19 103 vues

La Calèche Peyrens (Castelnaudary): cassoulet royal pas cher et bonne cuisine maison

12

La Calèche Peyrens est une auberge audoise située dans un village à 4 km de Castelnaudary. Dans la région lauragaise, La Calèche Peyrens est l’un des restaurants traditionnels qui se respecte et qui propose un très bon rapport qualité prix pour des menus variés, alléchants et tout à fait convaincants. Surtout si vous recherchez un cassoulet.

De mon point de vue, La Calèche Peyrens est peut-être le meilleur restaurant actuellement aux environs de Castelnaudary. Cet article n’est pas un publireportage mais reflète mon opinion. L’auberge la Calèche Peyrens a tout pour séduire : un cadre agréable rappelant un peu les fermes auberges, une cuisine simple, chaleureuse et régionale, ainsi qu’un cassoulet impressionnant par sa quantité et respectable pour ce qui est de la qualité.

La Calèche Peyrens; bonnne auberge où l’on cuisine maison


La Calèche Peyrens est une auberge sans prétention, qui de l’extérieur ne paie pas de mine. Dans un cadre rustique qui s’accorde à l’environnement champêtre du Lauragais, on vous propose à la Calèche des plats et produits de qualité, à commencer par un cassoulet immanquable.

Si vous êtes à Castelnaudary et que vous cherchez un restaurant pour manger un bon cassoulet, c’est probablement l’un de ceux où je vous adresserai. Bien sûr, il faudra faire 4 km pour arriver dans le petit village de Peyrens, mais vous ne le regretterez pas. En effet, le plat phare de la région est proposé dans une version à prix très correct (19€ au premier menu) et qui devrait satisfaire les amateurs, même si certains pourraient lui reprocher d’être un peu trop gras. Pourquoi aller à la Calèche? Parce que  la part de cassoulet est royale!!! Pour une personne, vous aurez une cassole qui serait pour 3 ou 4 personnes dans des restaurants de Castelnaudary!

auberge La Caleche Peyrens

Depuis 1998, le chef Philippe Solovieff, membre de la confrérie du cassoulet, exerce ses talents dans son auberge de La Calèche Peyrens. Son souci de la qualité est évident. Il suffit de le découvrir dans certaines manifestations, comme la semaine du Goût, où ils expose ses savoirs-faire pour comprendre sa philosophie : générosité et humilité. La cuisine, il aime ça et n’est pas arrivé à ce métier par hasard. Il a surtout cette envie implicite, évidente dans chacun de ses plats, de nous faire renouer avec les goûts authentiques et naturelles.


Des prix très attractifs mais une carte manquant de renouvellement


Le choix des menus et de la carte à La Calèche Peyrens repose à mon sens sur un ensemble d’éléments :

des menus variés, à partir de 17€, 20€, jusqu’à 26€

les tables sont fort bien dressées, elles sont harmonieuses et renforcent le cadre champêtre, très bien mis en valeur par quelques outils ruraux anciens, une cheminée, des fleurs et un rappel à la confrérie du cassoulet, à laquelle appartient le chef! Les couverts sont changés à chaque met!

les plats allient une présentation soignée et un certain équilibre gustatif malgré une tendance à cuisiner trop gras sur quelques plats en sauce ou avec du foie gras : une cuisine simple, facile d’accès avec quelques touches innovantes et savoureuse, qui préfère les produits frais travaillés avec passion aux surgelés et plats préparés ; un véritable effort dans la présentation des plats, qui sont vraiment appétissants dès le premier coup d’oeil, ce que l’on confirme lors du premier coup de fourchette. Cette combinaison permet d’apprécier des repas digestes!


Que manger à la Calèche Peyrens?


Des plats du terroir Lauragais à l’honneur

En entrées : quelques classiques

  • smiley coeurLe mille feuilles de légumes et coriandre fraîche.
  • salade de chèvre avec trois chèvres panés et une bonne salade
  • Carpaccio de magret de canard, délicieux et en quantité honorablesmiley coeur
  • salade de pommes de terre aux gésiers
  • foie gras et sa compotée d’oignons

En plat principal

  • smiley coeurLe cassoulet au confit de canard, au porc et à la saucisse de Toulouse
  • smiley coeurLe trio de canard préparé selon la saison avec des cerises, des marrons
  • Pigeon aux morilles et sa réduction de Fitou
  • Souris d’agneau au thym
  • Pot-au-feu de lotte
  • Aiguillettes de canard enroulées autour de pruneaux

En dessert

  • Carpaccio d’ananas au caramel
  • Mousse au chocolat
  • Tartes et gâteaux maison
  • Profiteroles (congelées ce qu’on peut regretter
  • Glace ou sorbet

Découvrez les photos en grand format en cliquant sur celle de votre choix : photos personnelles, désolée pour la qualité !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’avantage de la carte et des menus du restaurant La Calèche Peyrens, c’est qu’ils sont suffisamment variés pour répondre à un grand nombre de goûts mais qu’ils incarnent parfaitement la cuisine de terroir du Lauragais.

Ma préférence va au millefeuille de légumes qui est rafraîchissant, goûteux, avec un mélange simple et délicat de l’aubergine, des poivrons, de la tomate et de l’huile d’olive, relevé par quelques touches de coriandre fraîche  : idéal en été. De même le carpaccio de magret de canard agrémenté de petits légumes est un plat assez original alors que la carpaccio de boeuf a en général les faveurs des restaurateurs. Pour ceux qui préféraient des mets plus roboratifs, la salade lauragaise mêlant magret et copeaux de foie gras ou la salade de pommes de terre aux gésiers pourrait vous séduire.

la calèche peyrens millefeuilles de legumes

La calèche peyrens salade de chèvre

Le boeuf, d’une tendreté appréciable, est cuit selon la volonté du client avec une bonne maîtrise et n’en est que mieux mis en valeur, avec son accompagnement de petits légumes frais suivant le rythme des saisons.  Quant à la souris d’agneau, elle est parfumée au thym et servie sous la cloche pour maintenir au mieux la saveur et la texture de la viande.

la caleche peyrens souris agneau

la caleche peyrens magret canard cerises

Le foie gras est souvent à l’honneur, ainsi que le canard, en magret, en aiguillettes aux pruneaux, en carpaccio… Malgré tout, je n’ai pas été très convaincue par le foie gras, trop gras et pas forcément cuisiné avec finesse même s’il est fait maison. En cela, le foie gras du restaurant La Crêpe des Crozes est plus convaincant, d’autant qu’il y a deux tranches de foie gras, alors qu’à la Calèche, le foie est proposé à nu, avec une cuillère de confit d’oignon, qui ne corrige pas la morosité de la présentation !

Les fiertés du chef : le pigeon aux morilles et le pot au feu de lottes goûté à l’occasion d’un menu spécial et dont la sauce manquait de raffinement, même si l’ensemble était agréable au palais.


Un bon cassoulet à Castelnaudary ? Une part royale pour les gourmets


coeurs-5Le coup de coeur ? Le Cassoulet de La Calèche Peyrens ; digne de Rabelais!

Bien que n’aimant pas trop le cassoulet, j’admets que pour en avoir goûté divers dans les restaurants de la ville de Castelnaudary et des environs, celui du restaurant La Calèche Peyrens est probablement le meilleur des cassoulets traditionnels, respectueux des traditions chauriennes avec l’incontournable cassoulet réputé dans le monde que propose l’Hostellerie Etienne à Labastide d’Anjou.

Cassoulet auberge de la calèche peyrens

Voici donc un cassoulet à prix alléchant, parfait pour les gros appétits qui n’arriveront peut-être pas à le terminer : à harmoniser avec un bon rouge Malepère ou Corbières du domaine de La Colombe par exemple ou mieux encore avec une Blanquette brut : le savoir faire est maîtrisé, le cassoulet offre la vision d’une belle croute bien formée et même si les contraintes de cuisson au restaurant ne permettent jamais de réaliser un cassoulet qui aurait formé trois à cinq croûtes et cuit deux jours au four, la texture et le goût du cassoulet de la Calèche Peyrens est fort acceptable (meilleur encore le lendemain)…

cassoulet de castelnaudary restaurant la calèche Peyrens

La part de cassoulet est royale. Il suffit de voir la photographie de ce cassoulet pour une personne ! Le plus impressionnant de la région ; à la fois généreux et goûteux, mais surtout succulent! Disponible au menu à 19€!

cassoulet auberge la caleche peyrens

la caleche peyrens cassoulet


6 bonnes raisons de manger au restaurant La Calèche Peyrens


– Le pain est fait maison : c’est devenu si rare qu’il faut le souligner et en plus, il est délicieux, servi chaud, il est même succulent… On en redemande.

Ce que j’aime au restaurant Auberge La Calèche Peyrens? coeurs-5

– La cuisine “maison” traditionnelle et de qualité avec des produits sélectionnés avec soin. Et que dire du pain maison tout chaud?

– Le cadre ancien à la fois rustique, simple et accueillant, dominé par une cheminée et de belles tables ; cela peut sembler désuet, mais cela conforte l’aspect convivial de l’auberge

auberge la caleche peyrens castelnaudary

la caleche peyrens salle interieure

– des tables joliment présentées et des couverts que l’on change à chaque plat et qui sont en harmonie avec les mets.

restaurant la caleche peyrens interieur

– la carte des vins composée de vins régionaux est à prix raisonnable avec un premier vin à 12€, mais ce sont des vins sélectionnés avec soin et plusieurs d’entre eux sont élevés en fût de chêne, ce qui est aussi un gage de qualité. Dommage que le vin du mois à 10€ ne soit plus à l’ordre du jour

– le service est très respectueux du rythme de chacun : l’attente entre les plats est tout à fait acceptable  et l’on sent bien le souci de préparer la plupart des plats au moment.

– la patronne assure seule le service : une présence discrète et efficace. Certains clients peuvent parfois estimer qu’elle est très (trop) froide à leur égard, ce qui lui a valu des critiques fréquentes auprès des personnes à qui j’ai recommandé l’adresse et qui l’avaient déjà testée. Pour ma part, j’ai toujours trouvé qu’elle était surtout réservée, mais respectueuse de ses clients et qu’une fois la confiance établie, elle se montre disponible, soucieuse des critiques éventuelles et à l’écoute.

Ce que j’aime moins : coeurs-0

– Certains plats disponibles au menu à 17€ qui sont désormais uniquement au menu à 20€ ce que je ne trouve pas justifié d’autant que le changement est récent

– Le manque de variation des menus qui évoluent très peu d’une saison à l’autre si ce n’est pour modifier un ou deux accompagnements

– La quasi obligation de réserver bien à l’avance : la patronne ne s’engage que pour une vingtaine de clients afin d’assurer le service et on peut donc avoir la mauvaise surprise d’être refusé si on arrive de manière impromptue surtout un dimanche, alors qu’il y a en apparence encore de la place

– Le menu de 26€ me semble un peu cher par rapport à la performance du rapport qualité prix de celui à 20€ ou même à 17€!

– L’absence d’un vin au pichet a été désormais corrigée, mais le prix du pichet est un peu cher (8€ les 50 cl), alors que la bouteille au premier prix de qualité honorable est autour de 13€.

la caleche peyrens confrerie cassoulet


La Calèche Peyrens en bref

De loin, mon conseil de découverte lors d’un passage à Castelnaudary. Un menu plaisant (de 17 à 26€ pour 3 plats) et à prix attractif, dans l’un des meilleurs restaurants près de Castelnaudary. Peut-être mon préféré si vous cherchez à sortir de la “capitale mondiale du cassoulet”! N’hésitez pas à vous recommander de la part de Sandrine Monllor du site IDEOZ Voyages, vous serez bien soigné!

Où se situe le restaurant La Calèche Peyrens ?

Auberge La Calèche Peyrens,

1 Rue de la Croix, Peyrens

11400 Castelnaudary
tél 04 68 60 40 13

Fermé : mardi soir, mercredi

mail : info@auberge-la-caleche.com

Site du restaurant


Agrandir le plan

Impressions à propos du restaurant La Calèche à Peyrens

78%
78%
Notes attribuées à l'Auberge de La Calèche à Peyrens
  • Localisation - Accessibilité
    8
  • Cadre et Décoration: table, salle
    7
  • Accueil, Hospitalité
    7
  • Service : rapidité, respect du rythme
    8
  • Cuisine: produits, qualité, quantité, fraîcheur
    8
  • Carte des vins et boissons: prix et variété
    7
  • Cassoulet
    9
  • Propreté
    8
  • Rapport Qualité / Prix
    8
  • Votez aussi : Evaluations des visiteurs (3 Votes)
    6.7



Partager

A propos de l'auteur

Voyageuse dès le berceau, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. J’essaie de me montrer curieuse de tout, de mettre de côté mes idées reçues, de découvrir les pays depuis les sites incontournables jusqu’aux plus inattendus, insolites ou traditionnels quitte à me perdre pour mieux me laisser surprendre. Je privilégie les rencontres, repas et hébergements chez les habitants, pour explorer les traditions, les cultures, l’histoire et les plaisirs culinaires typiques.J'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

12 commentaires

  1. Pingback: Hostellerie Etienne Labastide D'Anjou : le "meilleur cassoulet du monde" se trouve dans l'Aude - IDEOZ Guide voyage en Europe

  2. Pingback: Restaurant Le Four Castelnaudary; délicieuse cuisine maison

  3. Nous tenons vraiment à donner des commentaires positifs concernant le restaurant La Calèche à Peyrens que nous avons découvert grâce à ce site. Nous y avons mangé vendredi soir, un cassoulet, nous avions réservé pour. Pour commencer, petite commune sympathique, habitants chaleureux, accueil au restaurant très agréable, une carte juste assez pour avoir un choix de très bons produits, frais et du coin. On sait d’où les produits viennent en regardant la carte. Un premier menu très abordable au niveau prix, très copieux, on s’est même dit qu’on aurait pas du prendre le menu mais juste le cassoulet et voir ensuite pour un dessert, car l’entrée était déjà excellente et copieuse. Pour le prix, on en a vraiment dans l’assiette. Alors le cassoulet présenté dans le récipient en terre cuite, comme partout je pense, était vraiment succulent, nous n’avons pas réussi à le terminer, car je pense que nous aurions fini par être malade d’avoir trop mangé. Une saucisse de Toulouse pas trop grasse, bien ferme, du confit de canard pas trop salé, juste parfait, du gras de porc excellent, et des haricots vraiment très bien préparés. Comme si on en avait pas assez, tellement c’était bon qu’on a mangé la peau du confit et le gras de porc…
    un choix de 5 desserts, il me semble, dont des profiteroles, là ça aurait été trop.
    Nous avions chercher le meilleur cassoulet de la région, et on a pas été déçu, on l’a déjà recommandé et on continuera, car comme il est vraiment dans la campagne de Castelnaudary, il faut vraiment le connaître.
    Le restaurant est un peu vieillot, mais nous y sommes allé pour bien mangé et on a eu ce que l’on voulait.

  4. Visiteur heureux on

    NOUS AVON MANGE CE JOUR (11 AOUT 2011) AU RESTAURANT LA CALECHE A PEYRENS CE FUT UN REEL MOMENT DE PLAISIR.CUISINE SUCCULENTE AMABILITE PRESENCE DISCRETE ET GENTILLE ATTENTION DE LA PATRONNE.LA CUISINE N EST PAS GRASSE MAIS DELICIEUSE COMME ON SAIT LA FAIRE DANS LE SUD OUEST. SEULS LES ESPRITS CHAGRIN LA CRITIQUE. QD A LA PATRONNE NE PAS SE LAISSER INFLUENCER PAR DEUX COMMENTAIRES NOUS ETIONS 6 ET NOUS AVONS TOUS BENEFICEDE SA DISCRETE ATTENTION DURANT TOUT LE REPAS ET SOMMES TOUS REPARTIS AVEC UN MOT GENTIL DE SA PART. UNE CUISINE DONT ON SE SOUVIENS UN LIEU OU L ON REVIENT.

  5. Bonjour,

    Nous cherchions un restaurant pour manger un bon cassoulet à l’occasion de notre passage près de Castelnaudary au retour des vacances et nous sommes tombé sur votre article. Nous avons suivi votre conseil et on ne l’a pas regretté!!!! C’était royal! Bon, pas cher, un cadre campagnard. Merci pour la découverte!

    A recommander !!

    Danielle et Serge

  6. Bonjour je tient a vous remercier de votre article au sujet de mon etablissement grace a vous cela nous donnes plus de motivations et envie de proposer de nouveaux

    plats tout en restant a des prix (respectueux pour notre clientelle ) chose difficile en ce temps

    merci sinceres salutations

    Philippe Solovieff

    • Bonjour
      pour la semaine prochaine, allons visiter la poterie not et voudrions manger un cassoulet à castenaudary (4personnes) vers le 20 mai, nous sommes des ardennes. Votre article nous a convaincu et vos conseils aussi nous choisirons la Calèche. merci cordialement

  7. bien a vous,

    je crois connaitre ce couple depuis fort longtemps pour me permettre un commentaire.
    ce restaurant est des plus agréable,la cuisine y est de bonne facture le vin aussi et je n’ai jamais eu en 8 ans le souvenir de voir des personnes ayant eu a se plaindre.
    Je pense qu’au tant a la calèche que dans un restaurant du pays basque ou de corse l’accueil y est parfois froid et cela est relatif bien souvent au phénomène de rurale.
    le rapport qualité prix y est plus que correct quand au restaurant cité en exemple c’est de la cuisine dont les boites proviennent de chez lidl magasin réputé pour sa gastronomie, de l’attrape nigot pour touristes parisiens en mal de cassoulet

    • Connaissant aussi de restaurant depuis des années, vous constaterez que nous sommes d’accord sur l’essentiel, car vous avez probablement lu l’article. Il n’y a aucune référence dans l’article à d’autres restaurants qui seraient mieux, sinon, je n’aurais pas précisé que c’était mon préféré. En revanche, si je n’ai jamais eu de problème avec la patronne, j’ai même trouvé qu’elle était assez discrète et répondait aux commentaires sans trop de susceptibilité. J’ai cependant assisté à deux scènes où les clients étaient très mécontents Cependant rien n’est simple dans les rapports restaurateurs / serveurs / clients surtout maintenant qu’il est possible de donner son avis sur les restaurants sur internet sans possibilité de vérifier ce qu’il en est!

      Je sais aussi pour l’avoir beaucoup recommandé qu’au moins 5 personnes de mon entourage apprécient la cuisine mais n’y vont pas aussi souvent qu’ils le voudraient à cause de l’ambiance et de l’accueil. Un voisin, que je connais bien, n’y va plus du tout, juste à cause de l’accueil et du manque de chaleur du service et de l’ambiance. Je conviens que cela peut être radical, mais ce sont des critiques qui sont émises pour améliorer le service et non pour casser. Les autres ont été refusés, selon eux, à 20h15 en venant à 8 parce qu’il n’y avait pas de pain maison et quand les clients ont proposé de s’en passer ou d’en apporter, rien y a fait … Depuis ils n’y ont plus remis les pieds hélas. Je trouve cela dommage pour chacun ; surtout pour ceux qui s’en privent. Ce genre de réponse peut sembler manquer de tact et être désagréable, ou peu encourageante. Mais encore une fois, c’est leur version. Je n’ai jamais rencontré le problème. Au contraire, j’ai toujours eu autant de pain que je souhaitais ! Même si je connais ces personnes je prends leur commentaire avec modération, car je les trouve abusifs !

    • Connaissez-vous O fil de l’eau à Castelnaudary au bord du Canal et à côté les Dodines?

      Si vous parlez de ces références, il y a méprise, je recherchais des informations de personnes ayant déjà mangé dans ces restaurants, car je n’en avais pas entendu de bons échos et je voulais donc obtenir d’autres avis que je ne trouvais pas sur internet. Ce ne sont pas des références, par conséquent. Depuis, j’avais fait connaissance avec O fil de l’eau, fermé depuis et je sais également que le cassoulet était en boîte de l’aveu du cuisinier avec qui j’ai eu l’occasion de discuter!

  8. Cher visiteur,

    merci pour votre intérêt.

    Mon commentaire pourrait rejoindre le vôtre… Heureusement, nous n’avons jamais rencontré la patronne de mauvaise humeur à notre égard. Mais parfois satisfaire le client est loin d’être évident, surtout si celui-ci n’est pas forcément sympathique ou compréhensif, j’imagine!

  9. Nous sommes allées dans ce restaurant, il y a peu de temps.

    Le cadre est agréable, le cassoulet de mon mari était parait-il divin… je n’ai pas pu avalé le foie gras, soi-disant “mi-cuit” mais apparemment cuit au sel, voire cru, vu sa texture à la chaleur.
    (En guise de référence, je suis éleveur, gaveur, conserveur de canard gras).

    Le repas était très gras, mais, en déposant mon couteau sous l’assiette, je suis arrivée à évarcuer le trop plein de matières grasses sur le “bord” de mon assiette.

    La serveuse était exceptionnellement sympathique quant à la patronne a un caractère exécrable et n’est pas du tout avenante ni commerçante.
    Elle s’est permis de lever les yeux au ciel, lorsque je lui ai demandé un complément d’informations afin de pouvoir choisir ma viande, et elle ne m’a pas répondu ! c’était plus que du mépris ! nous avions faim, il était tard, nous sommes restés… en riant sous cape car nous avons compris le pourquoi du petit nombre de convives, à midi, autour des tables, en cette semaine de juillet 2009…

    t certain que si nous retournons à “la Calèche”, ce ne sera pas pour l’accueil de la patronne que le patron devrait faire travailler chez la concurrence… afin que la clientèle, échaudée par tant d’amabilité, se rabatte chez lui !

    Voilà le souvenir impérissable de notre visite à ce restaurant.
    Sinon, (mis à part l’attitude de la patronne !) c’était un bon rapport qualité-prix.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.