1 855 vues

Istanbul, Byzance, Constantinople ; trois noms pour une ville

1

Byzance, Constantinople, Istanbul trois noms pour une même ville à trois époques différentes. Au tout début la ville se nomma Byzantion (Byzance en grec) et fut construite et habitée par des Thraces un peuple d’origine Grec.
Istabul Mosquée Bleue

De Byzance à Istanbul, la ville de toutes les convoitises

Ce peuple était un peuple de marchands qui fit prospérer la ville. Une première fois attaquée avec succès par des Gaulois les Galates, ces derniers s’installèrent d’ailleurs sur place et laissèrent leur nom à un quartier et à une tour de la ville, la tour de Galata et le quartier de Galata..

Puis la ville fut conquise par les Romains et Septime Severe vers 200.

Dès 324 avec l’Empereur Romain Constantin la ville fut renommée Constantinople puis après la scission de l’Empire Romain en deux elle fut la capitale de l’Empire Romain d’Orient qui devint l’Empire Byzantin à la chute de Rome en 476.
Les Byzantins firent construire de nombreux édifices, les grandes murailles terrestres et maritimes, de nombreuses églises et Basiliques dont la plus connue est la Basilique Sainte Sophie, l’hippodrome ou trône les colonnes serpentine et de Constantin, et l’Obélisque de Théodose issu de Louxor..

En 1553 la ville tomba aux mains des Ottomans, Constantinople devint Istanbul.
Se succédèrent alors de nombreux sultans dont le plus connu est Soliman le Magnifique.
Ces Ottomans de religion Musulmane construisirent de nombreuses Mosquées, la Mosquée bleue édifiée par le Sultan Ahmet, la mosquée de Soliman en autres, ils édifièrent également de nombreux palais dont le plus connu est Topkapi mais aussi ceux Dolmabahce, Ciragan et Yldiz..

Istanbul, après l’effondrement de l’Empire ottoman

L’Empire Ottoman s’effondra en 1922 et laissa la place à la République Turque fondée par le général Mustafa Kémal dit ataturk (le père de tous les Turcs).  Ce dernier voulut un retour aux sources culturelles Turcs, en effet les Turcs sont un peuple issu de l’Asie centrale, Turkménistan, Kazakhstan etc..)du mont Altaï plus exactement, leurs origines n’ont rien à voir avec les Empereurs Byzantins ni avec les Sultans Ottomans.  Il décida de laïciser l’Etat, de rompre avec l’alphabet Arabe et transféra la Capitale à Ankara, où se trouve d’ailleurs le fameux mausolée d’Ataturk, véritable lieu de pèlerinage pour les turcs aujourd’hui.

De toutes ces périodes la ville a gardé de nombreuses traces tant au niveau de son architecture et de ses bâtiments que dans la mentalité des habitants de la ville.

Ville située entre l’Europe et l’Asie(partagée de part et d’autre par le Bosphore), ville historiquement à la frontière entre l’Occident et l’Orient, entre la Chrétienté et l’Islam cette ville offre de nombreux trésors à découvrir.

Vous pouvez ainsi visiter la ville Byzantine, la ville Ottomane avec ses mosquées et son mode de vie stanbouliote, ses grands bazars, son bazar égyptien, ses hammams et ses palais palais..
Ou la ville d’Ataturk notamment les quartiers de Pera, de Beyoglu, Taskim et Sisli avec ses grands hôtels issus du début du siècle..

Bref, Istanbul est une superbe ville à découvrir à un peu plus de trois heures et demi en avion de Paris.
Une destination à ne pas louper… Voici d’ailleurs d’autres bonnes raisons de visiter Istanbul



Partager

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.