et le château de Schönnbrunn à Vienne et Budapest en Autriche, le château de Gödollö et celui de Buda, où séjourna “Sissi”, si vous aimez les séjours transfrontaliers.

L’itinéraire intègre Ingolstadt et Landshut qui ne sont pas si connues que Rastibonne et Passau, mais cela constitue un circuit logique et varié, si vous deviez partir de Munich.

En terre catholique : abbayes, monastères et brasseries

Région catholique par excellence, la Bayern compte l’une des routes des abbayes et des monastères les plus richement dotées en Allemagne. Outre les innombrables églises, cathédrales, basiliques dans les villes et villages et ermitages et crucifix dans les campagnes, plus de 500 abbayes (Kloster) façonnent un héritage spirituel, artistique et culturel splendide, très marqué par le baroque et l’opulence.

Quels sont les plus beaux monastères et abbayes de Bavière?

Ce patrimoine est aussi associé aux savoir-faire de brasseurs et de producteurs d’eaux de vie (schnaps et liqueurs), puisque ce sont dans les monastères que quelques unes des meilleures bières bavaroises ont vu le jour à partir du XIVème siècle. Parmi les plus belles :

  • Abbaye d’Ettal en Haute Bavière, près de Linderhof et Oberammergau
  • Abbaye d’Andechs, près du lac Ammersee
  • Abbaye de Roggenburg
  • Abbaye d’Oberschönfeld
  • Abbaye de Scheyern
  • Abbaye de Weltenburg, qui abrite la plus vieille brasserie du pays, 
  • Abbaye de Metten et Niederalteich
  • Abbaye de Seeon
  • Monastère de Fraueninsel sur le lac Chiem
  • Abbaye de Tegernsee sur la lac Tegern
  • Abbaye de Schäftlarn

Les hauts lieux du nazisme en Bavière et mémoire de la Shoah

Baptisée “capitale du mouvement” Hauptstadt der Bewegung par Hitler, Munich est le berceau du nazisme. C’est le point de départ parfait pour comprendre les origines de ce lourd passé national-socialiste, car la ville compte encore des traces de cette histoire du IIIème Reich. A proximité  le camp de concentration de Dachau, Nuremberg et  Berchtesgaden sont  des étapes d’un itinéraire mémoriel…

Munich

Dachau

Nuremberg

Quel itinéraire pour découvrir les origines du IIIème Reich?
  • A Munich : dans la cour de l’Altes Rathaus sur Marienplatz, se trouve la Hofbräuhaus, où se déroula le Putsch de la Brasserie, lors duquel Hitler tenta de prendre le pouvoir. 68 bâtiments accueillant 6000 personnels au service du IIIème Reich rappellent les heures sombres de Munich la brune. Entre la Karlplatz, Königsplatz, Odeonplatz et l’Université, on explore les hauts lieux du pouvoir, les bureaux du Führer, le Palais de Justice et plusieurs Ministères. A côté du Führerbau,  la « Maison brune » qui fut le siège du parti nazi installé dans un prestigieux palais, a été édifié le centre de documentation sur l’histoire du nazisme dans un bâtiment ultra moderne aux airs de cube blanc.  Le siège de la Bayerische Landesbank accueillit entre 1965 et 1945 la Gestapo. On part aussi sur les traces des résistants : Hubert et Sophie Scholl sur la place baptisée en leur honneur.
  • A Dachau à 20 km de Munich, fut créé le 1er camp de concentration nazi. Un symbole de cruauté de la Shoah où l’on découvre les chambres à gaz, les baraquements, le mémorial et le musée en hommage aux victimes passées entre ses murs.
  • A Nuremberg, en Franconie furent décidées les lois anti juives et se tint le Procès des criminels nazis. La salle des audiences 600 qui accueillit le Tribunal militaire international de Nuremberg est incontournable comme la visite du Centre de documentation du site des congrès du Parti nazi et l’ancien terrain de rallye nazi : le gigantesque Reichsparteigelande, un des nombreux signes de la mégalomanie du régime.
  • Berchtesgaden : dans ce paysage bucolique, le Berghof, le Nid de l’aigle, est l’ancien refuge alpin du Führer. 
  • Au programmes deux sites plus associés à Hitler : le site historique de Wallhala, attaqué par Patton en 1945 et l’opéra de Bayreuth, où se rendit Hitler, grand passionné de Wagner en 1937.  La directrice du festival de Bayreuth, Winnifred, belle-fille du compositeur, était aussi une admiratrice et amie personnelle d’Adolf Hitler. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *